Le forum officiel de SOMBRE
Terres Etranges

Sombre Cthulhu DDR Millevaux Hotline Inviter Johan Scipion Conseils d'achat Tipeee

Vous n'êtes pas identifié(e).

Annonce

HOTLINE ++ ACHETER Sombre ++ CONSEILS d'achat ++ SOUTENIR sur Tipeee ++ INVITER l'auteur

#1 07 Jun 2014 12:54

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

[S8] AMAM et NASM

Pour parler de A man after midnight (AMAM) et Not another slasher movie (NASM), slashers publiés dans Sombre 8.



Parties avec Johan :

+ Crash test AMAM

+ NASM à Eclipse 2015



Parties sans Johan :

+ AMAM par Aellle

+ AMAM par DeathAmbre

+ AMAM par Anak InChains


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

En ligne

#2 16 Jul 2014 02:16

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : [S8] AMAM et NASM

Crash test AMAM


Ce soir à l'IRL Opale, du playtest comme je n'en avais pas fait depuis longtemps dans un bar : 1h40 de jeu non-stop. Sportif mais ultra jouissif. Rhaaa bon sang, ce scénario fonctionne ! Et du premier coup encore, ça fait plaize de chez plaize.

Ça s'appelle A man after midnight (AMAM donc) et c'est, sous un vernis doucement parodique (putain, on s'est bien marrés !), un slasher pur et dur. In ze règles de l'art, parfaitement. Je suis super content car ça fait des éons que je me creusais la tête pour en écrire un. Et bin ouala, je l'ai mon slasher pur jus !

Trooop cool. bcwub

Bon, je suis encore loin de pouvoir le mener pour 22 joueurs. De toute façon, je n'ai pas toutes les aides de jeu adéquates. Mais à 5 déjà, ça l'a bien fait, alors qu'à la base, je craignais un peu de dépasser 4. Une chose à la fois, hein. On rode en petit comité, on verra le massivement multijoueur plus tard.


En fin de soirée, un Dracula à l'arrache avec une table de gars sympas mais gentiment bourrés. Ultra chaotique, forcément. Grosse satisfaction cependant car le scénar commence à vraiment bien tourner.


Bilan : une bonne séance de playtest. Content, Johan.


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

En ligne

#3 17 Feb 2019 17:35

Groumphillator
membre
Lieu : The Great Southern Trendkill
Inscription : 03 Sep 2008
Site Web

Re : [S8] AMAM et NASM

Salut Johan.

Comme tu le sais j'ai -enfin- en ma possession ton concept album que j'adore (c'était gagné d'avance ceci dit, étant un inconditionnel de slasher).

J'ai cependant une question que je vais essayé d'évoquer sans trop en dire sur le scénario NASM (et notamment son segment OPO). Bon il va sans dire que si j'ai été absolument convaincu par AMAM je kiffe et surkiffe l'idée de NASM (que j'avais déja mis en oeuvre avec d'autre type de jeu d'ailleurs).

Bon, bref.

Ma question est simple : comment met-tu en oeuvre OPO, en tout cas dans son introduction ? Tu utilise des déguisement ? Des effets spéciaux type maquillage.... ? Autre chose.... ?

D'ailleurs.... Personne ne l'a joué ? Toi même, tu n'a aucun retour a faire dessus ?



L√©g√®re censure anti spoil.  - J.

Hors ligne

#4 17 Feb 2019 22:06

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : [S8] AMAM et NASM

Groumphillator a √©crit :

ton concept album que j'adore (c'était gagné d'avance ceci dit, étant un inconditionnel de slasher).

Oulala non, rien n'est *jamais* gagn√© d'avance, et c'est une bonne part de la difficult√© de mon boulot (et de son int√©r√™t aussi). Ce n'est pas parce qu'on aime un (sous-)genre en g√©n√©ral qu'on va aimer tel ou tel traitement en particulier. Sinon, le r√īliste lambda ne serait jamais d√©√ßu par un jeu med-fan.

Du coup, ravi que S8 te plaise. bierre



je kiffe et surkiffe l'idée de NASM

Merci, ça aussi ça fait plaisir.



