Le forum officiel de SOMBRE
Terres Etranges

Sombre Cthulhu DDR Millevaux Hotline Inviter Johan Scipion Conseils d'achat Tipeee

Vous n'êtes pas identifié(e).

Annonce

HOTLINE ++ ACHETER ++ CONSEILS d'achat ++ S'ABONNER ++ SOUTENIR sur Tipeee ++ INVITER l'auteur

#261 22 May 2022 22:12

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : [CR] Ma life en conv

7 démos à Ludicité – mai 2022 – Paris


22_Ludicite.jpg
Ma table Ă©tait loin loin lĂ -bas, tout au fond.
photo Ludicité


Le. Gros. Taf. Arrivée 14h, départ 22h. Sept démos en huit heures, avec recrutement tout à la force du poignet. Et ça va, j'ai tenu le choc. Évidemment, j'étais rincé en sortant, mais pas non plus à l'article de la mort. Petit à petit, je reprends le rythme. Il faut dire que les conditions de jeu étaient très correctes, ce qui a pas mal aidé. Je le précise parce que ce n'est pas toujours le cas à Ludicité. Mais cette année, on le voit sur la photo qui illustre ce compte rendu, le squat était plutôt vaste et assez bien adapté à l'activité ludique. C'était très sympa.

Petit quiproquo à l'arrivée. Meuh nan les gââârs, je n'ai pas demandé trois tables. Jamais de la vie. J'en ferais quoi ? Je veux dire, je suis un groupe de un. C'est une tradition horrifique bien établie. Donc je m'assois à UNE table en salle rôliste. Six joueurs pour un Overlord plutôt délire, premier TPK de la journée. À la partie suivante, je migre dans la salle principale, où on joue surtout platal et un peu JdR aussi. La pièce est plus grande, plus calme, mieux éclairée. C'est plus confortable et j'ai moins besoin de forcer ma voix. Je dois me ménager, mercredi j'enchaîne sur une aprème de démos en bibliothèque. Un meneur aphone y ferait très mauvaise impression.

Donc hop, je recrute, mène, fais ma petite promo. Et puis re-recrute, re-mène et re-promote. Sept fois dans la journée. Le mouvement perpétuel du Johan en conv. Six Camlann, ce gros tunnel. Plein de débutants et pas mal de familles, donc scénar d'initiation qui tourne en boucle. Business as usual, ma brave dame. Des parties correctes à excellentes, en moyenne très bonnes. Je ne pense pas avoir démérité. J'ai fait de mon mieux en tout cas.

L'un de ces Camlann fut expéditif. À 5 joueurs, j'ai dû plier l'affaire en à peine trois Tours. La grosse hallu, cela ne m'était jamais arrivé. Une série incroyable de 3, avec un ou deux 4 pour faire bonne mesure. À ce niveau, c'est carrément un tsunami qui a balayé la chevalerie bretonne. Dans ces conditions, je propose en général un replay pour que les joueurs puissent prendre leur revanche. Mais il était déjà assez tard et je commençais à être au bout de mon rouleau. Du coup, je suis resté sur ce TPK très sec. Parfois, shit happens

En marge des parties, ce fut un vif plaisir de recroiser les usual suspects rôlistes après deux ans sans convention. Très plaisant de vous revoir, les gars et les filles.


Les mercis

+ Merci aux bénévoles de la Mare aux Diables, l'orga était très cool. Merci en particulier à Romain pour la préparation en amont.

+ Merci Ă  Marie de la ffjdr et Nishruu d'Opale pour l'aide au recrutement.

+ Spéciale dédicace à Valentine, 11 ans, qui a overkiffé Camlann. Super gratifiant pour l'auteur que je suis.


Mon body count

7 parties, 34 joueurs, 31 morts


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

Hors ligne

#262 25 May 2022 22:07

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : [CR] Ma life en conv

3 démos à la médiathèque L'Écho – mai 2022 – Le Kremlin-Bicêtre


22_KB.jpg
L'autre Kremlin, rouge aussi.
photo médiathèque du Kremlin-Bicêtre


Trois jours après Ludicité, voici que je rempile pour une après-midi d'animation sous bannière Opale. Mais ça va, j'ai eu le temps de me poser un peu depuis ce week-end. Et grâce à Ludicité, je suis chaud bouillant. Bien en jambes, le petit père Johan. Première fois que je mets les pieds à la médiathèque du KB. La vache, l'équipement est classe. Mais faut aimer le béton brut. Nous sommes installés dans un petit coin au deuxième étage, où nous pouvons discutailler rôliste sans gêner les autres usagers. Y'a des préinscrits, la plupart ne se pointent pas. Mercredi veille d'un week-end de quatre jours, les gens sont partis en vacances en oubliant l'animation JdR.

