Le forum officiel de SOMBRE
Terres Etranges

Sombre Cthulhu DDR Millevaux Hotline Inviter Johan Scipion Conseils d'achat Tipeee

Vous n'êtes pas identifié(e).

Annonce

HOTLINE ++ ACHETER ++ CONSEILS d'achat ++ S'ABONNER ++ SOUTENIR sur Tipeee ++ INVITER l'auteur

#181 03 Dec 2020 15:58

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : [news] L'actu de Sombre

Bilan 2020, perspectives 2021 - Une semaine Sombre 4/5


Animateur du blog Le Visage défoncé au Marteau et fidèle abonné du Tipeee de Sombre, Groumphillator use de ses super-pouvoirs de tipeur pour me poser tout un tas de questions indiscrètes, auxquelles je réponds volontiers.


G : Le thème teen horror, annoncé en couverture, est parfaitement respecté pour ce numéro car tu enchaînes avec la variante Minimax. Alors que Sombre Max n'a pas réussi à me hyper plus que cela, je dois bien avouer que Minimax par contre, c'est grave ma dose. Qu'est-ce qui a motivé la création de cette variante et pourquoi partir de Max plutôt que de Classic ou de Zéro ?

JS : Au cœur du truc, il y a que j'apprécie énormément les personnages enfantins. Quand tu donnes à jouer des gamins, il ne faut pas pousser beaucoup pour les mettre en position de PJ-victimes. Or c'est ce que je recherche dans le cadre de Sombre. Ma première tentative en la matière fut Les Grimmies, le scénario contes de fées de Sombre 6, dans lequel le cast est constitué d'enfants piochés dans les contes des Grimm et de Perrault : le Petit Poucet, le Petit Chaperon rouge, Hansel et Gretel. J'adore ce scénar, au point que depuis sa publication, j'avais envie de creuser la formule. Pas nécessairement le conte de fées dark, quoiqu'il s'agisse là aussi d'un sous-genre que j'affectionne, mais la prémisse des PJ enfantins. Un projet parmi d'autres, sans garantie qu'il voie jamais le jour parce que des idées comme ça, j'en ai plein mes cartons.

Sauf qu'à l'été 2018, je me suis planté en imprimant des cartes pour The Darkly Dozen, le scénario Max façon Magic paru dans Sombre HS4. Il m'éclate tant qu'après sa publication, j'ai continué à produire de nouvelles cartes pour l'enrichir. Deux extensions sont déjà sorties, dans HS6 et HS7, et ce n'est qu'un début. Pour tenir la cadence, je le playteste intensivement, ce qui me conduit à réimprimer souvent mes aides de jeu. Des cartes donc. Sauf que cette fois-là, je me goure. Au lieu de les sortir en taille normale, je les imprime en tout rikiki. kiffant. La vache, ce format est super sympa ! Je découpe ces minicartes, et constate qu'il est très agréable de les manipuler. Ça me plait de plus en plus, je voudrais en faire quelque chose. Mais quoi ?

Je n'ai pas besoin d'un nouveau système Sombre. Dans la catégorie aides de jeu minimalistes + procédures simplifiées, j'ai déjà Zéro, qui répond parfaitement à mes besoins. Développer un nouveau bloc de règles dans le même goût serait très redondant. Pourtant, j'ai grave envie d'utiliser ces minicartes. Leur taille me fait tilt : les petites cartes sont pour les petits personnages, c'est-à-dire les enfants. C'est de cette bête association d'idées que tout le reste a découlé. Elle s'est super bien emboîtée avec Max, système qui postule des protagonistes plus costauds que les victimes standard de Sombre. On ne peut pas one-shoter un PJ Max. Il me semblait que c'était très adapté aux enfants. Dans les films d'horreur aussi, ils ont tendance à être endurants. Pas qu'ils soient badass, plutôt qu'ils bénéficient d'une certaine dose d'immunité scénaristique. Ce code essentiel se trouvant fort bien relayé par Max, il s'agissait donc de produire une sous-variante. Je m'y suis collé. Elle m'a occupé une bonne partie des derniers mois de 2018 et des premiers de 2019.


G : Les Goonies, Stranger Things, Tales from the Loop, est-ce que Herr Scipion ne succomberait pas à la sirène de la mode en versant dans les scénarios et les mondes mettant en scène des ados ?

