Le forum officiel de SOMBRE
Terres Etranges

Sombre Cthulhu DDR Millevaux Forums Liens

Vous n'êtes pas identifié(e).

Annonce

Liens utiles (et cliquables) >>> COMMANDER Sombre ++ SOUTENIR sur Tipeee ++ INVITER l'auteur

#91 07 Apr 2014 18:14

Arjuna Khan
membre
Inscription : 26 Apr 2013

Re : [Inflorenza : Héros, salauds et martyrs à Millevaux] Comptes-rendus

Avec six joueurs, je sais déjà que je ne vais pas incarner de personnage. J’ai longtemps hésité entre proposer un Carte Blanche (le Confident contrôle le décor et les figurants) et un Carte Rouge (les joueurs contrôlent le décor et les figurants), et puis finalement j’ai testé une formule inédite : le panachage. Je donne à chaque joueur un carton avec une face rouge et une face blanche. Chacun le pose devant soi selon son mode de jeu préféré : Carte Rouge ou Carte Blanche. En gros, ceux qui ont choisi Rouge peuvent décrire décors et figurants durant leur instance, ceux qui ont choisi Carte Blanche délèguent cette responsabilité au Confident. Pour les conflits, ceux en mode Carte Rouge peuvent définir eux-mêmes des conflits simples, ceux en mode Carte Blanche peuvent se voir imposer des conflits simples par le Confident.

Hors ligne

#92 22 Apr 2014 19:00

Thomas Munier
auteur de Millevaux
Inscription : 05 Feb 2008
Site Web

Re : [Inflorenza : Héros, salauds et martyrs à Millevaux] Comptes-rendus

LA FORET DU DOCTEUR CHESTEL

Un enregistrement de partie / aide de jeu en mode Carte Blanche

La Forêt du Docteur Chestel, est le premier numéro des Podcasts Outsider !

La-Forêt-du-Docteur-Chestel-600_wellsandlaurence-robert-sonart-green.thumbs-coal-miki.jpg


Outsider : Créativité, épanouissement et folklores personnels vus depuis la marge. http://outsider.rolepod.net/
http://www.facebook.com/folkloreoutsiderhttps://twitter.com/Outsider_Daily + Google + : Thomas Munier
https://twitter.com/Millevaux

Hors ligne

#93 22 Apr 2014 19:05

Gauvain
membre
Inscription : 02 Apr 2012

Re : [Inflorenza : Héros, salauds et martyrs à Millevaux] Comptes-rendus

Super idée !

Hors ligne

#94 23 Apr 2014 19:31

Thomas Munier
auteur de Millevaux
Inscription : 05 Feb 2008
Site Web

Re : [Inflorenza : Héros, salauds et martyrs à Millevaux] Comptes-rendus

Merci ! C'est un hommage au podcast Par-delà les Montagnes Hallucinées qui m'a prouvé que les enregistrements de partie pouvaient être tout à fait divertissants à entendre !

Le présent enregistrement a fonction de divertissement, mais aussi de présentation du jeu, et d'aide de jeu pour ceux qui souhaiteraient maîtriser Inflorenza (notamment en mode Carte Blanche).


Outsider : Créativité, épanouissement et folklores personnels vus depuis la marge. http://outsider.rolepod.net/
http://www.facebook.com/folkloreoutsiderhttps://twitter.com/Outsider_Daily + Google + : Thomas Munier
https://twitter.com/Millevaux

Hors ligne

#95 06 May 2014 19:08

Thomas Munier
auteur de Millevaux
Inscription : 05 Feb 2008
Site Web

Re : [Inflorenza : Héros, salauds et martyrs à Millevaux] Comptes-rendus

L'EAU DE MEMOIRE
L'épreuve du feu au Podcast de la Cellule

Un debriefing audio de partie et une critique sur le Podcast de la Cellule.

Avec Romaric (Salvatore), Brand (Santiago) et Flavie (Azraëlle)


Outsider : Créativité, épanouissement et folklores personnels vus depuis la marge. http://outsider.rolepod.net/
http://www.facebook.com/folkloreoutsiderhttps://twitter.com/Outsider_Daily + Google + : Thomas Munier
https://twitter.com/Millevaux

Hors ligne

#96 16 May 2014 16:19

Thomas Munier
auteur de Millevaux
Inscription : 05 Feb 2008
Site Web

Re : [Inflorenza : Héros, salauds et martyrs à Millevaux] Comptes-rendus

BLANDINE ET LE DOCTEUR CHESTEL

Un théâtre prêt à jouer : la Forêt du Docteur Chestel

Joué le 04/04/14 sur google hangout avec Quentin (Glenn), Arjuna Khan (Adam) et Cédric (Karl). En mode carte blanche sans instance.

