Le forum officiel de SOMBRE
Terres Etranges

Sombre Cthulhu DDR Millevaux Hotline Inviter Johan Scipion Conseils d'achat Tipeee

Vous n'êtes pas identifié(e).

Annonce

HOTLINE ++ ACHETER Sombre ++ CONSEILS d'achat ++ SOUTENIR sur Tipeee ++ INVITER l'auteur

#311 15 Jul 2016 11:42

Saint Epondyle
membre
Inscription : 25 May 2016
Site Web

Re : [S1] House of the rising dead

Gap a √©crit :

y0,
Merci pour le rapport de partie, c'est toujours marrant de les lire :)

De rien ! C'est marrant de les écrire. :)


Gap a √©crit :

La nuit, au milieu de nulle part, avec un zombie qui hurle/grogne/se débat sur un lit en métal dénudé ?

En fait, à ce stade je voulais encore éviter la confrontation nocture avec Oswald. Il n'a rien entendu pour essayer d'éviter le carnage après 10 minutes dans la maison... et s'est fait abattre juste après.

Gap a √©crit :

Outre le double facteur chance (des bons jets et si je comprends bien aucun joueur blessé par les zombies à l'arrivée), tu as laissé agir les persos le soir sans leur infliger d'attrition ni les faire tomber de sommeil. Ça pose des problèmes que tu as toutefois bien contournés en faisant sombrer les PJ le matin.

C'est vrai que les zombies n'ont pas bless√© les joueurs qui ont fait de trop bons jets de placement au tout d√©but. Sinon, ils auraient s√Ľrement plus √©vit√© la confrontation.
Ceci dit ça confirme un point que j'avais vu lors de mon premier scénar : Ragnarök avec en partie les mêmes joueurs. Dans un scénar d'horreur les joueurs (ceux là en tous cas) veulent massacrer tout le monde pour se protéger. Déjà que les PJ se mirent entre eux avec méfiance, aucun PNJ n'a pu dire plus de trois phrases avant de se faire tuer...

Gap a √©crit :

C'est une erreur que je fais régulièrement avec ce scénario. J'ai trop tendance à mettre la pression aux joueurs, alors qu'il faut aussi leur laisser des plages de discussion.

Oui, et en même temps les plages que je leur ai laissées ont été mise à profit pour explorer, s'armer, vouloir sortir, tuer Oswald, tuer Lily... Ils n'ont aps été très portés sur la discussion. :p

Ceci dit, c'est vraiment un très bon scénario. En virant d'emblée le problème de la fin (secret de polichinelle) il laisse de vrais zones de liberté aux joueurs. Ambiance stressante sur une durée compactée, succès horrifique garanti.


Gare au shoggoth !
---
Cultiste freelance @ Cosmo ‚Ć Orb√ľs

Hors ligne

#312 22 Jul 2016 19:08

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : [S1] House of the rising dead

Hello Step.


Merci pour le compte rendu, il est bien bien cool. yes

Je te fais un retour un peu lapidaire (je m'en excuse, mais j'ai du taf par dessus les oreilles. L'été, c'est pas les vacances ^^), orienté par ta dernière réflexion :

Saint Epondyle a √©crit :

essayer d'insérer plus de Roleplay !



Première chose :

PERSOS (Corps 12 / Esprit 8)

Pour favoriser le roleplay, ce n'est pas une bonne idée de raccourcir l'arc psychologique. À Esprit 8, tes PJ sont déjà en phase 2 de leur Personnalité au début de la partie. Or ce n'est pas le genre de truc qui pousse à se poser tranquillou pour causer.

Par ailleurs, l'arc psychologique est en lui-même une invitation forte au RP. Si tu l'amputes de sa première phase, donc du premier basculement de phase, tu diminues sensiblement la force de cette invitation (je le sais bien car je le fais à dessein dans White trash).

Je préconise 2 Préquelles, voire plus en cas de background chargé (S1 p 29), et te conseille de t'en tenir à ça. Dans ton cast, tu aurais pu charger un peu Brown because ancien du Nam (3 Préquelles ?), mais t'arranger pour laisser les deux autres à Esprit 10.



bien reliés à Jenny et donc traumatisés d'emblée par le massacre dégueu de celle-ci.

Ça non plus, ce n'est pas idéal. Pour trois raisons :

+ Jenny est un PNJ. Sur le moyen/long terme, roleplayer avec un PNJ est toujours moins fort qu'avec un PJ. Pour une raison simple : le PJ est joué en continu, pas le PNJ.