JS : Complètement, et ce n'est pas d'hier. Je veux dire, si House of the rising dead parle de zombies, c'est déjà un pur effet du zeitgeist. Quand je l'ai écrit, il y a dix ans, on était en pleine déferlante mort-vivante. Cela commence à se calmer, je trouve, mais à l'époque, on bouffait du zomblard à toutes les sauces. Forcément, cela m'a donné des envies et des idées. Difficile de ne pas être de son époque, surtout quand on fait l'effort de se tenir au courant des évolutions de la culture populaire, en particulier horrifique. Je mate des films, des séries, lit des bouquins, des bédés, dans le seul but de ne pas être trop largué. La culture pop avance à 200 à l'heure, tu l'auras sans doute remarqué.

Clairement, si j'ai tilté sur la combo Max + minicartes Dozen + PJ enfantins + eighties, c'est parce que j'avais vu les premières saisons de Stranger Things et Dark, ainsi que le premier volet du Ça cinématographique. L'air du temps, qui faisait écho à mes lectures adolescentes, Stephen King en particulier. Ça justement, l'une de mes grosses claques littéraires de jeunesse. Tales from the Loop par contre, pas trop. Je ne l'avais pas lu lorsque je me suis lancé dans Minimax, juste entendu parlé (j'ai rattrapé mon retard par la suite). Little Fears en revanche, oui. Je connais et apprécie ce jeu depuis sa première édition.


G : Bon, c'est moi ou ça fait plusieurs numéros que tu te rends compte que tu es devenu un sale vieux qui écoutait Scorpions dans les années 80 en jouant à Kult ? Plus sérieusement cette époque te manque réellement ?

JS : Ah oui mais non, je m'insurge. Je préférais Def Leppard. Quant à Kult, ce fut plus tardif, dans les nineties. Le jeu est sorti chez nous en 95, j'étais alors jeune adulte. Dans les années 80, encore ado, je jouais à Chill. Première édition, oui monsieur. Pour être honnête, je ne suis pas terriblement nostalgique de cette époque. Je veux dire, pas au-delà de ce qu'on peut attendre de n'importe quel adulte. Ouais j'étais jeune, et maintenant je suis vieux, mais ma vie d'aujourd'hui est vachement plus cool que celle d'alors. Du coup, je n'ai trop rien à regretter. Bon okay, j'avais des cheveux et de meilleurs yeux. C'était agréable. À part ça, c'est bien mieux d'être old Johan maintenant que d'avoir été teen Johan à l'époque. Y'a carrément pas photo.

Par contre, j'aime d'amour la culture horrifique eighties. En littérature comme au cinéma, cette période est super intéressante. Riche, originale, inventive, foisonnante. Comme les seventies d'ailleurs, autre âge horrifique faste. Pour le coup, aucune nostalgie dans l'affaire. Que du factuel. Il se trouve juste, mais c'est une coïncidence, que j'ai commencé à me forger mes goûts et ma culture à cette époque. Pour une fois, un vrai bon timing.

Fondamentalement, je ne surkiffe pas The Thing parce qu'il est sorti lorsque j'étais ado, je le surkiffe parce que c'est un chef-d'œuvre. Idem pour Hellraiser ou, en ce qui concerne la décennie précédente, L'Exorciste et Massacre à la tronçonneuse. Que je n'ai vus, eux, que bien après leur sortie ciné. Pour ceux-là, j'étais vraiment trop petiot. Après tout ce temps, je trouve ces films toujours aussi excellents, alors qu'il y en a plein d'autres de leur époque que je n'ai aucune envie de revoir. Eux restent pertinents, et ça aussi, c'est factuel. La meilleure preuve est qu'ils continuent d'être abondamment copiés, au point que certains ont engendré des franchises encore vivaces (et très inégales, certes), voire des sous-genres à part entière (dans lesquels mon travail sur Sombre s'inscrit en plein).


G : Tu comptes développer d'autres settings historiques ?

JS : Je n'en sais rien. J'ai toujours envie de décors de jeu, pas trop gros si possible, sans que je puisse dire exactement vers quoi me porteront mes prochaines inspis. Il y a bien sûr Lakewood, le setting moderne (mais pas forcément contempo) dans lequel s'inscrivent Camp Indian Lake (S8) et Minimax (S10). Il bourgeonne pas mal à ma table en ce moment, mais pour celui-là comme pour d'autres, c'est beaucoup une question de playtest. J'ai développé Indian Lake et Aliiive (HS5) par le jeu, et ne conçois pas de faire autrement pour mes prochains décors. Sauf qu'en ce moment, ce n'est pas trop la fête du Kitchen Club. Je verrai bien où j'en serai lorsque mon activité ludique aura repris son rythme de croisière.


