Le forum officiel de SOMBRE
Terres Etranges

Sombre Cthulhu DDR Millevaux Forums Liens

Vous n'êtes pas identifié(e).

Annonce

HOTLINE ++ COMMANDER Sombre ++ CONSEILS d'achat ++ SOUTENIR sur Tipeee ++ INVITER l'auteur

#11 17 Jun 2019 14:07

Thomas Munier
un jeu par mois, tranquille
Inscription : 05 Feb 2008

Re : [Fripouille] Comptes-rendus de partie

ALPHONSE

Suite de la campagne des Brimbeux. Alternance de paysages et de rencontres étranges, et interrogation sur le jeu descriptif VS les émotions des personnages. Un enregistrement et un récit par Claude Féry

Le jeu : Fripouille, par Claude FĂ©ry, aventures rapides aux accents de donjon moisis dans la forĂŞt de Millevaux

Lire / télécharger le mp3

session jouée le cinq janvier 2019

durée : une heure

Effectif : quatre joueuses.

Partie précédente de la campagne des Brimbeux :
Samaël

96750412_054500ce06_z.jpg
UpNorth Memories - Donald (Don Harrisson), cc-by-nc, sur flickr

J'assume le rôle de La Garde Forestière, Gabriel joue Smerdi, Mathieu Chupdia et Xavier joue Samael.


Préparation : aucune depuis la précédente session.


Fiction :

Herz décèle la crainte qui habite le jeune Samael. Il lui fait « un gros câlin ». Cet élan d’affection laisse Samael dubitatif. Dragon et La Gaude s’éloignent sur le chemin et observent attentivement la fondrière. La petite bande les rejoint. ’est beau ! Une plaque érodée joue avec le soleil qui éclaire la prairie noyée.

C’est alors qu’une petite bille forme un petit vortex dans la mare. Une seconde émerge alors que Samael s’assure que ce n’est pas l’une des siennes qui serait tombée dans l’eau. Non, il s’emmêle un peu dans son décompte, mais elles sont toutes bien là. Une seconde bille est apparue.Elles sont plus grosses que son propre œil, mais ce sont biens des yeux au bout de pédoncules, comme ceux des escargots...

Il s’éloigne précipitamment vers Pâquerette qui broute l’herbe grasse en retrait.

Smerdy le somme de sectionner ces choses à l’aide de sa pelle. Il s’y refuse. Tous ce rapprochent alors qu’émergent une énorme limace orangée qui les salue bien poliment.

Qui sont ils ? Les yeux se mirent l’un l’autre en une espèce de rire silencieux puis les yeux inquisiteurs se fixent sur Samael.

Samael lui dit qu’il vient du pays gris. La limace lui rétorque qu’elle connaît bien des pays, celui de la forêt du dessous, les faubourgs de Djan ou même les terres de l’Archonte, Cashel , mais pas le pays gris.

La limace lui indique la direction de Cashel d’un œil pointant vers la fondrière et les faubourgs de Djan de son autre œil pointé vers le chemin et les brumes qui baignent un bois sombre.

La limace lui demande encore de lui donner un peu de son précieux cresson qu’il serre en son giron.

Généreux, Samael lui donne de nombreuses feuilles de son pied-mère maintenant tout dépenaillé. Alors, la limace replonge dans son trou en le remerciant et lui demandant de transmettre son bon souvenir à « Adalfuns ».

Chupdia rattrape Dragon et La Gaude qui poursuivaient sur le chemin et la petite troupe entreprend de traverser la fondrière malgré la franche opposition de Herz , très inquiet à l’idée de s’enfoncer dans la boue et surpris que son nouvel ami fasse crédit à « une sale bestiole ». Smerdy et Samael lui affirment que ce quidam est digne de foi.

Ils s’enfoncent donc dans la boue. L’eau est maintenant omniprésente et les plantes éparses.

Bientôt ils sont en vue d’un monticule couronné de végétation. Dragon et La Gaude le gravissent avant les autres et du sommet Dragon leur intime l’ordre de faire silence tandis que La Gaude d’une main brandit le sèche-cheveux et de l’autre leur fait signe d’approcher.

Parvenus au sommet ils avisent un gouffre bordé de végétation à l’aplomb de l’éminence. Dans les halliers de magnifiques petits oiseaux aux couleurs chamarrées pépient gaillardement. Ici, plus de moucherons ou de moustiques, seul le doux chant des oiseaux les berce. Sur une haute branche, face à eux, un nid, ou reposent quatre œufs d’un bleu lumineux. Posé contre la branche repose le haut d’une échelle.

