Le forum officiel de SOMBRE
Terres Etranges

Sombre Cthulhu DDR Millevaux Forums Liens

Vous n'êtes pas identifié(e).

Annonce

Cliquez pour COMMANDER Sombre, SOUTENIR le jeu sur Tipeee, ou INVITER l'auteur à un événement.

#41 02 Dec 2013 08:56

fablyrr
membre
Lieu : Paris
Inscription : 02 Nov 2007
Site Web

Re : Ma life en conv

ça m'a bien fait plaisir ta partie en tout cas. Dommage spour les "journalistes" qui n'avaient pas 15mn devant eux mais qui tenanainent quand même à fair eun article dessus :)

Hors ligne

#42 02 Dec 2013 14:59

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : Ma life en conv

fablyrr a Ă©crit :

ça m'a bien fait plaisir ta partie en tout cas.

Plaisir partagé. yes



Dommage spour les "journalistes" qui n'avaient pas 15mn devant eux mais qui tenanainent quand mĂŞme Ă  fair eun article dessus :)

Ty-pi-que ! bcbig_smile

Je me souviens d'une meuf, genre correspondante de presse régionale, tu vois, à une conv bretonne, qui avait carrément flippé. Elle couvre l'event, on cause un peu, je la décide à s'installer à ma table. Elle tient le brienfing, puis elle se barre. bcshock

Bon, elle avait l'air un tantinet psy à la base, je précise. Genre hyperanxieuse. Les yeux toujours mobiles, te regardait jamais en face, des petits tics faciaux, ce genre de trucs. Mais quand même, c'était fort : je veux pas participer, ah si quand même j'essaie, rhââa non finalement je peux pas. Mais c'pas grave, je vais quand même en causer dans le journal de demain !

Tiens, ça me rappelle une autre psy (mais -chologue), une étudiante qui s'était pointée à une IRL Opale. Toute flippée aussi, mais plutôt genre les rôlistes cette tribu étrange. Alors que franchement, en terme de sous-culture jeune, on est clairement parmi les plus inoffensives. Ça se voit comme le nez au milieu de la figure.

Enfin bref, elle demande à un peu tout le monde de l'aide pour son mémoire : elle veut observer comment se comportent les gens autour d'une table. OK, why not ? La dynamique ludique, c'est hyper intéressant. Même si son angle était à mon avis très biaisé, façon les relations de pouvoir dominant-dominé me fascinent. Le maîîître et ses disciples. Okayyyy. bcroll Mais le pompon, c'est qu'elle n'avait pas fait une seule partie de sa vie !

La meuf, elle n'a jamais fait rouler un dé bizarre, elle n'a pas particulièrement envie d'essayer (alors que ça ne lui coûterait rien si ce n'est un peu de son temps), mais elle veut s'inviter chez les gens pour les observer et pondre ensuite un mémoire sur la question. Mémoire dont elle a visiblement déjà une bonne idée du contenu et de la conclusion (très journalistique, ça). What the fuck ?

Me suis pas gêné pour le lui dire, ce qui l'a un peu contrainte à s'asseoir à ma table. Ah bin oui, l'observation participante, c'est quand même mieux. Plus poli, déjà. Donc hop, Deep space gore. Je me rappelle encore vachement bien de cette partie parce que sa réaction a été vraiment excellente. À la fin, elle était en surchauffe ! On voyait trop qu'elle essayait d'analyser le truc en même temps qu'elle le vivait. Forcément, c'était too much pour son cerveau (et c'était assez rigolo à voir, je dois dire).

Sa copine par contre, qui était gameuse et par le biais de laquelle elle avait sans doute eu son idée de mémoire, avait grave kiffé. Conclusion : faut pas trop intellectualiser, du moins pas sur le moment, parce que ça gâche l'immersion et le plaisir. Et aussi, ça rend inefficace.


Ouala, c'étaient mes élucubrations du lundi. Vous pouvez reprendre une activité normale.


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

Hors ligne

#43 16 Dec 2013 04:05

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : Ma life en conv

Johan Scipion, zéro shabbat dans le samedi.



13_Sevres.jpg
photo Le Grimoire


Bin ouais, Johan, le samedi, il bosse. Quand tu pédales dans le divertissement, tu travailles forcément à contretemps puisque, par définition, ton activité s'inscrit dans le cadre du temps de loisir des autres. C'est pendant vos soirées et week-ends que je viens vous proposer de vous asseoir à ma table. Parce qu'en journée et en semaine, évidemment, vous n'êtes pas dispo. Donc hop, samedi je suis sur le pont.