+ Jenny meurt durant l'amorce. Du coup, zéro opportunité de RP (même court) avec elle. Et ça tu le sais d'avance, donc faut pas laisser tes joueurs tisser des liens aussi forts avec elle durant la créa collective (dans le scénar, je précise qu'on peut créer un lien avec Jenny, mais que ce n'est pas indispensable. S1 p 28). Parce qu'une fois Jenny morte, les liens le sont aussi. Si tu veux du RP, il faut des liens forts inter-PJ (comme entre Brown et Emma).

+ La mort de Jenny t'incite à charger la mule sur les Séquelles en début de partie, ce qui durcit psychologiquement ton cast et tend à limiter les opportunités de RP un tant soit peu posé.

(L'autre cons√©quence est qu'un PJ vire Fou d√®s le mid-game, ce qui est normalement contre-indiqu√© car trop pr√©coce. Mais en l'occurrence, √ßa te sert car cela te permet de palier le d√©c√®s pr√©matur√© d'Oz. Tu retombes bien sur tes pattes, ce qui est cool. Par contre, l'encha√ģnement de tout cela produit une partie tr√®s orient√©e action. Pas un d√©faut du tout, hein, ce d'autant qu'elle fut tr√®s bonne, mais je commente toujours dans ma perspective de booster le RP.)



Autres remarques en vrac :


+ Oswald m'a paru faible. A PNJ 9 il ne fait pas long feu contre des joueurs groupés à la bouteille et au flingue.

Ça dépend des parties. Assez souvent à ma table, il a tué un PJ ou au moins l'a blessé si gravement que tout le monde était certain qu'il ne survivrait pas. Parfois, le meneur a de la moule aux dés et les joueurs pas. tong

Mais de base, Oz n'est pas censé être un antago puissant car sinon, la partie se finirait trop souvent dans la maison (alors qu'un climax en extérieur est meilleur, tu as pu t'en rendre compte je pense). Il est un obstacle sur le chemin de la sortie, pas un boss de fin de niveau.

Par ailleurs, je soupçonne que tu as donné la bouteille très (trop) facilement. Je lis un peu plus haut dans ton CR que

Kane explore l'étage armé de sa bouteille vide

, ce qui me laisse à penser qu'il est parvenu à mettre la main dessus en fouillant la cuisine dans la nuit (alors que dans le même temps, il n'a pas vu la porte de la cave). C'est un peu trop gentil de ta part et ça pousse tes joueurs à l'action. Avec deux armes dans le groupe (surtout quand il n'est composé que de 3 PJ, ce qui signifie que presque tout le monde est armé), on se sent pousser des ailes.

Normalement, c'est le Ka-Bar qui a cette fonction, raison pour laquelle il est découvert plus tard (exploration de la cave le lendemain). La bouteille arrive en bonus, après le couteau, quand les joueurs (re)passent la cuisine au peigne fin dans l'espoir de trouver quelque chose d'utile à leur plan de sortie.



Peut-√™tre aurais-je d√Ľ le rendre plus sympathique

Vu le profil ludique de tes joueurs, je ne pense pas que cela les aurait dissuadés d'essayer de le tuer, bien au contraire ! bcbig_smile

Ce qui les aurait retenus, c'est l'impression qu'il est dangereux. Or cette impression repose sur ta seule capacit√© de roleplay. Faut jouer Oz gros psychopathe. Des moments de cool + des sautes d'humeur impressionnantes avec moult menaces et invectives + des d√©lires o√Ļ on voit bien qu'il se croit trop au Nam.



Manque de bol, c'est Emma qui à Tir

Pour rappel, je préconise deux Tirs (S1 p 29).


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

Hors ligne

#313 08 Oct 2016 01:47

Myrtille
membre
Inscription : 07 Oct 2016

Re : [S1] House of the rising dead

Les compte-rendus des précédentes parties m'ont bien préparées à préparer, je paye donc ma dette et participe également.

L'équipe
Une joueuse grande débutante (tout premier jdr) qui choisit d'incarner Mary, adolescente bipolaire (docile/rebelle) amie de Jenny. Pistolet, tir.
Un joueur plus expérimenté (3ème partie de jdr) qui jouera Manuel, maçon latino brutal amateur de poker. Rien, endurci, ennemi mortel.
Un joueur confirmé qui jouera Frank, noir charmeur également amateur de poker et ex-beau-père de Mary.
Manuel et Frank se sont liés d'amitié durant l'épisode du centre commercial.

