Le forum officiel de SOMBRE
Terres Etranges

Sombre Cthulhu DDR Millevaux Hotline Inviter Johan Scipion Conseils d'achat Tipeee

Vous n'êtes pas identifié(e).

Annonce

HOTLINE ++ ACHETER Sombre ++ CONSEILS d'achat ++ SOUTENIR sur Tipeee ++ INVITER l'auteur

#11 16 Jul 2020 07:09

Thomas Munier
un jeu par mois, tranquille
Inscription : 05 Feb 2008

Re : Little HĂ´ Chi Minh Ville : Comptes-rendus de partie

A. Un grand merci pour ton retour de partie !

B. Ta partie avait vraiment l'air turbo-cool, à la fois très représentative de Little Hô-Chi-Mnh-Ville et de Millevaux.

Il y a des détails à chaque phrase que j'adore, j'en cite quelques-uns comme ça : " Cetan arrive à les embrouiller en leur disant qu'il vient les prévenir qu'un mystérieux homme en rouge cherche à s'en prendre aux cadres du parti. Ils se disent que de toute façon, que ce soit vrai ou pas, avec l'égrégore cette rumeur se concrétisera tôt ou tard."

"Des tonnes d'enfants travaillent sur des métiers à tisser qui produisent des nouilles. Ielles sont surveillé.e.s par des artifices avec des mixers à la place de la tête. Visiblement les enfants qui ne produisent pas assez vite se font broyer la tête."

"Plus tard, il est ressuscité par les enfants grâce à la magie du marxisme-léninisme."

"Le type accepte et se rend avec lui dans le palais mental. Celui-ci est une salle de torture où des robots torturent des souvenirs de déjeuners de famille."

"Là, un cuisinier tranche une tête humaine pendant qu'un cafard géant prépare une soupe. Ils ont l'air habitués à ce qu'on règle des comptes dans cette cuisine."

" Ensuite il cherche du fil pour recoudre mais n'en a plus. Alors il prend la perruque de son assistante-cyborg et lui recoud le bide avec. En Ă©change des soins, il demande une dose de chronodrogue."

C. J'ai remplacé exprès le d12 par les 2d6 pour avoir des résultats plus chaotiques. Mais si ça vous déplaît, vous pouvez remettre 2d6

D. Je suis très heureux de voir que tu as fait une partie aussi foisonnante en détails en improvisant massivement. Quels outils d'impro as-tu utilisé ? Les questions ? Les principes ? Les tuiles d'inspiration ? Les conséquences des moves ? Le fait de décrire un détail de la ville entre chaque déplacement ?

E. Avec ta permission, je voudrais ajouter de la mise en forme sur ton CR, pour pouvoir le diffuser sur les réseaux. Je te propose ce sous-titre : "Passionarias évanescentes, communisme magique et nouilles bien cuites sont au programme de ce premier opus de campagne particulièrement ouf, qui évoque aussi bien Antoine Volodine que Christophe Siébert. Un récit par Gudrun."

F. Je te propose aussi cette image :
14327310022_a9430ef76d_z.jpg
Ken Ohyama, cc-by-sa, sur flickr


Auteur de Millevaux.
Outsider. Énergie créative. Univers artisanaux.
Ma page Tipee.

Hors ligne

#12 16 Jul 2020 19:12

Gudrun
membre
Inscription : 13 Jul 2020

Re : Little HĂ´ Chi Minh Ville : Comptes-rendus de partie

Content que ça t'ai plu :)

1/ Le texte de prĂ©sentation du contexte est dĂ©jĂ  un outil en soi. Pour parler comme Acritarche, il y a du potentiel ludique de ouf dans chaque phrase.  Le fait de le lire m'a donnĂ© des idĂ©es et m'a pas mal inspirĂ©. Quand j'Ă©tais perdu, je posais mon doigt au hasard sur les factions et je faisais intervenir ce que j'avais choisi.

2/ Les questions m'ont aussi bien servi. Les questions ça marche pas toujours, certains groupes aiment pas ça ou manquent d'inspi mais là ça a bien marché. Il faut dire qu'avec le joueur on a pas mal l'habitude de créer ensembles, on a des réf' communes, etc, ce qui aide. Quoi qu'il en soit, j'ai pu m'appuyer sur une partie de ce qu'il a inventé (et le reste me servira plus tard).

3/ Comme dit dans mon CR ce qui m'a le plus aidé c'est l'absence de l'argent. L'obligation de rendre des services/fluides corporels/objets/quêtes/etc à chaque fois que tu interagis avec un PNJ c'est un super terreau à bac à sable. Ça génère une structure de manière autonome et ça laisse de l'espace de cerveau au MJ pour réfléchir au contenu des péripéties. Concrètement, l'agenda du joueur était toujours chargé, il n'y a eu aucun moment où il n'avait rien à faire, et en terme de motivation c'était parfait puisque toutes ses micro-quêtes étaient des paiements pour des choses utiles auxquelles il avait eu droit. Par exemple à l'issue de la partie, le joueur se retrouve avec son projet personnel (libérer soleil rouge) mais doit en plus gérer trois micro-quêtes : ramener la chronodrogue au médecin-vampire, empêcher un bébé de naître et assassiner le chef des nouilles bien cuites dans son arbre-donjon. En plus des micro quêtes, des menaces et des évènements à venir se sont générés tous seuls (le grand matin rouge, les bras d'aciers, l'homme en rouge) et en dernier recours j'ai deux de ses contacts qui sont encore non utilisés. Aucune de ces péripéties n'était prévu au départ, sur ma feuille j'avais juste l'idée qu'il devait retrouver le self de soleil rouge, l'héroïne du communisme. C'est vraiment un truc que ton jeu m'a fait découvrir et que je réutiliserais sûrement dans d'autres jeux.