(que j'avais déja mis en oeuvre avec d'autre type de jeu d'ailleurs)

M'étonne pas. L'idée en question est vieille comme le hobby. Comme souvent dans Sombre, l'enjeu n'est pas du tout l'originalité (l'horreur cinématographique est super balisée), mais la pertinence du traitement.



Tu utilise des déguisement ? Des effets spéciaux type maquillage.... ? Autre chose.... ?

Aucun accessoire d'aucune sorte. Tout à la parole. Old school style.



Toi même, tu n'a aucun retour a faire dessus ?

J'ai mis tout ce que j'avais à dire dans S8.

Ah, il y a aussi le CR d'Eclipse 2015. J'y avais mené un NASM en nocturne (la photo correspond à cette démo). Ma meilleure partie avec ce scénar, qui était alors arrivé à maturité.


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

En ligne

#5 18 Feb 2019 09:32

Groumphillator
membre
Lieu : The Great Southern Trendkill
Inscription : 03 Sep 2008
Site Web

Re : [S8] AMAM et NASM

Johan Scipion a √©crit :

Tu utilise des déguisement ? Des effets spéciaux type maquillage.... ? Autre chose.... ?

Aucun accessoire d'aucune sorte. Tout à la parole. Old school style.

Alors j'avoue que je ne comprend pas l'intro (enfin le second acte) de OPO. Tu les attend dans la pi√®ce o√Ļ tu cries et leur explique ce qu'ils voient ?

Toi même, tu n'a aucun retour a faire dessus ?

J'ai mis tout ce que j'avais à dire dans S8.

Ah, il y a aussi le CR d'Eclipse 2015. J'y avais mené un NASM en nocturne (la photo correspond à cette démo). Ma meilleure partie avec ce scénar, qui était alors arrivé à maturité.

Interessant. Le mettre en oeuvre en conv doit etre compliqué... D'ailleurs on voit sur ta photo le gars a l'arrière qui assiste a la partie et qui a l'air passionné par ce qu'il entend... :p

Dernière modification par Groumphillator (18 Feb 2019 09:32)

Hors ligne

#6 18 Feb 2019 09:48

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : [S8] AMAM et NASM

Groumphillator a √©crit :

Alors j'avoue que je ne comprend pas l'intro (enfin le second acte) de OPO. Tu les attend dans la pi√®ce o√Ļ tu cries et leur explique ce qu'ils voient ?

Tu veux dire le premier paragraphe de la p. 58 ? Je le roleplaye.

Relis attentivement le paragraphe précédent, Twist and shout p. 57. J'y explique qu'on reste à table et qu'on continue à jouer.


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

En ligne

#7 12 Oct 2019 08:39

Aellle
membre
Lieu : PO
Inscription : 26 Aug 2019

Re : [S8] AMAM et NASM

Une question sur AMAM. Le briefing est vachement explicite, mais j'ai mal compris une chose, qui me laisse dans le vague.
Le climax arrive avec la mise en jeu du joker visible, et le fait qu'on passe donc en play to win. Est-on explicite à ce sujet dès le briefing, ou cela est-il implicitement et fortement suggéré puisque les joueurs le comprennent facilement de façon extra et intradiégétique, car il n'y a plus beaucoup de jokers, que l'orage éclate, que la fête s'arrête etc.?
Merci.

Une autre question, j'imagine que ce scénario passe bien avec des inconnus, débutants et tout le reste?

Hors ligne

#8 12 Oct 2019 12:29

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : [S8] AMAM et NASM

Aellle a √©crit :

Le climax arrive avec la mise en jeu du joker visible, et le fait qu'on passe donc en play to win. Est-on explicite à ce sujet dès le briefing

Oui.

Le paragraphe qui en parle (On me voit plus, on me voit - S8 p.35) est une sous-section, l'avant-dernière, de la section Briefing (commencée en S8 p.32).