Suite et fin demain.


*


Ce post vous est offert par les mécènes de Sombre sur Tipeee. Chaleureux remerciements à Glayroc, Benoît Chérel, Alias, Roliste, Qui Revient de Loin, Steve J, Batro, Philippe « Sildoenfein » D., Darkasthme, Corrigans, Tholgren, furst77, Dorothée, pseudo, Vincent, Peggy, Vincent, BarthusVulgaris, Eliador, Nefal, Sevoth, Evect, girdalas, Gulix, Sandra, Laurent, Orlov, Saint Epondyle, Polopaul, Passelune, Tolkraft, clementparis, Hunter_Chameleon, dodo, eugenie, boucher allan, Grégory, Clément, Juan, Jérémy Jarrié, Jicey, Mister Zombie, Christophe, Ric Pogan, Groumphillator HSF, Aellle, dbklor, robincacou et Yugo.


*


+ Commandes : https://bit.ly/Sombre-nums

+ Abonnement : https://bit.ly/Sombre-abo

+ Conseils d'achat : http://bit.ly/Sombre-conseilsHA

+ Sombre sur Tipeee : http://bit.ly/Sombre-Tipeee


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

Hors ligne

#182 04 Dec 2020 13:34

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : [news] L'actu de Sombre

Bilan 2020, perspectives 2021 - Une semaine Sombre 5/5


Animateur du blog Le Visage défoncé au Marteau et fidèle abonné du Tipeee de Sombre, Groumphillator use de ses super-pouvoirs de tipeur pour me poser tout un tas de questions indiscrètes, auxquelles je réponds volontiers.


G : Sombre 10 (et dans une moindre mesure HS7) sont, je crois, les premiers numéros à avoir besoin, pour que leur compréhension soit complète, d'être accompagnés de la lecture d'anciens numéros, notamment S9, S8 et S5. C'était une volonté de ta part ? Il me semble que c'est quelque chose que tu évites de faire en temps normal, non ?

JS : Oui, tout à fait. Enfin, ça dépend. J'ai depuis longtemps acté qu'il y avait, parmi les numéros réguliers, des livres de base (S1, S6 et S9) et des suppléments. Donc quand on achète l'un des seconds, il faut aussi acquérir au moins l'un des premiers. Comme dans toute gamme rôliste, en fait. Tu choppes une campagne, un sourcebook, ou un recueil de scénars, il te faut le bouquin de base pour le faire tourner. Normal. Pour exploiter S10, tu as donc besoin des règles qui se trouvent dans S6 (Ouijalloween est un scénario Zéro) et S9 (Minimax est une variante Max). Jusque là, pas de scandale.

En revanche, je suis très réticent à obliger le lecteur plus ou moins occasionnel à acheter un supplément régulier pour pouvoir profiter pleinement d'un autre supplément régulier (pour les hors-séries, c'est autre chose puisqu'ils s'adressent aux hardcore fans, par définition complétistes). Mais avec S10, j'ai été contraint d'y venir. La faute à la continuité. Comme je te le disais, Lakewood, cette petite bourgade (fictive) du trou du cul forestier des États-Unis, commence sérieusement à pousser à ma table. C'est tout aussi organique qu'imprévu, simple résultat du playtest intensif. Cela a commencé tandis que je menais Indian Lake, le camp de vacances de S8. J'y ai joué des scénarios, publiés eux aussi dans S8, puis une campagne, que j'ai racontée dans HS3. Et des one-shots par-ci par-là. De plus en plus souvent, la cabane au fond des bois de S5 ne se trouvait plus sur la rive de Paradise lake, mais sur celle d'Indian Lake. Tant et si bien que lorsque j'en suis venu à playtester Minimax, Lakewood s'est imposée comme une évidence.

Pour les besoins de cette variante, j'ai développé (par le playtest) quatre nouveaux settings, un cimetière de voitures (version avancée de celui de S4), une scierie abandonnée, une gare désaffectée et une mine inondée, tous publiés dans S10 avec les plans et les descriptions qui vont bien. Pour des raisons ludiques, il m'en fallait six. Très naturellement, le summer camp et la cabane au fond des bois les ont rejoint. Tout cela s'emboîtait super bien. À ma table, c'était classe. Dans le cadre de la publication de Minimax, la question était de savoir comment traiter les deux settings récupérés dans de précédents numéros ? Devais-je reproduire leurs plans ? J'ai décidé que oui. Ils sont donc dans S10, dans des versions légèrement retouchées par contrainte de format. Devais-je également reproduire leurs descriptions, sachant que pour le camp, cela prendrait au moins six pages, et pour la cabane, deux ?

