Le forum officiel de SOMBRE
Terres Etranges

Sombre Cthulhu DDR Millevaux Hotline Inviter Johan Scipion Conseils d'achat Tipeee

Vous n'êtes pas identifié(e).

Annonce

HOTLINE ++ ACHETER Sombre ++ CONSEILS d'achat ++ SOUTENIR sur Tipeee ++ INVITER l'auteur

#11 16 Jul 2019 01:14

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : Mad World - scénario - Cinéma Paradiso

Saint Epondyle a écrit :

Retours de lecture bienvenus, si tu as le temps bien sûr !

Pour être très honnête, pas trop. bcsmile L'été, ce n'est jamais les vacances pour moi. J'enchaîne à un rythme soutenu playtests et écriture pour préparer la rentrée.

Mais même si j'avais plus de temps, je ne trouverais rien à (re)dire à ton texte. Pas plus qu'à ceux de Quentin, Groumph ou DeathAmbre. La qualité des publications sur le forum a vachement augmenté ces derniers temps, preuve à mon avis que Sombre arrive à maturité. La gamme progresse à raison de deux numéros par an, ce qui a pour conséquence qu'elle fait de mieux en mieux son boulot. J'entends par là qu'elle donne de plus en plus de billes aux meneurs créatifs.

Le résultat est que je n'ai plus guère à faire mon chieur sur les contributions des uns et des autres. Tout ce que j'aurais à dire sur vos textes serait de l'ordre du pinaillage et de la sensibilité personnelle, genre moi personnellement moi-même, j'aurais plutôt fait ceci ou cela. En toute franchise, je n'ai pas du tout envie de tartiner ce genre de commentaires. Ce serait à mon sens très déplacé. C'est dans la revue que j'exprime mes préférences horrifiques. Sur le forum, je laisse les fans me montrer leur Sombre à eux qu'ils font.

Parce que ça, c'est super kiffant. bcwub


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

Hors ligne

#12 28 Jul 2019 16:52

Saint Epondyle
membre
Inscription : 25 May 2016
Site Web

Re : Mad World - scénario - Cinéma Paradiso

Ainsi soit-il alors. :)


Gare au shoggoth !
---
Cultiste freelance @ Cosmo † Orbüs

Hors ligne

#13 28 Jul 2020 15:59

Aellle
membre
Lieu : PO
Inscription : 26 Aug 2019

Re : Mad World - scénario - Cinéma Paradiso

CR Cinema Paradiso

4 joueurs, dont un qui connaissait Sombre (a maîtrisé quelques parties) + une joueuse arrivée pour les deux derniers scénarios, qui m'avait déjà fait le plaisir de mourir à ma table. Après-midi, salle du club de jdr. Chaleur estivale, ventilateurs, autre groupe aussi bruyant que nous juste à côté. Un beau jour pour mourir.

Overlord – l'Appel du bayou – Grimmies – A Man after Midnight – Cinema Paradiso

Cast adolescent :

Max Styblou (Chétif), a « emprunté » la voiture de papa pour la soirée.
Steve (Panne), en vacances chez son cousin Max Styblou, ghetto blaster crachouillard sur l'épaule.
Vicky (Médium), délurée, dans la lune, ex de Max Styblou.
James (Dévoué : Vicky), un peu plus vieux, métalleux, grand frère de Vicky, s'est incrusté de force pour garder un œil sur les garçons.
Seth (Lascar), gitan nouvellement installé dans le coin, bully de Max Styblou, s'est incrusté de force. C'est lui qui conduit (Fais voir la voiture de ton paternel steup').

Je vous passe les liens avec les PNJ, mais de un à deux par PJ, aucun avec Trevor.

Intro.
Travelling à l'intérieur de la voiture. Seth, au volant, sourire méchant : « Sympa la voiture de ton daron ». Max Styblou, passager, se retournant, sourire forcé : « Stevie, ça te plaît ici, hein ? ». Steve, criant, assourdi par son ghetto blaster, la tête tournée vers le gros métalleux : « HEY POURQUOI T'ECOUTES DU METAL C'EST MIEUX CA NAN ? ». James, blazé, à sa sœur : « Qu'est-ce que tu leur trouves à ces types ? » Vicky, à la caméra : « On va bien s'éclater ».

2 salles, 6 films. Tout le monde veut voir le truc avec le barbare-garou, sauf Max Styblou. Ce sera le truc avec le barbare-garou.