4/ Les conséquences des move aident aussi. Au départ j'avais peur que les moves soient trop chargés mais en fait ils aident bien à improviser. Ils indiquent une direction beaucoup plus précise que des move de dungeon world (jeu auquel on est habitués avec mon pote) mais qui reste assez flou. Peut être qu'au fil des parties ça deviendra répétitif, je sais pas, on verra... En tout cas pour le moment ça marche bien.

5/ j'ai essayé de décrire un détail de la ville à chaque déplacement mais je l'ai oublié pas mal de fois

6/ Après mon outil d'impro basique c'est simplement de me forcer à rajouter un détail bizarre à chaque scène tout le temps. La table de thèmes peut servir pour ça mais en l'occurrence je l'ai utilisée que deux fois sur toute la session.

7/ La technique de mettre tous les éléments sur une feuille et de barrer au fur et à mesure, ça à l'air cool et je pense que je l'utiliserais pour la session suivante (mi-août probablement)

Le sous-titre et l'image sont nickel et je suis ok pour que ça soit diffusé.

Hors ligne

#13 18 Aug 2020 14:49

Gudrun
membre
Inscription : 13 Jul 2020

Re : Little HĂ´ Chi Minh Ville : Comptes-rendus de partie

L'HEURE DU RÉVEIL

Suite de la campagne À la poursuite de la révolution, où un maelstrom de folie ambiante s'empare de la ville ! Un récit par Gudrun.

(temps de lecture : 18 minutes)

Le jeu : Little Hô-Chi-Minh-Ville, du panasiatique-dystopique-biopunk par Thomas Munier

Joué en août 2020

32273758008_849d7af43f_z.jpg

Jonathan Van Smith, cc-by-nc-nd, sur flickr

À la recherche de la révolution - épisode 2 (voir ici épisode 1)

--->attention si vous ĂŞtes sensible vis Ă  vis du gore, du sexe avec les robots et des meurtres gratuits, ceci peut vous mettre mal Ă  l'aise<---

Après avoir donné la chronodrogue au médecin vampire, Cetan se dit qu'il est temps de rendre une visite au boss de « nouilles bien cuites ». Pour ça il faut qu'il trouve l'arbre géant où il se cache.

Il escalade les restes branlants et rouillés d'une vieille grue. De là haut, il peut observer little-hoh avec précision. Une pluie cancérigène s'abat sur les immeubles. Les oiseaux-horlas volent dans la brume toxique au dessus de lui, sous forme de larves stellaires. Et en bordure de la ville, il aperçoit une gigantesque construction à la minecraft : un énorme arbre modélisé par informatique.

Il s'enfonce dans le dédale de ruelles crasseuses de la ville pour atteindre l'arbre. Mais en chemin il tombe sur un type des bras d'aciers avec imper noir et lunettes noires. Le type lui met un coup de pression, il le soupçonne de se rendre en bordure pour quitter la ville. Cetan se casse par une petite ruelle, le type sort un gun et fais un tir laser qui lui traverse l'épaule. Notre techie, mal en point, se ramasse la gueule dans une pente de boîte de conserve périmée et fini dans un genre de fosse pleine de rats. Le bras d'acier le laisse pour mort.

Cetan ressort du trou et se dirige vers l'arbre. Une fois là-bas, il utilise son pouvoir d'altération de la réalité pour générer momentanément un escalier pixellisé. Les blocs de pixels s'entrechoquent et l'escalier se forme. Mais ça a probablement alerté les occupants de l'arbre. Cetan monte des escaliers dans des salles sans éclairage à l'intérieur de l'arbre. En haut d'un escalier, il aperçoit une grosse fougère avec des pattes insectoïdes qui lui parle dans sa tête.
-qu'est ce que tu fais là Cetan ?
-je suis venu tuer le boss
-Non Cetan. Tu ne pourras pas. Nous sommes trop puissants pour ça. Par contre, tu peux sûrement travailler pour nous
-Non c'est impossible. Nouilles bien cuites a fait trop de mal à ma famille, je ne peux pas. Attend une minute, j'ai une famille moi ? (Cetan a oublié l'existence de ses parents dans l'épisode précédent)
-ta vraie famille maintenant c'est nous.
Le sol, le plafond, les murs et l'escalier, se révèlent alors intégralement couverts de fougères aux pattes insectoïdes. Cetan est pris dans une nuée de horlas. Il se génère un gun avec son altération de la réalité, mais le gun est peu consistant, il freeze et clignote. Le techie tire dans tous les sens sur les fougères. Il se taille un chemin en tirant des rafales de balles et court dans l'escalier, poursuivi par la nuée de fougère insectoïdes.