Ce qui s'est passé

Course-poursuite, Mary se morfle d'entr√©e une s√©quelle en voyant son amie se faire bouffer, les autres se r√©coltent pas mal de blessures aux mains des zombies. J'ai d√©crit un des deux poteaux du porche supportant l'avant du balcon comme "√† moiti√© p√©t√©, peut-√™tre lors d'un combat pr√©c√©dent" au cas o√Ļ les joueurs d√©cident d'escalader, je ne voulais pas que l'effondrement sorte de nulle part. R√©sultat, Manu s'est employ√© √† finir de d√©foncer ce poteau dans l'espoir de faire tomber la moiti√© du balcon sur le porche et de permettre √† son groupe l'escalade. Dans la panique, personne n'a not√© la faille du plan : tout le groupe se trouvait alors sous le porche et pr√®s du poteau.

J'ai été tentée de le laisser réussir, de les écraser tous comme des crêpes et de terminer l'histoire là avec mon grand sourire de MJ sadique. Malheureusement, je n'avais pas de scénario de secours pour le reste de la nuit. Manu a donc été gêné par le zombie obèse lui collant aux fesses et n'a pas pu réaliser son action.

Oswald sauve tout ce petit monde, leur gueule dessus en les inspectant, se prends une beigne de Manu qui se mange un beau coup de crosse en retour. Le personnage n'√©tait d√©j√† plus qu'√† 3 de corps et passe √† 1. Ouille, vais-je devoir sortir Billy d√®s la premi√®re dizaine de minutes ? Finalement non, secou√©s par la violence de leur sauveur, les joueurs s'ex√©cutent ensuite craintivement. Le collier d'oreilles et la mention de viets ne choquent pas vraiment, ne faisant que confirmer ce que les joueurs ont d√©j√† compris : leur h√īte est √† moiti√© fou.

Oswald leur propose le d√ģner (seul Manu mange) et se retire ensuite √† l'√©tage. Mary le suit, Oswald lui demande de ne pas d√©ranger sa femme, interdiction qu'elle enfreint imm√©diatement (phase rebelle). D√©couvrant la zombie, elle la maintient en joue et essaye de faire chanter Oswald. La situation s'escalade vite et je d√©clenche un switch de personnalit√© (Mary repasse docile) pour √©viter le bain de sang.

Pendant ce temps, Frank sort de son sac une lampe-dynamo et explore la cuisine avec cette source de lumi√®re, d√©couvrant la bouteille et la porte de la cave. Lui et Manu ne descende que de quelques pas avant d'entendre la commotion en haut. Au final, tout le groupe se retrouve dans la cuisine et j'insiste sur leur fatigue physique et mentale. Ils d√©cident de dormir et font quelques interactions roleplay pour d√©cider qui prend le canap√© (personne ne veut √™tre √† l'√©tage). Je r√©v√®le au joueur de  Manu son statut d'infect√© qu'il accueille tr√®s bien.

Le lendemain, exploration group√©e de la cave, s√©quelles √† gogo, ils remontent avec le ka-bar, le jerrycan et les cl√©s du pick-up et bricole imm√©diatement un cocktail molotov. Pas de plans d'assassinat d'Oswald mais on monte des plans pour s'√©chapper au plus vite. Il me faut une mont√©e en pression : me souvenant de la partie de Sombre Z√©ro avec Johan, je copie une de ses astuces : je prends mon t√©l√©phone portable, met le compte √† rebours sur 10min et le montre √† mes joueurs en expliquant qu'ils sont maintenant en temps r√©el. Je ponctue d'Oswald qui, √† son poste √† la fen√™tre du salon, l√Ęche un "√áa s'agite... On dirait que les Viets se regroupent...".

Le groupe se met aussit√īt √† l'action et implique Oswald : ils veulent balancer un cocktail Molotov sur les Viets, ils ont besoin de feu (Oswald appr√©cie l'id√©e et leur c√®de la boite d'allumettes). Oh, et ils ont besoin de viande pour app√Ęter et regrouper les Viets "qui doivent √™tre aussi affam√©s que nous". Dans la pression de l'attaque imminente et l'ambiance presque camarade (tout le monde est concentr√© sur la menace ext√©rieure), je consid√®re la pseudo-excuse comme suffisante pour le psych√© d'Oswald qui va chercher de la barbaque √† la cave - et qui remonte deux minutes apr√®s, arme en main, hurlant apr√®s son Ka-Bar vol√©. Oups. Les joueurs lui rendent docilement en s'excusant et Oswald retourne en bas, en ressortant bient√īt avec des morceaux de chair. Oh, l'urgence fait qu'il n'a pas pris le temps d'enlever la peau humaine, tr√®s reconnaissable : s√©quelles pour tout ceux qui ratent leur jet de sang-froid (esprit) !