Dans l'après-midi, animation chez des particuliers. Titouan a dix ans, ses copains viennent chez lui fêter son anniversaire, et sa mère, qui a autrefois tâté d'une partie de D&D, se dit comme ça qu'occuper les enfants avec du jeu de rôle serait plutôt cool. No problemo, que je lui réponds. Les initiations pour les enfants, j'ai le matos qui va bien pour (Sombre zéro rulez) et à force, je commence à connaître plus que pas mal.

Donc on se pointe, Krom et moi, pour mener du Sombre zède. Il y a neuf garçons, Titouan et ses amis, plus Thelma, la petite sœur de Titouan (7 ans et qui percute bien, toute mimi la gamine). Présentation de l'activité et des scénarios que nous proposons. Évidemment, Krom déclenche un raz-de-marée avec ses zombies. Moi, je récupère quatre garçons et Thelma. Tandis que Krom enchaîne trois scénars (zomblards, Carrie, Overlord) dans la chambre, moi j'attaque avec un Overlord sur la table de la salle à manger, puis transforme l'essai avec un Grimmies.

Thelma joue un PJ dans la première partie, et devient assistante du meneur dans la seconde car le gameplay est un poil plus complexe. Elle m'aide à jouer les monstres. Deux super parties, les gamins accrochent grave. Et quand, l'animation terminée, les dix mômes se retrouvent ensemble, tout le monde explique à tout le monde ce qu'il vient de vivre. Dans la pagaille la plus complète bien sûr, tellement ils sont pressés de raconter. C'est juste génial à voir et à entendre. Content, Johan.

Je ne fais pas de vieux os car mon planning est super chargé. Je reprends le métro direction Sèvres et ses Rencontres annuelles, une convention de littérature de l'imaginaire où que je passe tous les ans serrer des louches. Le relationnel, c'est important. Et puis bon, causer avec des gens cool, ça me fait grave plaiz. Et là, y'en a un bon paquet : Estelle Faye (ouais, En dessous, l'antho qu'elle dirige et pour laquelle elle a retenu l'une des mes nouvelles, paraîtra pour Zone Franche. Tout vient à point à qui sait attendre, nom de Zeus !), Ghislain Morel (biclassé fan de Sombre et de tambourin, trop stylé), Julien Heylbroek (les deux pieds dans le gore parce que c'est plus rigolo), Christophe Thill et Thomas Bauduret (des éditeurs de goût. La preuve, ils publient mes textes), l'équipe du Grimoire au grand complet (rien que des gens taupe coule, et pis super balaises en humour), Pen of Chaos (himself), et encore plein d'autres que j'oublie. Fun et jeune.

Je m'éclipse avant le cocktail parce que bon, c'est pas super mon truc de manger debout au milieu d'autres gens qui mangent debout. Et aussi et surtout, je veux migrer vers FTL, une conv ludique dont j'ai lu vachement de bien ici et là sur les forums, et que je voudrais découvrir cette année. Ça se passe au CNJ, à Boulogne (à deux pas de Sèvres. La vie, parfois, est bien faite) et je suis assez curieux de voir ces fameux nouveaux locaux, dont j'ai si souvent entendu parler. Et bin, ils sont plutôt très cool. Un poil froids, dans tous les sens du terme (on se pèle et c'est de l'archi contemporaine tout partout. Faut aimer le béton, sinon c'est un coup à ouvrir le gaz), mais super fonctionnels. Et vastes avec ça.

Sur place, y'a déjà un gros troupeau d'Opaliens. Ils tiennent un stand et s'affairent à organiser l'activité jeu de rôle pour la nuit. Je décline l'aimable proposition d'André, qui me demande si je veux mener en nocturne. Ma journée a déjà été bien longue, la prolonger jusqu'aux petites heures du matin ne serait guère raisonnable. Je suis plutôt venu mener du Sombre zéro à l'arrache, en attendant que le créneau nuit mobilise tous les rôlistes.