Il débouche en bas d'une sorte de grand conduit. Autrefois un rayon antigrav permettait de monter tout en haut, mais la commande est bouffée par les ronces. Pendant qu'une fougère lui mord le bras, Cetan fais une réparation express et parvient à relancer le rayon antigrav. Il échappe aux fougères et monte dans les étages suivants. Il arrive dans une sorte de bureau. Au dessus de sa tête un gigantesque crâne de dinosaure avec une échelle qui rentre dans la bouche. Il se dit que s'il était un grand méchant il aurait sûrement un bureau comme ça. Mais c'était un piège ! Une fois qu'il est rentré le crâne se referme sur lui. Il se retrouve coincé dans une petite cavité qui diffuse du gaz, épié par des caméras de surveillance.
-services des ressources humaines de « nouilles bien cuites » bonjour, quelle est votre requête ?
-je suis venu tuer le boss.
- requête refusée. Mais je vous le passe.
La voix change
-Hey Cetan, salut champion ! Alors comme ça tu es venu me buter... En soi je comprend, c'est bien normal. Mais ça me paraît pas une bonne idée, même pour toi. J'ai une offre à te faire. Elle tient en trois points. Le premier point est plus un point pour t'aider à réfléchir.
Un écran avec l'appart de Chan-po (pote communiste de Cetan) se matérialise.
-L'appartement de ton ami est entièrement dynamité. Je n'ai qu'un clic à faire pour que tout explose. C'est juste pour t'aider à réfléchir. Le deuxième point c'est à propos de ton histoire de communisme. C'est mignon les rêves d'ados comme ça, mais il faut que je te dise quelque chose : le communisme n'est pas exactement ce que tu crois. Quand tu réveilleras Soleil Rouge, sache que cela réveillera du même coup le démon majeur Azatoth. Ce sera peut être le communisme 2 ou 3 minutes, avant qu'Azatoth n'absorbe la ville. Mon troisième point est donc une solution : oublie Soleil Rouge, vient bosser avec moi, dans mon arbre, partage moi toutes les infos que tu as glanées et je te protégerais des autres types avec qui tu as un contrat.
-oh. Hrm. Laissez moi le temps de réfléchir.

Cetan s'assoit au sol. Il va dans son palais mental, une vieille tour médiévale avec des pigeons voyageurs monstrueux sur les créneaux. Il chope un pigeon et s'en sert comme d'un téléphone. Il appelle Hassam. Il lui demande de s'infiltrer en loucedé dans l'appart de chan po avec un ordi et de suivre ses directives à la lettre.

-Si vous souhaitez réfléchir à mon offre, montez là haut.
Une trappe s'ouvre qui mène vers une autre salle. Cetan y va. Il se retrouve dans une salle pleine de coussins et d'androïdes mâles et femelles complètement nu.e.s. Toutes et tous sont très beaux et l'invitent à venir s'ébattre avec elleux pour réfléchir. Les androïdes déclenchent des sons pornographiques autours de Cetan. Au téléphone hassam entend les bruits
-Mais, cetan, t'es dans un bordel ?
-non non c'est pas ce que tu crois, hrm

Cetan est dans une situation très compliquée, il doit dicter des lignes de codes à hassam alors que des androïdes magnifiques lui font des câlins très torrides. Sur les créneaux du palais mental, le pigeon monstrueux gerbe un asticot qui vomit une mouche, celle-ci sort un minuscule mégaphone et dit « c'est bon » (Hassam lui réclamera le paiement plus tard). La dynamite de l'appart est désactivée. Mais Cetan chope une vérole mentale : à l'intérieur de la tour, il y a pleins de poster avec des filles nues. Et les posters lui parlent.

Cetan crie "JE REFUSE VOTRE OFFRE"

Cetan se met à courir dans le premier couloir venu pour essayer de trouver le bureau du boss. Les androïdes nus deviennent des mélanges entre des gens magnifiques et des énormes tanks. Cetan riposte contre les tanks et fais 12 pile. Quelque chose d'incroyable se produit alors.

Soudain, les tanks sont des T-34 de l'armée rouge, les androïdes deviennent communistes.
-nous t'aideront dans ta tâche

Ils débarquent dans le bureau du PDG des nouilles bien cuites. C'est une femme, coréenne, avec une coupe au carrés qui fume des dollars comme des cigares.
-Je suppose que si vous débarquez en arme dans mon bureau c'est que la dynamite chez Chan-po est désactivée. Bon. Je tiens simplement à préciser que j'ai une ogive nucléaire dans le cœur.

Cetan et les tanks-gens-à-poil tirent dans tous les sens et Cetan chope une vérole physique : il fusionne avec les autres, son apparence se modifie. Il a désormais une fille à poil dans le dos et un tank T-34 de l'armée rouge sur le torse. Mais la tête de la PDG explose.
Son corps tombe.
Les filles sur les posters dans son palais mental crient « ATTENTION L'OGIVE VA EXPLOSER ! »

Cetan rattrape la PDG en douceur et tente de désactiver l'ogive. Il se plante et tout explose.

Pendant ce temps, Chan po bouffe des nouilles dans son appart. Il cherche de la sauce soja dans ses placards : il s'aperçoit que ces derniers sont blindés de dynamite. Puis il se retourne et voit un énorme champignon atomique aux abords de la ville.

Il n'y a plus d'arbre. Des pixels jonchent les pentes d'un immense cratère au fond duquel gît le corps de Cetan.

L'esprit de Cetan erre dans la Ruche au milieu des chats qui chient des arc en ciel et des bouches qui crachent des dollars. Il faut qu'il parvienne à entrer dans un palais mental pour demander à quelqu'un.e de venir le ressusciter. Il échoue à entrer dans les palais de Hassam et Chan-po mais parvient à entrer chez Cheza. Son palais mental est un appart jonché de paquet de pizza. Cheza est en train de faire un jeu vidéo. Les explications de la situation sont un peu laborieuses. Cheza demande à Cetan si il veut une tisane, et elle demande aussi à la fille greffée dans son dos. Les deux en veulent. Sous un paquet de pizza elle sort un réchaud de camping et prépare une tisane.