Les dix minutes se sont √©coul√©es : les zombies, renforc√©s par la horde qui a suivie les joueurs depuis le centre commercial, sont enhardis par le nombre et se sont lancer √† l'assaut de la ferme ! Ils visent les fen√™tres barricad√©es, malgr√© les rafales d'Oswald, ils en arrivent toujours plus. Frank lance la viande aux mort-vivants qui ignorent totalement l'app√Ęt, la char morte ne les int√©ressant pas. Oups ! Je r√©active le compte √† rebours, annon√ßant 2 minutes avant la sonnerie √† mes joueurs : tous se ruent dans la chambre de Lily tandis que les fortifications du rez-de-chauss√©e c√®dent. Les rafales d'Oswald laissent place √† des cris d'agonie - il s'est fait choper ! Dans le chaos ambiant, Billy sort de sa cachette -mais les descriptions laissent initialement planer le doute sur son √©tat (vivant maladif ou zombie). Oh, les zombies semblent avoir atteint le bas de l'escalier !

L'ambiance est à l'overdose d'adrénaline : dès que Billy est identifié comme vivant, Manu et Frank l'empoignent et le balance par la fenêtre pour distraire les zombies puis ordonnent à Mary (passée en phase 3 de soumise) d'aller également distraire les zombies. Manu et Frank descendent ensuite. Tous ratent leur atterrissage et prennent une blessure, ce qui signe la fin de Manu. Frank se précipite sur le cadavre de son compagnon pour récupérer les objets clés tandis que Mary essaye de le couvrir. Dommage, Manu était l'infecté : il se "réveille" pendant la fouille et attrape son ancien compagnon. C'en est trop pour Frank qui décide de s'immoler avec le cocktail molotov : foutu pour foutu, autant mourir en humain et en emportant le maximum de morts-vivants avec lui ! Mary court vers la grange, réussit à l'atteindre et monte dans le pick-up. Malheureusement, Frank et Manu avaient les clés et l'essence...

La sc√®ne finale est flamboyante : le feu s'est bien propag√© gr√Ęce √† l'herbe s√®che, et les deux b√Ętiments sont en proie √† l'incendie. Les morts titubent dans ce d√©cor de cauchemar, consum√©s par les flammes, mais quelques uns arrivent √† s'√©chapper. Parmi eux, une adolescente √† la peau s√©v√®rement calcin√©e, qui de son vivant r√©pondait au nom de Mary....

Le ressenti

√Ä chaud, un constat tr√®s positif, bien qu'un petit b√©mol pour la joueuse de Mary qui s'est sentie plut√īt g√™n√©e par la personnalit√© soumise de son personnage. Elle m'a expliqu√© qu'elle avait seulement lu le niveau 1 lors de la s√©lection de la personnalit√©, et s'√©tait retrouv√©e totalement d√©sempar√©e en phase 2 et 3 : ce n'√©tait pas l'id√©e qu'elle voulait jouer. J'aurais des retours plus complets des deux autres joueurs lundi, mais je ne me fais pas de soucis, le feeling √©tait l√†.

Niveau MJ, j'ai ador√© pouvoir lire les compte-rendus d'autres personnes avant de faire jouer ce sc√©nario, cela m'a donn√© une aisance que je n'avais jamais eue sur un sc√©nario √©crit par quelqu'un d'autre. J'ai largement profiter de toutes les astuces trouv√©es par mes pr√©d√©cesseurs ;) Aussi, j'ai √©t√© tr√®s agr√©ablement surprise par la dynamique entre Oswald et mon groupe. Et enfin, avoir la possibilit√© de rajouter une couche dans le crescendo final avec un √©l√©ment inattendu (Billy) √©tait super, les joueurs √©taient fous et ne savaient plus o√Ļ donner de la t√™te : je r√©utiliserais le m√©canisme !