Je ne sais pas si tu l'as remarqué, mais S10 est plein comme un œuf. Dans ce numéro, pas beaucoup de blancs en bas de page. Cela voulait dire que pour caser mes huit pages supplémentaires, je devais faire sauter un texte. En clair, ce copier/coller m'aurait coûté un compte rendu Minimax. J'ai décidé que je préférais un CR de plus. Qu'il y en ait un ou deux ne changerait rien pour les lecteurs qui m'achèteraient S10 et HS7 parce qu'en cumulant les deux zines, ils disposeraient de toute façon de l'intégralité des comptes rendus Minimax, que je juge fortement utile à qui veut exploiter cette variante. Ceux par contre qui n'achèteraient que S10, et il y en aurait pas mal (les hors-séries sont moins appétants pour les lecteurs occasionnels), ne pourraient lire qu'un seul compte rendu. Je pensais que ce serait un peu juste, donc je me suis dit, la cabane peut se passer de description. T'as vu Evil Dead, t'es au parfum. Le plan suffit. Pour le summer camp par contre, c'est plus chaud. Mais si tu ne possèdes pas S8, tu l'écartes simplement de tes parties Minimax. Il te reste cinq décors jouables, dont quatre décris dans S10, ce qui est plus que fonctionnel, confortable.

Enfin, dernier argument et pas des moindres, j'étais également très réticent à [re]vendre à mes lecteurs les plus fidèles huit pages qu'ils avaient déjà achetées. Minimax est publié dans le dixième numéro régulier de la revue. On se doute qu'à ce stade, la plupart des clients le sont de longue date. Je veux dire, si demain tu te lançais dans Sombre, tu taperais d'abord dans les livres de base et les petits numéros. S10 ne serait pas ta priorité. Que chaque régulier soit indépendant était plus important au début de la gamme. J'en arrive à un point ou la continuité d'un numéro à l'autre n'est plus aussi problématique en termes éditoriaux. Et comme elle tend à s'imposer fortement au niveau ludique, je m'y abandonne. Je suis très loin d'une storyline à la White Wolf, mais un peu de liant me fait plaize. Cette continuité Lakewood est tellement fun à jouer et à écrire que je m'en voudrais de la censurer dans le zine.


G : Si tu voulais donner une bande-son pour la lecture de Sombre 10, ce serait quoi ?

JS : Question cool parce qu'en général, on ne s'intéresse pas trop à la bande son de lecture. Les demandes portent plutôt sur celle de jeu. Dans les deux cas, je n'ai malheureusement guère de conseils précis à donner, car pour lire aussi bien que jouer, ma préférence va au silence. Mais à vue de pif, je dirais que n'importe quoi avec du Carpenter dedans, que ce soit du John ou du Brut, devrait faire l'affaire. De la synthwave, mais dââârk nom de Dieu.


G : Depuis la parution de Max, tu sembles friand de matos pour cette variante précisément. Est-ce que Zéro et même Classic sont appelés à ne plus connaître de matos ?

JS : Non pas du tout. J'ai effectivement consacré 2019 à Max parce que je pensais que si je voulais donner une vraie chance à ce système Sombre, il fallait que je propose d'emblée pas mal de matos dédié. En l'occurrence, un bloc de règles, un article de conseils de maîtrise et trois scénarios. C'est comme quand, dans un jeu de cartes à collectionner, tu décides, après plusieurs extensions, d'introduire une nouvelle faction aux mécaniques spécifiques. Direct faut cracher la patate de cartes parce que sinon, elle ne sera pas jouée. S'il n'y a pas assez de choix tout de suite, les joueurs préféreront en rester aux anciennes factions, qui disposent chacune d'un pool de cartes déjà important.

Il se trouve que j'ai renchéri avec une variante Max en 2020, mais ce n'était pas prémédité. Pur accident créatif, comme je te l'ai expliqué. Pour être juste, j'ai quand même livré pas mal de matos Zéro en parallèle, un setting dans HS5 ainsi qu'un scénario dans S10. J'aurais certes pu repousser la publication de Minimax, mais ne l'ai pas fait parce qu'il s'emboîtait trop bien avec Ouijalloween. Quand j'ai tilté sur la possibilité de sortir un numéro spécial [pre]teen horror, j'ai sauté sur l'occase. C'était pur cool.