Quand j'ai proposé de faire une partie en ligne d'Inflorenza pour en faire un podcast Magneto, j'ai eu assez de succès pour remplir non pas une, mais deux tables. J'avais donc fait deux parties, mais je ne diffuserai pas l'enregistrement de cette deuxième car l'enregistrement n'était pas de bonne qualité. Heureusement, je sais pourquoi, et j'espère bien pallier à ça à l'avenir.

Cette partie maudite bénéficiera donc d'un compte-rendu écrit ! Elle a été pour moi l'occasion de rejouer le théâtre "La Forêt du Docteur Chestel" en essayant de diverger au maximum en gardant la même situation de départ, et en s'adaptant aux phrases des joueurs.

Je rappelle la situation de départ pour ceux qui n'auraient pas écouté le podcast "La Forêt du Docteur Chestel" :

Le Docteur Chestel et son équipe sont des neurobiologistes suisses (à Millevaux, la Suisse est une scientocratie épargnée par la forêt) qui étudient l'égrégore. Ils ont deux outils à cet effet :
+ des oscilloscopes qui mesurent l'égrégore et ont permis de l'identifier comme une onde mentale, émise en plus grande quantité quand le sujet ressent des émotions fortes, ou dans des endroits riches en légendes.
+ Une technologie qui leur permet de visiter les rêves d'un patient. Le patient est endormi via une injection d'un produit somnifère. Les savants sont endormis à côté et explorent les rêves du patient. On peut aussi explorer le rêve via un moniteur qui permet de visualiser et d'entendre la même chose que les rêveurs, et de communiquer avec les rêveurs.

Chestel mandate des militaires pour l'acheminer avec son équipe dans un endroit riche en légende / égrégore pour poursuivre les expérimentations : un bunker anciennement occupé par les nazis jusqu'aux dernières heures de la deuxième guerre mondiale, isolé en plein milieu de la Forêt Noire, en Germanie, et donc hors des frontières sécurisées de la Suisse. Les militaires laissent Chestel et son équipe sur place, leur recommandant de s'enfermer dans le bunker (on n'a aucune idée de ce que contient la forêt), et repartent. Toute communication avec la Suisse est impossible. Il faut attendre le retour des militaires, dans 15 jours.

Le bunker est composé d'une pièce centrale, qui communique à l'extérieur via une porte blindée et une fine meurtrière, et avec trois autres pièces : un couloir avec des casiers cadenassés contenant les effets personnels de chaque membre de l'équipe, une minuscule salle de bains/toilette, et une dernière pièce pour le moins insolite : une chambre du vide. Il s'agit d'un endroit aux cloisons renforcées d'un curieux assemblage de bois, où l'on peut faire le noir et le silence total. Les sujets enfermés dans cette chambre du vide produisent beaucoup plus d'égrégore. Mais on sait aussi qu'il est difficile de s'y maintenir plus de quelques minutes sans avoir des hallucinations.

La salle principale sert de dortoir, mais aussi de salle d'expérimentation pour l'exploration des rêves. Matériel :lits, moniteurs (un par rêveur), seringues soporifiques (mortelles à forte dose), seringues d'adrénaline (pour réveiller un rêveur), seringues de sérum de mémoire cellulaire (les scientifiques doivent se faire une injection tous les jours pour lutter contre le syndrome de l'oubli), oscilloscopes de poche pour mesurer l'égrégore.

Au cours de la première nuit dans le bunker, en cachette de son équipe, Chestel se rend dans la chambre du vide et s'endort avec une seringue soporifique. L'équipe le retrouve le lendemain matin, il est plongé dans le coma. Ils décident d'explorer ses rêves pour trouver la raison de son coma et le réveiller. L'un des personnages reste éveillé pour surveiller les constantes physiques des rêveurs et pour assurer la sécurité dans le bunker. Il peut communiquer avec les rêveurs via le moniteur, sauf avec Chestel. Sur l'écran du moniteur de ce dernier, que de la neige. Les autres personnages viennent juste de prendre conscience... dans le rêve du Docteur Chestel. De prime abord, le rêve est très proche de la réalité : les rêveurs sont allongés sur leurs lits respectifs dans la salle principale du bunker. Mais celui qui est resté éveillé est absent, bien qu'il puisse communiquer avec eux par la pensée. Chestel est aussi absent. Il y a bien un moniteur sur son lit, mais il n'y a que de la neige à l'écran. Enfin, il fait sensiblement plus froid que dans la réalité, et des petites racines ont commencé à envahir les parois du bunker. Les portes sont apparemment fermées, mais pour savoir si elles sont verrouillées, il faut aller vérifier.