Ensuite Cetan observe Cheza qui va retrouver son corps à travers une vitre crasseuse du palais mental. Elle arpente les rues. Cheza arrive au cratère, des larves stellaires tournent autours du corps de Cetan comme des vautours. Elle en flingue un ou deux et traine le corps en dehors du cratère rapidos. Mais avec la fille + le tank c'est super lourd, et les larves sont pas loin. Il lui faut de l'aide. Un type avec une charrette est en train de ramasser des pixels. Elle le convainc de transporter Cetan jusque chez Hassam et lui promet qu'il sera payé.

Hassam est formel : la seule manière rapide et efficace de le ressusciter c'est de demander aux lazaréens d'en faire un zombi. Leur église est juste à côté. Ensuite une mouette-monstre s'écrase sur la vitre et Cetan ne voit plus rien.

Puis on incante des trucs et Cetan revient sous forme de zombi (toujours avec le tank et la fille greffés à son corps). Il est allongé dans un pentacle au milieu de l'église des lazaréens. Quelque part derrière des colonnades on pratique visiblement des sacrifices humains. Tout le monde est autours du pentacle et réclame des coûts.
Les lazaréens veulent qu'on leur amène le sceptre de St Jean-baptiste avant l'avènement du grand matin rouge. Tant que ce sera pas fait ils auront une petite bougie et il leur suffira de la souffler pour tuer Cetan. Hassam lui chuchote qu'il voudrait avoir le sceptre avant juste quelques minutes pour graver des runes dessus. Le charretier voudrait un poumon. Cheza a juste fait ça par amitié et ne réclame rien en échange.

Cetan a du pain sur la planche.

Il va faire d'une pierre deux coups. Si la femme que Hassam a engrossé ne doit jamais accoucher, autant que ce soit la même qui perde un poumon. Cetan débarque dans un appart avec une énorme flaque de pisse. Au centre, une femme enceinte nue fume une clope allongée au sol.
-vous ĂŞtes venu me tuer je suppose.
-oui
-C'est pas très propre comme boulot. Charcuter une fille qui s'est faite violer pour honorer un contrat. C'est franchement dégueulasse non ?
Cetan est très mal à l'aise, c'est effectivement du très sale boulot. Il se dit qu'il va falloir qu'il bute Hassam. Il tire une balle dans la tête de la fille. Il chope une vérole mentale : la fille enceinte s'installe dans son palais mental.

Il prélève un poumon et se casse de l'immeuble.

Il donne le poumon au charretier qui se le greffe sur le champs avec son opinel et quelques câbles électriques. Le charretier repart ensuite dans la rue « PIXEEEL QUI VEUT MES PIXEEEEL ! ». Une crise économique semble s'être déclarée suite à l'explosion du PDG de « nouilles bien cuites ». Les affiches annoncent le grand matin rouge qui vient : on y voit des prolétaires vietnamiens ultra barack avec des marteaux et des faucilles sur l'épaule, au dessus d'eux, un énorme soleil rouge bizarrement stylisé.

Cetan fait des recherches sur le sceptre de st Jean-baptiste. C'est un sceptre qui sert à bannir Azatoth. Et où est ce qu'il est ? Ce sceptre constitue tout simplement le bras du boss des bras d'acier.
Cetan prend un gros coup de jus et l'ordinateur explose. Ensuite il demande à Cheza si elle a des contacts gnomes. Elle lui dit que les proprios de son appart sont des gnomes. Elle lui refile leur numéro. À partir du numéro, Cetan retrouve l'adresse du repaire des gnomes. Il s'agit d'une sorte de croiseur interstellaire qui vole en cercle au dessus de la ville. Il voit le croiseur dans le ciel et constate qu'une nuée de larves stellaires vole autours.

Il se dit que si le sceptre sert à repousser Azatoth, il vaut mieux le trouver avant de réveiller soleil rouge. Il se dit aussi que si Hassam veut écrire des runes sur le sceptre c'est sans doute pour le désactiver. « Hassam serait-il un cultiste d'Azatoth ? » Des cafards qui jouait au foot à côté de sa chaussure entendent ça « hey les mecs, il paraît que Hassam c'est un cultiste d'azatoth ! ». Les cafards partent plus loin et le disent à des humains qui le disent à d'autres. Puis un type en parle dans un livestream de jeu vidéo avec des milliers de vues. L'égrégore fera le reste : Hassam EST désormais un cultiste d'Azatoth.

Cetan revient dans son palais mental. La fille enceinte a le corps couvert de poster et semble être en train de baiser avec les filles de papier glacé. Elles crient toutes à pleins poumons. Cetan chope le pigeon qui l'a contacté au début du premier épisode. Il farfouille dans ses entrailles, au milieu des câbles électriques et tente de trouver l'adresse du repaire des bras d'aciers. C'est un gymnase souterrain auquel on accède par une poubelle ultra-piégée en bas de son immeuble.

Cetan repasse d'abord chez lui. Il tombe sur ses parents « mais vous êtes qui !? ». C'est le drame, ses parents doivent lui réexpliquer qui ils sont. Et Cetan leur explique rapidement pourquoi il est désormais un zombi avec un tank sur le torse et une fille dans le dos (qui présentement joue sur son téléphone). Il demande aussi à la fille si elle veut pas retrouver sa liberté, mais c'est une communiste : tant qu'il sera sur les traces de soleil rouge, elle veut être aux premières loges. Elle veut rester collé dans son dos.
Cetan va dans la rue pour essayer de trouver Ă  bouffer pour ses parents.
Mais c'est la crise. Tous les vendeurs de nouilles sont au chômage et à part quelques usines collectivisées par le viet-minh la production est interrompue. Tout le monde fait la queue à une soupe populaire tenue par les lazaréens. Ils tentent de recruter des fidèles et disent qu'ils se préparent à la montée du communisme et à l'apocalypse qui s'ensuivra. Cetan va à l'usine de nouilles cachée dans les égoûts pour leur demander des nouilles. Un gamin avec une kalashnikov le reçoit très mal.
-le parti dit que vous êtes un hitléro-trotskiste, partez ou je vais vous abattre.
-Quoi ??? Mais je vous ai aidés... Et en plus je suis anarchiste !
Quand il prononce le mot anarchiste, le gamin devient hystérique « SOCIAL-TRAÎTRE ! » et se met à le canarder à la kalash, Cetan fuit à toute jambe.
Il se retrouve alors à faire la queue à la soupe populaire et récupère une misérable tasse de soupe qu'il va donner à ses parents.