Dernière modification par Myrtille (08 Oct 2016 02:05)

Hors ligne

#314 08 Oct 2016 08:49

Peggy
video killed the radio star
Inscription : 11 Dec 2015

Re : [S1] House of the rising dead

Salut Myrtille!
merci  pour  ton  compte-rendu et  bienvenue yes

Hors ligne

#315 08 Oct 2016 13:17

Gap
vue sur Byron
Lieu : Suisse
Inscription : 30 Mar 2012

Re : [S1] House of the rising dead

Merci pour le CR :)

Myrtille a √©crit :

Oswald sauve tout ce petit monde, leur gueule dessus en les inspectant, se prends une beigne de Manu qui se mange un beau coup de crosse en retour. Le personnage n'était déjà plus qu'à 3 de corps et passe à 1.

Techniquement possible, mais ça veut dire qu'il a été blessé à chaque round de l'intro, et qu'il a perdu un point de plus par attrition ? Les zombies ne doivent faire que 2 points de dommage par attaque, et il n'y a que 4 rounds de combat. bcwink

L'ambiance est à l'overdose d'adrénaline : dès que Billy est identifié comme vivant, Manu et Frank l'empoignent et le balance par la fenêtre pour distraire les zombies

Pauvre Billy. Je crois que ça lui arrive une fois sur deux. redface

La fuite

Très bon final. yes

Hors ligne

#316 08 Oct 2016 15:48

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : [S1] House of the rising dead

Hello Myrtille.


Bienvenue sur les Terres Etranges, ravi de te compter parmi nous. Tu es bien la Myrtille qui s'est assise à ma table l'autre jour au Nid, ou n'est-ce qu'une homonymie ?

Merci pour ton compte rendu, il est supercool. Ta partie est vachement atypique, dis donc. C'est hyper intéressant. Quelques remarques en vrac pour le plaisir de la discussion et du débriefing :



Myrtille a √©crit :

Une joueuse grande débutante (tout premier jdr) qui choisit d'incarner Mary, adolescente bipolaire (docile/rebelle)

Ambitieux, ça. Les modulations de roleplay, ce n'est pas forcément le plus simple à gérer pour une grande débutante.



Manuel, maçon latino brutal amateur de poker. Rien, endurci, ennemi mortel.

Qui était cet Ennemi mortel ? Comme je l'explique dans Sombre 3 (p. 46), valoriser ce Trait dans un scénario préparé peut s'avérer délicat. C'est plus facile en quickshot.



J'ai été tentée de le laisser réussir, de les écraser tous comme des crêpes

Note que je préconise un petit accident d'une Blessure en cas d'effondrement de l'avant-toit (S1 p. 39).



La situation s'escalade vite et je déclenche un switch de personnalité (Mary repasse docile) pour éviter le bain de sang.

Bien mené, mais c'est un cadrage brutal.

Perso, j'aurais √©t√© au bout du truc et tir√© sur le PJ (je l'ai fait dans l'un de mes playtests, S4 p. 61). Apr√®s tout, tu avais encore Billy en r√©serve. L'int√©r√™t est que tu aurais eu ton combat contre Oz. Un peu t√īt certes, m√©bon.



Pas de plans d'assassinat d'Oswald mais on monte des plans pour s'échapper au plus vite. Il me faut une montée en pression
/.../
je prends mon téléphone portable, met le compte à rebours sur 10min
/.../
Le groupe se met aussit√īt √† l'action et implique Oswald
/.../
Les rafales d'Oswald laissent place à des cris d'agonie - il s'est fait choper !

Cette séquence est vachement intéressante.

La manière dont tu retombes sur tes pattes est très cool, c'est de la bonne gestion de crise. Le problème à mon sens est que tu en es réduite à l'expédient du compte à rebours parce que tu n'arrives pas à mettre la pression avec Oswald. Si tu le joues psychopathe tout du long, tes joueurs n'auront aucun doute sur la nécessité de l'abattre avant de sortir de la ferme. Ils auront trop peur de se faire tirer comme des lapins en courant vers la grange.

Tu campes Oz en antago durant l'amorce (le coup de crosse, l'engueulade) et t'en sors vachement bien, au point que le collier d'oreilles s'avère inutile. Mais on dirait que tu ne parviens pas à tenir ce cap par la suite. Du coup, Oz finit par te gêner. Tu commences par le basculer en PNJ allié et finis par le sacrifier dans la ruée des zombies.