Précision technique : grâce à l'égrégore, un personnage éveillé peut s'allier à un personnage rêveur en conflit, ou faire un conflit duel contre un personnage rêveur. Grâce aux moniteurs, un personnage éveillé sait ce qui arrive aux personnages rêveurs, et grâce à l'égrégore, un personnage rêveur peut savoir ce qui arrive à un joueur éveillé, si et seulement si le joueur le décide. Quand les joueurs posent des questions sur l'égrégore, les réponses du Confident peuvent être interprétées comme des hypothèses scientifiques émises par les personnages.

La-Forêt-du-Docteur-Chestel-600_wellsandlaurence-robert-sonart-green.thumbs-coal-miki.jpg

Fiction :

Glenn (joué par Quentin)
Petit, boudiné, cheveux noirs gras, blouse, scientifique

+ Je veux récupérer les informations du Docteur Chestel par vengeance.
C'est moi qui suis chargé de surveiller les constantes physiques des rêveurs. Mais je vais profiter du sommeil de tous pour récupérer les informations du Docteur Chestel. Chestel m'a causé un très grand préjudice par le passé. Je fouille dans ses casiers et je découvre le détail sur ses recherches les plus secrètes en matière d'égrégore.

+ Seul Chestel a planifié et personne n'est au courant.
Le mal que Chestel a fait ? Il est à la cause de la disparition de ma femme, Blandine.

+ J'ai aidé Chestel a enfermer ma femme.
Ma femme, Blandine, a été maltraitée dans son enfance par ses parents qui étaient des chrétiens intégristes. Chestel a profité de l'admiration que je lui vouais pour me décider à la lui présenter. Il en a vu un sujet d'expérimentation sur l'égrégore. Avec mon aide, il l'a séquestrée et l'a torturée, pour explorer ses rêves et mesurer l'égrégore qu'elle produisait. Je m'en veux terriblement et je lui en veux terriblement pour ça.

+ Je vais continuer les travaux à sa place.
Ce cauchemar est fini, enfin, Chestel est mort. Mais je sais qu'il était très proche du but. Dès que je serai hors de ce bunker, je reprendrai son flambeau.


Adam (joué par Arjuna)
assistant servile, faire-valoir, mince, lunettes, grande chemise

+ Je veux oublier ce que j'ai appris sur les recherches du Docteur Chestel.
Le charismatique Chestel nous a poussé à dépasser nos limites éthiques. J'ai été témoin d'expérimentations que j'aurais préféré ne pas connaître. Mais je suis encore dans l'équipe aujourd'hui, et j'ai accepté d'être plongé dans le rêve de Chestel pour le sortir du coma.

+ Le Docteur Chestel a caché ses recherches dans un concentré de corruption.
Nous commençons a explorer la version onirique du bunker. Je sais que Chestel a caché le coeur de ses recherches dans un concentré de corruption, sans doute quelque part dans ce rêve.

+ On dit que les rameaux qui vous protègent vous prennent quelque chose en échange
Avec Karl, nous réalisons que la porte du bunker n'est pas verrouillée. Nous nous aventurons dans la forêt, et nous découvrons une grande et vieille maison, qui n'existe pas dans la réalité. Il y a une voiture d'un modèle ancien devant, et un double escalier qui accède à la porte d'entrée vitrée. A la porte de la maison, une statue de la Vierge dans une alcôve et des rameaux desséchés. Je prends les rameaux car je pressens qu'ils pourront me protéger.
Nous entrons. Beaucoup d'images pieuses dans la maison. Karl monte à l'étage, moi je descends à la cave. Il y a une grande masse sombre bouche toute la cave, elle dégage une quantité d'égrégore immense. Je sais que c'est le concentré de corruption auquel je pensais, je sais que ce qui se cache à l'intérieur est quelque chose d'incroyable. Mais je n'ai pas le temps d'y pénétrer, car à l'étage Karl est en danger, je me concentre pour l'aider par le biais de l'égrégore. Alors je me rappelle ce que j'ai vu par le passé et qui m'a traumatisé : Chestel torturant et tuant Blandine pour en faire une martyre. Juste après, je me réveille.

Karl (joué par Cédric)
grand, costaud

+ Je veux savoir si les recherches du Docteur Chestel apportent une réponse au divin.
je suis un croyant qui doute : je voudrais avoir une preuve de l'existence de Dieu. Je crois que les recherches de Chestel sur l'égrégore portent exactement là-dessus : l'égrégore est reliée aux croyances, les personnes pieuses en produisent beaucoup. Dieu se cacherait-il derrière ?

+ (barré) Le prêtre de ma paroisse est très pressé de recevoir des nouvelles.
C'est le prêtre de ma paroisse qui m'a laisser penser que les recherches de Chestel pouvaient conduire à prouver l'existence de Dieu. Je ne l'ai jamais vu que dans un confessionnal, donc je ne connais pas son visage ni sa voix, mais ce prêtre m'a beaucoup aidé dans mon cheminement spirituel, aussi je le tiendrai au courant dès que j'en saurai plus.