Herz, sans attendre s’accroche à la branche et s’empare d’un œuf. Il s’en faut de peu qu’il tombe au fond du ravin dans l’obscurité, là où l’eau ruisselle doucement. Samael le rattrape de justesse puis choit avec lui pour être saisi par Smerdy , lui même assuré par Chupdia.

Tout le monde est sauf et Herz se dĂ©lecte de l’œuf brisĂ© qu’il a dĂ©nichĂ©. Puis après s’être lĂ©chĂ© les doigts il se tourne vers Samael et le somme de lui donner sa pelle. Celui-ci s’y refuse. Après une brève explication, Samael, assurĂ© par les deux grands, rĂ©cupère avec sa pelle les trois Ĺ“ufs  restants qu’ils se partagent Ă©quitablement. Alors Ă©merge du trou un vieux bonhomme au regard broussailleux et Ă  la barbe fournie qui les admoneste du haut de son Ă©chelle : « ça se fait pas de manger comme ça les Ĺ“ufs ! non mais dites donc, les gamins ! Ah ça non ! ». EmportĂ© par sa verve, il manque de basculer du haut de son Ă©chelle.

Gentiment, Chupdia l’aide et maintient l’échelle tandis qu’il se hisse sur la hauteur.

Herz s’échauffe et menace le bonhomme de faire la bagarre. Chupdia le somme de se calmer et Smerdy lui intime l’ordre de s’excuser. Contraint et de mauvaise grâce, Herz présente ses excuses au Môssieur.

Il leur explique qu’il n’est pas bien de gober les œufs bleus et les Tueurs seront moins magnanimes que lui.

Après avoir constaté qu’ils ignoraient cela, il se radoucit et se présente :

-« Je suis Alphonse ».


Bilan provisoire :

Nous nous sommes amusés.

Le ton de l’histoire a convenu à tous.

Xavier est rompu à l’exercice désormais et à l’énoncé du mot bilan a lâché un « la routine quoi ».

bilan personnel :

Le contenu fictionnel est pour le moins modeste.

Damien m’interrogeait sur la frustration éventuelle ressentie à des parties aussi brèves.

Ma première réponse est de considérer l’intensité ou le plaisir éprouvé à la mise en jeu, qui pour l’heure surpasse la frustration.

Toutefois, ma frustration est de ne pas proposer plus d’évènements, d’adversité ou de couleurs.


RĂ©ponse de Thomas :

Tes interrogations en fin de partie sont intéressantes et recouvrent certaines de mes craintes sur mon propre jeu.

Réintroduire le Goupil peut-être une bonne piste, j'en vois d'autres. Ainsi, toutes ces questions que tu te poses en débriefing, peut-être peux-tu les poser en cours de jeu, en méta ou à travers la voix d'un PNJ. Tu peux aussi disséminer des objets qui provoquent des remembrances, charge aux PJ de les décrire. Ainsi, quand les PJ ont mangé un œuf, tu aurais pu leur dire que ça faisait revenir à la surface le souvenir d'un autre moment où ils avaient mangé un œuf et leur demander de décrire ce souvenir. Je suppose que tu peux aussi passer par les rêves, décrire leurs rêves, ou mieux : leur demander de décrire leurs rêves, avec peut-être juste une impulsion : "tu fais un rêve heureux / tu fais un cauchemar / tu fais un rêve prémonitoire".


Retours de Thomas sur la partie audio :

A. C’est quoi le morceau d’intro d’alphonse ?
B. L’ambiance est de plus en plus étrange et hantée
C. La rencontre avec la créature aquatique est proprement extraterrestre, une confrontation avec l’inconnu
D. Le point de fort de xavier, c’est qu’il a le même âge que les personnages. C’est lui qui devrait donner le la en matière de comportement


Claude :

A. Un délire de Bauhaus dans l'album the sky's gone out suivi de orichalcum eater de Ancients lights dernier opus de Five qui figure dans tes playlists.
Voici le lien bandcamp
Bauhaus pour rester sur la tonalité du générique initial et orichalcum eater pour les mangeurs de noix et l'atmosphère lourde et oppressant que je souhaite instaurer dès le début de session ( cf 7.5 C).

B. Heureux que tu le ressentes. J'amorce une transition vers Sève, (très difficile pour Mathieu l'aîné) et l'introduction à ma relecture personnelle de Descente / Cœlacanthes / Mantra Oniropunk.
Toutefois, je me focalise dans un premier temps sur la hantise, la permanence d'entité sur des lieux. Mathieu a joué en solo Craonne et Gabriel Mala qu'ils sont libres d'intégrer dans les réminiscences de leurs personnages.