Pô grave. Je fais avec ceux qui sont venus, complète avec quelques curieux recrutés sur place, des bibliothécaires de bonne volonté et même des animateurs rôlistes (Julien et Xavier, les autres meneurs, qui s'assoient de bonne grâce à ma table). Au total trois parties dans l'aprème, deux Camlann et un Overlord. Deux TPK, une Bretagne sauvée. En ce qui concerne la seconde Bretagne, j'ai transmis un joker pour rallonger la sauce (il n'y avait que 4 joueurs donc j'avais un prétiré sous le coude), mais rien n'y a fait. Les chevaliers noirs étaient trop forts.

Bilan, quatre heures d'animation très sympa. Bon esprit et bonne ambiance.


Les mercis

+ Merci à la médiathèque pour son accueil, et en particulier à Kia qui a tout bien organisé sur place.

+ Merci Ă  Opale rĂ´liste, et surtout Ă  Julien pour l'orga en amont. Merci Ă©galement Ă  Nishruu pour la mise en contact.


Mon body count

3 parties, 14 joueurs, 13 morts


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

Hors ligne

#263 17 Jul 2022 21:55

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : [CR] Ma life en conv

20 démos à Japan Expo – juillet 2022 – Villepinte


22_Japan.jpg
Mes bien chères sœurs, mes bien chers frères, prions.
photo Samuel pour la ffjdr


Près de dix ans plus tard, Sombre de retour à Japan Expo. Hébergé par la ffjdr, j'ai fait les quatre jours, en après-midi. 13h à 18h non-stop, à raison d'une démo toutes les heures. Cinq créneaux par jour, pour peu que je trouve à les remplir.


Jour 1 : jeudi

Pas trop de monde. Du coup, j'ai pas mal turbiné en recrutement, ce qui m'a fait sauter un créneau sur la journée. Quatre parties au lieu de cinq. Bon, je n'ai pas non plus fait le forcing pour la dernière. Qui veut aller au bout de sa Japan ménage son Johan. Sur le stand de la ffjdr, des stââârs : Tonton Alias (en goguette) et R.Mike (en Gundam). Plus tout un tas de têtes connues, y compris certaines qui fréquentent ma cuisine. Fort plaisant. Que dire d'autre ? Ah oui, la k-pop, c'est bien mais c'est FORT. Oulala que c'est FORT. bcshock

4 parties, 17 joueurs, 18 morts.


Jour 2 : vendredi

Plus de monde aujourd'hui. Je n'ai pas eu besoin de faire le recruteur, les gens du stand s'en sont chargés pour moi. Cela m'a permis de tenir mes cinq créneaux quotidiens. J'en ai même dédoublé un vers la fin pour proposer un replay à une table à qui j'avais mis la misère à Camlann. Je gagne quand même la seconde partie, mais de justesse. Très sympa.

En début d'après-midi, un Overlord à 6 joueurs parce que j'avais encore de la patate et que les animations de la scène ne crachaient pas à fond. Par la suite, tunnel de Camlann. Impossible de dérouler quoi que ce soit d'autre. Les conditions étaient trop difficiles. La star rôliste de la journée ? Pierre Rosenthal, venu mener du Simulacres. Toujours aussi plaisant de le croiser en convention. Que dire d'autre ? Ah oui, le karaoké de génériques d'animés, c'est bien mais c'est FORT. Oulala que c'est FORT. bcshock Et en plus, ça braille faux.

Au retour, incident sur la ligne B. Une grosse demie heure bloqué dans le RER juste avant Gare du Nord. Une histoire de signal d'alarme et de gens sur la voie. J'avoue, je me serais bien passé de ces trente minutes d'étuve. La rame était archi blindée, comme toujours en sortie de Japan, et pas climatisée. Absolument infernal.

6 parties, 30 joueurs, 27 morts


Jour 3 : samedi

Je suis rentré dans le dur, il était mou. Mais j'ai quand même eu mal.

Aujourd'hui, les conditions de jeu étaient meilleures. Je crois que l'ingé son de la scène installée face au stand JdR a vu la lumière. Il a (enfin) compris qu'envoyer la sauce niveau concert pour quelques dizaines de pélos ne rimait à rien. Quelle que soit l'explication, les animations micro étaient fortes mais pas trop FORTES. Ça change la vie, mais de ouf.

Le défaut est que cela arrive après deux jours hardcore, qui m'ont meulé sévère. Quand on y ajoute mon aventure dans le sauna de la mort hier soir, le résultat est que je suis arrivé à la conv en mode turbo zombie. J'ai tenu la journée, assuré mes cinq créneaux, mais à l'économie : tunnel de Camlann. Alors qu'avec une table au moins, dense en rôlistes déjà bien aware du hobby (atypique à la Japan, où on initie beaucoup), j'aurais volontiers tenté un Overlord. Pas moyen, trop fatigué.