+ Je reçois des informations et des conseils par l'intermédiaire de la femme de la croix.
Dans la maison abandonnée, je récupère un crucifix. J'entends une voix de femme qui me parle depuis cet objet. Elle m'apaise et j'ai conscience que c'est un miracle. La femme de la croix me dit qu'elle est en grand danger et qu'elle implore mon aide, elle me dit de monter à l'étage, d'aller à la salle de bains.
Là, j'y trouve en effet une femme, nue, allongée dans une baignoire, le corps ensanglanté, percé de stigmates. C'est Blandine, la femme disparue de Glenn.
Il y a aussi Chestel, armé d'une hache, prêt à décapiter Blandine, et aussi deux lions, affreux, glabres, noirs, corrompus, mais ils ont l'air de ne pas être capables de s'en prendre à Blandine.

Je vais pour m'interposer. Mais Chestel me révèle que lui et le prêtre qui m'a parlé dans le confessionnal sont une seule et même personne. Il me dit qu'il reconstitue le martyre de Blandine pour produire de l'égrégore, pour faire venir Dieu, qu'il sent être tout proche. Le sacrifice d'une personne n'est-il pas peu de chose pour atteindre cette révélation divine ? Enfin connaître le visage de Dieu, enfin entendre la parole de Dieu ?

Mais je ne l'écoute pas, alors il lance les deux liosn contre moi. Aidé par Adam par le biais de l'égrégore, je repousse les lions et je m'empare de la hache de Chestel. J'arrive à le tuer, le tuant alors aussi dans la réalité. Glenn nous réveille aussitôt après. Heureusement que nous pouvions compter sur ce bon vieux Glenn ! Ce qu'il vient de découvrir a dû le bouleverser. Mais maintenant, il va pouvoir faire le deuil de sa femme Blandine. Puisse-t-il trouver la paix.


Les feuilles de personnage :

Glenn (joué par Quentin)
+ Je veux récupérer les informations du Docteur Chestel par vengeance.
+ Seul Chestel a planifié et personne n'est au courant.
+ J'ai aidé Chestel a enfermer ma femme.
+ Je vais continuer les travaux à sa place.


Adam (joué par Arjuna)
+ Je veux oublier ce que j'ai appris sur les recherches du Docteur Chestel.
+ Le Docteur Chestel a caché ses recherches dans un concentré de corruption.
+ On dit que les rameaux qui vous protègent vous prennent quelque chose en échange

Karl (joué par Cédric)
+ Je veux savoir si les recherches du Docteur Chestel apportent une réponse au divin.
+ (barré) Le prêtre de ma paroisse est très pressé de recevoir des nouvelles.
+ Je reçois des informations et des conseils par l'intermédiaire de la femme de la croix.


Outsider : Créativité, épanouissement et folklores personnels vus depuis la marge. http://outsider.rolepod.net/
http://www.facebook.com/folkloreoutsiderhttps://twitter.com/Outsider_Daily + Google + : Thomas Munier
https://twitter.com/Millevaux

Hors ligne

#97 20 May 2014 17:33

Thomas Munier
auteur de Millevaux
Inscription : 05 Feb 2008
Site Web

Re : [Inflorenza : Héros, salauds et martyrs à Millevaux] Comptes-rendus

LE LOUP-GAROU

Joué le 05/04/2014 au festival Ramène tes Jeux avec Etienne (le loup-garou) et anonyme (le druide)

Nouvelle séance courte, Inflorenza sei, carte blanche sans instance

A Eclipse, j’avais trop à faire pour monter des démos sur stand, fussent-elles courtes. Ramène tes Jeux, et son public feutré de hardcore gamers, y a été plus propice. J’avais peu de monde au stand, mais je faisais en sorte qu’ils restent longtemps, notamment en proposant des démos flash d’Inflorenza et de Marins de Bretagne.