Mais comme tu es déjà le deuxième qui me pose la question, j'en déduis qu'il faut que j'améliore mon texte. Je vais le retravailler pour la prochaine édition de S8. L'enfonçage de portes ouvertes a parfois (souvent) du bon. ^^

Merci de ton retour. yes



Une autre question, j'imagine que ce scénario passe bien avec des inconnus, débutants et tout le reste?

Oui, je l'ai mené dans des bars avec des inconnus. Et même en animation avec des timides. Comme je l'explique dans l'édito, le slasher est le langage universel de l'horreur cinématographique.


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

En ligne

#9 12 Oct 2019 12:54

Aellle
membre
Lieu : PO
Inscription : 26 Aug 2019

Re : [S8] AMAM et NASM

Johan Scipion a √©crit :

Le paragraphe qui en parle

Je m'en doutais bcroll .

Johan Scipion a √©crit :

L'enfonçage de portes ouvertes a parfois (souvent) du bon.

Oui, ce briefing est long et c'était pas clair pour moi, si c'est ou non ce qu'on disait à la table. Répétez, répétez, répétez, et les gens comprennent.


Johan Scipion a √©crit :

dans des bars avec des inconnus. Et même en animation avec des timides.

Wunderbar.

Merci.

Hors ligne

#10 21 Oct 2019 19:53

Aellle
membre
Lieu : PO
Inscription : 26 Aug 2019

Re : [S8] AMAM et NASM

CR A Man after Midnight

Nous étions quatre dont une joueuse que je connaissais plus deux inconnus, pas de débutant mais premier Sombre pour eux. Jamais joué d'horreur, ni vu/lu d'horreur, encore moins de slasher.

Après-midi : salle du club de jdr. Pas mal, graaaande salle vide (il n'y avait que nous), avec la tramontane qui claquait les portes de temps à autre.

Overlord, puis Fastfood Massacre (à leur demande), puis AMAM.

Durée : 1h30-2h15 en gros, briefing compris.

Matos : un joueur avec son smartphone, chargé de gérer la BO (la chanson d'ABBA exclusivement).

Résumé partiel :

La descente de Bobby

   

En haut de la tour des pompiers, p√©pouze, Bobby fume p√©tard sur p√©tard, et, malgr√© la pluie, il contemple la nature. Putain, man, c'est trop beau quoi pense-t-il. Comme l'orage s'intensifie, il d√©cide de descendre et de rejoindre la soir√©e. Plus possible d'allumer son oinj avec ce vent de toutes mani√®res. Une fois en bas, dans le petit bois, il croise Gary, le ma√ģtre-nageur, en slip de bain, les genoux √©corch√©s, la t√™te en plein badtrip. Il ne comprend pas trop ce qu'il lui raconte, mais √ßa a l'air marrant. Seulement, entre deux arbres, aux lueurs de la teuf, la silhouette du boogeyman appara√ģt, un kukri sanglant dans une main, le corps sans t√™te de son dealer pr√©f√©r√© dans l'autre. Alors, √ßa fait ¬ę¬†tilt¬†¬Ľ dans la t√™te de Bobby. Les pi√®ces du puzzle s'assemblent¬†: oui, on va courir jusqu'au parking et monter dans la voiture de sport de Gary. Arriv√©s en vue du totem, Gary r√©alise avec amertume qu'il est en slip de bain¬†: ses clefs sont rest√©es dans la r√©serve nautique, dans son futal, poche de droite. L√† o√Ļ il a crois√© Cyclope pour la premi√®re fois. Le psychokiller sur les talons, ils entrent dans la r√©serve mais freinent des quatre fers¬†: au bout de la r√©serve, Cyclope s'acharne sur le cadavre de Priscilla, la derni√®re conqu√™te de Gary. Le pantalon est entre eux. On se rejoint √† la caisse mec, prie pour moi, alors Bobby court, mais Cyclope est aussi sur sa route, et il tente le tout pour le tout¬†: fermer les yeux, et courir vite. Le dieu des rastas veille sur Bobby, car il se prend une large estafilade, et semble √† pr√©sent courir seul dans la nuit, d√©passant le totem et le r√©fectoire, il s'enfonce dans les bois. Avec bonheur, il entend la voix de Gary, qui court de l'autre c√īt√© du bois¬†: il s'en est sorti, il doit avoir les clefs¬†!