5 parties, 22 joueurs, 20 morts


Jour 4 : dimanche

J'arrive relativement frais. Autant qu'il est possible avec trois jours de Japan dans les pattes. La nuit n'ayant pas été très chaude, j'ai pu dormir assez correctement. Autre bon point, en début d'après-midi, la scène est calme. J'en profite pour attaquer avec un Overlord. Ça m'aère un peu la tête et me permet de montrer un autre scénario à Houda, une joueuse qui s'était déjà assise à ma table hier. Excellente partie, la meilleure de la convention.

Ensuite, les choses se dégradent. La scène se remet à cracher à fond les ballons. Les quizz, c'est bien mais c'est FORT. Oulala que c'est FORT. bcshock Contraint et forcé, je me replie sur Camlann. Quatre parties de suite, la quatrième total au radar. Je termine cuit de chez cuit, mais pas trop tard car j'ai enchaîné les deux dernières démos sans pause. Les joueurs de 17h avaient de l'avance donc à 17h30, je peux plier mes gaules, ce qui me permet d'éviter (un peu) le plan wagon à bestiaux dans le RER. On est tassés, mais moins que les jours précédents.

5 parties, 24 joueurs, 20 morts


Bilan

Je me souvenais de mes Japan d'il y a dix ans, me doutais très fort que celle-ci serait rude, n'ai pas été déçu. Peux pas me plaindre, je savais exactement où je mettais les pieds. Mais le savoir à l'avance ne rend pas le truc moins rude quand on y est. Surtout que j'ai dix piges de plus au compteur. Tout vieux maintenant, le petit père Johan. Les températures limite caniculaires n'ont pas aidé, mais je n'en ai pas souffert sur place. Le Hall 4, dans lequel j'ai bossé, était frais. C'était même super agréable, y compris vendredi qui fut une journée de forte chaleur. En sortant par contre, gros cagnard. À 18h, il tapait encore dur.

Or à cette période de l'année, l'offre RER est notoirement dégradée. L'été, ça chie de partout sur le réseau. Travaux à gogo, manque de personnel, trains annulés et correspondances ultra longues, jamais moins de deux heures (dans la grosse chaleur) pour rentrer dans mes pénates, alors qu'une suffirait en temps normal. Record battu vendredi : près de trois heures pour traverser Paname. Il y a dix ans, la Japan n'était pas si tardive. On en est rendu à mi-juillet, mais à l'époque, l'event se déroulait en début de mois. Ces quinze jours changent pas mal de trucs en terme de transports et de météo, surtout par les temps climatiques qui courent.

Côté ludique, frustration. Je me mange 18 Camlann en quatre jours parce que overdose de son. C'est pas dur, entre les démos, je mettais mes bouchons d'oreille, comme en concert. En dehors de cela, les conditions étaient bonnes. Le hall n'était pas très dense en stands. Quand la scène voulait bien arrêter de brailler, le brouhaha était très gérable. De surcroît, stand ffjdr super fonctionnel. Orga et recrutement carrés, du velours. S'il n'y avait eu ces putain d'animations à fond les ballons, j'aurais pu asseoir plus de cinq joueurs à ma table par partie et dérouler tout un tas de scénarios différents. C'est un peu rageant.


Les mercis

+ Merci Ă  la ffjdr pour l'accueil chaleureux. Merci Ă  Jean pour la mise en contact initiale. Super gros merci Ă  Marie pour le soutien et l'orga, que ce soit avant ou pendant l'event.

+ Merci aux recruteurs, qui ont fait de l'excellent boulot. Spéciale dédicace à Guillaume et Garance (de Antre).


Mon body count

20 parties, 93 joueurs, 85 morts


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

Hors ligne

#264 12 Sep 2022 12:59

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : [CR] Ma life en conv

6 démos au Salon des Littératures Maudites – septembre 2022 – Charleville-Mézières


22_SLM.jpg
Pendant que le meneur cause, Bob sourit au photographe. Bob va mourir.
photo Laurent Gärtner pour Aux Portes de l'Imaginaire


Je fus donc invité par l'association Aux Portes de L'Imaginaire à participer à la sixième édition du Salon des Littératures Maudites. Cette année, étrange Belgique. Jean Ray et toutes ces choses. Ce fut bien cool. Un week-end même pas trop froid ni pluvieux. Ouais je sais, début septembre + changement climatique. Mais on ne me la fait pas, je connais les Ardennes. ^^

Petite conv organisée dans un couloir de la médiathèque de Charleville-Mézières. Une expo, des conférences (auxquelles je n'ai bien sûr pu assister puisque j'étais d'astreinte JdR), une soirée cinéma et (béheudeuèneygrèquebé, oui tu l'as deviné) des parties de découverte du jeu de rôle. Au global, un event fort sympathique, auquel il n'aura manqué qu'un peu d'affluence. Difficile de repartir après deux ans de pandémie.