Cela ne t'emp√™che heureusement pas d'emballer comme il faut ton climax, mais je ne peux m'emp√™cher de penser que c'est un petit peu du g√Ęchis. D'abord parce que tu brades ton antago. Ensuite parce que le combat contre Oz est une sc√®ne √† la fois cool et utile, qui m√©rite d'√™tre jou√©e.



dès que Billy est identifié comme vivant, Manu et Frank l'empoignent et le balance par la fenêtre pour distraire les zombies

Fun. À ce moment, Billy n'est pas un PJ, n'est-ce pas ? Tu l'as fait sortir du grenier, mais pas à titre de joker. Tu l'utilises comme un événement de relance, c'est bien ça ?



Manu était l'infecté : il se "réveille"
/.../
Frank qui décide de s'immoler avec le cocktail molotov
/.../
Mary court vers la grange
/.../
La scène finale est flamboyante
/.../
une adolescente à la peau sévèrement calcinée

Super classe, ça. Ton climax a une sacrée gueule !


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

Hors ligne

#317 29 Oct 2016 14:21

PierreM
membre
Inscription : 29 Oct 2016

Re : [S1] House of the rising dead

House of the Living Dead, hier pour quatre joueur.


Ni les personnalités ni les professions n'ont été véritablement jouées hier, les joueurs ont au final assez peu roleplayé - sauf lorsqu'il a fallu décider de s'occuper d'Oswald, le boxeur Sadique/Sournois (bipolaire) ayant un point de vue plus... musclé que le Ranger Dévoué.

Donc d√©but en fanfare, surtout de leur c√īt√© de l'√©cran quand je me suis aper√ßu que j'avais un D12 dans la main apr√®s l'entr√©e dans la maison (on est revenu en arri√®re, notre Ranger n'aurait eu que 3 points de Corps √† ce stade...). Petite interrogation, d√©j√†, est-ce que je dois attaquer avec un zombie de plus par tour, ou un zombie par tour ?

J'ai arbitr√© en faveur des joueurs, sauf pour notre lascar Chicanos, arriv√© √† la porte ferm√©e, et qui plut√īt que d'essayer de l'enfoncer (ou autre) commence √† faire le tour de la r√©sidence, grimper sur le porche etc. Un zombie pour lui, et un seul autre. Un peu trop facile (mais comme je l'ai dit, je jouais avec un un D12...). Je pense que c'√©tait une erreur, l'√©quipe n'√©tait pas assez endommag√© en entrant.

La rencontre avec Oswald, ses oreilles, ses "putains de Viet" a été... intéressante. Je me demande si le collier d'oreilles était une si bonne idée que ça, les joueurs ont tout de suite deviné la provenance de la viande dans le frigo, et comme Oswald leur a dit qu'il y avait un garde manger à la cave, ils savaient exactement à quoi s'attendre...).

La première erreur n'a pas été de foutre les PJ au lit tout de suite ; ils ont commencé à explorer la baraque, j'étais emmerdé pour leur dire qu'il faisait noir mais pas trop pour les laisser faire un peu. J'aurais du leur dire qu'on ne voyait rien et puis c'est tout. Surtout, l'impact de la découverte de Lily en a été un peu amoindri (un peu, seulement, ça a quand même fait son petit effet). Il me semble que découvrir dans la nuit qu'Oswald avait rejoint sa femme, puis constater ce qu'est réellement sa femme, dans cet ordre, ç'aurait un plus gros impact.

Le lendemain, passage à la cave, scène attendue, et là, je me pose et je regarde.
Débat entre ceux qui veulent employer la manière forte et les autres, ceux pour qui Oswald est un monstre et ceux pour qui c'est juste un survivant... C'est bien cool, je profite et quand j'en ai marre je relance d'un "Vous n'avez pas faim, ? Il y a de la barbaque dans le frigo, vous pouvez vous servir." et je profite.

La nana voudrait bien faire une exploration à la grange (OK, mais je ne te couvr pas, ce n'est pas ma mission), les autres veulent l'accompagner (ne me prenez pas pour des jambons, si vous y allez à quatre, j'appelle ça de la désertion), essaient de le convaincre qu'il faut agir (Je suis un membre du corps des Marines des Etats-Unis, mec, je reste et j'attends le Col Simmons).

Au bout d'un moment, on parle de Lily, qui doit bien manger, et là, il se décide à bouger pour lui apporter à bouffer. Hop, embuscade dans les escaliers, le ranger en haut, la brute au couteau en bas. Mmmm ça ne commence pas trop mal, sur deux attaques, l'une passe. Vient le tour d'Oswald, et là interrogation - le mec est pris par surprise, faut-il leur laisser deux rounds ? Je décide que non. Le ranger l'a touché, il l'aligne. 8 sur le D20, et 6 sur le D6. Un PJ en moins, le seul qui avait Tir. Oups. En deux rounds, le mec au couteau achève Oswald, non sans s'être pris une bastos au passage.

