Le forum officiel de SOMBRE
Terres Etranges

Sombre Cthulhu DDR Millevaux Hotline Inviter Johan Scipion Conseils d'achat Tipeee

Vous n'êtes pas identifié(e).

Annonce

HOTLINE ++ ACHETER Sombre ++ CONSEILS d'achat ++ SOUTENIR sur Tipeee ++ INVITER l'auteur

#51 08 Jul 2012 11:22

Thomas Munier
un jeu par mois, tranquille
Inscription : 05 Feb 2008

Re : [S4] White trash

Johan Scipion a Ă©crit :
Badury a Ă©crit :

Concrètement, on fait comment pour optimiser la bourrinitude à Sombre ?

On essaie de trouver les bonnes réponses, c'est-à-dire les réponses pertinentes dans le cadre du scénar, à ce type de questions :

+ Quand jouer collectif et quand jouer perso ?

+ Qui attaquer ?

+ Quand attaquer et quand fuir ? En particulier, quand s'acharner et quand décrocher ?

+ À quel moment claquer de l'adré ?

+ Comment exploiter au mieux les DĂ©savantages des antagos ?

+ Comment exploiter au mieux les Avantages des PJ ?


Bourriner intelligent, quoi. bcbig_smile

C'est marrant parce que mon scénario Transilvanian Hunger exploite à fond cette idée de jouer contre le système pour survivre, et en cela les recettes proposées par Johan et Seb donnent de bons résultats.


Auteur de Millevaux.
Outsider. Énergie créative. Univers artisanaux.
Ma page Tipee.

Hors ligne

#52 09 Jul 2012 01:04

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : [S4] White trash

Pikathulhu a Ă©crit :

jouer contre le système pour survivre

Dans White trash, il ne s'agit pas tant de jouer contre le système qu'avec. De bien le comprendre pour en tirer le meilleur.

Cela étant, l'aspect opposition au système n'est pas totalement absent non plus car une partie des règles conspire contre les joueurs : les Personnalités en premier lieu et certains Désavantages également, qui tous poussent aux actions suboptimales, voire franchement stupides.


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

Hors ligne

#53 09 Jul 2012 08:56

Seb
i'll be back (ou pas)
Lieu : Montpellier-Paris
Inscription : 14 Aug 2007

Re : [S4] White trash

J'aime pas trop l'expression "bourriner intelligent" parce que Le Drame Du Lac (rien Ă  voir avec le mythe arthurien) est un survival mais si tu pars pour bourriner tu vas manger grave ta race!

Pour survivre dans un survival, il faut pouvoir jouer un survivant, un individu prĂŞt Ă  abandonner ses amis, voire Ă  les sacrifier pour sa propre survie*, prĂŞt Ă  tuer, prĂŞt Ă  toutes les vilenies, Ă  toutes les humiliations.
Un survivant ne se révéle pas en cours de partie, il se crée avant. Pas de Personnalité contre-productive: rien d'autodestructeur, rien de poussif (Paresseux, Masochiste, Maladif...), rien qui pousse à rester avec les autres (Affectueux, Autoritaire...) ce qui laisse en gros Prudent et quelques autres suboptimales.
Pour les Traits, soit le Meneur est coopératif (ce qui est mon cas et aussi celui de Polo) et il indique ce qui peut-être utile dans le scénar et dans ce cas, il faut taper dans cette liste (Tir ne sert à que dalle s'il n'y a pas d'armes à feux, Ambidextre ne sert à rien s'il n'y a pas plus d'une arme blanche, Rêve Lucide ne servira pas si le scénar ne couvre pas une période de nuit...), soit le Meneur est chaud patate et ne divulgue rien et dans ce cas là, à mon avis, il ne faut pas caractériser son personnage: prendre le risque d'acquérir un Avantage inutile pour se retrouver en plus avec un Inconvénient (ils sont quand même tous hyper contraignant) ne vaut pas le coup je pense.
Pour pendant la partie, comme j'ai dit au-dessus avec en plus un zeste de manipulation mentale, il faut prendre un peu la température de la table, faire une démarquation entre les autres survivants potentiels et ceux qui vont, en toute logique, se faire crever la paillasse.
A partir de là, il faut s'allier aux premiers, dominer les seconds et les envoyer à l'abattoir, pendant que soi-même, on prendra la tangente. Et ça, il faut le faire dés que le groupe de victimes se fait intégralement débiter, c'est à dire que l'on repartage son groupe en deux, on affine le résultat... évidemment on est dans le dernier groupe. Seul.