Au pôle jeu de rôle donc, Johan tel qu'en lui-même. Du stand et des démos. J'enchaîne les initiations parce que, comme attendu, forte majorité de débutants. Des curieux qui poussent l'intérêt jusqu'à se risquer à ma table. Résultat, cinq Camlann dans le week-end. Un quasi sans faute : une seule Bretagne de sauvée. Et par un Perceval Mutilé encore ! J'ai eu deux occasions de le finir, n'y suis pas parvenu. Damned. Rien de déshonorant, hein. C'était une partie à 3 joueurs et deux jokers. Ce qui explique le body count a priori étrange. En démo de Sombre, on peut mourir deux fois dans la même partie. Ce luxe horrifique, tout de même.

Dimanche en début d'après-midi, à la réouverture de la conv, une table de rôlistes plus aguerris et un Johan en forme après une bonne nuit de sommeil. Du coup, Overlord pour m'aérer les neurones après mon tunnel de Camlann de la veille. Là aussi, TPK dans les règles de l'art. Net et sans bavure.


Les mercis

+ Merci aux membres des Portes de L'Imaginaire pour leur aimable invitation, leur accueil chaleureux, leur bonne humeur communicative et leur accompagnement efficace durant toute la convention. Merci en particulier à Laurent (orga avant et pendant) et Agnès (véhiculages gracieux).

+ Merci à la médiathèque Voyelles pour son soutien, spécialement à Michaël (orga en amont) et Loïc (orga sur place).

+ Spéciale dédicace à Rosa, Myriam et Patricia, la première grande débutante, les autres rôlistes aguerries. Votre enthousiasme pour Sombre m'a fait plaisir à voir. Ce fut überfun de jouer avec vous.


Mon body count

6 parties, 28 joueurs, 29 morts, 1 survivant


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

Hors ligne

#265 09 Oct 2022 18:40

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : [CR] Ma life en conv

8 démos à Seine de Jeux – octobre 2022 – Carrières-sous-Poissy


22_Seine_en_Jeux.jpg
Johan en plein effort, le fameux Fosbury-flep
photo François Luc pour GNik.com


Première édition du festival de la section rôliste du FLEP et j'y étais !

Mais qu'est-ce donc que le FLEP, demandez-vous ? Qui se cache derrière cet acronyme aussi sexy qu'un produit d'épargne du Crédit Agricole ? Quel est ce mystère mystérieux qui nous interroge dans le tréfonds de notre dedans ? Serait-ce la Fédération des Lapins Extraludices et Potomanes ? Le Fan-club de la Lavandière Épileptique de Poissy ? Que nenni ! Le Foyer de Loisirs et d'Éducation Permanente. Oui je sais, mon Google-fu est à nul autre pareil. Je vous épate et c'est plaisir. N'empêche, déception. Les Lapins Potomanes me vendaient plus de rêve.

Or donc, salle des fêtes très confortable quoique un micro poil froide. Standard dans les events municipaux de l'automne, j'ai l'habitude. La fin de l'abondance depuis 1990, m'voyez. Donc je suis venu équipé. J'ai mon col roulé. Nan, je déconne. Plutôt mes trois t-shirts sous mon hoodie, mes deux paires de chaussettes, mon écharpe, et mon bonnet par dessus mon bandana. Ready to roll. J'arrive à 12h30, me mets à bosser direct, termine à 21h30, avec une grosse demi heure de coupure repas. 8 démos en 9 heures, ça gère. Petit bisou, Johan. Ce fut une journée bien remplie.

Hors le froid, les conditions de jeu sont très bonnes. Le brouhaha est gérable, il n'y a pas d'animations musicales ni d'annonces micro. On roleplaye à la cool. À côté de ça, le recrutement est carré. L'orga tourne bien donc ma table aussi. Du coup, j'enchaîne tranquille dans mon petit coin de scène (le JdR est sur l'estrade, les autres jeux se partageant le reste de la salle). Le public est divers, grands débutants et rôlistes confirmés, membres du FLEP. Sérieux les gars, ça ne vous dirait pas de changer pour les Lapins Potomanes ? Toute cette kawaïtude à portée de main, songez-y. Une assemblée générale extraordinaire et c'est réglé.

