Le forum officiel de SOMBRE
Terres Etranges

Sombre Cthulhu DDR Millevaux Hotline Inviter Johan Scipion Conseils d'achat Tipeee

Vous n'êtes pas identifié(e).

Annonce

HOTLINE ++ ACHETER ++ CONSEILS d'achat ++ S'ABONNER ++ SOUTENIR sur Tipeee ++ INVITER l'auteur

#121 07 Mar 2021 23:54

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : [S4] White trash

ecnal a Ă©crit :

Je ne regrette pas cette préparation car au final tout a servi. /.../ je n'ai pas trouvé ça pénible, je ne l'ai pas ressenti comme une contrainte.

Ah cool. Ce n'est pas ce que j'avais compris de ton CR, et je suis soulagé de m'être trompé. Je veux dire, préparer, voire surpréparer, n'est jamais un problème si le meneur y prend du plaisir et juge que c'est utile.


Mais House me semble demander une préparation du même acabit.

Très sincèrement, comme je te l'ai écrit, je pense que non. Mais ce que je pense n'a en dernière analyse aucune pertinence à ta table. Si toi tu penses que tu as besoin de 10 heures de prépa pour bien caler ton House, tu es forcément dans le vrai. Pour la simple raison que ce sera ton House à toi, pas le mien.


Ce n'est pas si facile de jouer avec des cartes en VTT.

Ah oui, je comprends. Comme je te le disais en ouverture de mon précédent post, je n'ai pas d'expérience du jeu en distanciel. Du coup, je ne suis pas de bon conseil sur la question.

Une suggestion cependant : n'est-il pas possible de numéroter les cartes pour pouvoir malgré tout les tirer au hasard ? Il y a une procédure de ce type en ouverture de House, et il serait très dommage de la zapper. Elle est bien fun.

(D'un autre côté, il existe aussi des prétirés officiels pour House. Si on les utilise, pas de tirage. Donc bon...)


j'expliquais juste au PJ invalide qu'elle allait sans doute être torturée et violée avant de leur donner la main dans la première scène. Je m'en suis tenu au factuel lors de l'introduction, évitant des descriptions.

Cela me semble sage.

+ Le sujet est hyper sensible, donc supra casse-gueule. Une description a toutes les chances de produire un blocage, qui torpillerait la partie avant même qu'elle n'ait commencé.

+ Même si ça passe à ta table, ce serait une amorce trop violente. Comment bâtir un crescendo horrifique après une entrée en matière de cette nature ? Difficile de surenchérir sur une telle description.

Note qu'en prétirant les PJ, tu as choisi le sexe de l'Invalide. Je ne suis pas surpris que tu en aies fait une femme parce que c'est généralement à elles que le cinéma d'horreur réserve les rôles d'übervictimes. Mais il faut bien voir que la procédure de création proposée par le scénario peut brouiller ce schéma. Les joueurs étant entièrement libres du sexe de leur PJ, j'ai eu plein d'Invalides masculins à ma table, ce qui constitue une agréable variation sur un très vieux cliché.


A force de répéter que les aboiements se rapprochaient je me suis inconsciemment convaincu moi même qu'il fallait faire intervenir le chien. Une sorte de fusil de Tchékhov à quatre pattes.

Super intéressant, ça.

Les aboiements font un précurseur très cool. L'idée est super. De base, il n'y a rien de mieux qu'un signe avant-coureur pour bien poser un antago. Le défaut est que cela incite effectivement beaucoup à sa mise en jeu. Si le PNJ ne se pointe pas, le précurseur perd tout sens.

Tu noteras que dans mon texte, je ne prévois à aucun moment de précurseur pour Seth, justement parce qu'il est optionnel. En p. 18, j'explique que si je ne mets pas de jokers en jeu, je ne révèle pas leur existence pour ne pas donner l'impression d'une partie au rabais. Impossible de m'en tenir à cela si j'ai décrit les aboiements d'un clebs durant toute la séance.


Quand le deuxième PJ est mort sa première réaction a été "Ah merde, je vais me retrouver à jouer un chien" sur le ton de la blague. Sur le coup ça m'a mis un peu le doute sur l'intérêt de donner à jouer à un joueur un PNJ "peu intelligent".

