Le forum officiel de SOMBRE
Terres Etranges

Sombre Cthulhu DDR Millevaux Hotline Inviter Johan Scipion Conseils d'achat Tipeee

Vous n'êtes pas identifié(e).

Annonce

HOTLINE ++ ACHETER ++ CONSEILS d'achat ++ S'ABONNER ++ SOUTENIR sur Tipeee ++ INVITER l'auteur

#41 28 Feb 2015 13:57

Arjuna Khan
membre
Inscription : 26 Apr 2013

Re : L'Arrière-Cuisine du Bûcheron

Ton concept est carrément intéressant. Explorer le côté très gritty de ce que c'est d'être un vampire, la difficulté de chasser, l'horreur d'être un mort-vivant, le fait d'être le jouet de l'emprise et de l'égrégore... On peut même explorer tout un tas de trucs sales : qu'est-ce qui se passe si à l'aube de ta non-mort ton corps est atrocement mutilé, où si le processus de décomposition ne s'arrête pas, ne fait que ralentir ? Comment freiner ses pulsions et s'empêcher de faire du mal à ceux qu'on aime ? Qu'est-ce que ça fait de boire du sang ? Peut-être que le goût en est dégueulasse, peut-être qu'on se fait contaminer par les souvenirs de ses proies comme par une maladie vénérienne ? Peut-être que les proies ne ressentent pas du tout une extase, qu'elles se débattent, qu'elles vous frappent, qu'elles vous donnent la chasse ? Qu'est-ce qui se passe quand des entités ou des cultes immondes vous pourchassent parce que la chair de vampire est un mets de choix pour toutes sortes de rituels ? Que des psychopathes font des expériences sur votre corps ?


Oui récemment est sorti pulsion, un film d'une réalisatrice que j'aime beaucoup qui s’appelle ovidie et qui parle entre autre "d’excitation génitale persistante". Je trouvais ça super intéressant de voir la sensation de faim d'une vampire  comme quelque chose proche d'une démangaison d'un désir mécanique trés éloigné des sensations extatique habituellement décrite. En fait, comme tu l’a développé un peu plus haut, ça consiste en redonner ses lettres d’or au terme de bête trop sous exploité à une vague mécanique annexe dans vampire. Mais de bonne idées dans ce que tu propose j’en reprendrais sûrement certaine.


A une époque, Badury avait un projet de campagne Millevaux qui ressemblait beaucoup à ce que tu envisages. J'ignore s'il l'a mené à bien, en tout cas se serait intéressant d'échanger avec lui.

Yep avec plaisir j'avais déja apprécié son inflorenza bathory. Je tenterais un petit mp quand j'aurais un peu avancé sur le concept.


Si j'ai un conseil pour ma part, ce serait aussi de ne pas concentrer l'horreur de la situation uniquement sur l'idée qu'en face des persos, il y a un antagonisme suffisamment balaise pour que même des vampires soient en difficulté. Je pense qu'il faut aussi se concentrer sur l'horreur que représente la condition vampirique, une horreur interne aux personnages. Dans le sens où les joueurs devraient comprendre que leurs personnages considèrent leur état comme une malédiction, non comme un super-pouvoir. Je veux dire, si tu es croyant, devenir un vampire, c'est l'horreur. Avoir l'éternité et ne plus avoir de sensations du corps, c'est l'horreur aussi (je veux dire, un vampire, il peut pas ressentir de douleur, ni de plaisir physique, c'est pas possible. Ou alors on peut se faire un trip comme quoi seuls les douleurs et les plaisirs les plus extrêmes peuvent être ressentis, ou alors qu'ils ne ressentent que les sensations des proies dont ils viennent de boire le sang).

Oui tout à fait, je pense aussi que bosser sur l'horreur interne est super important. Ce grand antagonisme peut être aussi bien une force brute crée par l'egregore que leurs pulsions ou leurs incapacités à trouver leur place. En rapport avec ta derniére remarque je pense qu'il y a une idée à creuser oui à cogiter.

Bref, cette horreur internet passe par ton scénario, par la bonne volonté des joueurs, mais aussi par un bon briefing sur ce qu'est la condition vampirique à Arbre, sur toutes les contraintes que ça représente.