Revenons à nos lapins moutons. Sombre arrive en pays demi conquis. Le jeu, dans sa version Classic, a tourné au FLEP, ce qui crée de l'intérêt pour ma table. Situation idéale lorsque je me pointe en convention. J'en profite pour alterner les scénarios. Du Camlann pour les noobs, de l'Overlord pour les rôlistes déjà aware de Sombre. Plus exigeant qu'un tunnel de Chevaliers, mais cela aère les neurones. En fin d'après-midi, je sens monter le strike. Cinq parties, cinq TPK. Net et sans bavure. Mais à la sixième, juste avant la fermeture de la conv au grand public (elle rouvrira plus tard, après le repas, pour la nuit ludique), une Bretagne de sauvée. Et tranquille encore, trois survivants. Damned.

Si vous vous demandez pourquoi j'annonce 38 morts plutôt que 37 dans mon body count, c'est parce que durant un autre Camlann, j'ai fourni un joker puis l'ai tué. Un Perceval de rab, toujours utile.


Les mercis

+ Merci aux Lapins Potomanes pour leur accueil chaleureux, leur gentillesse, leur disponibilité et la qualité de leur orga.

+ Merci en particulier à Sylvain (invitation, accompagnement avant et pendant), Eric (véhiculages), Charlène et Nico (recrutement).

+ Spéciale dédicace à Cyann, six ans (« Presque sept, c'est bientôt mon anniversaire »). Un plaisir de mener pour toi, jeune demoiselle.


Mon body count

8 parties, 40 joueurs, 38 morts


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

Hors ligne

#266 17 Oct 2022 22:05

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : [CR] Ma life en conv

6 démos au JdR Fest – octobre 2022 – Paris


22_JdR_Fest.jpg
Ceci n'est pas un placement de produit (Le GrĂĽmph c'est bon, mangez-en)
photo MĂ©lisande de Lassence pour D1000 et D100


Fort sympathique groupe de deux, The Roleplayers organisaient dimanche un event rôliste à La Revanche, bistrot ludique parisien, du côté de Gare de Lyon. Devinez quoi ? J'y étais.

J'arrive un peu après 13 heures pour mon premier créneau. J'en ai six de prévus, jusqu'à 22h30. Rude journée en perspective. L'offre rôliste est abondante, plein de jeux tous plus intéressants les uns que les autres, dont le Cats ! de Vincent Mathieu, mené par sa fan noumbeur ouane, la célèbrissime Catwoman. Ah non pardon, Kynayla Neypala. Je les confonds toujours. Et il y a d'autres gros jeux, Vampire, Cthulhu, Pathfinder, j'en passe. Tous sur des créneaux longs bien sûr. Du coup, peu de préinscrits à mes petites démos. Logique. Première partie, un gars tout seul, Guillaume. Quoi qu'on fait quand on n'a qu'un joueur ? Un Dozen bien sûr ! Ces temps derniers, je trimballe mes cartes avec moi à toutes les conventions, mais n'avais pas encore eu l'occasion de les sortir. Je profite.

Partie cartiste 1v1 avec en avant-première mondiale, l'extension à paraître incessamment sous peu dans HS11. Ambiance kung fu movies. So fun. Gêné par le Fixer, je me galère à défoncer le Maître Shaolin et l'Ermite zen. Okay, le Kobudo du Moine-soldat est pratique pour esquiver le Karma, mais ça ne va assez vite. À côté de ça, l'Assassin me ponce tout ce qu'il peut. Ça coûte un peu au Fixer, mais comme je ne peux pas l'attaquer, ce n'est pas ça qui handicape Guillaume. Je tire le meilleur de mon Bad Sensei avant qu'il ne rejoigne la défausse. Une attaque de moins, toujours ça de pris. Sucker punch est cool. Mon Shinobi résiste (Camouflage fait le café) et le Télépilote s'accroche, mais leurs jets d'attaque ne suivent malheureusement pas. Ça ne passe pas, ou quand ça passe, ça ne fait pas des masses de dommages. Je perds du terrain, mais pas assez vite pour toper le renfort. Damned, y'a rien qui va ! Guillaume me roule dessus et sort vainqueur de cette première démo officielle d'après Covid. Enfin, je peux rouvrir le Hall of Fame !

La suite est plus classique : tunnel de Camlann. Quatre parties montées à la force des poignets, le mien et celui d'Antoine, le Roleplayer qui gère le recrutement. L'autre, Corwin, mène un Void Spider un peu bidouillé en Classic. Pendant ce temps, je gratte des joueurs à droite et à gauche. Des préinscrits, des clients de la Revanche, des rôlistes en pause entre deux créneaux longs. Business as usual. Johan tel qu'en lui-même, démonstrateur tout terrain. Je gagne deux parties, en perds deux, dont une avec joker (un Perceval). Rien d'exceptionnel, rien non plus de déshonorant, étant donné qu'à 4 joueurs, c'est tendu. Et qu'à 5, je pars plutôt perdant. L'un dans l'autre, bilan correct. Des parties agréables, dans un environnement assez favorable.