Travelling : Steve, visage illuminé par l'écran, des étoiles plein les yeux. Max Styblou, visage illuminé par l'écran, se tortillant sur son siège, osant à moitié regarder. Vicky, visage illuminé par l'écran, se rassure en serrant de ses deux mains les deux autres qui l'encadrent. James, visage illuminé par l'écran, content de s'être mis entre ce voyou et sa petite sœur. Seth, visage en contre plongée, le nez en l'air C'est quoi ces moustiques gros comme ma tête ?

Barbara, qui a Seth a la bonne, qui aime bien les jeunes et qui cherche à fidéliser la clientèle, envoie le projectionniste distribuer des maxis sodas. Qui le Cola ? Pour qui le Fanta ? Et l'Orangina ? Désolé petit, il reste que du Schweppes Olives... Max Styblou commence à avoir la haine, la vraie.

Le clodo pue. Il veut du soda. Il veut parler du film. Un contact humain, un sourire. On l'engueule. On le rabroue. Le grand costaud avec des pointes partout fait peur, mais l'autre, le petit con avec ses enceintes, il paiera. Ils paieront tous peut-être, sauf ce petit Max, lui, il est gentil. Il lui a filé une bouteille. Quand vous avez quatorze ans, que tout le monde vous prend pour un paillasson, que tout le monde vous gâche la soirée que vous avez organisée, que vous avez vraiment envie d'aller au petit coin, que vous avez peur d'y aller seul, qu'il fait noir et que vous avez une bouteille vide, vous vous vengez sur qui vous pouvez, comme vous le pouvez.

Les pieds du projectionniste dépassent de sous la table. James se penche Hey m'sieur, ça va ? Visage de James livide, yeux exorbités.

Trevor sort un gros couteau, Vicky hurle. Steve lève son ghetto blaster, le plus haut possible au-dessus de la tête du vioc'.


Le projectioniste abaisse sa revue porno bien dégueulasse Ouep ? Y a plus de son, vraiment ?
C'est zarb' ces fougères en déco, pense Seth.
James entend sa sœur hurler, il dévale les marches.

Un bras albinos, poilu et musclé se glisse autour du coup de Trevor, qui lâche son couteau, écarquille ses yeux. Un sourire maladif allume la face du Néanderthalien.

Le Boombox audio Sonic TBS 1800 fracture le crâne de Trevor, de la cervelle gicle.

Seth s'élance à la suite de James, mais une main l'attrape par le col et le retourne, en même temps que l'angle de vue. Eddy, front fuyant, menton prognathe, tatouages tribaux, nu, massue en os prête à s'abattre Sale gitan, c'est toi qui vole tous mes pornos ?

Steve jubile, mais le nain préhistorique s'élance par dessus la rangée de fauteuil, ses mains en arc attrapent le cou du gamin.

Seth se dégage d'un coup sec. L'os immense approche son scalp en slow-motion.

Vicky entre en résonance avec l'âme de Trevor. Vêtu de blanc, une barbe et une coupe à la Gandalf. Apaisé, serein, il va tout lui expliquer. Il sent le savon et la verveine.

Pizza Galaxie. Travelling. Steve louche de travers, un œil de chaque côté. Il bave sur les ananas de sa pizza. Il s'en va vers les toilettes, hors champ, titubant, traînant le ghetto blaster qui imprime ses traces sanglantes au sol. Vicky louche sur son voisin, elle papillonne des cils. Max Styblou louche sur le couteau qu'il a récupéré, sans sembler comprendre où veut en venir son ex, trop occupé à ne pas écouter la tête de Trevor, posée sur le siège bébé à ses côtés. Seth louche sur la mallette menottée au poignet de James. Il a le code, Vicky la clef. James ne louche pas, il se barre aux toilettes.

On entend des bruits terribles dans les toilettes. Balancer un attaché-case dans les gencives d'un zombie en espace exigüe, c'est pas discret. Va voir ce qu'ils se passe, Maxou. C'est Seth qui se lève, attrape une scie roulette découpe pizza XXL orange de chez Wallmart, et rejoint cet espace hors caméra. La porte se referme sur lui.

Bruit de tapes contre la vitre. Visages de Max Styblou et de Vicky, rattrapés par l'horreur. Contre champ : le Néanderthalien n'arrive pas à ouvrir la porte. Ses mains hésitantes tournent autour de la poignée. Ils se regardent. Un instant passe. Se ruent sur les tables pour bloquer l'entrée.

Bruit de vitre éclatée.