Les deux autres, sorti au dessus du porche, décide dans un premier temps de monter sur le toit pour voir venir, mais se ravise quand ils entendent des pleurs venant du grenier - c'est le moment pour Billy d'entrer en jeu. J'ai hésité à leur faire faire des tests pour grimper sur le toit, aller le chercher dans le grenier, mais Oswald étant mort, j'ai décidé que non.

Là, problème pour moi.

Ils ont une M16, mais pas de Tireur. Est-ce qu'il peut faire fuire quelques zombies (ceux qui s'√©taient in√©vitablement approch√©s lorsqu'il y a eu du mouvement au dessus du porche) ? Hmm j'ai d√©cid√© que oui, je le regrette, j'aurais du √™tre plus ambigu. Parce qu'√† partir de ce moment, ils ont jerrican, cocktail molotov pr√™t (mais pas de briquet, j'y reviens), ils se barrent vers la grange √† seulement une trentaine de m√®tres, ils pensent avoir fait fuir suffisamment de  zombies pour que √ßa se passe bien, mais en fait non, je veux un final √©pique et √ßa ne colle pas dans leur imagination. Je pense que √ßa ne change rien, mais on s'est mal compris et √ßa a nuit √† la partie.

Du coup, pas de M16 en couverture (le joueur pense qu'il n'y a pas autant de zombies ou pas aussi pr√™t) et paf, j'attaque, 3 blessures pour tout le monde. On continue la fuite, je demande un jet de Corps  pour s'√©chapper de l'emprise de la horde, deux √©chouent. Je d√©cide que celui qui a fait le score le plus √©lev√© meurt et donne du temps aux autres, l'autre qui s'est foir√© prend 3 blessures et on arrive √† la porte. Rapidement, essence (sans m√™me r√©fl√©chir), cl√©s, les trois PJs restants s'installent, et l√†, jet de conduite, √©chec, tout le monde au tas, game over.

Là, dernière erreur, je n'aurais pas du leur dire que c'était le dernier jet du scénario, ça a rajouté à leur frustration. Le fait qu'il existe un jet crucial, avec 40% de chances d'échec quoi qu'il arrive, je crois qu'ils n'ont pas aimé - mais bon, ils étaient content d'être arrivé jusque là, et ont bien compris que le jeu c'était d'arriver jusque là, il y aurait eu plus de plaisir en voyant la scène finale mais pas trop de frustration quand même. Ils n'avaient de toutes façons aucune difficulté à imaginer les suites potentielles :)

Le briquet, au fait. Notre lascar a passé le scénario complet en économisant son sac à dos, juste pour avoir de quoi ouvrir un éventuel cadenas. Sauf que c'est un lascar, jutsement, et que je l'aurais laissé crocheter même sans matos. Dommage, c'était pas clair, mais un briquet aurait sauvé un PJ...

******

Mon premier CR de partie de JDR, si c'est pas clair, dites-le moi, et surtout si c'est pas intéressant, dites-le moi aussi ;)

Dernière modification par PierreM (29 Oct 2016 14:32)

Hors ligne

#318 29 Oct 2016 15:17

Peggy
video killed the radio star
Inscription : 11 Dec 2015

Re : [S1] House of the rising dead

Bonjour  et  bienvenu  Pierre !

"Ni les personnalit√©s ni les professions n'ont √©t√© v√©ritablement jou√©es hier, les joueurs ont au final assez peu roleplay√© " : Faut  pas  que  les  gens  qui  veulent  jouer  √† Sombre  sont  vouer  √†  mourir  d'une  fa√ßon  ou  une  autre  , c'est  fun  ! je  penses que  tu as  tout  fait  lors de ta proposition de  partie  ,  l'univers  et  tout   !
As-  tu  aiguill√©/aid√© pour  les persos ?

En ce qui concerne : "Ils ont une M16, mais pas de Tireur." j'aurais mis  une  pression d'enfer avec  les  zombies  , c'est un jeu d'horreur  ,  ne  fuit  pas  malheureux  c'est toi qui  m√®ne ,  profites-en  !!!