Il y a du brouhaha, mais sans excès. Le café est relativement vaste, les tables raisonnablement espacées et le lieu pas trop sonore. J'ai pris la précaution de me poser sur une petite table du fond et m'y trouve bien. Les conditions de jeu sont significativement meilleures que dans certains autres bars ludiques dans lesquels j'ai fait des démonstrations. Ce n'est pas exactement comme dans ma cuisine, mais on s'entend jouer sans avoir besoin de trop forcer la voix. Entre deux démos, je trouve même le temps de répondre aux questions d'un trio d'aimables podcasteurs, Échec Critique.

Je les retrouve à ma table en fin de conv. Dernière partie avant la fermeture du café. 6 joueurs : 3 Critiqueurs + 2 Roleplayeurz + Kat. Cinq rôlistes expérimentés et une débutante qui me paraît dégourdie, donc je risque un Overlord. Je suis chaud (c'est ma sixième partie de la journée) et pas trop fatigué, rapport aux bonnes conditions de jeu. Qui d'ailleurs se sont encore améliorées à mesure qu'avec l'heure désormais tardive, les clients quittaient le bar. Donc go WWII, go. Clairement, c'était le bon choix. Excellente partie ! Des blagues, de la tension, du dynamisme et des actions suboptimales comme s'il en drachait. Ce qui n'empêche pas que je suis contraint de mettre en jeu mon troisième antago, occurrence relativement rare, même à 6 joueurs. C'est que je fus poissard dans les premiers Tours. En définitive, TPK et un survivant chez les bad guys.

22 heures, je plie mes gaules, fourbu et tout content de cette journée ludique. Le JdR Fest, c'est bon de chez bon. Festif, quoi !


Les mercis

+ Merci à Corwin et Antoine pour leur invitation, leur soutien, leur chaleur humaine et la qualité de leur orga. Un sans faute.

+ Merci à Jimmy et Lou de la Revanche. Accueil impeccable et lieu très agréable. Je recommande.


Mon body count

6 parties, 26 joueurs, 34 personnages, 28 morts


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

Hors ligne

#267 23 Oct 2022 15:53

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : [CR] Ma life en conv

Je cause (encore) dans la radio de l'Internet


22_JdR_Fest.jpg
photo MĂ©lisande de Lassence pour D1000 et D100


L'autre jour, j'assure des démos au JdR Fest, event organisé par The Roleplayers, association rôliste, à La Revanche, bistrot ludique parisien (trois liens dans la même phrase, pas mâââl).

Entre deux parties, Échec Critique, trio de podcasteurs, nous tend le micro pour recueillir nos impressions sur cette petite conv. Je réponds volontiers à leurs aimables questions.

+ Le medley sur YouTube : https://www.youtube.com/watch?v=bEIDiokmoBk

+ Mon intervention (Ă  35 min) : https://youtu.be/bEIDiokmoBk?t=2099


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

Hors ligne

#268 28 Oct 2022 22:37

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : [CR] Ma life en conv

Sombre est-il du jeu de rĂ´le ?


22_JdR_Fest.jpg
photo MĂ©lisande de Lassence pour D1000 et D100


À présent que les nouveaux numéros sont parus, que les abonnés ont reçu leurs précieux et que la soirée de lancement est derrière moi, je récupère un peu de temps libre et de bande passante cérébrale. J'en profite pour réagir à un post que j'ai lu il y a quelques jours sur Facebook.

X a Ă©crit :

Dernièrement on m'a fait jouer à un très mauvais jeu de dés sans aucune sorte de roleplay en me disant que c'est du jeu de rôle :
On avance sur une carte, on lance le dé, si on gagne on continue d'avancer, si on perd on meurt (on gagne en faisant un score), aucune interaction avec le MJ ni avec les autres joueurs.
Je peux dire que ce n'est « pas du jeu de rôle » ?

La personne qui l'a écrit est l'un des joueurs qu'on aperçoit sur la photo illustrant le présent post, celui dont le visage est caché par la joueuse à la pince à cheveux. Il ne mentionne pas explicitement Sombre, ce que je trouve très délicat et respectueux de sa part. Il sait que pour un petit jeu, le bad buzz n'est jamais une bonne nouvelle. Il n'y a que les grosses marques pour qui tout buzz est positif. Je lui rends sa politesse en anonymisant son témoignage. Pourquoi donc est-ce que j'en parle ici, au risque d'un effet Streisand ? Tout simplement parce que c'est une excellente illustration de la difficulté des animations en convention, et que j'ai des trucs à dire sur ce sujet.