Le mode Carte Blanche sans instance s’avère particulièrement propice à des parties entre une demi-heure et une heure. En tant que Confident, j’ai plus de latitude pour gérer le rythme. Pour rendre les choses encore plus fluides, j’ai opté, comme lors de ma première démo courte, pour la version inflorenza sei, qui a le mérite d’utiliser des d6, plus familiers pour les joueurs débutants, et surtout un tableau des thèmes dégonflés à 6 entrées. Je choisis de prendre des intitulés simples :

1 nature, 2 Horlas, 3 magie, 4 hommes, 5 science, 6 sentiments

Pour faire encore plus simple, on joue sans les règles avancées (pouvoirs, conflit de masse)

Pour le démarrage, j’improvise une introduction in media res, comme lors du podcast one-shot de la Cellule : « C’est dans la forêt, il fait nuit, c’est l’orage, une meute de chiens menée par un homme portant des bois de cerfs, poursuit quelqu’un. Qui êtes-vous, où êtes-vous, que faites-vous ? »

Mes deux joueurs choisissent d’être les deux personnes poursuivies par les chiens, et on part pour une séance d’une demi-heure. Courte mais très efficace. J’ai notamment l’occasion d’expérimenter une formule qui me tient à cœur : un conflit intérieur matérialisé par un conflit dans un monde abstrait : en l’occurrence un voyage dans l’inconscient d’un loup-garou pour illustrer le combat entre l’homme et la bête.


Fiction :

Le loup-garou (joué par Etienne)

+ Protéger le village des chiens
En fait, ce n’est pas nous que les chiens poursuivent. Ils foncent vers le village pour commettre un massacre.

+ Un savant m'a injecté un sérum loup-garou contre mon gré.
Je lutte comme je peux contre le sérum de lycanthropie. Mais en l’occurrence, j’ai besoin d’aller vite, alors je me transforme en homme-loup pour courir plus vite que les chiens et atteindre le village.

+ Les villageois ne me croient pas je suis un loup-garou.
Quand j’arrive au village, les hommes sont attroupés aux palissades et brandissent des torches et des lances. J’essaye de les prévenir du danger, mais pour eux, le danger, c’est moi, et ils me repoussent en me lançant des torches enflammées.

+ Je ne peux pas protéger les hommes donc je vais attaquer les chiens.
Puisque les villageois ne veulent pas entendre raison, je vais les protéger à leur insu. Je fais demi-tour et je rue sur les chiens, sous forme de loup-garou, j’en tue le plus possible, au péril de ma vie.

+ La science m'a permis de garder le contrôle.
Avec le druide, nous arrivons à tuer les chiens et leur maître. Mais j’ai du mal à reprendre ma forme humaine. Ce n’est plus possible pour moi de garder le contrôle. Avec le druide, nous nous rendons dans mon inconscient pour combattre le loup. Là-bas, c’est une forêt sombre, hurlante. Moi-même, ou du moins la forme humaine de mon esprit, je suis nu, enfermé dans un arbre, faible. Le druide est là, à mes côtés, sans entrave. Nous combattons un immense loup, noir. Le druide cherche à le tuer, mais moi je préfère l’apprivoiser (objectif d’Etienne = apprivoiser le loup, contre-objectif du druide = tuer le loup), et finalement c’est moi qui ai le dessus.
Je garderai le contrôle de ma forme de loup et je pourrai m’en servir pour accomplir ce qui me paraît juste. Ce sérum n’était pas une malédiction finalement. Je reste maître de moi. Pour combien de temps ?

Le druide, joué par anonyme

+ Contrôle les arbres contre les chiens.
Je suis l’ami du loup-garou, ce pauvre homme a été victime d’un savant fou. Je l’accompagne dans la forêt pour l’aider à gérer cette malédiction quand nous sommes pris en chasse par la meute. J’ordonne aux arbres se resserrer devant les chiens pour que nous puissions leur échapper et atteindre le village.

+ Créer des ronces-rasoir
Les chiens sont trop féroces, je suis obligé de créer des ronces-rasoir pour les stopper. Je ne veux pas les blesser, seulement les dissuader.

+ Aider le loup-garou
Malgré sa malédiction, malgré qu’on le rejette, le loup-garou veut toujours aider les hommes, il veut retourner combattre les chiens. J’admire sa tenacité alors je jure de l’aider dans cette quête.

+ Utiliser ma magie de manière offensive.
De retour en face des chiens, j’utilise mes ronces rasoirs pour aider le loup-garou à tuer les chiens et leur maître. Dans le combat, le maître au visage caché sous un casque aux bois de cerfs m’interpelle : « je ne suis pas là pour attaquer le village, mais pour purger la forêt d’aberrations telles que ce Horla, ce loup-garou. ». Je ne l’écoute pas et je poursuis le combat, jusqu’à ce qu’il meure. Mais à la fin du combat, le doute me hante : je vois bien que le loup-garou ne contrôle pas ses transformations. Tôt ou tard, le loup aura le dessus sur l’homme. Je me rends dans son inconscient pour l’aider à combattre le loup. Je veux tuer le loup, mais l’homme m’en empêche. Il arrive à apprivoiser le loup et prétend qu’il n’utilisera cette forme de loup qu’à bon escient. Mais pour combien de temps ? Devrai-je un jour utiliser mes ronces-rasoir pour protéger le monde contre mon ami ?