On passe en phase MORT SUBITE

Il arrive vers les poubelles qui donnent sur le repaire des bras d'aciers. Une vieille qui allait jeter un sac plastique est abattue d'un tir de gun par un bras articulé qui sort de la poubelle. Cetan tente de reprogrammer la poubelle mais le gun tire. La balle éborgne sa mère qui arrosait ses fleurs depuis le balcon de sa cellule, l'arrosoir entre les dents. Ensuite Cetan saute dans la poubelle qui est comme un toboggan et tombe dans une chaise en plastique. Il se retrouve dans un immense gymnase, sur une petite chaise en plastique au bout d'une longue table. Autours de la table, des tonnes et des tonnes de mercenaires des bras d'aciers, toutes et tous avec des kalashnikov, des battes de base-ball, des gun et toutes et tous ultra barack. Au bout de la table, un trône fait en récup et le boss des bras d'acier, avec le sceptre de st Jean-baptiste à l'intérieur d'un bras en plaque d'acier avec des vitres.

-Tiens, Cetan. On dirait que ta mission patine non ?
-Je rompt le contrat.

Le tank T-34 tire dans tous les sens et explose les mercenaires les un.e.s après les autres. Le boss tire au bazooka de derrière son trône. Cetan altère la réalité pour retourner le bazooka sur le boss qui explose sur le coup dans une gerbe de sang. Le bras du boss est soufflé par l'explosion, il fait un vol en cloche qui fait pleuvoir du sang sur les corps des mercenaires avant d'être rattrapé par Cetan. Il ressort du gymnase avec le sceptre.

Il se rend à l'église des lazaréens. Ceux-ci ont l'air en pleins préparatifs de sièges. Des tonnes de zombies avec des kalashnikov gardent les lieux, les prêtres s'activent, font rentrer des fidèles à l'intérieur « venez vous protéger du communisme et d'Azatoth, l'affrontement est imminent ! ». Comme il a le sceptre, on le laisse entrer. Le grand prêtre chope le sceptre et le remercie « merci bien, grâce à vous, nous pourrons sauver le monde du péril rouge et des horreurs cosmiques que nous promet Azatoth ». Maintenant, il faut que Cetan se rende dans le croiseur interstellaire des gnomes. Il monte sur le toit d'un immeuble. Il utilise altérer la réalité pour que l'immeuble se torde et devienne assez haut pour lui permettre d'atteindre le croiseur interstellaire dans les cieux pullulants de larves stellaires. Mais la déformation a des conséquences. Un pixel craque tout en bas de l'immeuble, et d'un coup tout s'effondre comme un château de cartes. Cetan a juste le temps de sauter et de traverser une vitre du croiseur interstellaire. Il se retrouve dans des couloirs qui rappellent ceux de l'étoile noire dans Star Wars. Des dizaines de larves s'infiltre par le trou dans le vitre. Il trace à toutes jambes à la recherche de la réserve, poursuivi par les larves mais aussi par les gnomes, sorte de nains de jardins avec du matos technologique et des blaster laser.

Des larves s'infiltrent dans son palais mental. La meuf enceinte est prévenue par les posters
-Attention !  Les larves essaient de s'infiltrer dans la tour ! Il faut que tu les repousses ! 
-Mais j'ai pas d'armes !
Cetan se concentre pour essayer de matérialiser une arme. La femme enceinte accouche d'une hallebarde. Alors elle monte sur les créneaux et découpe les larves à la hallebarde les unes après les autres. Le combat est féroce, les larves sont très nombreuses.

Cetan débarque dans une salle pleine de cuves. Dans les cuves, il y a des cerveaux, des aliens, des corps de milliardaires cryogénisés, des droïdes et même le corps de Mickael Jackson. Il check le registre internet et trouve l'emplacement d'une cuve contenant un post-it qui indique où les gnomes ont planqué le self de soleil rouge. Cetan génère des câbles qui font trébucher les gnomes. La cuve de Mickael Jackson se renverse et il se réveille sous forme de zombie. Il se joint à la poursuite.

Dans le même temps les larves stellaires submergent la meuf enceinte, elle a beau être ultra-efficace à la hallebarde, les larves commencent à la mordre et lui bouffer sa santé mentale. Les posters de filles nues hurlent « IL LUI FAUT DES RENFORTS ! VITE ! »

Cetan fini par atteindre la cuve et prend le post-it en photo avant de briser une fenêtre et de sauter dans le vide. Pendant sa chute, il fait deux choses :
1/ Il se concentre pour essayer de matérialiser un tank T-34 dans son palais mental.