Le bon point, c'est que dans la salle où je me trouve, c'est jeux de société. Pas mal de gens qui enchaînent du platal et du jeu apéro. Dans ces conditions, trouver des joueurs n'est pas excessivement compliqué. Suffit de les choper entre deux parties. Ce que je fais donc. J'attaque avec mon scénar arthurien, le tout nouveau tout beau. Bon, c'est ma deuxième partie, après un crash-test mi-figue mi-raisin il y a huit jours au Dernier Bar. Je brise ma propre règle qui est de ne jamais playtester en conv, mais c'est pour la bonne cause : j'ai vraiment besoin de ce scénar, que je destine aux enfants. Il m'a cruellement manqué cet aprème à l'anniversaire. Faut absolument que j'avance dessus.

La partie est une catastrophe.

Le plan ne sert à rien, le gameplay prend méchamment l'eau (mais là, je m'en doutais un peu) et le truc s'enchaîne super mal. Sur ce dernier point, ce n'est pas trop de ma faute. Le joueur assis à ma droite se tape un délire one-man show. La totale. Et vas-y que je fais attendre tout le monde pendant cinq minutes en début de partie, que je vanne à la mitrailleuse, que je t'interromps tout le temps pendant que tu causes. En temps normal, j'aurais coupé court, façon c'est moi le boss. Là, avec seulement une partie au compteur et la fatigue de la journée qui commence à peser pas mal sur mes épaules, je préfère rester concentré sur mes explications, que je déroule tant bien que mal. Sportif, quand même. Mais bon, ce n'est pas comme si c'était ma première démo, hein.

Arrive la répartition des persos. Le gars – je vais l'appeler Machin – tire le PJ clé du scénar. Ah bin oui, quand ça part mal, autant que ce soit la loose intégrale. Faire les trucs à moitié, c'pas mon style. Donc Machin a le top perso du cast, celui qu'il ne faut pas exposer à la légère si on ne veut pas mettre tout le groupe dans le caca. Mais il est toujours dans son trip showman, donc il ne pose pas deux neurones sur la question de l'équilibre PJ/PNJ (dont il est le pivot) et fonce dans le tas. Je le sèche d'un 3 au premier Tour. Net et sans bavure. Du coup, ça plie aussi sec la partie, qui se résume à une rapide boucherie de PJ.

Pas fun.

Mais hyper instructif. Ça a mis en valeur un gros bug. Je n'avais rien prévu pour rattraper une situation pareille et c'était un vrai manque. Ce d'autant que son attitude, inconsidérément nonchalante de la part d'un joueur adulte, m'a semblé plutôt raccord avec mon public cible, les enfants de 7 ans. Pas le côté je cause à la place du meneur, hein, mais l'aspect je fonce sans réfléchir. Ça, avec des mômes, je le vois souvent. L'enthousiasme de la jeunesse.

Du coup, je suis en train de tout revoir. Je redessine complètement le plan, modifie (grave) le gameplay, ajuste les stats blocks des persos, rééquilibre le rapport de force PJ/PNJ et fais évoluer le nombre de joueurs (a priori, je vais passer de 4-6 à 3-5, mais ça demande playtest). En clair, je tire les leçons de l'échec. Rien que pour ça, je n'aurai pas perdu mon temps ce soir-là au CNJ.

Je continue avec un Deep space gore presque avec la même table (Machin bouge sur une autre partie et je le remplace par un autre joueur). Quand ça foire, j'aime bien enchaîner avec un scénar archi carré, histoire de donner malgré tout du fun aux joueurs. Le playtest, souvent, est ingrat. Si je le peux, je fais en sorte de remercier mes infortunés cobayes avec une autre partie, mieux branlée. Ce qu'il y a de bien avec Sombre zéro, c'est que ce n'est pas trop dur d'enchaîner deux démos.

Je termine la soirée avec un deuxième Deep space gore. Je sais que c'est mon dernier de la conv, donc je donne tout ce qui me reste. Et je suis payé de retour : la partie est vraiment super. L'une des meilleures que j'aie menées avec ce scénario ces derniers mois. Très cool de finir cette journée bien remplie là-dessus. Je m'en retourne dans mes pénates le sourire aux lèvres (et le cerveau en ébullition, faut vraiment que j'arrive à le faire tourner ce putain de scénar arthurien !).


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

Hors ligne

#44 18 Dec 2013 03:01

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : Ma life en conv

Ah mais putain ouais !!!


Ce soir, IRL Opale. Trois démos, un Deep space gore très sympa pris en sandwich entre deux playtests arthuriens. Je suis arrivé avec la nouvelle version du scénar, revu de fond en comble depuis ma gamelle de samedi.