Pour  le  plantage  de d√©  du d√©but  ,  √ß'est la faute  √† pas  de bol  , trop  d'enthousiasme  bcbig_smile

bon  je te laisse  avec  le(s) expert(s) ^^

c'est bien  que  tu ais  fait  la  d√©marche  du  CR

Hors ligne

#319 29 Oct 2016 22:40

Abyss
membre
Lieu : Marseille
Inscription : 14 Apr 2016

Re : [S1] House of the rising dead

Ni les personnalités ni les professions n'ont été véritablement jouées hier
C'est vraiment dommage parce que c'est la cerise sur le jeu :)
Essaye de les inciter plus la prochaine fois :)

est-ce que je dois attaquer avec un zombie de plus par tour, ou un zombie par tour ?
Un zombie de plus par tour, cependant attention les zombies ont des d√©g√Ęts fixes, ils font VRAIMENT peu de d√©g√Ęts, ils servent √† lancer l'action, pas √† tuer.

Je me demande si le collier d'oreilles était une si bonne idée que ça
Il y à un échange dans les vieux comptes rendus la dessus, personnellement je ne fais JAMAIS voir le collier à la premiere rencontre, ça vends trop vite la méche.
Je l'explique parce qu'a leur entrée dans la maison, il fait noir, la nuit viens de tomber, donc je ne donne pas de détails précis, je dis juste "un collier" éventuellement (que tout le monde prends pour un badge de marines)

La première erreur n'a pas été de foutre les PJ au lit tout de suite
Pareil, il y a des échanges dans les vieux comptes rendus, c'est vraiment important de foutre tout le monde au lit, quitte à les faire tomber d’épuisement, personnellement, je commence à leur dire qu'ils sont creuvés pendant l'échange apres Oswald, comme ça ils ne sont pas surpris quand je leur conseille très fortement de dormir et que je fini par l'imposer (en dernier recours : en tombant d'épuisement, paf par terre)

ceux pour qui Oswald est un monstre et ceux pour qui c'est juste un survivant...
ça c'est bien cool, moi tout le monde veut le buter tout le temps :(

interrogation - le mec est pris par surprise, faut-il leur laisser deux rounds ?
Comme dirait le maitre des lieux, il faut maitriser By The Book, surprise = 1 round :)

le seul qui avait Tir. Oups.
By The Book, j'ai dit ! il faut deux joueurs avec Tir pour ce scénario !

En tout cas bravo pour une première partie, j'ai l'impression que t'a bien assuré quand même, ce qui te manque c'est vraiment l'usage des personnalités parce que ça rajoute un piquant vraiment spécial.
Dans ton CR, tous les joueurs jouent contre le sc√©nario, √ßa donne un d√©roulement plut√īt classique. Avec les personnalit√©s, tu aurai assist√© √† un beau bordel et m√™me les joueurs auraient pris un pied encore plus grand √† saboter leur propre partie :)

Dernière modification par Abyss (29 Oct 2016 22:42)

Hors ligne

#320 30 Oct 2016 02:39

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : [S1] House of the rising dead

Une bonne partie et un compte rendu très cool. yes


Pas grand-chose à ajouter aux pertinents commentaires d'Abyss, si ce n'est :


PierreM a √©crit :

Ni les personnalités ni les professions n'ont été véritablement jouées

√áa viendra avec l'exp√©rience. C'est typique de la d√©couverte de Sombre. C√īt√© meneur, je veux dire. √áa tient √† la cr√©a collective. Pour que les joueurs s'investissent dans le roleplay, il faut que leurs PJ le leur permettent. Sinon, ils ne jouent que le sc√©nar, tu as pu le constater. Remonte un peu ce fil, j'en cause plus en d√©tail dans le d√©briefing de pr√©c√©dents CR.



Mon premier CR de partie de JDR, si c'est pas clair, dites-le moi

Juste un truc, sur la forme : sauter des lignes entre tes paragraphes aère ton texte et le rend plus digeste. Ça invite à la lecture. J'ai modifié ton post en ce sens.


Si tu as l'intention de mener à nouveau House (tu verras, à Sombre, le replay est particulièrement cool), je ne saurais trop te recommander de 1/ relire avec attention le scénar à la lumière de ta première partie, tu y découvriras tous un tas de petits conseils qui te permettront d'améliorer certaines phases de jeu, et 2/ de mettre la main sur Sombre 4, qui combote vachement bien avec Sombre 1. Il y a dedans un article sur la créa collective et un making-of de House, dans lequel je décortique toute la structure narrative du scénar. Hyper utile pour le mener, à mon avis.


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

Hors ligne

Pied de page des forums