Hop, un peu de contexte pour, heu, contextualiser. Nous sommes donc au JdR Fest, petit event rôliste organisé dans un café ludique parisien. Début de soirée, avant le dernier créneau long de la conv. J'ai quatre parties derrière moi, un Dozen et trois Camlann. Après avoir répondu aux questions d'Échec Critique, sympathique podcast rôlsite, je cherche à monter ma cinquième démo. Ce n'est pas simple parce que le public commence à se raréfier. Arrive un couple, X et son épouse, dont on voit le chapeau de cuir sur la photo. Ni une ni deux, je leur propose une démo. Réactif, le gars Johan.

Mon laïus habituel, auquel X me répond un « Je connais votre œuvre », que je décrypte en « J'ai entendu parler de Sombre sur Internet ». De fait, son nom (ou pseudo, je ne sais) me dit quelque chose. On est amis pour la vie sur Facebook. Aussitôt, je pousse mon avantage en lui proposant de s'asseoir à ma table. Hélas, ils sont, son épouse et lui, inscrits à une partie de NibirU qui va bientôt commencer. Tant pis, ce sera pour une prochaine. Je m'en retourne vers ma table à la recherche d'autres volontaires. Soudain, twist. En fait si, pour un quart d'heure, y'a moyen avant NibirU.

Nous nous installons donc (la photo). Le piège est que la séance de Sombre que je leur ai vendue ne peut pas durer 15 minutes. La partie, oui. Mais avant, il y a un petit briefing. Et après, un peu de promo. Pour faire bien, il me faut entre 35 et 45 minutes, selon le nombre de joueurs et le scénario que je mène. Ce sera bien sûr du flash en Zéro, mais il y a de petites variations de durée entre mes scénarios. Dans les faits, le format de partie (partie, hein, pas séance) est de 15 à 20 min.

En réalité, la difficulté est double. D'un côté, la table est hyper hétérogène. La joueuse à la pince est grande débutante. Première partie de JdR, ou peut-être seconde seulement. Je ne me souviens plus. Hyper novice en tout cas. X et son épouse sont expérimentés. De vieux routards. Pour le quatrième larron, qu'on voit sur la photo à coté de moi, expérimenté aussi je crois. Par là-dessus, je ne veux pas faire attendre trop longtemps le meneur de NibirU. D'après ce que je comprends, il rogne sur son créneau pour que je puisse caser ma démo. C'est super cool de sa part. Je m'en voudrais d'abuser de sa gentillesse.

Basiquement, j'ai le choix entre Camlann et Overlord. J'opte pour Camlann parce 1/ j'ai une noob à table et 2/ un Overlord à 4 joueurs, dont majorité d'expérimentés, est sensiblement plus long qu'un Camlann. La mise en place de Camlann dure plus longtemps à cause du lore arthurien, mais Overlord s'ouvre sur une séquence de roleplay théâtral. Avec de vieux rôlistes, elle peut s'étirer pas mal avant l'arrivée du premier antago. Dans ces circonstances, ce serait inapproprié. Donc je décide : un Camlann rushé, c'est-à-dire dans lequel je passe vite sur le lore. Puisqu'il n'y a que des adultes à table, je n'ai pas strictement besoin de tartiner une grosse couche de légendaire arthurien. Il le connaissent déjà.

Je préviens que le scénario n'est pas adapté : je l'ai écrit pour les gamins. Puis j'enchaîne. Explication des règles, contexte et baston. Premier Tour, X me dit « Combat direct ? Pas moyen de discuter un peu ? ». Je lui réponds « Non, on tape » et vois bien que ça coince. Je n'aurais pas été pris par le temps, je lui aurais volontiers accordé la petite phase de roleplay théâtral qu'il me réclamait. Un court dialogue entre son PJ et mon PNJ. Pis ensuite, baston. C'est ce que je fais habituellement lorsque j'ai des rôlistes expérimentés à Camlann. À la démo d'avant par exemple, un gars à joué son Perceval durant toute la partie. Joué au sens « interprété ». Ben ouais. Le rôliste, tu lui donnes un meeple ou un kubenbois, il te le joue. Et c'est ultra fun. Je kiffe. Sauf que là, on n'a pas le temps. Le roleplay théâtral est chronophage.

La partie terminée, je déroule ma promo. Court échange avec X, que je restitue approximativement :
- X : tous les scénarios de Sombre ne sont pas comme ça, hein ? Il y en a où on peut roleplayer.
- J : oui bien sûr. La gamme propose plusieurs scénarios longs avec la grosse patate de roleplay théâtral. Même un qui se joue sans règles ! Comme j'ai dit en briefing, Camlann s'adresse aux enfants.
- X : moi avec les enfants, je fais du roleplay. C'est possible.
- J : oui, je suis au courant. Je mène régulièrement pour des mômes. Mais là, je joue la facilité. Avec les enfants, le roleplay ne marche pas toujours très bien. Certains sont timides, ils n'osent pas. Or en 15 minutes, je n'ai pas le temps de les décontracter. Il faut que ça marche très bien tout de suite, ce qui est le cas avec le combat. Super efficace. En conv, je vise une bonne partie sur une.