Et et et... et ça mââârche ! bcwub

Bon, ce n'est pas non plus l'Annapurna des scénarios Sombre zéro, hein. On est assez loin de Deep space gore. Mais ça fait le job. Le nouveau plan marche, le gameplay est *très* nettement meilleur, les personnages ajustés sont fonctionnels, l'amorce est plus simple (mise en place moins longue), les parties courtes (10 et 15 minutes) et variées (la seconde fut très différente de la première, ce qui est cool). Les chances de gagner me semblent plus que raisonnables (les deux fois, les joueurs ont atteint l'objectif du scénar) et y'a même un micro-poil de tactique.

Pour des rôlistes expérimentés comme j'ai eu ce soir à ma table, c'est clairement sous dimensionné. Y'a pas assez de challenge, mais ce n'est pas le public que je vise. Je veux un scénar baston pour les gamins à partir de 10 ans, si possible 7. Et si ça pouvait aussi le faire pour les adultes non gamers, ça m'arrangerait bien. Parce que les initiations familiales, j'en ai déjà fait pas mal.

Donc voilà, ça demande des playtests complémentaires (une ou deux petites procédures à revoir, l'équilibrage PJ/PNJ à affiner), mais c'est d'ores et déjà très prometteur. Content !


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

Hors ligne

#45 17 Mar 2014 13:11

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : Ma life en conv

12 démos à Eclipse – mars 2014 – Rennes



14_Eclipse.jpg
Photo Stéphane Gallay


Cette année, c'est déjà ma septième Éclipse. Je me souviens qu'à la première, le système de Sombre n'était pas encore opérationnel, et que j'avais pour cette raison mené mon scénario sans règles. Limite si ça ne remonte pas à la préhistoire, cette affaire. Putain, comme le temps passe... En sept éditions, j'ai fait des Éclipses dans un peu tous les états, du moyen moins au super en forme. Cette année, c'est moyen moins : j'ai la crève. Pas la crève de compétition, celle qui te cloue au lit avec des glaçons dans le slip. La crève de croisière, celle qui te permet de mener une activité quasi normale mais te ralentit dans tout ce que tu fais. Pas aussi spectaculaire mais bien chiante quand même.

Du coup, j'ai été contraint de me décommander au dernier moment. Pas pour la conv bien sûr, j'aurais été à l'agonie que je serais venu quand même. Pour la partie longue en nocturne. Je n'aime pas faire faux bond comme ça la veille, mais je commence à bien connaître mes limites. Et là, je me voyais aller droit dans le mur. Ça n'en a peut-être pas l'air quand ont lit mes comptes rendus, mais un quickshot de six heures, c'est assez sportif. Mine de rien, ça demande pas mal de pèche. Et la pèche ce week-end, je n'en ai pas trop. À la limite le noyau, mais c'est bien tout. Can't win them all, hein.

Allez, contre mauvaise fortune bon cœur. Johan, il se motive grave pour se lever zaux zaurores et prendre son train. Il arrive à Rennes en début d'après-midi du samedi, avec une demi tonne de matos (c'est que ça pèse son poids un carton de zines). Direct, il monte son stand et déjà, il est assailli par des gens qui veulent acheter le dernier numéro de Sombre. Ça lui fait grave plaisir et ça lui redonne un peu la patate. D'autant que ses camarades de Terres Etranges ne tardent pas à se pointer en masse : Krom est déjà là, à la barre du stand Projets R, Polo arrive bientôt, suivi de Thomas Munier, en mode « Les cartons c'est pour les petits joueurs, moi j'ai une grosse caisse en plastoc. Ça fait les muscles », et même de Gauvain, venu en touriste. Super cool de le rencontrer enfin en vrai, depuis le temps qu'on bosse ensemble (il playteste et relit Sombre).

Le stand est monté, j'ai serré toutes les pognes et claqué toutes les bises que j'ai pu, je suis opérationnel. Hop, au taf. Une démo, puis une autre, puis encore une autre, dont un Deep space gore pile poil sous le crabe géant qu'on voit sur la photo en ouverture ce compte rendu. Est-ce que y'a pas des super aides de jeu à Eclipse, hmmm ? Tout ça ne se passe pas trop mal. Je n'ai pas la forme olympique, mais les parties sont courtes (c'est du flash) et les scénars ultra rodés. Poser du jeu à longueur d'année dans les bars parisiens a du bon. Un peu comme le piano avec des gants de boxe : quand tu les enlèves, direct t'as une impression de facilité. Et bin là pareil. Je suis tellement habitué à mener du Sombre zéro dans un brouhaha pas possible avec des joueurs à moitié bourrés, qu'à Eclipse, où les conditions de jeu sont excellentes, ça passe, en dépit de ma crève, tout seul. Je me permets même le luxe d'un petit playtest Sombre max en PvP. Super rigolo d'ailleurs car pour compléter la table, je me retrouve à faire le huitième joueur dans ma propre partie. Fun.