En dehors de cela, le challenge reste toujours le même, développer tous les systèmes Sombre en parallèle. Le défi existe depuis S2, dans lequel j'ai publié la toute première version de Zéro. Il devient de plus en plus ardu à mesure que le nombre de systèmes augmente. Chaque zine ne comporte que 72 pages, et même à raison de quatre par an, le volume de texte global reste limité. Par ailleurs, avant de publier quoi que ce soit, il faut le playtester, et le playtester bien. Pour mes productions les plus ambitieuses narrativement et techniquement, catégorie à laquelle appartiennent pas mal de mes projets Classic, cela prend énormément de temps. Or si je veux que ma revue perdure, il faut aussi que je me tienne à des dates de parution régulières et des sommaires un minimum cohérents. Je dois arbitrer tout ce bordel, avec par dessus le marché, les contraintes fortes induites par le Covid. Pas le truc le plus fastoche du monde, on va dire.


G : Je te laisse conclure.

JS : Sombre c'est bon, mangez-en.


*


Ce post vous est offert par les mécènes de Sombre sur Tipeee. Chaleureux remerciements à Glayroc, Benoît Chérel, Alias, Roliste, Qui Revient de Loin, Steve J, Batro, Philippe « Sildoenfein » D., Darkasthme, Corrigans, Tholgren, furst77, Dorothée, pseudo, Vincent, Peggy, Vincent, BarthusVulgaris, Eliador, Nefal, Sevoth, Evect, girdalas, Gulix, Sandra, Laurent, Orlov, Saint Epondyle, Polopaul, Passelune, Tolkraft, clementparis, Hunter_Chameleon, dodo, eugenie, boucher allan, Grégory, Clément, Juan, Jérémy Jarrié, Jicey, Mister Zombie, Christophe, Ric Pogan, Groumphillator HSF, Aellle, dbklor, robincacou et Yugo.


*


+ Commandes : https://bit.ly/Sombre-nums

+ Abonnement : https://bit.ly/Sombre-abo

+ Conseils d'achat : http://bit.ly/Sombre-conseilsHA

+ Sombre sur Tipeee : http://bit.ly/Sombre-Tipeee


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

Hors ligne

#183 07 Dec 2020 16:21

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : [news] L'actu de Sombre

Interview Sombre sur Le Visage défoncé au Marteau


hammersmashedproof3.png


Groumphillator compile le dernier feuilleton Sombre en une interview toute propre toute belle. Ici.


Merci monsieur Groumph. yes


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

Hors ligne

#184 18 Dec 2020 03:02

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : [news] L'actu de Sombre

Oh les gens, bilan et perspectives. C'est de saison.


2020

+ Sombre 10
+ Sombre HS5
+ Sombre HS6
+ Sombre HS7

Ah bah oui, quand mĂŞme. bcshock bccool


2021

+ Sombre 11
+ Sombre HS8
+ Sombre HS9
+ Sombre HS10

Gros challenge.


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

Hors ligne

#185 11 Jan 2021 13:31

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : [news] L'actu de Sombre

Bonne (et sombre) année !


promo_abo.jpg


Meilleurs vœux aux rôlistes de bonne volonté, ceux qui amènent des chips. Joie, bonheur et félicité sur vos tables.

Vu la date, sans doute êtes-vous anxieux de prendre quelque bonne résolution rôliste pour 2021. Serviable comme je le suis, j'ai moult suggestions à vous faire. Par exemple, pourquoi ne pas commencer l'année en vous abonnant à Sombre ?

Six numéros directement dans votre boîte à lettres, avant tout le monde, et avec frais de port réduits. Y'a même moyen de comboter avec une commande d'anciens numéros.

Hop, infos : https://bit.ly/Sombre-abo


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

Hors ligne

#186 02 Feb 2021 16:59

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : [news] L'actu de Sombre

Le froid, c'est chaud


promo_abo.jpg


C'est l'hiver, vous vous morfondez dans votre chaumière. Bernie Sanders a volé vos moufles, vous êtes transi de froid. Que faire, mon Dieu, que faire ?

Vous abonner Ă  Sombre pardi !