Feuilles de personnages :


Le loup-garou (joué par Etienne)
+ Protéger le village des chiens
+ Un savant m'a injecté un sérum loup-garou contre mon gré.
+ Les villageois ne me croient pas je suis un loup-garou.
+ Je ne peux pas protéger les hommes donc je vais attaquer les chiens.
+ Le science m'a permis de garder le contrôle.

Le druide, joué par anonyme
+ Contrôle les arbres contre les chiens.
+ Créer des ronces-rasoir
+ Aider le loup-garou
+ Utiliser ma magie de manière offensive.


Outsider : Créativité, épanouissement et folklores personnels vus depuis la marge. http://outsider.rolepod.net/
http://www.facebook.com/folkloreoutsiderhttps://twitter.com/Outsider_Daily + Google + : Thomas Munier
https://twitter.com/Millevaux

Hors ligne

#98 23 May 2014 18:11

Thomas Munier
auteur de Millevaux
Inscription : 05 Feb 2008
Site Web

Re : [Inflorenza : Héros, salauds et martyrs à Millevaux] Comptes-rendus

LA REINE DES HORLAS

La beauté des dilemmes non techniqués

Joué le 05/04/2014 à Ramène tes Jeux avec Etienne (le mage des émotions) et Adrien (le mousquetaire de la Résolution d’Ebène)

Toujours à Ramène tes Jeux, je propose une nouvelle séance courte avec Etienne, qui a pris de l’assurance, et Adrien, un joueur pour qui ce sera la première séance d’Inflorenza.

Cette fois-ci on se programme une heure de jeu. J’opte pour la même configuration de jeu que la partie précente : Carte blanche, sans instance, pas de pouvoir, pas de conflit de masse, en inflorenza sei avec ce tableau de thèmes :

1 nature, 2 Horlas, 3 magie, 4 hommes, 5 science, 6 sentiments

Je n’ai pas trop d’idée de démarrage, alors je propose un des 12 petits théâtres de jeu présents dans le livre : Les Hommes de la Résolution d’Ébène.

En voici le contenu : « Une société secrète au service de l’Impératrice d’Autriche-Hongrie engage les plus fins bretteurs pour lutter contre les Horlas. Des nids d’aigle de la Forêt Noire aux rues mystérieuses de Prague et Budapest, de prisonniers aux masques d’or à de nobles amours mutantes, la Résolution d’Ébène offre autant d’aventures que de périls. »

J’ai hâte de voir ce que va donner le mélange cape et épée avec les sombres forêts d’Autriche-Hongrie !

Au final, une fiction tout à fait satisfaisante au vu du temps de jeu très court, où j’ai eu l’occasion de développer une idée esthétique (les racines dans les yeux) et de proposer un dilemme moral en fin de séance qui a coûté cher aux joueurs, dilemme moral d’autant plus intéressant qu’il n’a pas été techniqué par un conflit. Les joueurs ont été une fois de plus très créatif, preuve que le Mode Carte Blanche, malgré un partage des responsabilités plus serré que le Mode Carte Rouge, donne la part belle aux initiatives des joueurs.


Fiction :

Le mousquetaire de la résolution d'ébène (joué par Adrien)

+ Je veux aller combattre les Horlas qui ont assiégé le château.
Nous sommes dans une sombre forêt d’Autriche. Avec mon compagnon le mage des émotions, nous chevauchons à bride abattue, en direction d’un château qu’on dit assiégé par les Horlas. Nous œuvrons pour la Résolution d’Ebène, une société philanthropique qui se voue entièrement à l’éradication des Horlas, et nous portons chacun une bague qui nous identifie comme des membres émérites

+ Epée avec lame empoisonnées et deux petites épées sur les bottes.
Sur le chemin, nous sommes attaqués par des hommes masqués, vêtus de longs cache-poussière et de chapeaux, armés de fleurets et de mousquets.
Ils tendent une corde sur notre passage et nous tombons de cheval. Nous engageons le combat et je croise le fer contre ces ennemis, nombreux, mais inférieurs à ma lame. Ils ont les yeux noirs ; ce sont des horsains, des humains corrompus par les Horlas, en train de devenir des Horlas à leur tour.

+ Une liane s'empare de ma petite épée sur ma botte.
Ces diables sont assistés par des buissons et des lianes maléfiques. Nous remportons le combat, mais je pers une arme dans la mêlée.