Tant et si bien qu'en milieu d'aprème, j'hésite à annuler mon annulation pour la bourse aux scénars du soir. C'est que j'ai envie de la faire cette partie longue ! Mais ce ne serait guère raisonnable. Si je ne m'en sors pas trop mal en journée, je sais que ce sera une toute autre paire de manches en nuit. Je pourrais à la limite faire illusion jusqu'à 23h ou minuit, mais je risque de m'écrouler comme une vieille merde après. Or vu l'horaire du créneau du soir, c'est justement après que les choses sérieuses vont commencer. Parce qu'en première partie de soirée, on brainstormera. Ce n'est qu'à partir de minuit qu'on commencera à jouer. Et là, clairement, je n'ai pas les ressources.

Donc je laisse, à regrets, filer le truc. J'ai convenu avec Gaël, mon gentil hébergeur qui nous a rejoint sur le stand, qu'on passerait la soirée sur la conv et que lorsque le joueur se sera fait rare, on ira se pieuter. Donc voilà, après avoir descendu un petit sandwich, je m'en vais à la pêche au rôliste désoeuvré. Et ça mord plutôt pas mal. Je termine sur une table de la cantoche, pardon de la taverne, avec un petit Deep space gore des plus sympathiques. C'est ma septième partie de la journée et je sens qu'il serait purement déraisonnable de pousser plus loin. Gaël, sous perfusion de café, ne tient plus sur ses jambes et moi, je suis juste tout déchiqueté à l'intérieur. Vraiment, je suis vidé. J'ai eu bien raison d'esquiver la bourse, le quickshot aurait été un monstrueux plantage.

Hop, dodo.

Dimanche en fin de matinée, retour à la conv. Je suis fatigué, mais pas trop. Même si je me suis levé en mode golem de morve, la nuit fut plutôt bonne. J'ai la patate pour quelques démos. J'en ferai cinq aujourd'hui : trois avec un groupe de petits jeunes, qui viennent me supplier de les occuper parce que y'a trop rien d'autre qui tourne en jdr à ce moment. Hop, je me dévoue. Des parties bien cool, un Deep space gore qui finit en TPK, et deux Camlann très sympas. Ensuite, je me pose directement sur le stand d'Étienne Bar (ouais je suis comme ça, moi, je squatte) pour un autre Deep space gore, qui celui-là se termine au finish : une survivante, dont la vie s'est jouée au dernier Tour sur un jet de d6. 1 à 4, je la tuais. J'ai fait 5. Épique !

Comme l'année dernière, mon ultime démo de la conv est une spéciale 7ème Cercle. À ma table, cinq joueurs dont Florrent, Amaranth et Udo (de CasusNO. En force, les Casusiens cette année). Une bonne partie de la table a déjà joué Deep space gore, Amaranth a lu Overlord, Les Grimmies ne tourne pas à cinq joueurs. Reste Camlann (facile) et Toy Scary (difficile). Va pour Toy Scary. Après tout, il n'y a que des gamers endurcis autour de la table. Or c'est à ce type de joueurs que s'adresse ce scénar. Malgré mon état de fatigue avancé (je tiens assis parce que c'est la mode) et grâce au bon esprit des joueurs (mention spéciale à Udo, énorme en ours polaire), la partie a grave de la gueule. Dynamique et tout. Une bonne tactique, des décisions rapides, un peu de chance aux dés (il en faut), les joueurs gagnent, ce qui n'est pas si fréquent avec ce scénar. Congrats, les gars.

Bien sympa de finir la conv sur une partie comme ça. Et je me demande si ça n'est pas en train de devenir une sorte de tradition, genre la 7eme démo avant la fin de l'Éclipse, ou un truc dans le genre. Allez, il est plus que temps de plier mes gaules. Démontage de stand, petite causette en mode semi zombie avec Tonton Alias, en attendant de reprendre le train, retour sur la région parisienne et (at long last) dodo. Ce fut, en dépit de mon état de santé, une excellente Éclipse. Plein de parties (douze, quand même), plein de gens super cool, plein de vannes pourries et de barres de rire. Vivement la prochaine !