D. Même si cela est encore insuffisant, et que le témoignage audio atteint en la matière ses limites, il est effectivement au centre des préoccupations de la tablée.


Auteur de Millevaux.
Outsider. Énergie créative. Univers artisanaux.
Ma page Tipee.

Hors ligne

#12 03 Jul 2019 09:08

Thomas Munier
un jeu par mois, tranquille
Inscription : 05 Feb 2008

Re : [Fripouille] Comptes-rendus de partie

ROUGE

Une exploration de la forêt du dessous. Pour cette suite de la campagne Les Brimbeux, un récit et un enregistrement de partie par Claude Féry !

Le jeu : Fripouille, par Claude FĂ©ry, aventures rapides aux accents de donjon moisis dans la forĂŞt de Millevaux

session jouée le vingt janvier 2019

Partie audio

Compte-rendu, format PDF illustré

Partie précédente de la campagne des Brimbeux :
Alphonse

48186519457_29a578ef9c_z.jpg
Gabriel FĂ©ry, par courtoisie

durée : une heure et vingt minutes

Effectif : quatre joueuses.

J'assume le rôle de La Garde Forestière, Gabriel joue Smerdy, Mathieu Chupdia et Xavier joue Samael.

Préparation : aucune depuis la précédente session.


Fiction :

Alphonse les presse de se cacher aux yeux des corneilles chargées de surveiller la plaine pour le compte des tueurs de l’ Archonte . La plupart ont gobé les œufs bleus dénichés sur l’arbre, acte sacrilège aux yeux des tueurs . Il propose aux gamins de se rendre dans la forêt du dessous .

Herz a encore faim, et presse, quant Ă  lui, Samael de lui livrer le lait promis.
Alphonse l’en dissuade en précisant que la gamelle attira le regard des vigies de Cashel .
D’une voix blanche, La Gaude , invite ses compagnons à jeûner pour lutter contre l’emprise.

Personne ne l’écoute.
Tous s’interrogent sur les manifestations de l’emprise sur le visage de Chupdia .
Smerdy considère que c’est là le mal qui a du emporter Pierre , le frère de Dragon . Il suppose que le lait
serait un remède souverain pour endiguer les racines qui poussent sur son visage.
Les cheveux de Chupdia ont grandement poussé et atteignent, en de longues boucles ondulées, ses épaules
maintenant.
Alphonse les tance à nouveau et propose de descendre Pâquerette au moyen de sa cage à écureuil.
Chupdia lui prĂŞte main forte.

Pour rassurer sa vache, Samael chante une mélopée en usage dans les dômes parmi les vachers. Il se souvient du bivouac, le soir auprès de La Magicienne . Un vieux, qui savait comment faire vêler les vaches sans encombre.

Un vieux autoritaire, mais qui avait protégé les dômes avec des croix gravées dans l’épaule du géant assoupi, éloignant, vils prodiges et horlas de la communauté. Il entend en lui même la voix d’une femme qui apaise le troupeau, qui entonne la mélopée qui apaise. Sans encombre ils parviennent à pieds secs sur le promontoire qui domine la plaine inondée et d’autre part abrite l’entrée véritable du gouffre, en partie maçonnée. Alors qu’il est en vue du seuil, il aperçoit un goupil coiffé du chapka qui l’enjoint à se méfier d’Alphonse , puis disparaît dans la brume qui baigne la combe. Seule subsiste le couvre chef que revêt aussitôt le jeune vacher.

A ses pieds il avise des billes bleues qui excitent sa convoitise. Ce ne sont pas des billes, mais des coquilles de la noix que mangent les grands. Maintenant, il est grand, puisque La Magicienne , lui a transmis son savoir, tant et si bien qu’il a présidé à la naissance de Pâquerette . Smerdy organise la petite troupe afin qu’elle pénètre en bon ordre dans la forêt du dessous. Alphonse distribue à chacun trois chiffons blancs lestés d’un écrou. Si le chiffon retombe à plat au sol on peut avancer. Sinon la zone est condamnée. Chupdia , et le chercheux , accompagné du vacher et de Pâquerette ferment la marche, les plus légers devant.

En tête Herz l’intrépide s’élance, la lampe torche de son bon copain Smerdy en main. Alphonse les invite à croquer les noix qui leur permettront de voir dans la forêt du dessous . Il précise que la noix provoque des visions et qu’il conviendra de contenir sa peur, la dominer. Tous croquent une noix sauf Smerdy.