+ J'ai subi une blessure à la jambe et c'est la première fois que je perds un combat.
Quand nous arrivons au pied du château, nous observons une masse de Horlas, noirs, humanoïdes, rampants, qui assiègent le château. Nous réalisons que nous pourrons pas traverser leur masse pour arriver au château, alors nous contournons les lieux et nous trouvons un passage secret qui conduit à l’intérieur du château. Il y a des traces de pattes griffues dans la boue du passage, qui viennent de l’intérieur du château et en sortent. Nous arrivons dans la salle du conseil, ou le seigneur du château, son druide et ses chevaliers sont présents. Le druide nous accuse d’être des assassins, les chevaliers se jettent sur nous, et nous devons bientôt abandonner le combat, pour être jetés en prison.

+ Mes épées sont dotées de pointes de rubis pour tuer les Horlas.
Une fois en prison, nous arrivons quand même à négocier avec le seigneur. Une fois sa colère et sa stupeur tombée, il accepte de nous parler et de nous écouter.
Il nous raconte que sa fille a été enlevée par les Horlas, et que depuis ceux-ci nous mènent la guerre. Le mage des émotions découvre qu’on peut tuer les Horlas si les épées sont dotées de pointes de rubis. Avec le seigneur et les chevaliers, nous menons un premier assaut contre les Horlas, mais il se solde par un échec. Avec le mage des émotions, nous décidons de ne pas rentrer au château et d’aller directement au cœur de la forêt, là d’où vient le fléau Horla, pour trancher le mal à la racine.


Le mage des émotions, joué par Etienne

+ Je veux empêcher les Horlas de corrompre la nature.
Les Horlas répandent la corruption sur les hommes et la nature, c’est d’abord des humains et des arbres corrompus qui nous attaquent dans la forêt.

+ J'utilise les sentiments pour combattre.

+ Ces êtres n'ont aucun sentiment.
Ma magie des émotions ne fonctionne pas sur ces horsains, ils n’ont plus d’émotion !

+ J'utilise la magie pour décorrompre.
J’arrive à purger la corruption des arbres corrompus, ce qui laisse le champ au mousquetaire pour battre les horsains, mais je ne suis pas assez puissant pour guérir à moi seul toute la corruption de cette forêt. Il nous faudra l’aide du druide du château !

+ (barré) Ces hommes sont trop en colère pour comprendre mes pouvoirs.
Quand nous arrivons dans la salle du conseil, le druide et le seigneur nous traitent de tueurs à la solde des Horlas. J’essaye de les apaiser avec ma magie des émotions, mais ils sont trop en colère. Ils blessent le mousquetaire et nous jettent en prison. Je réalise aussi que le druide est corrompu : ne serait-il pas le cerveau des Horlas ? Une fois en prison, nous obtenons le droit de nous entretenir avec le seigneur seul à seul : il nous explique alors que sa fille bien-aimée a été enlevée par des Horlas. Je lui confie mes soupçons sur le druide, mais il ne me croit pas. Pourtant, il sait que le druide aime sa fille et qu’il lui a refusé sa main, préférant que sa fille épouse un noble. Mais il ne veut pas accuser le druide qui assure les défenses du château à moins d’avoir une preuve. Je propose qu’on équipe les lames de pointes de rubis qui purifient de la corruption, et le seigneur accepte.

+  (barré) Je donne du courage aux lieutenants.
Je donne du courage aux chevaliers du seigneur et nous tentons une sortie armée avec le seigneur. Mais plusieurs lieutenants trouvent la mort et le seigneur est blessé. Alors que les chevaliers battent en retraite, nous décidons d’aller au cœur de la forêt, là où le mal doit prendre racine. En fait, nous suivons les traces de pattes griffues qui sortent du passage secret, pensant qu’elles appartiennent au druide et qu’elles vont nous conduire à son repaire.
Nous nous enfonçons dans la forêt, de plus en plus sombre, obstruée de ronces gigantesques, le mousquetaire doit jouée de son épée-rubis en permanence pour nous frayer un passage.
Nous arrivons dans une clairière verdoyante et ensoleillée. L’œil du cyclone.

Une grande et belle femme vêtue de noir s’y trouve, elle se peigne devant un grand miroir, calme et tranquille. Elle se retourne à notre arrivée. C’est la fille du seigneur. Ses pieds sont griffus et le blanc de ses yeux est nervuré de racines : nous réalisons qu’elle est une Horla. La Reine des Horlas ! Elle raconte qu’elle s’est métamorphosée en Horla à sa majorité. Elle a du fuir le château car son père n’aurait pas supporté qu’elle soit en monstre, il l’aurait sans doute tué. Elle est amoureuse du druide qui est un Horla aussi. Elle a provoqué cette guerre des Horlas pour se venger de son père. Nous essayons de la raisonner. Elle nous demande d’attendre que son amant le druide vienne la rejoindre, elle ne veut pas prendre seule la décision d’arrêter la guerre. Je suis troublé, car je découvre que les Horlas ont aussi des sentiments mais ils sont très différents des notres pour que ma magie agisse dessus.