*



Les mercis

Merci aux orgas et aux bénévoles, en particulier à Galaad (carré, chaleureux, réactif, un orga de chez orga) et Merson (un taxi pour Tobrouk, euh non, deux taxis pour Rennes). Un énorme merci à Gaël et Sophie pour l'hébergement et le véhiculage. Merci aux meneurs (Pika, Polo, Krom) qui ont porté haut les couleurs de Sombre tout au long de ce week-end. Vous gérez grave les gars. Merci à Gaël et Polo pour le tenage (tenation ? tenure ? tenement ?) de stand. Pendant que j'étais au four, vous étiez au moulin et ça m'a juste sauvé la life.



*



Les vraies fausses citations

Ils l'ont dit, l'ont presque dit ou auraient pu le dire, mais pour respecter leur anonymat, je ne citerai que leurs prénoms :

+ Grégory : Les féministes, c'est rien que des bombasses. Et réciproquement.

+ Thomas : J'ai tué cinquante milliards de personnes et je suis même pas fatigué.

+ Kevin : Les Ă©cureuils Ă  boobs, c'est trop hot.

+ Sophie : Le plus dur avec la Bretagne, c'est le décalage horaire.

+ Mathieu : J'ai le même problème à Paris. Parce que des fois, quand je me réveille la nuit, c'est le jour.

+ Étienne : J'aime les jeux d'horreur à l'insu de mon plein gré.

+ Renaud : Mon poignet, c'est un radar Ă  blagues pourries.

+ Malvina : Ah ouais ? Parce que le mien, c'est un airbag.

+ Emmanuelle : Je fais des trucs avec des machins et des bidules. Ça m'occupe pas mal.

+ Delphine : Je vis dans le caca et c'est trop du bonheur.

+ Benjamin : Le jeu de rôle en nocturne, c'est qu'une question d'endurance. À la huitième partie, t'es bien chaud.

+ Stéphane : La monomanie, demain j'arrête.



*



Mon body count

Sombre zéro : Deep space gore
+ Partie 1 : cinq joueurs, zéro survivant.
+ Partie 2 : cinq joueurs, zéro survivant.
+ Partie 3 : cinq joueurs, zéro survivant.
+ Partie 4 : cinq joueurs, quatre survivants.
+ Partie 5 : cinq joueurs, zéro survivant.
+ Partie 6 : cinq joueurs, zéro survivant.
+ Partie 7 : cinq joueurs, une survivante.

Sombre zéro : Camlann
+ Partie 1 : quatre joueurs, zéro survivant.
+ Partie 2 : quatre joueurs, deux survivants.

Sombre zéro : Overlord
+ Partie 1 : six joueurs, deux survivants.

Sombre zéro : Toy Scary
+ Partie 1 : cinq joueurs, deux survivants.

Sombre max :
+ Partie 1 : huit joueurs, trois survivants.


Total : 12 parties, 62 joueurs, 48 morts.


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

Hors ligne

#46 17 Mar 2014 15:09

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : Ma life en conv

Ça buzze sur Casus NO.


amaranth a Ă©crit :

Et dimanche, j'ai encore glandé, beaucoup discuté, et joué une partie de Sombre zéro avec maiiiiiitre Johan himself, où nous jouions des jouets animés chargés de protéger un enfants des monstres du placard ! Excellente idée, partie extrêmement fun dynamique (je suis vivaaaaant) que j'ai hâte de voir dispo les MJs.

Loludian a Ă©crit :

J'ai pu tester Sombre 0, auquel j'étais plutôt sceptique, et qui m'a bien emballé, d'ailleurs.

EtienneB a Ă©crit :

Hommage particulier à monsieur Scipion qui a réussi à me faire kiffer son Sombre 0, moi qui doit être le roliste qui aborre le plus les trucs d'horreur !

captain_gregoo a Ă©crit :

Incarnant une petite fée "Cannelle", doté du pourvoir de l'amour, et accompagné de l'équipe : 7eme cercle, Udo et Amaranth.
J'ai survécu à Sombre...et avec plaisir.