Six numéros directement dans votre boîte à lettres, ça en fait du papier à brûler dans la cheminée. Qui plus est reçus avant tout le monde, avec frais de port réduits. Ce luxe inouï. Et si vraiment vous avez besoin de beaucoup de combustible, y'a moyen de comboter avec une commande d'anciens numéros.

Hop, infos : https://bit.ly/Sombre-abo


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

Hors ligne

#187 03 Feb 2021 17:44

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : [news] L'actu de Sombre

Dans les tuyaux


HS8_FO.jpg
photo Johan Scipion


Pour le recevoir avant tout le monde, abonnez-vous : https://bit.ly/Sombre-abo


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

Hors ligne

#188 04 Feb 2021 14:33

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : [news] L'actu de Sombre

Également dans les tuyaux

(Johan, rĂ´liste ascendant plombier.)


HS9_FO.jpg
photo Johan Scipion


Pour le recevoir (lui aussi) avant tout le monde, abonnez-vous : https://bit.ly/Sombre-abo


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

Hors ligne

#189 05 Feb 2021 14:28

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : [news] L'actu de Sombre

Pour le week-end, tuto bricolage


HS8_HS9.jpg
photo Johan Scipion


   Tu prends un mur
+ Tu le copies, ça fait deux murs
+ Tu retournes le deuxième mur
+ Tu le colles au premier mur
= T'obtiens un coin

Et tu kiffes de ouf !

(J'ai des plaisirs simples.)


Pour recevoir Bricol'mag RPG avant tout le monde, abonnez-vous : https://bit.ly/Sombre-abo


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

Hors ligne

#190 08 Feb 2021 14:04

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : [news] L'actu de Sombre

Sombre HS8 paraîtra dans 1d6 semaines


HS8_FO.jpg
photo Johan Scipion


Fascicule format A5 de 72 pages, le huitième numéro hors-série de la revue Sombre est un recueil de comptes rendus consacré au cinéma d'exploitation, accompagné de deux aides de jeu funky cool.



Blurb

Depuis toutes ces années que vous lisez ma promo, vous vous dites que Sombre n'est pas pour vous. Trop austère, trop sérieux, trop dark. PJ-victimes et TPK une partie sur une, très peu pour vous. Avec vos potes, c'est plutôt festival de la déconne. Du jeu pas prise de tête pour le plaisir et le défoulement. Pas la même planète rôliste, pensez-vous. En vrai, vous vous mettez le doigt dans l'œil jusqu'au coude. Oulala, ça fait mal.

Le gros nawak et les blagues pourraches, je connais super bien. Business a usual à ma table, faut pas croire. Parce que voyez-vous, un jeu qui prétend embrasser le genre horrifique de A (ou plutôt B) à Z ne saurait faire l'impasse sur les produits de pure exploitation. Grindhouse, nanars, gonzo dark, splatstick, DTV et séries Z, toute cette culture de genre à prendre au second, pardon au troisième, que dis-je au énième degré.

J'en fais depuis le début à l'insu de mon plein gré. Avec l'antago presto, petite aide de jeu fun pour créer des bad guys horrifiques bien craignos, je me vautre désormais dedans en toute connaissance de cause. Pour vous le démontrer, pas moins de cinq comptes rendus. Herbert West en producteur de télé réalité, un bocal de couilles dans sa loge, des commandos de l'Inquisition qui castagnent des nonnes nazies, Vladimir Poutine torse poil, un sosie d'Elvis psychopathe, des sorciers soviétiques qui réaniment des vélociraptors du peuple, j'en passe et des meilleurs.

En complément, la carte drama, autre petite aide de jeu toute simple pour mettre fastoche du mélo dark dans vos parties, y compris celles que vous jouerez avec l'antago presto. D'ailleurs, certains des comptes rendus de ce numéro exploitent simultanément les deux aides de jeu. Top combo. J'ai même tenté la totale : antago presto + carte drama + casting minute. Rien ne m'arrête.

Le Mad Movies de JPP vous manque ? Vous ĂŞtes fan de l'excellent Brain Soda ? Vous ne jurez que par les tornades Ă  requins ? Lisez ce fanzine.



Sommaire

+ Article : Bad Guys, Inc.
L’antago presto fabrique des méchants super craignos.

+ Article : Amour, Gore et Beauté
La carte drama met facilement du mélo dark dans vos parties.

+ Feedbacks Zéro : Planète Nawak 1
Cinq playtests avec l’antago presto et la carte drama.

+ 2 pages d'aides de jeu


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

Hors ligne

Pied de page des forums