Je te rassure, c'est ultra validé par les playtests de l'auteur. Plein de joueurs ont joué des clebs à la table, la plupart en fin de partie, à titre de joker, et ça n'a jamais posé le moindre problème. Au contraire. Une fois même, un gars a un joué un chien pendant tout un quickshot. Il a créé un clebs, alors que le reste du cast était humain. Ça s'est là aussi super bien passé.


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

Hors ligne

#122 05 Aug 2021 22:54

Menherre
membre
Inscription : 05 Aug 2020

Re : [S4] White trash

Allez, à mon tour de faire un compte-rendu de partie. J'ai donc fait jouer ce scénario lundi soir, et ça s'est super bien passé. Ça a duré 2h en tout, rappel des règles (tout le monde avait déjà joué au moins une fois) et création de personnages inclus.

Au casting :
-Stephen, étudiant Sauvage et Dévoué, beau gosse de service (un de mes joueurs habituels, plusieurs parties de Sombre à son actif)
-Joe, étudiant Méfiant et Invalide, quaterback intègre (joueur débutant, deuxième partie de Sombre en plusieurs années)
-Cindy, étudiante Sournoise et formée au Tir par son militaire de père surprotecteur (joueur habituel, plusieurs parties)
-Aiden, étudiant Agité, rat de bibliothèque qui a su libérer ses amis à l'aide du Bowie qu'il a trouvé (idem)
-Josh, étudiant Téméraire, petit gros mal aimé (fatalement celui qui n'a pas tiré de carte) (idem)

Mise en bouche :
Mes joueurs aimant les longues histoires, je leur ai fait jouer le début du film, avec une ambiance musicale à base de Massacre à la tronçonneuse : petite description de leur trajet en voiture, puis de leur première journée de randonnée. Le soir venu, ils montent le bivouac, et soirée chansons autour du feu de camp, l'occasion pour Stephen de draguer plus franchement Joe, son coéquipier de football ; apparition d'un quiproquo amoureux puisque Cindy en pince pour Stephen, et Josh pour Cindy.
Tard dans la nuit, ils vont se coucher. Cindy, seule dans une tente avec Stephen, lui fait des avances... Mais des bruits de pas dehors pousse Stephen à sortir, par peur d'un ours. Scène classique du "Y'a quelqu'un ? Si c'est une blague, c'est vraiment pas drôle !" Puis, en passant entre deux arbres, le beau gosse se fait happer par Tiny. Un cri de Cindy réveille tout le monde, mais les rednecks prennent le dessus sans difficulté. Assommés, ils se réveillent dans une cave cradingue.
Ellipse, résumé des interactions en huis-clos et des scènes de torture de Joe qui font l'essentiel des péripéties du film. Je décris le départ soudain des rednecks, et le fait qu'ils n'ont pas fermé la porte de la cave. C'est là qu'Aiden trouve son Bowie et l'utilise pour défaire ses liens et ceux de ses camarades. Ils quittent la cave, veulent fouiller la maison... Et bien sûr, je fais revenir la famille à cet instant. Ils se barrent par une arrière-porte, et les voilà tous les cinq jetés sur le premier plan.

La clairière, premier mort :
La scène de la clairière commence de manière idéale : ils se séparent en deux groupes, Cindy, Aiden et Josh d'un côté, et Stephen qui épaule Joe de l'autre.
Junior ne les entend pas arriver. À sa vue, Cindy joue de ses charmes auprès de Josh pour qu'il aille se débarrasser du monstrueux gamin ; Josh demande à Aiden de lui prêter son Bowie, mais ce dernier refuse, il propose plutôt d'y aller à deux. Mais en parallèle, Stephen, qui veut venger son ami et crush, fait de même. Ils se retrouvent à trois sur Junior... Le pauvre n'a pas eu la moindre chance. Ils l'ont mis par terre, tabassé, poignardé, haché ; grosse flaque de bouillie et de charpie. Jolie perte commune d'Esprit. Au même moment, des aboiements se font entendre, et ils comprennent que le reste de cette famille de dégénérés arrive. Peu avant la sortie du plan, je signale à Cindy la pelle militaire. Un instant d'hésitation, ils devinent la silhouette de notre pinhead géant qui apparaît. Dans sa témérité, Josh se dévoue. Snow lui tombe dessus, littéralement, et un gros succès à son jet nous fait un one-shot. Pendant ce temps, le reste du groupe a préféré ficher le camp après un tir (manqué) de Daddy ; le moment parfait pour un petit cut, qui occulte la fin de leur camarade tout en gardant le mystère du retour du joueur dans le rôle d'un antago.