Je sais bien que je ne convaincs pas X, ce que son post sur Facebook m'a confirmé. Après notre partie, son épouse et lui basculent sur leur créneau NibirU. Je passe devant leur table tandis que je cherche à monter ma sixième démo de la journée (qui s’avérera un excellent Overlord). Je vois X, studieux, prendre masse de notes tandis que le meneur présente l'univers. Ce qui ne m'étonne guère : un rôliste appliqué.

Quelle leçon j'en tire ? Qu'on ne peut pas plaire à tout le monde, mais c'est enfoncer une porte ouverte que de l'écrire. La vérité est qu'il y a sans doute dans Sombre de quoi intéresser X. Vu la gueule actuelle de la gamme (24 numéros très divers), il commence à y avoir un peu de tout pour (presque) tout le monde. Mais il est à noter que X, qui de ses propres mots connaissait mon œuvre, ne s'y était pas préalablement intéressé. Pas au point de lire du Sombre, je veux dire. Donc a priori, pas d'appétence. Est-ce que j'aurais pu lui faire passer le pas ? Peut-être que oui. Sauf prévention particulière, genre « Beurk, je n'aime pas les films d'horreur », il y a presque toujours moyen.

Sauf que pour convaincre certains joueurs, 15 minutes ne suffiront jamais. En l'occurrence, il m'aurait fallu un créneau long pour un House, un NSE ou un Bleed. Ce n'est pas/plus le genre de démos que j'assure en convention. Ce que je peux faire actuellement, c'est arrondir les angles en flash. Proposer un scénar un micro poil plus roleplay, Overlord par exemple, ou laisser les joueurs roleplayer Camlann. L'hétérogénéité de la table et la contrainte horaire m'en ont empêché.

Est-ce que je le regrette ? Oui bien sûr. Rusher une démo n'est jamais cool. Est-ce que cela aurait changé quelque chose pour X ? Je ne crois pas. Même plus roleplay et moins compétitif, le flash n'est pas ce qui m'aurait permis de le rallier à Sombre. Jamais je le ne lui aurais vendu un zine avec une démo de 15/20 minutes, même un chouïa plus adaptée à son profil rôliste.

Mais.

Mais j'ai vendu un S6 à la joueuse à la pince. Parce qu'elle a trouvé la partie cool et le jeu accessible. Ben ouais, elle était dans la cible, elle. Pas une enfant, mais une novice. Le bon profil pour Camlann. Je ne sais pas si elle ira au bout de sa lecture, ni si elle passera le cap de la maîtrise. J'espère que oui, mais ce n'est jamais gagné. Il se pourrait que cette vente n'ait aucune suite ludique. Il se pourrait également que j'aie réussi à susciter une vocation de meneuse. Qui sait ?

Pour en revenir au post de X sur Facebook, Camlann est-il du jeu de rôle ? Très honnêtement, je m'en bats les steaks avec des raquettes à jokari. J'ai consacré l'édito de S5 à la question, preuve qu'elle n'est pas neuve. 2015, putain. La réponse désormais m'indiffère. Sombre est comme Chuck, il met les pieds où il veut. Jeu de rôle ? Pas jeu de rôle ? On s'en branle. Moi en tout cas.

Par contre, là où je m'inscris en total faux, c'est sur l'idée que Camlann serait « un très mauvais jeu de dés ». Pardon monsieur X, mais nan. Si Camlann est selon toi un jeu de dés, j'affirme qu'il n'en est pas pour autant très mauvais. Ce scénario dépote sa maman. Comment est-ce que je le sais ? Je le mène environ cent fois par an (hors Covid) et vends des tas de zines avec, dont un à ta voisine de droite. Mine de rien, ils nous fait vivre, Sombre et moi.


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

Hors ligne

#269 31 Oct 2022 01:00

Fabz
membre
Inscription : 15 Feb 2021

Re : [CR] Ma life en conv

Ouaip
Reste que du Calman prête effectivement le flanc à la critique dans un espace de rôliste expérimenté, selon moi, car il a une dimension très platiste

Hors ligne

#270 31 Oct 2022 01:38

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : [CR] Ma life en conv

Fabz a Ă©crit :

il a une dimension très platiste

Je ne le nie Ă©videmment pas.


Calman prĂŞte effectivement le flanc Ă  la critique

Comme j'ai dit, je m'en branle désormais.


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

Hors ligne

Pied de page des forums