La meuf enceinte est en plein fight, attaquée de toute part par les larves. Quand soudain le ciel devient rouge et un remix tekno-hardcore des cœurs de l'armée rouge retentit. Un énorme T-34 déboule sur la tour, écrase des larves et la meuf enceinte rentre dans le tank. Sur un remix particulièrement survolté de Katyusha, elle terrasse une à une les larves en tirant des missiles au tank.

2/ Il matérialise une pente de glace pour s'aider à atterrir.

Il glisse et se retrouve nez Ă  nez avec une patrouille de Viet-Minh. Les Viet-Minh tirent Ă  vue sur lui. Il se planque dans les Ă©gouts.

Le vendeur de pixel, qui passait par là, lui propose de racheter l'intégralité de son identité mais Cetan refuse. Le charretier part plus loin dans les égouts et essaie de revendre ses pixels à des junkies qui se piquent à l'héro. Cetan regarde la photo du post it.

Le self de soleil rouge est caché dans le jeu vidéo dans le palais mental de Cheza.

Voilà pourquoi il n'est jamais sorti avec Cheza. Si soleil rouge se réveille, elle risque de s'emparer de Cheza. Et Azathoth détruira Little-hoh. Et soleil rouge n'a donc pas de corps matériel. Elle n'en a peut être jamais eu...

Cetan doit se faire soigner, il a pris pas mal de blessures dans la gueule. Il décide de retourner chez Sarkar le noir, le médecin vampire. Des boss se jettent du haut des immeubles, le cours du Schaft a chuté. En chemin, il tombe sur une patrouille du Viet-Minh. Chan-po en fait partie, il est mené par un chef qui a l'air particulièrement stalinien.
-Cetan, vous ĂŞtes en Ă©tat d'arrestation pour anarchisme. Nous devons vous conduire dans notre camps de travail.
-mais je...
S'ensuit une discussion avec Chan-po, qui a du mal Ă  se dire qu'il va conduire son ami dans un camps de travail. Alors la meuf dans le dos de Cetan intervient.
-Vous pouvez pas me mettre dans un camps. Je suis une authentique communiste.
Le bureaucrate stalinien est perplexe ? Sa tête fait de la fumée.
-Hrm... Si j'emprisonne cet homme, je vous emprisonne en même temps, donc j'emprisonne une authentique communiste. Mais si je vous laisse en liberté, je laisse un social-traître en liberté.

La tête du bureaucrate-soviétique-droïde explose.

Les hommes Ă  ses ordres sont comme des cons.
Cetan propose de réparer leur chef. Ils acceptent. Cetan reprogramme discrètement le chef pour qu'il devienne anarchiste. Ensuite Cetan va chez le médecin.

Le médecin-nécromant est en train de faire un strip poker avec son assistante cyborg, et il perd. Il se rhabille rapidement. Il soigne les blessures de Cetan. Il lui propose de décrocher la fille, le tank et de le dézombifier. Mais Cetan s'en fout, et la fille veut rester là tant qu'il a pas trouvé soleil rouge. Le médecin-nécromant demande juste un peu de sang d'Azatoth.

Ensuite il va frapper Ă  la porte de Hassam.

-Salut Cetan. Tu veut me demander quelque chose ?
-...
-Tu viens pour me buter je suppose.
-Hassam. Tu es quelqu'un d'étonnant. Tu joues les vieux charlatans, l'escroc qui brosse les puissants dans le sens du poil. Mais en réalité tu sais tout sur tout le monde dans cette ville. Et nous on sait rien sur toi. Je me trompe ?
-non. Et donc ?
-Pourquoi tu fais ça ? Je veux juste comprendre... Pourquoi tu cherche à réveiller Azatoth, qu'est ce qui te motive là dedans ?
-Écoute. La vie ici c'est de la merde. On est prisonniers d'une forêt mutante qui donne corps à nos peurs bouffe nos souvenirs, transforme tout et génère des monstres. On est piégés dans cette ville étroite, condamnés à bouffer des nouilles et à mourir de maladie à cause de l'insalubrité. Et c'est pas ton communisme qui y changera quoi que ce soit. Il faut raser Millevaux, et le seul qui le peut c'est Azatoth. Alors oui, il y aura des sacrifices humains et des horreurs abyssales. Mais cette putain de forêt sera rasée et on pourra rebâtir de grandes cités. Et je me contre-fout qu'il faille violer et tuer pour ça.
-Mais... Tu veux vraiment qu'on soit sous le joug d'une engeance qui finira par tous nous tuer ? Pourquoi on aurait besoin d'une entité supérieure pour nous sauver ? Tu ne penses pas qu'on puisses se sauver nous même ? Gagner notre indépendance ?
-non
-...
-Tu attends que je te fasse une grande révélation de plus qui te convaincrait de ne pas me buter
-oui
-je n'en ai qu'une « tu es libre de me buter ou non » c'est tout. Pour le reste ça ne regarde que toi.
-adieu Hassam

Il lui tire une balle dans la tĂŞte.

Pendant que les rats emportent son corps, Cetan se pose dans l'escalier et digère ce qui vient de se passer. Puis il va chez Cheza.

Elle vit dans une minuscule cellule entièrement occupée par un canapé. Le plafond goutte mais elle a fixé un parapluie au canapé. Elle bouffe des nouilles.

Cetan rentre et lui explique.
Il veut juste parler avec soleil rouge avant de trouver un moyen de la réveiller sans que ça possède Cheza.

Elle est interloquée mais le laisse entrer dans son palais mental.

Là, Cetan branche des fils du jeu vidéo vers son torse et rentre dans le jeu vidéo. Il esquive des monstres et rentre dans un snack.