   

Bobby, les bronches en feu, arrive au croisement. Sur sa gauche, il devrait voir Gary. En face¬†: le parking. Il y a un type louche devant la voiture de sport, qui semble s'embrouiller avec le dirlo et son sous-fifre, le jardinier. Le dirlo tremble et a carr√©ment sorti le fusil de chasse. Mais Bobby pense √† Gary. Merde. √Ä bien y regarder, il le voit, allong√© dans le chemin. Merde. Il bouge encore¬†! Bobby s'√©lance vers son pote. Il s'accroupit, ramasse les clefs d'une main et tente de se rappeler sa formation Premiers Secours Civiques niveau 1 de l'autre. Merde. Une grosse main gant√©e de noir d√©passe des fourr√©es, elle tient un bras de Gary et agite son cadavre. Un √©clair claque. La lumi√®re se refl√®te, l'espace d'un instant, sur l'oeil blanc, et le kukri, en contre-plong√©e. Bobby court vers le parking, quelques dreds en moins. Merde. Cyclope est l√†, entre lui et la voiture bleue. Bobby ferme les yeux et court tr√®s fort. Il entre dans la caisse, enfin. Merde. Un coup de feu. Merde. Les clefs sont tomb√©es entre le levier de vitesse et le frein √† main. Derri√®re lui, la t√™te du directeur vole, et le jardinier court. Bobby met le contact et d√©marre. Dans le r√©tro¬†: le vieux fou qui vit dans les bois, court lui aussi vers la voiture. Frein √† main, marche arri√®re, la manŇďuvre va √™tre tendue. Le jardinier court, se pr√©parant √† se faire faucher, mais d'un bras vigoureux, Cyclope balance son arme droit vers Bobby. Merde. Le kukri se plante dans le volant. Les deux autres sautent dans la caisse, et Cyclope est presque sur eux. Bobby parvient √† extraire l'arme, et d√©marre en trombe. Il n√©gocie mal le deuxi√®me virage, et la voiture se prend la maison du gardien de plein fouet. ¬ę¬†Vous avez mis vos ceintures au fait¬†?¬†¬Ľ Merde. Bobby se prend le volant en pleine poire, et reste affal√© sur le klaxon. Il faut toujours mettre sa ceinture les enfants, c'est la morale de mon CR, moi j'la trouve chouette.

Remarques :

Retours

Tr√®s simple √† ma√ģtriser. Avec quelques difficult√©s (mineures) n√©anmoins, sur lesquelles je reviens plus bas. Les joueurs ont ador√©, la pression √©tait l√†, ils √©taient dedans. C√īt√© meneur, je n'avais pas eu vraiment l'impression qu'ils √©taient sans cesse sous pression, du moins √† ce point, mais ils m'ont assur√© du contraire. On n'a pas une minute. On essaie de survivre mais on sait qu'on va mourir. Etc. On s'est √©clat√© d√®s le briefing et tout du long. Que du bon.

Le problème d'Ursula

En pr√©parant le sc√©nario, les tuiles plus exactement, une remarque m'est venue¬†: un peu compliqu√©, le passage sur la mise en place de la pioche. J'ai mis une quinzaine de tuiles dans la pioche, deux jokers sous Bobby (le PJ-R), Ursula en sixi√®me ou septi√®me position (donc en troisi√®me ou quatri√®me joker, vu que, √† trois joueurs, trois tuiles √©taient pioch√©es en d√©but de partie). √áa l'a fait nickel. Le passage le moins clair pour moi est le suivant. Il est √©crit qu'Ursula doit √™tre en N+1, donc elle est pioch√©e en premier Joker. Sauf qu'il est √©galement √©crit qu'elle arrive ainsi √† un moment o√Ļ ¬ę¬†la partie est d√©j√† bien lanc√©e¬†¬Ľ. Je me suis fi√© √† cette phrase-ci et l'ai mise en troisi√®me/quatri√®me pioch√©e.