Ouais le briefing est super important et c'est pour ça que grimoire est la meilleure convention de france car tu peux via une interface établir une proposition clair. C'est déja ce que j'avais beaucoup apprécié la derniére fois pour prosopopée.


Enfin, il me paraît important de te dire que depuis le guide du joueur, j'ai continué à affiner le game design, l'ensemble des évolutions se trouve là.


Ouais j'avais déja lu la derniére version. J'essaierais aussi de ressortir quelque chose des longs échanges qu'il y a eu pu avoir sur les ateliers si je trouve du temps.

Hors ligne

#42 01 Mar 2015 13:53

Arjuna Khan
membre
Inscription : 26 Apr 2013

Re : L'Arrière-Cuisine du Bûcheron

Encore moi, décidément je spamme ces temps ci. Une question simple à thomas pour le theatre "la métaphysique de cyol" sur lequel je bosse actuellement :

Jérusalem est bien en dehors du mur de la honte ? J'avais un doute vu que tu parle de corruption dans l'extrait de l'atlas le royaume de sion ?

Hors ligne

#43 01 Mar 2015 14:44

Thomas Munier
un jeu par mois, tranquille
Inscription : 05 Feb 2008

Re : L'Arrière-Cuisine du Bûcheron

Non non jerusalem est a l'interieur de millevaux. Le mur de la honte est proche, cependant


Auteur de Millevaux.
Outsider. Énergie créative. Univers artisanaux.
Ma page Tipee.

Hors ligne

#44 01 Mar 2015 15:31

Arjuna Khan
membre
Inscription : 26 Apr 2013

Re : L'Arrière-Cuisine du Bûcheron

Ah ok, ceci explique cela. Je te remercis pour la réponse rapide, je repars bucher dessus !

Hors ligne

#45 01 Mar 2015 19:57

Thomas Munier
un jeu par mois, tranquille
Inscription : 05 Feb 2008

Re : L'Arrière-Cuisine du Bûcheron

Arjuna Khan a écrit :

Ton concept est carrément intéressant. Explorer le côté très gritty de ce que c'est d'être un vampire, la difficulté de chasser, l'horreur d'être un mort-vivant, le fait d'être le jouet de l'emprise et de l'égrégore... On peut même explorer tout un tas de trucs sales : qu'est-ce qui se passe si à l'aube de ta non-mort ton corps est atrocement mutilé, où si le processus de décomposition ne s'arrête pas, ne fait que ralentir ? Comment freiner ses pulsions et s'empêcher de faire du mal à ceux qu'on aime ? Qu'est-ce que ça fait de boire du sang ? Peut-être que le goût en est dégueulasse, peut-être qu'on se fait contaminer par les souvenirs de ses proies comme par une maladie vénérienne ? Peut-être que les proies ne ressentent pas du tout une extase, qu'elles se débattent, qu'elles vous frappent, qu'elles vous donnent la chasse ? Qu'est-ce qui se passe quand des entités ou des cultes immondes vous pourchassent parce que la chair de vampire est un mets de choix pour toutes sortes de rituels ? Que des psychopathes font des expériences sur votre corps ?


Oui récemment est sorti pulsion, un film d'une réalisatrice que j'aime beaucoup qui s’appelle ovidie et qui parle entre autre "d’excitation génitale persistante". Je trouvais ça super intéressant de voir la sensation de faim d'une vampire  comme quelque chose proche d'une démangaison d'un désir mécanique trés éloigné des sensations extatique habituellement décrite. En fait, comme tu l’a développé un peu plus haut, ça consiste en redonner ses lettres d’or au terme de bête trop sous exploité à une vague mécanique annexe dans vampire. Mais de bonne idées dans ce que tu propose j’en reprendrais sûrement certaine.

En fait à te lire, j'en suis arrivé à la conclusion que les orgones (que tu utilises en jeu, il me semble) sont la synthèse de l'emprise et de l'égrégore (emprise = nouveau terme pour dire corruption). Peut-être que c'est l'orgone qui tient les vampires en vie.



Arjuna Khan a écrit :

A une époque, Badury avait un projet de campagne Millevaux qui ressemblait beaucoup à ce que tu envisages. J'ignore s'il l'a mené à bien, en tout cas se serait intéressant d'échanger avec lui.

Yep avec plaisir j'avais déja apprécié son inflorenza bathory. Je tenterais un petit mp quand j'aurais un peu avancé sur le concept.