Soleil Rouge est lĂ , en train de boire un jus de fruit.
Elle ressemble à un personnage de mangas qui aurait passé 5 ans à faire de la guerilla dans la montagne.
« c'est l'heure de mon réveil ? »
Cetan discute avec les posters dans sa tête, ils cherchent une solution. Les posters suggèrent d'incarner soleil rouge dans le corps de la communiste qu'il a dans le dos.

Cetan et soleil rouge traverse les câbles.

Dans son appart, le corps de Cheza irradie de rouge
c'est la lutte finale
elle gerbe Cetan sur le canapé, il a soleil rouge dans le dos
groupons nous et demain
Soleil rouge saute par la fenĂŞtre
l'internationale
Elle atterris au milieu de la foule
sera le genre humain.
Il y a des milliers de crève-la-faim, des viet-minh, des bureaucrates soviétiques, des lazaréens
elle fait un discours.

La commune est l’unité élémentaire de la réalité partisane. Une montée insurrectionnelle n’est peut-être rien d’autre qu’une multiplication de communes, leur liaison et leur articulation. Selon le cours des événements, les communes se fondent dans des entités de plus grande envergure, ou bien encore se fractionnent. Entre une bande de frères et de sœurs liés «à la vie à la mort » et la réunion d’une multiplicité de groupes, de comités, de bandes pour organiser l’approvisionnement et l’autodéfense d’un quartier, voire d’une région en soulèvement, il n’y a qu’une différence d’échelle, elles sont indistinctement des communes.

L’extension des communes doit pour chacune obéir au souci de ne pas dépasser une certaine taille au-delà de quoi elle perd contact avec elle-même, et suscite presque immanquablement une caste dominante. La commune préférera alors se scinder et de la sorte s’étendre, en même temps qu’elle prévient une issue malheureuse.

Les fragments qui nous constituent, les forces qui nous habitent, les agencements où nous entrons n’ont aucune raison de composer un tout harmonieux, un ensemble fluide, une articulation mobile. L’expérience banale de la vie, de nos jours, est plutôt celle d’une succession de rencontres qui peu à peu nous défont, nous désagrègent, nous dérobent progressivement tout point d’appui certain. Si le communisme a à voir avec le fait de s’organiser collectivement, matériellement, politiquement, c’est dans la mesure exacte où cela signifie aussi s’organiser singulièrement, existentiellement, sensiblement.
ĂŠtre en armes.
Se constituer en communes.

TOUT LE POUVOIR AUX COMMUNES
VIVE LE COMMUNISME

En trois quart d'heure tout Little-hoh est communiste. Les bureaucrates soviétiques sont totalement dépassés et n'arrivent pas à intervenir, il reste complètement buggués dans un coin. Des comités de quartiers s'organisent partout, on fait des assemblées, des cantines populaires, on partage tout. Bref un communisme crasseux et crevard.

Et le grand matin rouge se produit. Le soleil, rouge sang, éclate dans le ciel. Azatoth se lève.

-MA FILLE, LAISSE MOI PLACE, JE VAIS ABSORBER LITTLE-HOH-CHI-MINH-VILLE 
Cetan demande à Soleil rouge ce qu'on peut faire. « il faut se battre, il faut tuer mon père »

Soleil Rouge se détache de Cetan. Elle va aller parler aux lazaréens. Cetan transforme son tank pour en faire un réacteur et se propulse sur Azatoth, au milieu des larves stellaires.

Cetan court dans des couloirs indescriptibles à l'intérieur de Azatoth poursuivi par des milliers de larves stellaires. « JE VAIS T'ABSORBER MISÉRABLE MORTEL » Il suit les terminaisons nerveuses et gagne le cerveau. Le cerveau de Azatoth est indescriptible avec un langage humain.

Des termes comme odeur, son, lumière, couleur, ne couvrent que 0,5% de la description du cerveau d'Azatoth. Cetan est au milieu de la tempête, et la même tempête envahi son palais mental. La meuf enceinte est sur les créneaux de la tour, avec le tank, au milieu de la tempête cosmique.
On frappe Ă  la porte de la tour.

Une des affiches se décolle du mur et va ouvrir avec l'angle de sa page. Un grand type tout maigre est devant. « bonjour. Je me suis perdu dans l'espace et le temps. Vous pouvez m'héberger ? ». L'affiche de pin-up et le type remontent. Il se met à un bureau et écrit une nouvelle en mangeant un pot de haricots puis une glace à la vanille.

Cetan tente de matérialiser son palais metal pour créer un bug dans le cerveau de Azatoth. Il se retrouve avec la fille enceinte dans le tank sur les créneaux de la tour. Mais ça ne provoque pas le bug recherché. La meuf dans le tank crie
« ON FAIT QUOI MAINTENANT ?! »

Pendant ce temps soleil rouge va voir le chef des lazaréens. Les zombies lèvent le poing sur son passage.
-donnez moi le sceptre 
-Jamais ! Le communisme est contraire à la volonté de Dieu, écarte toi, engeance du démon !
-Écoutez, je connais bien mon père, et je connais bien les dieux, et les grands anciens. Je peux vous dire une chose : votre dieu est mort. Il a été massacré par les grands anciens il y a des éons. Vous vénérez un cadavre. Je vous le jure.
Maintenant donnez moi ce sceptre.

Le prêtre cède, complètement ébranlé.
Nous portons un nouveau monde dans nos cœurs
Elle met le sceptre dans son cœur. Le sceptre passe dans le cœur de Cetan.

« ON FAIT QUOI?! »

Cetan lui passe le sceptre, elle le fout dans le canon et tire dans Azatoth.

Le terme explosion n'est pas suffisant pour décrire ce qui se passe.