Les effets spéciaux de transformation sont cheaps, mais le brutausaurus est là, grand comme un immeuble. Ses bras minuscules trépignent. Sa tête est levée vers la lune. Les jambes de Vicky dépassent, inertes, de la gueule. Max Styblou s'élance, évite les assauts. Ses cheveux ondulent sous les vents de l'haleine. Ses poils se dressent au son des dents qui grincent, si près. Entre deux écailles, il a planté son couteau, jusqu'à la garde. Ils se contemplent quelques secondes, yeux dans les yeux. Max Styblou comprend alors deux choses. Primo : c'était lui le héros, au final. Deuzio : un couteau contre un prédateur garou du Pléistocène, c'est pas top, surtout quand on est musclé comme un flanc aux pruneaux.


Cut. Plan serré : le visage de Seth, sourire en coin et clope aux lèvres. Musique peace. Plan américain : il conduit, détendu, la voiture du papa Styblou. Petit travelling : sur le siège passager, la mallette, ouverte, pleine de billets. Lascar, c'est vraiment pété comme avantage, c'est la morale de mon CR.

Mon avis :


      Sans surprise : vraiment cool. Moi qui suis habitué à mener en impro mais suis allé vers Sombre pour jouer des scénars BZB, je suis fan de ce scénario. On retrouve la qualité de Fastfood Massacre, avec beaucoup de marge pour les joueurs et le meneur.
    Les illustrations sont incroyables. Je les avais imprimées et plastifiées : tout le monde s'est levé pour mieux les voir. Le débat sur le film s'est donc déroulé debout, ce qui était raccord. Je pense à imprimer mes préférées en grand format (A4) pour faire encore plus affiche de film.
    Toutes les petites astuces sont vraiment les bienvenues. Elles sont bien pensées et adaptables. Je pense ne pas m'avancer pour dire qu'il est très équilibré, puisqu'on équilibre à la volée en fonction de la narration, du nombre de PJ et des dés. On a 4 PNJ présents dès la création collective qui peuvent être absents, figurants, antagos, jokers ou alliés. On a autant d'antagos en plus que l'on veut, avec les caracatéristiques que l'on veut. Avec tous ces jokers ou même antagos à refiler, un mauvais équilibrage du MJ ou un caprice des dés n'a aucune chance d'être une mauvaise nouvelle.
    Il n'y a pas de plan, et c'est très bien, ça renforce la capacité d'équilibrage à la volée, ainsi que les possibilités de propositions narratives des joueurs. Ce qui est justemment un des points forts du scénario à mon sens. J'ai beaucoup répondu des choses par des « Carrément », « Si tu veux » ou « Bonne idée ! ». Il n'y a presque aucune limite vu le ton, mais quand même un cadre contraignant et donc fertile.
    Dernière louange : je trouve que le roleplay est bien mis en valeur par la structure narrative. Création collective – scène dans la voiture – débat pour choisir – roleplay tranquille – roleplay action – mini-deck + climax !


Mes conseils :

   

J'ai imposé 3 désavantages et 2 avantages pour 5 joueurs, c'était bien.

    Attention, j'ai peur qu'il soit dur à jouer pour des joueurs qui n'ont pas l'habitude de Sombre. En tous cas, il faut bien comprendre qu'on doit se lacher, pour faire la différence entre un climax de folie et un climax tout plat, tourné vers l'incompréhension ou la survie pure.

    En revanche, je le recommande, avec plusieurs parties avant, pour des MJ débuttants.
    Je pense, mais sans savoir vraiment sur quoi je me base, que nous avons très bien fait de jouer A Man after Midnight juste avant.

    Préparer les tuiles des 4 PNJ avant la partie, et faire celles des antagos liés au film choisi pendant une scène de parlotte, ou en interprétant Barbara, qui peut vendre les tickets en remplissant des papiers.

    Briefer sur le fonctionnement du mini-deck avant la partie, ou l'avoir déjà fait jouer. Je ne l'avais pas fait, nous avons eu un moment de flottement, et, si ça s'est finalement bien passé, nous avons perdu quelques belles occasions. En revanche, je testerai pour savoir ce qui est le mieux entre le briefing sur le mini-deck et la bobine manquante surprise, mais avec le fonctionnement du mini-deck déjà connu.

Dernière modification par Aellle (28 Jul 2020 16:00)

Hors ligne

#14 29 Jul 2020 10:34

DeathAmbre
mister pitbull
Inscription : 01 Mar 2009

Re : Mad World - scénario - Cinéma Paradiso

Aellle a écrit :

Overlord – l'Appel du bayou – Grimmies – A Man after Midnight – Cinema Paradiso

Le marathon de la mort !!!

