Le forum officiel de SOMBRE
Terres Etranges

Sombre Cthulhu DDR Millevaux Hotline Inviter Johan Scipion Conseils d'achat Tipeee

Vous n'êtes pas identifié(e).

Annonce

HOTLINE ++ ACHETER Sombre ++ CONSEILS d'achat ++ SOUTENIR sur Tipeee ++ INVITER l'auteur

#21 04 Feb 2010 03:52

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : Personnalit√©s

Poulpy a √©crit :

Oui, il ne faut pas que j'oublie que l'objectif des tests n'est pas de créer les meilleures cartes "dans l'absolu", mais celles qui permettent d'avoir une bonne partie, un bon jeu (en jdr d'abord, en impro ensuite) et qu'il faut donc prendre en compte les différences entre les medias et leurs joueurs "moyens".

yes



Je crois que c'est vraiment dans cette optique que les cartes doivent être playtestées : quelles sont celles qui amènent du bon jeu ?

yes  yes



Si tu as des combos particulières que tu aimerais tester, donne - les moi. J'en parlerai au prof.

Un truc que je voudrais savoir, c'est quelles Personnalités sont les mieux à même d'aller chercher d'autres Personnalités. J'entends par là d'impliquer dans le jeu des joueurs que leur Personnalité pousse à se mettre en retrait.

Un Timide ne peut pas s'imposer seul, il faut qu'au moins un autre acteur/joueur s'intéresse à lui pour qu'il puisse exprimer sa timidité autrement qu'en restant dans son coin (ce qui n'est pas top en terme de jeu).

Charmeur par exemple est une Personnalit√© qui pousse au contact. Mais les r√īlistes ne l'aiment pas trop (personne ne la choisit jamais) car jouer la s√©duction, c'est assez d√©licat (et compliqu√© aussi).



Le fait que les Personnalités tendent à désorganiser le groupe est peut-être quelque chose que l'on devrait éviter pour la phase 1.

Oui. Repense à notre playtest zombie : c'est vers la fin, lorsque tout le monde a eu mangé pas mal de séquelles, que les choses ont commencé à sacrément déraper.

Il n'est pas souhaitable que cela se produise dès le début de la partie car 1/ il faut le temps de poser un peu les personnages (l'exposition disent les cinéastes), et 2/ la progression du chaos à l'intérieur du groupe participe de la progression dramatique qui conduit au climax.



On pourrait justement se débrouiller pour que la phase 1 soit structurante et que la logique du pire commence ensuite (Phase 2, ...). Qu'en penses - tu ?

C'est l'objectif.

L'id√©e, c'est une phase 1 relativement cool, de l'ordre du trait de caract√®re, pour que le joueur se fasse √† son personnage et commence √† trouver ses marques dans le groupe. Des antagonismes peuvent d√©j√† appara√ģtre mais ils ne devraient pas perturber outre mesure le fonctionnement du groupe. Ce n'est qu'√† partir de la phase 2 que √ßa commence √† chauffer vraiment.

C'est pour cela que 1/ j'ai décidé d'améliorer la jouabilité des phases 1 en supprimant le report initial des niveaux de désavantages sur la jauge d'Esprit (j'en cause dans le WiP), et que 2/ je me posais la question de l'intensité d'Ironique.


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

Hors ligne

#22 05 Feb 2010 14:08

Poulpy
membre
Inscription : 22 Nov 2007

Re : Personnalit√©s

Johan Scipion a √©crit :

2/ je me posais la question de l'intensité d'Ironique.

Oui. On peut se poser la même question pour Timide, qui même s'il ne pourrit pas le jeu, est loin d'être moteur donc peut-être pas adapté pour une phase 1.

Concernant Charmeur, peut - être faudrait il plus l'orienter vers la ruse que la séduction pour éviter qu'il ne soit délaissé par les joueurs.


Sombre Light : la r√©flexion la plus lumineuse sur la peur dans le jeu de r√īle

Hors ligne

#23 05 Feb 2010 16:19

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : Personnalit√©s

Poulpy a √©crit :

Oui. On peut se poser la même question pour Timide, qui même s'il ne pourrit pas le jeu, est loin d'être moteur donc peut-être pas adapté pour une phase 1.

Le probl√®me me semble un poil diff√©rent de l'Ironique. Pour la Timide, je n'ai pas l'impression que le souci vient de l'intensit√© de la phase 1 (la description me parait plut√īt bien calibr√©e) mais du th√®me de la Personnalit√©.