Le climax

L√† j'√©tais en difficult√©, je raconte. Apr√®s la mort de Bobby, la caisse red√©marre. Ils sont deux, avec une serpette, une machette et un kukri. Eddie au volant. Je visais bien s√Ľr la FG, donc il me fallait jouer √† mi-chemin¬†: ni trop impitoyable, ni trop cool. Jet de chance pour la barri√®re relev√©e. Elle est relev√©e. Cyclope sur la route, l'air pas content sans son arme, il fait craquer ses poings et son cou. Jet de conduite en attaque¬†: un trois. Cyclope est d√©gomm√©, la voiture roule √† toute berzingue vers Lakewood. G√©n√©rique. On se d√©tend. Le g√©n√©rique s'interrompt. On se retend. Cyclope est assis, c√īt√© passager avant, son kukri en main (tant pis pour l'ubiquit√©). Eddie, qui conduit, acc√©l√®re et saute du v√©hicule en marche (esp√©rant que la voiture s'encastre dans un arbre). Ike, √† l'arri√®re (c'est le seul √† avoir mis sa ceinture), tire d'un coup sec sur le frein √† main. Eddie roule dans le foss√©, mutil√© mais en vie. Cyclope traverse le parre-brise. Pendant qu'il se rel√®ve. Ike passe au volant et se fait la malle. La voiture dispara√ģt dans la nuit, Eddie se rel√®ve face √† Cyclope, deux kukris en main. Fin.
Je m'en suis plut√īt bien tir√©, mais √ßa aurait pu √™tre autrement. Mon conseil¬†: se pr√©parer √† ce moment avec un catalogue de ressources (Cyclope dans la voiture, accident, panne de Gary, barri√®re etc.) Ce satan√© Bobby ne faisait faire √† Cyclope que des des 6 et un malheureux 2.
L√† o√Ļ j'ai merd√© c'est pour l'√©pilogue. D'un c√īt√© Ike, l'ermite des bois, recherch√© dans tout le pays √† cause du massacre. J'aurai d√Ľ en rester l√† mais j'ai ajout√© la fin sugg√©r√©e avec Eddie, tremblant et errant dans le charnier du camp, serpette sanglante serr√©e contre lui. Arr√™t√© et fini √† l'asile. Dommage, car redondant et 2 survivants au lieu d'un, mais pas trop grave.

Joueurs

Ce qui est appréciable, c'est que les joueurs font tout le jeu. Mais ça pose des difficultés auxquelles il faut être préparé. Même si on le leur dit au briefing, il faut qu'ils comprennent que c'est eux qui font vivre le film, et c'est pas toujours évident. Par exemple, le joueur de Bobby savait que Gary était mort, qui plus est pas à l'endroit du cadavre. Mutilé, il avait une chance sur 6 de survivre. De plus, ce joueur savait aussi que le jardinier avait sa voiture garée sur le parking et les clefs dans la poche. Enfin, comme c'était le climax, on est tenté et en droit de jouer la gagne. Mais c'était cool et cinéma, alors il est allé sauvé Gary. Pas certain qu'en début de partie il aurait joué de même.
Ce que j'ai fait : valoriser toute décision qui rajoute au jeu. Les joueurs l'ont vite compris, mais j'étais un peu inquiet au début. Cela ne fait que confirmer ce qui est dit dans S8, mais j'insiste. Une fois quelques décisions bien valorisées, tout le monde comprend ce qui est fun. Mon conseil : tendez des perches clichées et enthousiaste, et sautez à pieds joints dans les bonnes idées.

Mais je veux aller à la teuf moi !
     