Alors qu’ils progressent dans l’obscuritĂ© du tunnel sur un sol inĂ©gal, une voix Ă©trange trotte dans les tĂŞtes. Elle susurre : Rouge ! Rouge ! Et discours dĂ©cousu, incomprĂ©hensible et fort inquiĂ©tant. Herz trĂ©buche et se rattrape Ă  Smerdy . Celui-ci entend la voix aussi et en un instant chemine simultanĂ©ment  comme l’ont ses compagnons depuis le seuil du gouffre.

DĂ©sormais, ils progressent dans le noir ou palpitent des champignons luminescents qui poussent au
plafond. Les murs maçonnés sont abîmés. Le tunnel s’enfonce dans une obscurité plus profonde encore par un coude sur la gauche, vers Cashel .

Samael a peur. Alphonse les aura abusés, c’est un horla qui cherche à les perdre !

Chupdia et Smerdy pensent que la source de la voix, probablement un horla, se tient devant eux dans l’obscurité, au-delà du coude qu’affecte le tunnel de racines et pierres mêlées.


Bilan provisoire :

Nous nous sommes amusés.
Le ton de l’histoire a convenu à tous.
Gabriel a dessiné deux aspects des épisodes qui précédent.
Notamment pour que Xavier se représente Adalfuns .
Xavier sur la fin de la session Ă©tait inquiet.
Sitôt qu’il s’est sentit mal à l’aise, il s’est tourné vers moi en pointant les pouces vers le bas.


Bilan personnel :

Je me suis amusé et ma volonté d’invoquer à nouveau le goupil a rencontré celle de Gabriel sans que nous nous concertions. Je considère cette session comme réussie, même si les personnages n’ont été confronté à aucune adversité.


Retour de Thomas sur la partie audio :

A. J’ai repéré des citations de l’almanach dites par des figurants, chouette !

B. Intéressant de voir le goupil d’Arbre intervenir, très bien traité par Gabriel qui lui a donné un côté semi-tangible avec sa chapka qui demeure après sa disparition

C. Que signifie l’intervention de la Magicienne, importée de Cœlacanthes ?

Claude :

A. J'utilise l'Almanach à chaque session, de manière manifeste dans la scène d'exposition (parties de Sève avec Gabriel) ou indirecte par le truchement de mes descriptions des décors de la scène d'exposition ou par les commentaires des figurants. C'est une source de beautés poétiques !

B. Spontanément et cela rejoint le D. du 7.4 Gabriel a joué le Goupil. Il l'a interprété se rapprochant de Xavier, mimant l'attitude de l'animal. Xavier était interdit, surpris que Gabriel puisse s'arroger le rôle de la Garde Forestière et le questionner directement. Il a beaucoup apprécié. (Hier avec son meilleur copain de l'école primaire ils ont joué à Millevaux sans Confidente, m'a t il confié hier soir au sortir du périscolaire).

C.Réponse détaillée à suivre


Auteur de Millevaux.
Outsider. Énergie créative. Univers artisanaux.
Ma page Tipee.

Hors ligne

#13 20 Jul 2019 15:47

Thomas Munier
un jeu par mois, tranquille
Inscription : 05 Feb 2008

Re : [Fripouille] Comptes-rendus de partie

MARIE

Suite des pérégrinations des petits brimbeux dans la forêt du dessous, avec la rencontre de ses étranges habitants… et d’une femme astronaute. La collecte des noix pour les futurs rêves a commencé. Un récit et un enregistrement de partie par Claude Féry !

4871248358_4b8aa48a25_o.jpg
xgthox, cc-by-nc, sur flickr

Le jeu : Fripouille, par Claude FĂ©ry, aventures rapides aux accents de donjon moisis dans la forĂŞt de Millevaux

Partie précédente de la campagne des Brimbeux :
Rouge

Joué le 28/01/2019

Partie enregistrée, format mp3
fiches de cut-up

48330257687_7da2ebfb71_c.jpg
cut-up et fiches de PNJ, photo Claude FĂ©ry, par courtoisie

Bonjour
Voici le témoignage audio de la suite de notre campagne Les Brimbeux jouée hier avec Sève
La petite bande s'est risquée jusqu'au bout du couloir et avec l'aide de l'agile Smerdy, Samael à décapité un étrange insecte.
Chupdia à poussé une vieille porte et à contemplé Marie, médecin embarquée dans une mission habitée pour la planète rouge.
Marie n'est autre que La Gaude qui après qu'un lémure prénommé Ami soit venu réclamer le produit de sa chasse, s'est mise à vibrer dans sa combinaison spatiale pour disparaître parmi les racines qui pendent au plafond, le ciel des Brimbeux pour l'instant.
La partie a duré une bonne heure.
Nous avons résolu deux conflits, utilisé le cut up sous forme de pioche et les joueuses ont récolté huit noisettes sur neuf, Gabriel en ayant mangé une avant l'ouverture de la chasse.