Loludian a Ă©crit :

Merci à toi Johan pour la partie de Sombre 0 (celle de Deep Space Gore où on a eu une survivante, avec un mix de coopération et de "je te tire dans les pattes"). J'étais sceptique, je suis ressorti ravi. Ravi de cette (courte) expérience de jeu qui m'a changé de mes horizons rôlistiques habituels. Une partie intense, bien menée, où on s'est tous bien amusés à la table je crois bcsmile

Grimoire a Ă©crit :

Carrément !
J'étais plutôt sceptique à la base, 15 minutes pour crever, mouais ça me bottait pas des masses. Mais au final je remercie le 7eme cercle et Brand de m'avoir dit "mais vas y", non seulement je me suis bien marré, mais en plus j'ai survécu de façon complétement hasardeuse et foireuse xD
Partie très bien menée (tu connais très bien ton jeu, et tu t'éclate, ça se sent et du coup ça fait plaisir), on s'est bien marré avec le mélange de coop' et de coups de pute (spécial dédicace à Nico ;) )
Bref, bonne expérience ! Merci !!

Udo Femi a Ă©crit :
Johan Scipion a Ă©crit :

12 démos à Eclipse – mars 2014 – Rennes

Sombre zéro : Toy Scary
+ Partie 1 : cinq joueurs, deux survivants.

nous fûmes 3 survivants, non ?
- Amaranth le Transmorpheur
- Captain Gregoo la petite fée Cannelle
- moi-mĂŞme le Teddy Bear

mais nous perdîmes Sven le Vélociraptor et Florrent la pirate.

Udo, qui a maintenant son brevet de Sombre et Sombre ZĂ©ro  8)

Une fĂ©e, c'est... a Ă©crit :

Et j'ai bien aimé mon rôle de connard à Sombre 0.

kantelder a Ă©crit :

Seul regret avoir été trop fatigué samedi soir quand on m'a proposé du Sombre Zéro.


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

Hors ligne

#47 17 Mar 2014 16:38

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : Ma life en conv

Hop, réponse groupir.


Loludian a Ă©crit :

Merci à toi Johan pour la partie de Sombre 0 (celle de Deep Space Gore où on a eu une survivante, avec un mix de coopération et de "je te tire dans les pattes").

Grimoire a Ă©crit :

Bref, bonne expérience ! Merci !!

Merci à tous les deux pour les mots gentils, ça fait carrément plaisir. Et oui, ce fut une très bonne partie, l'un de mes meilleurs Deep space gore du week-end. Et ça par contre, c'est rien que grâce à vous.

Ce scénar est ce que j'appelle un soft PvP, c'est-à-dire qu'il est aussi compétitif et/ou aussi coopératif que les joueurs le veulent bien. Mais ce n'est pas une décision concertée, la mayonnaise monte naturellement selon les attitudes et les initiatives des uns et des autres. C'est une question de dynamique de groupe.

Je dois dire que j'apprécie particulièrement ces parties borderline (quasi autant de coopération que de compétition) car elles réalisent le plein potentiel du scénar. Donc merci à vous, ce fut un beau cadeau de fin de conv.



*


Udo Femi a Ă©crit :

nous fûmes 3 survivants, non ?

Ah mais ouiii, tout Ă  fait !

J'étais tellement à l'ouest à la fin de la conv que je ne savais plus trop bien. J'ai corrigé.


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

Hors ligne

#48 17 Mar 2014 16:59

Thomas Munier
auteur de Millevaux
Inscription : 05 Feb 2008
Site Web

Re : Ma life en conv

Et quant Ă  moi je dois apporter l'erratum suivant :
Il y a eu 106 milliards d'êtres humains à fouler cette planète depuis la nuit des temps. On rajoute 400 ans de naissances pour arriver à l'époque de Millevaux, allez, à la louche, 30 milliards.

Donc en fait, on a ressuscité puis tué 136 milliards d'êtres humains ! C'est que la précision, ça compte.


Auteur de Millevaux.
Outsider. Énergie créative. Univers artisanaux.
Ma page Tipee.

Hors ligne

#49 17 Mar 2014 17:04

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : Ma life en conv

Thomas Munier a Ă©crit :

C'est que la précision, ça compte.

Complètement d'accord : les stats, c'est la vie. clown


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

Hors ligne

#50 17 Mar 2014 17:22

amaranth
membre
Inscription : 11 Apr 2013

Re : Ma life en conv

J'te confirme Johan, c'est devenu maintenant une tradition avec Flo pour terminer Eclipse : "Tu viens Amaranth, on va s'faire tuer par Johan ?" bcwink

Hors ligne

Pied de page des forums