Concernant Charmeur, peut - être faudrait il plus l'orienter vers la ruse que la séduction pour éviter qu'il ne soit délaissé par les joueurs.

Je crains le doublon avec l'Aimable, qui vire rusée dès la phase 2.


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

Hors ligne

#24 05 Feb 2010 16:42

Poulpy
membre
Inscription : 22 Nov 2007

Re : Personnalit√©s

Johan Scipion a √©crit :

Le probl√®me me semble un poil diff√©rent de l'Ironique. Pour la Timide, je n'ai pas l'impression que le souci vient de l'intensit√© de la phase 1 (la description me parait plut√īt bien calibr√©e) mais du th√®me de la Personnalit√©.

D'un point de vue ludique, si le critère est phase 1 = phase motrice pour le jeu, alors ni Timide ni Ironique n'ont leur place en phase 1.
D'un point de vue psychiatrique, si phase 1 = trait de caractère seulement, Ironique et Timide ont tous les deux leur place en phase 1.

Petite remarque : quand Ironique a été jouée en impro, la carte a été lue, de nouveau, assez rapidement puis rangée, donc l'impact du texte descriptif a été bien moindre que celui de l'intitulé.

Johan Scipion a √©crit :

Je crains le doublon avec l'Aimable, qui vire rusée dès la phase 2.

Je n'ai pas relu la carte Rusée, mais si on ne considère que son intitulé (ce qui peut arriver même en jdr, comme tu l'as déjà dit), l'effet d'une telle personnalité sera moteur pour le jeu, alors qu'on est déjà en phase 2.

Dernière modification par Poulpy (05 Feb 2010 16:50)


Sombre Light : la r√©flexion la plus lumineuse sur la peur dans le jeu de r√īle

Hors ligne

#25 05 Feb 2010 18:34

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : Personnalit√©s

Poulpy a √©crit :

D'un point de vue ludique, si le critère est phase 1 = phase motrice pour le jeu, alors ni Timide ni Ironique n'ont leur place en phase 1.
D'un point de vue psychiatrique, si phase 1 = trait de caractère seulement, Ironique et Timide ont tous les deux leur place en phase 1.

Je pense qu'elles ont leur place en phase 1, mais :

+ pour la Timide, il faut articuler le groupe de manière à ce qu'au moins un autre joueur ait des raisons d'aller chercher le timide pour qu'il ne reste pas en dehors du jeu.

+ pour l'Ironique, il faut que le joueur ait autre chose à faire que de la ramener en permanence. Mais c'est très souvent le cas dans Sombre. Cette autre activité qui empêche l'ironie d'envahir le jeu au point de le parasiter, c'est la survie.



Petite remarque : quand Ironique a été jouée en impro, la carte a été lue, de nouveau, assez rapidement puis rangée, donc l'impact du texte descriptif a été bien moindre que celui de l'intitulé.

Oui. C'est aussi le cas en jeu. La première phase est lue avec attention car la carte est reçue avant le début de la partie, mais ensuite, c'est de la lecture en diagonale dans le feu de l'action. Et il est super rare que je voie un joueur prendre quelques secondes pour, dans le cours du jeu, relire sa carte.

L'intitulé est donc super important.



Je n'ai pas relu la carte Rusée

Normal, elle n'existe pas. bcwink

Ce que je voulais dire, c'est que la Personnalit√© aimable incorpore le th√®me de la ruse d√®s la phase 2. L'encha√ģnement, c'est Hypocrite, Sournois, Arriviste.


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

Hors ligne

#26 06 Feb 2010 21:40

Poulpy
membre
Inscription : 22 Nov 2007

Re : Personnalit√©s

Impro corporelle avec cartes de personnalité

Aujourd'hui Caspar a remplacé Florian. L'impro que nous apprend Caspar est beaucoup plus liée au corps, à la gestuelle, au mime, ...
Vers la fin du cours, le prof a décidé de faire une expérimentation avec le deck.
On a divis√© le groupe en 3 bin√īmes. Dans chaque bin√īme, il y a un prof et un √©l√®ve. Chaque prof tire une carte au hasard. Il r√©fl√©chit alors √† la fa√ßon, qu'un personnage ayant cette personnalit√©, aurait de bouger, de se tenir, ..., quelle serait l'expression de son visage, ... Puis pendant plusieurs minutes, il se met √† agir, √† se d√©placer, √† bouger, comme √ßa.
Puis alors, il enseigne à son élève cette attitude corporelle sans lui dire quelle est la carte. L'objectif est de transmettre la personnalité via le langage corporel.
Des sc√®nes ont ensuite √©t√© jou√©es. Et puis on a invers√© les r√īles prof / √©l√®ve et les nouveaux profs ont tir√© de nouvelles cartes.