Cut. Plan serré : le visage de Seth, sourire en coin et clope aux lèvres. Musique peace. Plan américain : il conduit, détendu, la voiture du papa Styblou. Petit travelling : sur le siège passager, la mallette, ouverte, pleine de billets.

ouaip, pas à dire, ça en jette yes rock bccool

ce petit CR m'a donné envie de relire ce scénario, que j'avais tout d'abord écarté because trip d'ado, mais en fait non...
* parti acheter des cartouches d'encre *

Hors ligne

#15 30 Jul 2020 11:18

Aellle
membre
Lieu : PO
Inscription : 26 Aug 2019

Re : Mad World - scénario - Cinéma Paradiso

DeathAmbre a écrit :
Aellle a écrit :

    Overlord – l'Appel du bayou – Grimmies – A Man after Midnight – Cinema Paradiso

Le marathon de la mort !!!

5 heures tout pile! Avec la pause mister freeze, mais pas de débrief.

DeathAmbre a écrit :

ce petit CR m'a donné envie de relire ce scénario

Oui, avec tes joueurs, du moins la manière dont je les perçois, je pense qu'il y a du potentiel pour le climax!

Hors ligne

#16 03 Sep 2020 15:09

Saint Epondyle
membre
Inscription : 25 May 2016
Site Web

Re : Mad World - scénario - Cinéma Paradiso

Hey Aelle,

Super gros merci pour tes retours, c'est super !

La partie avait l'air cool et visiblement ça fonctionne, donc top. Quelques retours :


Aelle a écrit :

Sans surprise : vraiment cool. Moi qui suis habitué à mener en impro mais suis allé vers Sombre pour jouer des scénars BZB, je suis fan de ce scénario. On retrouve la qualité de Fastfood Massacre, avec beaucoup de marge pour les joueurs et le meneur.

Merci ! :)

Aelle a écrit :

Les illustrations sont incroyables. Je les avais imprimées et plastifiées : tout le monde s'est levé pour mieux les voir. Le débat sur le film s'est donc déroulé debout, ce qui était raccord. Je pense à imprimer mes préférées en grand format (A4) pour faire encore plus affiche de film.

Top ! Je les trouve cool aussi. J'ai transféré ton retour à Willy pour qu'il voit que son boulot est apprécié.
J'en profite pour un instant pub : il a aussi illustré le futur jeu de Vivien Feasson. Si jamais ça t’intéresse, c'est de l'indé bien cool comme on aime visiblement tous les deux.

Aelle a écrit :

Je pense ne pas m'avancer pour dire qu'il est très équilibré, puisqu'on équilibre à la volée en fonction de la narration, du nombre de PJ et des dés. On a 4 PNJ présents dès la création collective qui peuvent être absents, figurants, antagos, jokers ou alliés. On a autant d'antagos en plus que l'on veut, avec les caracatéristiques que l'on veut. Avec tous ces jokers ou même antagos à refiler, un mauvais équilibrage du MJ ou un caprice des dés n'a aucune chance d'être une mauvaise nouvelle.

En fait il n'est pas équilibré du tout, c'est à toi de tout faire. C'était le plan, prémâcher le boulot avec des outils adaptables et génériques (les PNJ, les lieux, la structure) et faire choisir le style à travers le film pour que le MJ n'ait plus qu'à adapter. Donc c'est chouette si tu as bien pigé et t'es emparé du truc. Visiblement tu as de la bouteille, ça aide car en effet je pense qu'un MJ débutant apprécierait plutôt un truc plus guidé (House par exemple).

Aelle a écrit :

Briefer sur le fonctionnement du mini-deck avant la partie, ou l'avoir déjà fait jouer. Je ne l'avais pas fait, nous avons eu un moment de flottement, et, si ça s'est finalement bien passé, nous avons perdu quelques belles occasions. En revanche, je testerai pour savoir ce qui est le mieux entre le briefing sur le mini-deck et la bobine manquante surprise, mais avec le fonctionnement du mini-deck déjà connu.

Je n'ai jamais briefé, mais j'ai un petit discours tout prêt pour le moment où la bobine saute... qui marche bien. Je vais voir pour l'ajouter dans le corps du scénar pour lubrifier la transition. :)

EN OUTRE > Je ne t'oublie pas pour ta proposition de playtester d'autres scénarios Mad World. Je rassemble mes notes, j'avance sur ça et je te donne de la matière. Promis !

Encore merci pour tous ces retours !


Gare au shoggoth !
---
Cultiste freelance @ Cosmo † Orbüs

Hors ligne

Pied de page des forums