*Parce qu'il faut bien dire que jusqu'à présent dans les scénars de Sombre, je faisais souvent moi-même la diversion:
- à House of..., j'étais Infecté, clairement j'avais pigé que quoiqu'il arrive je ne survivrais pas, je voulais rester en arrière, tomber sur la gueule d'Oswald ou un truc dans le genre...
- à White Trash, je me suis coltiné direct avec l'albinos pendant que Polo et l'un d'entre vous autres se débinaient (ah! l'annonce simultanée, ce playtest, in situ et à mon détriment m'a totalement convaincu: adoption immédiate!)
Mais très clairement, tu peux te sacrifier mais tu ne peux pas savoir si les autres vont véritablement en tirer parti, il vaut donc mieux LES sacrifier et en tirer parti soi-même!:-D

Hors ligne

#54 09 Jul 2012 12:04

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : [S4] White trash

Seb a Ă©crit :

Un survivant ne se révéle pas en cours de partie, il se crée avant.

Toutafé, mais dans White trash, les persos sont prétirés. La vie est injuste. bcbig_smile


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

Hors ligne

#55 09 Jul 2012 12:15

Seb
i'll be back (ou pas)
Lieu : Montpellier-Paris
Inscription : 14 Aug 2007

Re : [S4] White trash

Warg? sérieux? des prétirés... hurg! j'en garde aucun souvenir... en tout cas, je m'étais bien fait défoncé la boite à benco à cause des ces deux traitres! Polo et je ne sais plus qui, p'têt bien Chestel?!?

Hors ligne

#56 09 Jul 2012 12:38

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : [S4] White trash

Seb a Ă©crit :

Warg? sérieux? des prétirés... hurg! j'en garde aucun souvenir...

Toi, t'es mûr pour une deuxième partie de White trash ! bcbig_smile


(Et tu verras, le scénar s'est amélioré depuis notre crash-test, et j'ai aussi progressé dans sa maîtrise. Faut dire que je suis mine de rien en train d'atteindre les 50 parties...)


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

Hors ligne

#57 10 Jul 2012 00:59

polo
lifteur de goules
Lieu : paname
Inscription : 14 May 2006
Site Web

Re : [S4] White trash

Seb a Ă©crit :

je m'étais bien fait défoncé la boite à benco à cause des ces deux traitres!

bcwink bcbig_smile


Marche ou RĂŞve

Hors ligne

#58 13 Jul 2012 16:25

Seb
i'll be back (ou pas)
Lieu : Montpellier-Paris
Inscription : 14 Aug 2007

Re : [S4] White trash

Même équipe? maintenant que je sais comment survivre, j'aimerais voir si on peut le faire avec des prétirés et puis je pourrais peut-être me venger de ces deux faux jetons!

Hors ligne

#59 20 Jul 2012 08:06

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : [S4] White trash

Démo en ludothèque – juillet 2012 – Suresnes



Sollicité par El Medico (paix, joie et bonheur sur sa descendance), me voici de retour à Suresnes pour poser du jeu. L'accueil de l'équipe d'animation est toujours aussi sympa et cette fois, on a une douzaine de gamins à occuper. Je monte m'enfermer à l'étage, dans l'étuve, tandis que Benoît reste au rez-de-chaussée. Lui, zombies qui caillent, moi rednecks dans la forêt.

J'ai donc à ma table cinq gamins, quatre garçons et une fille, qui n'ont jamais joué à quelque jeu de rôle que ce soit et dont l'âge varie de 11 à 14 ans. Encore tout chaud de la Japan, je déroule tranquille l'explication des règles, qui passe plutôt très bien. Les gamins sont étonnants : alors qu'il m'arrive de ramer, même avec mes d6 bicolore, pour faire comprendre la procédure de dommages à des ados/adultes débutants, là ça rentre tout seul.