La partie SF était inspirée d'une fiction radiophonique : Doppelgänger de Tarik Noui

Bonne Ă©coute !

48330109636_ff745700c1_c.jpg
Table de jeu, photo Claude FĂ©ry, par courtoisie

RĂ©ponse de Thomas :

Merci pour ce compte-rendu !

A. Je vois que le crossover avec Coelacanthes précédemment annoncé est en train de s'amorcer ici ! Si j'ai bien compris, cette partie n'est pas un cauchemar en soi, c'est seulement le début avec la récolte des noix ?

B. A ce que je vois sur les photos, tu te fais des cartes de visite pour tes PNJ ?

48330263042_c7470640d5_z.jpg
La non-araignée, dessin par Gabriel Féry (par courtoisie)

Claude :

A. Oui tout à fait. Normalement nous devions jouer le premier cauchemar à la suite mais Gabriel n'était pas suffisamment immergé pour en profiter (révisions)
B. Oui pour les figurants significatifs, j'imprime leur bobine que je diffuse après la mise en jeu, pour mémoire

48330129166_e3a9a1ae27.jpg
Mathieu joue Chupdia, photo Claude FĂ©ry, par courtoisie

Thomas :

Je viens de finir l'Ă©coute.

C. J'aime beaucoup le jeu de questions réponses avec Samaël au sujet d'Alphonse, de sa vache, des forets du dessous : la narration se construit de façon collaborative.

D. Gros gros travail sur la musique et bonne idée de la mettre en diégèse, comme des réminiscences imprégnées dans l'égrégore.

48330119151_97d89d6f18.jpg
Gabriel joue Smerdy, photo Claude FĂ©ry, par courtoisie

Claude :

D'un point de vue pratique, pour le voyage sur la planète rouge, j'ai intégré des bribes d'une fiction radiophonique diffusée l'avant veille sur France Culture.
Depuis le début de l'histoire des Brimbeux j'avais l'intention d'introduire un lien manifeste avec de la science fiction, période Asimov, grande référence pour Mathieu. L'idée initiale, vaguement exploitée au moyen de remarques de figurants était de réemployer les Satrap d'Ultraviolet grasslands altérés à la sauce YNO.
Les fleurs jaunes de Marie / La Gaude sont les Corolles d'YNO.
Le crossover ou interpénétration des couches de background ne s'interrompt pas là.
Chupdia doit muter en Oiseaumme
Samael doit participer à la plus grande bataille rangée du monde celtique qui s'est déroulé non loin du lieu où nous jouons et Smerdy confronté à un engagement révolutionnaire (probablement l'épopée de Caméra Silens, le groupe punk qui finit en braqueurs d'extrême gauche) ou ordonner la destruction du château de Pierrefonds pendant la guerre de Cent ans (Cashel = Pierrefonds et Djan Saint Jean Aux Bois).
Ce sont des orientations possibles de la campagne, mais susceptibles de ne pas ĂŞtre investies.
La partie SF pour Mathieu était de l'improvisation dans un cadre préalablement envisagé.

48330105951_b6eec8a785.jpg
Xavier joue Samael, photo Claude FĂ©ry, par courtoisie

Thomas :

Je vois que ça va devenir psychédélique ! :)

Pour gérer du multivers/voyage dans le temps dans Millevaux, tu peux éventuellement te pencher sur Millevaux Mantra


Auteur de Millevaux.
Outsider. Énergie créative. Univers artisanaux.
Ma page Tipee.

Hors ligne

#14 08 Nov 2019 09:31

Thomas Munier
un jeu par mois, tranquille
Inscription : 05 Feb 2008

Re : [Fripouille] Comptes-rendus de partie

L'ASTROLABE

J’utilise le jeu de rôle Fripouille pour maîtriser un des tous premiers scénarios Millevaux faits par la communauté. Où l’on s’amuse à détourner un scénario d’action lovecraftien pour en faire une aventure hautement contemplative.

Joué en ligne le 13/02/2019

Le jeu : Fripouille, par Claude FĂ©ry, aventures rapides aux accents de donjon moisis dans la forĂŞt de Millevaux

Le scénario : L'Astrolabe, une excursion dans un Paris végétal et tentaculaire, par Patrick Cialf

Lire / Télécharger le mp3

Voir sur youtube

29364466394_28e1341f65_o.jpg
crédits : Animaux, Martin LaBar, xaotica, licence cc-by-nc, galeries sur flickr.com


Auteur de Millevaux.
Outsider. Énergie créative. Univers artisanaux.
Ma page Tipee.

Hors ligne

Pied de page des forums