Le cimetière, pas que pour les voitures, la mort de deux PJ et de l'esprit d'équipe :
Au cimetière, ça dégénère vite. Ils décident de marcher accroupis, planqués entre les épaves. Un nouveau tir de Winchester touche Aiden à la cheville. Contre l'avis de Stephen, qui préconise de se barrer, Joe va lui prêter main forte, mais Snow le surprend et termine le boulot entamé dans la cave. Carnage à la machette. Stephen (armé de la feuille de boucher, seule arme en leur possession avec le Bowie) passe Bestial, veut protéger son ami, mais prend la fuite comme un renard effrayé quand il s'aperçoit que Snow l'a salement fini et que Tiny approche. Ce dernier poursuit lentement Aiden ; on entend Daddy qui beugle le nom de Seth (joué par le joueur de feu Josh), et le vilain cabot de se lancer à la poursuite d'Aiden. Celui-ci essaie de grimper à un arbre pour échapper à ses poursuivants, mais se fait choper à la cheville par le molosse au moment où il commence à se hisser (NB : il n'a plus son Bowie, que Cindy lui a pris quand il a été touché par le tir). Le chien ne lâche pas l'affaire, mais grâce à sa détermination (et surtout son Adrénaline), Aiden parvient à grimper un peu plus haut, en y laissant son pied, avant que Tiny l'attrape par le col et le finisse, très pas-content de la mort de Junior. En entendant les hurlements d'Aiden, Cindy passe Diabolique, et elle se fait la belle avec Stephen, direction le plan C. Le joueur de Joe (RIP) prend les traits de son tortionnaire et assassin.

La route, retournement de situation et faux espoir :
Arrivés sur la route, Stephen et Cindy font deux groupes de un. Cette dernière est rattrapée par Snow, qui lui fait un beau sourire de l'ange en commençant à lui arracher la chemise. Mais l'Adrénaline aidant, Cindy réussit à lui planter le Bowie dans la hanche. Ils se battent dans la boue, et, surprise ! Cindy réussit à prendre le dessus malgré son 2 de Corps. Hélas, arrivé par derrière, Tiny a coupé tout espoir en l'étranglant comme un poulet.

Climax, la fuite :
Un peu plus loin, Stephen aperçoit les phares du pick-up et se jette sur la route pour l'arrêter. Lil' Tom (pas antago) en descend, sort sa réplique, mais Stephen se jette dans l'habitacle sans attendre, et le braconnier de se faire exploser la tête par Daddy. Les aboiements de Seth se rapprochent. Stephen passe côté passager et démarre au quart de tour : pour ajouter de la tension, je décris que la voiture est ralentie par le corps obèse de Tom qui traîne, coincé dans la portière. Stephen envoie des coups dans le cadavre ; Seth rattrape le véhicule et jette ses crocs salivants vers Stephen ; Daddy (ex-Cindy) pète un rétro à la Winchester. Le pick-up fait une sortie de route ; Seth attaque Stephen, mais Stephen claque son Adrénaline et réussit à lui fendre mortellement le crâne. Stephen ayant de l'avance, il essaie de se débarrasser des corps du chien et de Lil' Tom, puis relance la voiture. Dans le rétro central, il voit Tiny qui court en sa direction (ce qui le protège de Daddy). Il repart. Tiny s'élance, s'accroche à l'arrière du pick-up. Malheureusement pour lui, Stephen réussit un brillant test de Corps et maintient son contrôle sur le véhicule. Tiny est traîné sur la route, son jean et ses godasses se déchirent, il finit par lâcher prise et se vautrer dans la boue.
Le pick-up part sous une pluie battante. Il roule aussi loin qu'il le peut.