Ensuite, tout le monde bouffe des nouilles à la table d'une cantine populaire à ciel ouvert. La meuf enceinte est de nouveau incarné, son tank se comporte comme un genre de clebs et bois dans une gamelle. Elle a récupéré les posters et les a affichés à l'intérieur du tank.

Le charretier refile des nouilles à tous ses pixels attablés.

Cheza avoue à Cetan qu'elle restait très solitaire parce qu'une dette envers les bras d'acier l'y obligeait. Mais que maintenant elle va pouvoir s'amuser.

Ils partent vers un bar.

Le générique défile sur un ciel impressionniste, dans lequel reste la trace d'Azatoth.

-FIN-

Hors ligne

#14 18 Aug 2020 14:54

Gudrun
membre
Inscription : 13 Jul 2020

Re : Little HĂ´ Chi Minh Ville : Comptes-rendus de partie

*je précise que le discours de soleil rouge est un mix de plusieurs passages des bouquins du comité invisible, parce que ça constitue la conception la plus mystique et hallucinée du communisme que j'avais sous la main

Hors ligne

#15 19 Aug 2020 17:43

Thomas Munier
un jeu par mois, tranquille
Inscription : 05 Feb 2008

Re : Little HĂ´ Chi Minh Ville : Comptes-rendus de partie

Salut Gudrun !

A. Un tout grand merci pour ce CR ! C'est totalement raccord avec la folie ambiante décrite dans Little Hô Chi Minh Ville je trouve ! J'ai été super heureux de lire ça !

B. Allez, si je veux chipoter, je dirais qu'on ne sent pas trop le côté exigu, j'ai l'impression plusieurs fois de visualiser des grands espaces (le ciel, le gymnase, certains palais mentaux) mais c'est un détail.

C. Combien de temps a duré votre partie ? Je me demandais comment tu avais pu caler autant d'événements durant la phase de mort subite ?

D. Quelle durée envisages-tu pour ta campagne ? Je pose la question parce que ce deuxième opus est déjà très cataclysmique et reconfigure beaucoup la ville (de fait avec le personnage de Soleil Rouge c'était à prévoir).

E. Le grand Ă©crivain maigre qui mange des haricots et des glaces, c'est Lovecraft, n'est-ce pas ? :)

F. J'aime bien que les scènes d'action soient fréquemment entrecroisées avec des scènes plus tranquilles, des scènes de repas notamment.

G. Hassam qui devient cultiste d'Azathoth à cause de l'égrégore, c'est trop bien :) J'aime d'ailleurs aussi beaucoup la confrontation avec Hassam à la fin.

H. Comme pour le précédent opus, je te propose de rééditer le message avec ce titre et cette tagline :

L'HEURE DU RÉVEIL

Suite de la campagne À la poursuite de la révolution, où un maelstrom de folie ambiante s'empare de la ville ! Un récit par Gudrun.

Est-ce que tu valides ?

I. Je te propose aussi cette illustration :

32273758008_849d7af43f_z.jpg

Jonathan Van Smith, cc-by-nc-nd, sur flickr


Auteur de Millevaux.
Outsider. Énergie créative. Univers artisanaux.
Ma page Tipee.

Hors ligne

#16 21 Aug 2020 17:39

Gudrun
membre
Inscription : 13 Jul 2020

Re : Little HĂ´ Chi Minh Ville : Comptes-rendus de partie

Hello,

A : Encore une fois, très content que ça t'ai plu :)

B: Oui effectivement, j'aime bien les ambiances de révélation mystique à base de personnages perdus dans de très grands espaces, d'où cette petite "trahison" au background

C : La partie a duré 4 heures, et pour la phase de mort subite on a fait à la louche. On a forcément débordé, tous les évènements qui s'y sont déroulés ne seraient jamais rentrés en 40 minutes. Mais de fait, je n'ai aucune idée de combien de temps ça a duré, j'étais trop concentré sur l'action.

D : Dans mon premier post, j'avais écris "campagne" parce que je pensais faire 3 parties mais en fait on a utilisé tous les fils narratifs en deux parties. Pour le moment on a convenu qu'on s'arrêtait là. Mais il est possible qu'on y revienne, (et par ailleurs, on pense tester d'autres jeux Millevaux à l'avenir). Si tu as des pistes de suite à suggérer n'hésite pas, ça peux toujours servir...

E : Oui évidemment. Quand il a fallu générer quelqu'un pour squatter le palais mental, le joueur a suggéré que ce soit lovecraft, et j'ai trouvé ça marrant, donc on est partis là-dessus.

F : Pareil. Je joue autant pour l'aspect contemplatif que pour la grosse baston avec des bazookas

G : En lisant les règles au début j'étais dubitatif, mais le fait que les peurs et les rumeurs prennent corps, en fait c'est un ressort assez fun

HI : nickel, ça me va.

Hors ligne

#17 22 Aug 2020 08:01

Thomas Munier
un jeu par mois, tranquille
Inscription : 05 Feb 2008

Re : Little HĂ´ Chi Minh Ville : Comptes-rendus de partie

D. Si tu voulais Ă  tout prix faire un nouvel opus, il faudrait faire quelque chose au sujet du fait que tout le monde est devenu communiste : soit faire une peinture de la vie pendant la dictature populaire de Soleil Rouge, soit jouer une tentative de la renverser.

HI. Cool ! J'ai édité ton compte-rendu en conséquence.


Auteur de Millevaux.
Outsider. Énergie créative. Univers artisanaux.
Ma page Tipee.

Hors ligne

Pied de page des forums