Si Badury a bien fait des CR sur Inflorenza, Bathory c'est par Gauvain.


Auteur de Millevaux.
Outsider. Énergie créative. Univers artisanaux.
Ma page Tipee.

Hors ligne

#46 18 Mar 2015 17:41

Arjuna Khan
membre
Inscription : 26 Apr 2013

Re : L'Arrière-Cuisine du Bûcheron

En fait à te lire, j'en suis arrivé à la conclusion que les orgones (que tu utilises en jeu, il me semble) sont la synthèse de l'emprise et de l'égrégore (emprise = nouveau terme pour dire corruption). Peut-être que c'est l'orgone qui tient les vampires en vie.

Un peu oui. Je  creuse un truc autour de l'addiction des vampires et l'orgone est l'une des pistes même si pas la seule. C'est important que ce qui fait leurs forces, leurs particularités, soit intrinsèquement lié avec leur échange avec l'humanité. Un échange amour/haine, extase douleur... Plus ils tentent de survivre plus ils deviennent monstrueux et plus ils deviennent monstrueux plus ils doivent se rapprocher des survivants. A l'image des clochards que tu dépeins, ils sont condamnés à ne pas avoir d'attache et à se cantonner à leurs vies de nomades.

Oups pour badury je me suis emmêlé les méninges.


Sinon question concernant la création de personnages. Je pensais faire des prétiré cause convention, mais à force de te lire et de te relire je me dis que la création collective surtout pour une proposition aussi spécifique qu'arbre est indispensable. Du coup je pensais faire un briefing complet sur la situation des personnages sur les décors potentiels en préparant notamment la forêt à l'avance et laissez libre la créa partant du principe qu'elle fait aussi beaucoup partie du plaisir de jeu. Ton avis sur le format conv' ?

Hors ligne

#47 18 Mar 2015 20:21

Thomas Munier
un jeu par mois, tranquille
Inscription : 05 Feb 2008

Re : L'Arrière-Cuisine du Bûcheron

En Conv, j'arrive (presque toujours) avec une forêt préparée à l'avance, je commence par briefer les joueurs sur le thème de la forêt, et sur ce qu'est la situation initiale. Par exemple, pour Animalia, le thème, c'est le retour à l'état sauvage, et la situation initiale, c'est le réveil, sans souvenir des derniers jours passés, dans une cabane d'un village inconnu au milieu de la forêt.

Puis je donne le guide du joueur aux joueurs, je décrypte avec eux la création de personnage, ils créent leurs persos, pendant ce temps je réfléchis à ce que je peux faire avec les fatum ou les rumeurs qu'ils m'ont donnés, je les fusionne avec ma préparation, j'écris aussi des feuilles pour ceux qui me le demandent, forcément des feuilles assez liées à ce que j'ai préparé. Si d'autres idées me viennent pendant ce temps, j'enrichis ma forêt avec de nouvelles feuilles.

La création de perso par les joueurs prend 20 minutes à 1/2 h. Pour moi, c'est indispensable.

Ensuite, je les briefe sur les mécaniques de résolution (verso du guide du joueur) puis on joue.

Les mécaniques de résolution continuent de muter, dernière reformulation sur ce post.


Auteur de Millevaux.
Outsider. Énergie créative. Univers artisanaux.
Ma page Tipee.

Hors ligne

#48 19 Mar 2015 21:31

Arjuna Khan
membre
Inscription : 26 Apr 2013

Re : L'Arrière-Cuisine du Bûcheron

Merci pour la réponse rapide comme toujours. J-2 avant la partie, on verra bien ce que ça donne.

Hors ligne

#49 20 Mar 2015 10:14

Thomas Munier
un jeu par mois, tranquille
Inscription : 05 Feb 2008

Re : L'Arrière-Cuisine du Bûcheron

Je vais monter une boîte de service rapide, SOS Scénarios ça s'appellera :p

A pied, à cheval, en hélico, j'interviens H24 !


Auteur de Millevaux.
Outsider. Énergie créative. Univers artisanaux.
Ma page Tipee.

Hors ligne

#50 20 Mar 2015 14:42

Arjuna Khan
membre
Inscription : 26 Apr 2013

Re : L'Arrière-Cuisine du Bûcheron

Fais gaffe on pourrait te prendre au mot !

Hors ligne

Pied de page des forums