Comme une bĂŞte perdue :
Petite scène post-générique où Stephen, en sueur, couvert de sang et égratigné de partout, arrive à une station-service et remet du carburant sous les yeux médusés d'un autre usager, qui court vers la cabine.

Verdict :
On a frôlé le TPK, mais les dés en ont décidé autrement. Junior et Seth sont les seuls antagonistes morts, Snow est à 6 points de vie. Tiny et Daddy sont indemnes, et il reste des cartouches au fusil de chasse. Je ne pensais pas qu'il y aurait de survivant.
Tout le monde a adoré. L'ambiance est simple et efficace. Les joueurs se sont vite doutés du scénario hillbillies, mais ça n'a fait que servir l'ambiance : les attentes de chacun ont été comblées. J'ai beaucoup aimé la mécanique de ce scénario, qui assume pleinement son aspect cinématographique, avec les attentes de la prod et du public pour la troisième scène. Les joueurs ont tous aimé endosser les rôles des antagos, ça réveille des joies honteuses. Mention spéciale au joueur de Joe, qui IRL est très mal à l'aise avec les questions de viols et ce qui va avec, qui a su nous offrir un Snow horrible à souhait (sans qu'il y ait eu la moindre description de viol, bien sûr).
Comme à chaque partie de Sombre, je m'imagine la façon dont ça va se dérouler, et tout se passe d'une façon très différente de ce que j'ai imaginé.
Les joueurs étaient dans l'ambiance dès le début, et très tendus dès la sortie de la cave. La tension a tout de même grimpé. Les plaisanteries se raréfient, les silences d'épaississent... Toujours un plaisir.

Le seul point négatif ne concerne pas Sombre, c'est une autocritique : j'ai voulu sortir la musique (je masterise toujours avec une bande son), mais je n'ai pas su trouver de musiques qui correspondent vraiment (idéalement, j'en voulais une par plan, avec une montée en puissance). Je me suis pris la tête avec ça avant la partie, puis emmêlé les pinceaux dans la scène du feu de camp, avant d'abandonner et de me rabattre sur une simple piste de dark ambient. En lisant les messages ici, je vois en effet que Johan mène sans playlist, et c'est sans doute plus sage pour Sombre, d'autant que les joueurs savent très bien créer l'ambiance seuls.
Bref, vivement la prochaine.

Dernière modification par Menherre (06 Aug 2021 10:02)


Rendre l'âme à Dieu et le corps aux vers.

Hors ligne

#123 06 Aug 2021 02:10

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : [S4] White trash

Super partie, super compte rendu. Merci tout plein ! yes


Menherre a Ă©crit :

je leur ai fait jouer le début du film

Intéressant. C'était du narratif pur, ou il y a eu des jets ? À la lecture, on a l'impression d'une séquence assez scriptée, ce qui paraîtrait logique vu qu'il te fallait retomber pile-poil sur la situation de départ du scénar.


On a frôlé le TPK

Énorme cette fin !


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

Hors ligne

#124 06 Aug 2021 10:08

Menherre
membre
Inscription : 05 Aug 2020

Re : [S4] White trash

Johan Scipion a Ă©crit :

C'Ă©tait du narratif pur, ou il y a eu des jets ?  Ă€ la lecture, on a l'impression d'une sĂ©quence assez scriptĂ©e

Oui, tout était scripté jusqu'à la véritable situation de départ. Mes joueurs aiment le roleplay pur et dur, donc les séquences sans jets, à simplement interpréter des étudiants sans défense (ce qu'ils étaient), c'est leur kiff. J'ai seulement fait quelques jets de dés derrière mon écran, pour leur laisser croire qu'il y avait une chance d'échapper aux rednecks (et ça a marché, d'après leurs dires post-partie), mais c'est tout !


Rendre l'âme à Dieu et le corps aux vers.

Hors ligne

Pied de page des forums