Le premier tirage a été anxieux, extravagant et généreux.
J'ai été élève sur anxieux. Mon prof ayant fortement marqué le langage corporel (corps courbé, refermé. regard bas et agité. tremblements), mon impro a viré sur la paranoia.
Le prof de l'extravagante a également grossi le trait et le personnage a été joué comme une espèce d'illuminée.
Scène que j'ai joué : je frappe à la porte d'une église pour demander l'asile car j'ai l'impression d'avoir le diable à mes trousses. C'est l'illuminée qui me laisse
entrer et me réconforte. Ca ne marche pas très fort et en plus elle m'accuse d'un larcin dans l'église. Je commence à virer parano et à penser qu'elle aussi me veut du mal. Fin de la scène.
Je crois que les impacts visuel et émotionnel de la scène étaient très forts. Petit bémol : je me suis senti prisonnier par la personnalité parano (rappel : je ne connaissais même pas la nature de la carte - anxieux -). Comme nous l'a dit ensuite Caspar, la contrainte de la personnalité est d'après lui une bonne chose pour un début de scène. Mais si à un certain moment on commence à s'y sentir prisonnier, cela signifie que la scène doit avancer et permettre au personnage d'exprimer d'autres aspects de sa personnalité. Le personnage pourrait vivre une certaine transformation libératrice.
Cette évolution m'a évidemment fait penser aux phases, sauf qu'en impro à la différence de Sombre, on ne va pas nécessairement vers le pire.

L'autre impro entre l'illuminée et la généreuse était sympa aussi à regarder. C'était assez bizarre, on aurait dit du Lynch.

Le deuxième tirage : irritable, rebelle et révolté.
La transmission prof - élève s'est bien passée. L'agressivité est une émotion qu'on peut facilement mettre en scène corporellement.
Alors là, l'impro a été explosive. Les 3 acteurs jouaient dans la même scène. Ils n'arrêtaient pas de se disputer, de jeter des chaises par terre, de s'injurier, ...
C'était trop fun à regarder bcbig_smile

Dernière modification par Poulpy (06 Feb 2010 21:47)


Sombre Light : la r√©flexion la plus lumineuse sur la peur dans le jeu de r√īle

Hors ligne

#27 07 Feb 2010 02:38

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : Personnalit√©s

Rien à ajouter, si ce n'est que c'est purement excellent cette affaire. yes


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

Hors ligne

#28 08 Feb 2010 14:26

Poulpy
membre
Inscription : 22 Nov 2007

Re : Personnalit√©s

Un oubli.
J'ai été un peu surpris de trouver "Généreux" en phase 2.


Sombre Light : la r√©flexion la plus lumineuse sur la peur dans le jeu de r√īle

Hors ligne

#29 08 Feb 2010 14:55

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : Personnalit√©s

Poulpy a √©crit :

J'ai été un peu surpris de trouver "Généreux" en phase 2.

Oui. On s'attendrait plut√īt √† ce que ce soit une phase 1 car c'est un intitul√© positif.

Il se justifie en tant que phase 2 à cause du contexte horrifique : dans un scénario d'horreur, le gars qui est solidaire, qui aime aider et pardonner, c'est pas forcément celui qui est le plus apte à survivre.


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

Hors ligne

#30 08 Feb 2010 18:35

Poulpy
membre
Inscription : 22 Nov 2007

Re : Personnalit√©s

Johan Scipion a √©crit :

Il se justifie en tant que phase 2 à cause du contexte horrifique : dans un scénario d'horreur, le gars qui est solidaire, qui aime aider et pardonner, c'est pas forcément celui qui est le plus apte à survivre.

C'est ce que je me suis dit, mais √ßa ne me pla√ģt qu'√† moiti√©.
Généreux est à la fois pas assez pathologique et pas assez handicapant pour une phase 2. Remarque, je spécule. Y a t'il eu des tests de jeu dessus ?

De manière générale, je commence à me demander si 4 phases ne sont pas trop. En impro, lorsque par hasard, on a joué deux phases successives d'une même personnalité, on n'a pas vu de différence marquante.


Sombre Light : la r√©flexion la plus lumineuse sur la peur dans le jeu de r√īle

Hors ligne

Pied de page des forums