  Une joueuse tentait de rejoindre la f√™te syst√©matiquement, avec tous ses persos. J'ai fini par la laisser entrer, pour √©viter un effet capilotract√© et parce que, bon, c'est du jdr apr√®s tout. Kim, prof de macram√© ivre, rejoint la soir√©e et s'√©crie ¬ę¬†Alcooooool¬†!¬†¬Ľ, tout le monde rench√©rit et repart de plus belle. Je me dis¬†: ¬ę¬†Ouf, elle pioche un autre perso et on repart¬†¬Ľ. Sauf que Kim a Faveur, et demande au mec le plus populaire de faire en sorte qu'on barricade la maison. La joueuse commence a carburer et √† trouver plein d'id√©es avec un Happy End en ligne de mire. J'ai r√©agi en d√©crivant la soir√©e, avec ,entre autres, les malles de costumes ouvertes et les gens d√©guis√©s, l'air de rien. Puis les counselors se mettent √† bouger les meubles. Kim remarque un grand type en noir, un verre de bi√®re √† la main, poussant sans souci une commode de l'autre. Kim demande qu'on se m√©fie de ce type, qui a disparu, mais on lui r√©pond qu'une des malles contenait plein de cagoules comme √ßa. Kim d√©cide alors de faire une √©vacuation imm√©diate de tous les convives, mais le mouvement est un peu lent, il sort seul avec le type qui lui doit une faveur, et tombe sur Ursula, qui me sort un beau 3 tout frais. Merci l'amie.

Quelques moments sympas
Qui peuvent vous donner des idées.
   

La prof de Yoga nue qui barricade l'infirmerie, regarde par la fen√™tre, jumpscare avec la t√™te de Cyclope face √† elle. Elle tombe, se rel√®ve, et l√† Zoe se pointe par la porte, ferm√©e, et tente de l'ouvrir de force. La prof panique et saute par la fen√™tre, ceuillie par Cyclope. Quand Zoe parvient √† entrer, la fen√™tre baille, les rideaux pouss√©s √† l'int√©rieur par le vent. Elle regarde par la fen√™tre, et voit les deux cadavres. Elle sort et prend le kukri, mais la main de Cyclope se referme sur son bras. Elle parvient √† s'√©chapper et va dans la cuisine, o√Ļ elle avait apper√ßu la cuisini√®re¬†: ¬ę¬†Qui es-tu¬†? Je suis Ursula, et je suis poss√©d√©e par Cyclope¬†¬Ľ. ¬ę¬†O√Ļ es-tu¬†? Dans la cuisine.¬†¬Ľ ¬ę¬†Que fais-tu¬†? J'attaque Zoe avec mon hachoir √† viande¬†!¬†¬Ľ
    Le chien qui se fait gratouiller la t√™te par un inconnu, qui s'av√®re √™tre Cyclope.
    Les bruits derri√®re les toilettes¬†? Juste un raton-laveur. Merde¬†: il d√©terre un bras.
    La comptable r√©fugi√©e dans le bureau. On toque √† la porte arri√®re. Judas. Personne. On toque √† la porte avant. H√©sitation. Judas. Kukri qui traverse la porte. ¬ę¬†P****n, j'aurais jamais d√Ľ y aller, je le savais¬†!¬†¬Ľ
    Le meilleur moment selon moi¬†: quand, en plein climax, Bobby d√©marre enfin la voiture, qu'Eddie d√©cide de fuir, sachant pertinament que Cyclope a droit √† son attaque, qu'il a une chance sur deux de le s√©cher, et que Cyclope lance son kukri sur Bobby. Il ne l'avait jamais fait de la partie, et tout le monde fut surpris. Le temps s'est arr√™t√© pendant que le d√© roulait. Ils ont vraiment d√Ľ prier tr√®s tr√®s fort pour un 6, parce que moi, j'√©tais certain de l'avoir, ce satan√© rasta.
    Durant cette partie, Ursula est vraiment tomb√©e sur le bon joueur. J'avais presque l'impression de mener √† deux durant un petit laps de temps. Je lui ai accord√© de la faire appara√ģtre o√Ļ il voulait, un peu comme Cyclope, ce qui a pay√© plusieurs fois, entre autres quand Kim a essay√© de sauver tout le monde (c'√©tait plus cin√©ma de tomber sur elle, car moins attendu).

Conclusion
H√Ęte d'y rejouer. N'h√©sitez pas¬†: il est beaucoup plus simple qu'il n'y para√ģt. Mais... avec un joueur, c'est bien¬†?

Hors ligne

Pied de page des forums