Le druide arrive enfin, il a enlevé le seigneur. Le seigneur implore la clémence de sa fille.

Nous remarquons que les yeux du seigneur sont nervurés de racines : sa blessure pendant la bataille est en train de le transformer en Horla. Nous avons l’occasion de le signaler au druide et à la fille du seigneur : peut-être que leur avis changera s’ils découvrent que leur père est comme eux, à présent. [Voilà le dilemme non techniqué. L'idée était que j'allais jouer la conséquence de leur décision sans passer par un conflit. S'ils faisaient un choix, ils devaient en assumer pleinement les conséquences, elles ne seraient pas tempérés par les dés]

Mais nous nous taisons.

Alors, la Reine et le druide dévorent le seigneur. Puis ils se retournent vers nous, la gueule écumante de sang, les yeux envahis par les racines !

La guerre des Horlas ne fait que commencer, et nous ferions mieux de fuir !


Feuilles de personnages :

Le mousquetaire de la résolution d'ébène (joué par Adrien)

+ Je veux aller combattre les Horlas qui ont assiégé le château.
+ Epée avec lame empoisonnées et deux petites épées sur les bottes.
+ Une liane s'empare de ma petite épée sur ma botte.
+ J'ai subi une blessure à la jambe et c'est la première fois que je perds un combat.
+ Mes épées sont dotées de pointes de rubis pour tuer les Horlas.


Le mage des émotions, joué par Etienne

+ Je veux empêcher les Horlas de corrompre la nature.
+ J'utilise les sentiments pour combattre.
+ Ces êtres n'ont aucun sentiment.
+ J'utilise la magie pour décorrompre.
+ (barré) Ces hommes sont trop en colère pour comprendre mes pouvoirs.
+ (barré) Je donne du courage aux lieutenants.


Outsider : Créativité, épanouissement et folklores personnels vus depuis la marge. http://outsider.rolepod.net/
http://www.facebook.com/folkloreoutsiderhttps://twitter.com/Outsider_Daily + Google + : Thomas Munier
https://twitter.com/Millevaux

Hors ligne

#99 26 May 2014 18:04

Badury
bring me sun
Inscription : 14 Jul 2011

Re : [Inflorenza : Héros, salauds et martyrs à Millevaux] Comptes-rendus

Merci pour ces CR tjrs passionnants !

J'observe que tu utilises très souvent le mode "sei".
J'ai aussi un faible pour le D6 (plus accessible, dans tous les sens du terme).

A cet égard, il pourrait être utile de disposer d'un nanoflorenza avec cette variante, notamment un PDF éditable avec 6 cases vierges remplissables afin de pouvoir y inscrire les thèmes conservés.

J'irai même plus loin. J'ai le sentiment qu'il est possible de motoriser toutes sortes d'univers avec Inflorenza (polar, western, SF...).

J'avais songé un moment m'en servir pour mener du SENS (je sais que c'est une hérésie de changer le système d'un jeu, en particulier celui là, mais après tout, dans les deux cas, il s'agit d'une mécanique à base de faits... bcwink ).

Je tenterai bien le coup un de ces quatre ! bcbig_smile


"Il n'y a pas de lumière sans ombre" (Aragon)

Hors ligne

#100 26 May 2014 18:35

Thomas Munier
auteur de Millevaux
Inscription : 05 Feb 2008
Site Web

Re : [Inflorenza : Héros, salauds et martyrs à Millevaux] Comptes-rendus

Je crois qu'on s'embeterait pas mal pour grand chose si on voulait sortir un tableau des thèmes en PDF éditable... A moins qu'on tienne à tout prix à retrouver les 12 sous-thèmes, un gribouillage rapide fait très bien l'affaire.

J'ai ceci dit constitué une aide de jeu longue et une aide de jeu courte, mais je n'ai pas encore pris le temps de la mettre en ligne !

Concernant l'adaptation du système d'Inflorenza à d'autres univers : en fait, Inflorenza est déjà fait pour jouer dans des tas d'ambiances, du moment que ça respecte certains thèmes de Millevaux : ainsi, ces CR de parties dans un style polar, western, SF.

Pour adapter carrément Inflorenza à un autre univers, il faut changer les thèmes. Je l'ai déjà testé, ça fonctionne en effet.

Quant à pousser l'audace jusqu'à motoriser Sens avec Inflorenza, je serais curieux de voir ce qu'en penserait Romaric Briand ! bcbig_smile


Outsider : Créativité, épanouissement et folklores personnels vus depuis la marge. http://outsider.rolepod.net/
http://www.facebook.com/folkloreoutsiderhttps://twitter.com/Outsider_Daily + Google + : Thomas Munier
https://twitter.com/Millevaux

Hors ligne

Pied de page des forums