Je me sers de la première scène comme d'une piste de rodage, à la fois aux fondamentaux du jeu de rôle (interprétation des persos, narration collaborative, tout ça tout ça) et aux règles de Sombre. Le jeu est un poil plus lent qu'à l'habitude, essentiellement parce que les joueurs passent leur temps à se faire des remarques les uns aux autres (alors que les adultes respectent nettement plus la liberté d'action de chacun). Mais la mayonnaise prend bien et la partie a pas mal de la gueule. Mon début volontairement pédagogique, durant lequel j'ai sacrifié des antagos pour amorcer la pompe rôliste, me conduit sans surprise à claquer mes deux jokers.

Cinq joueurs, zéro survivant.


Mais avec tout ça, on termine plus tard que je ne l'avais prévu. Pas moyen d'enchaîner sur un second White trash, comme j'en avais eu au départ l'intention. Du coup, je sors Sombre zéro. Six joueurs à table, moitié filles moitié garçons, pour une partie assez rock'n'roll. Il commence à se faire tard, il fait chaud et les mômes sont excités.

Le groupe est nettement plus turbulent que le premier. La faute principalement à l'un des gamins, intelligent mais gros fouteur de dawa, que je suis contraint de recadrer sévère parce qu'il pousse grave la table au bordel. Soutenu par l'une des animatrices, restée en spectatrice dans la salle, j'impose mon autorité et on repart sur de meilleures bases. La partie est bordélique au possible mais paradoxalement très cool car pour le coup, Sombre zéro est pile poil fait pour ce type de jeu. Clairement, un White trash aurait été très inadapté.


Au final, une très bonne expérience, nettement plus formatrice que la précédente. Lorsque j'étais venu la première fois à Suresnes, ma table était pour moitié constituée d'adultes (une animatrice et El Medico lui-même). Là, je n'ai eu que des gamins et ça n'a juste rien à voir.

Ma conclusion, c'est que je n'ai pas encore tout à fait le bon outil. Pas que j'essaie de visser avec un marteau, parce que Sombre s'est révélé, à ma table aussi bien qu'à celle d'El Medico (qui a bien tourné elle aussi), très fonctionnel, mais plutôt que j'essaie de visser une vis cruciforme avec un tournevis ordinaire. Ça marche mais c'est pas optimal.

Clairement, Sombre zéro était mieux adapté que Sombre classic. Pas tant parce qu'il est plus simple que parce qu'il est moins long à expliquer. Les gamins ont bien capté les règles de Sombre, y'a eu zéro problème. Par contre, trente minutes d'explications avant de commencer à jouer, c'est trop long.

Je pourrais évidemment condenser mon briefing, mais je n'aime pas ça. D'une, le risque que les joueurs ne comprennent pas bien le système est très réel (ça m'est déjà arrivé). De deux, ça m'oblige à faire des rappels techniques plus fréquents durant la partie, ce qui casse le flow narratif.

Par ailleurs, certaines mécaniques de Sombre, les Personnalités et l'adré en particulier, me paraissent largement dispensables avec des enfants. Ils ne s'en servent juste pas.

Ce qu'il me faut, c'est une version un poil simplifiée de Sombre, que je puisse expliquer en dix minutes et qui me permette des parties d'une heure, là ou Sombre zéro est plutôt taillé pour des formats de 15 à 20 minutes. En clair, il me faut Sombre max. La prochaine fois que je reviens à Suresnes, je dois l'avoir avec moi.


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

Hors ligne

#60 20 Jul 2012 08:18

Thomas Munier
un jeu par mois, tranquille
Inscription : 05 Feb 2008

Re : [S4] White trash

Mais euh....

ça ne perturbe pas les ludothécaires d'envoyer des gamins (je cite Seb, un grand poète devant l'Eternel) se faire défoncer la boîte à benco dans des scénars tels que White Trash qui sont un peu "Rated R" ?

Non pas que je veuille me montrer pudibond. En fait, ça m'intéresse juste de savoir comment des collégiens (et les personnes accompagnatrices) perçoivent un jeu d'horreur tel que Sombre.


Auteur de Millevaux.
Outsider. Énergie créative. Univers artisanaux.
Ma page Tipee.

Hors ligne

Pied de page des forums