Le forum officiel de SOMBRE
Terres Etranges

Sombre Cthulhu DDR Millevaux Forums Liens

Vous n'êtes pas identifié(e).

Annonce

HOTLINE ++ COMMANDER Sombre ++ CONSEILS d'achat ++ SOUTENIR sur Tipeee ++ INVITER l'auteur

#41 04 Aug 2011 01:09

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : Le baiser de Leporis

Seb a Ă©crit :

... hum ne faudrait-il pas plutôt un thread pour mes scénars? parce que le thread général, nul doute que si on veut on s'y retrouve mais c'est un peu le bordel, non?

Si, un peu. En fait, j'ouvre des nouveaux threads quand je sens que y'a besoin. Si tu continues à enchaîner les feedbacks divers et variés, on va forcément arriver à la masse critique.

Note que Le Baiser de Léporis a déjà son propre fil (celui-là même où on caue bcbig_smile).



t'as reçu le scénario par mail, non?

Ouaip. Je viens de l'imprimer, je le lis dès que possible.



Badury a Ă©crit :

mon seul regret : ne pas disposer de toutes les détails et renseignements sur une seule et même page

On y travaille, on y travaille.  bccool


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

Hors ligne

#42 07 Sep 2011 08:35

Seb
i'll be back
Lieu : Montpellier-Paris
Inscription : 14 Aug 2007

Re : Le baiser de Leporis

Le Baiser de Leporis V2.0



1. Le pitch

17 Juillet 2011. Les Alpes. Entre Briançon et Tignes. Une famille part se ressourcer, grâce à une petite balade de quelques heures, petit problème, ils n'ont pas pris la bonne carte, et le temps se couvre...

2. Le Groupe
Et on disait que la famille originelle était pathologique! voyez ce que le brainstorming a donné:
Un père (Henri) décide d'emmener ses deux fils (Pascal et Daniel) à la conquête de la montagne, de la virilité et de la pureté, il est aidé dans sa tache initiatrice par son frère aîné (Barnabé). Sauf que si l'un des fils est un parfait petit gars bodybuildé, cheveux ras et tout et tout, l'autre est un cocaïnomane rebelle. De plus les deux frangins sont des gens bien de chez nous, racistes, chauvins et pour le tonton franchement chasseur... celui-ci est jaloux de son cadet qui s'est marié et qui a eu des gosses, alors que lui malgré sa puissance, son intégrité morale, sa rectitude n'y est jamais arrivé... il le hait aussi un peu car s'il a bien réussi l'éducation de Pascal, il a complétement loupé celle de Daniel, devenu une lopette qui se drogue!

3. Les PJ
Damien sera le vieux tonton chasseur, Tir et Infecté, un homme proche de la nature mais qui a récemment été attaqué par son meilleur chien de chasse a qui il a dû faire la peau pour sauver sa vie.

David sera Pascal, Fort et Phobique (armes) et oui, il a un corps parfait, une morale exemplaire mais c'est une lopette de pacifiste!

Paul Ewen sera le jeune Daniel, Médium et Drogué, il prend de la coke pour oublier qu'il voit des trucs bizarres, son frère aîné est au courant de ses visions.


4. Les PNJ
J'hérite du père, Fort et Code de Conduite (Ubermensch), je vais le jouer bien limite au niveau de ses idées politiques mais comme d'habitude, le groupe reste un groupe ce qui veut dire que le père ne trahira pas ses rejetons, c'est beau l'amour paternel!

Maurice, un chasseur qu'ils vont croiser dans une cabane, heureux abri contre les éléments déchainés, Tir et Blessé, il a un couteau, une carabine de chasse et une veste multipoche avec des cartouches de chasse. PNJ 10, meurt à la sixième blessure. Il est blessé et, sans soin, n'en a pas pour longtemps.
De toutes façons tout le monde s'endort avant qu'il clamse...

Le Dieu-Mort, Le Rongeur des Ames, L'Amant Purulent, Leporis Le Putride, à force de perdre des cercles de Corps à cause du froid et de la faim, les persos finissent par arriver à proximité du monde des esprits, là, ils sont happés par Leporis dont l'un des sanctuaires se trouve sous la petite cabane.
PNJ 10, Amas, Territoire, Pacte, Adroit

5. Le système
J'ai encore sous investi Infecté, je n'en ai rien fait, dommage car en relisant les notes de partie je me rends compte qu'il y aurait eu des trucs classes et crades à faire! surtout avec un Antago comme Leporis, Dieu de la Maladie quand même...

Super bonne idée: quand le tumulus se casse la gueule sous l'action du charnier qui se creuse en tournoyant (oui, oui, je sais c'est un peu dur à imaginer mais...) des objets passent en tournoyant autour d'eux, ils peuvent en attraper un. J'ai déposé des cartes faces visibles sur la table, j'ai compté jusqu'à 3 et chaque joueur devait indiquer du doigt l'objet dont il s'emparait: Carabine (1 cartouche), Vieille Epée Rouillée, Bout de Métal, Couteau de Chasse, Cartouchière (5 cartouches), Gourde, Lampe-Torche, Sac à Dos (émulant Objet).

Avec ses trois sorties, le tumulus était super pour fractionner le groupe. J'avais prévu qu'en cas de lutte pour s'emparer d'un objet, les protagonistes glisseraient lentement vers le charnier... il n'y a pas eu lutte et même Pascal a refourgué la cartouchière au tonton flingueur (elle était facile!).

J'avais pas prévu que le vortex puisse être attirant mais en même temps c'est logique vu qu'il est la seule "porte" et qu'il se trouve à l'emplacement de la cabane, bravo à Paul qui a repoussé les limites du scénar. Retour à la réalité!


6. Le combat
Ah! ah! Adroit fait le café, deux touches minimum par tour! youpi, effet nazbrok évité!
Amas, dégâts plafonnés car pas d'organe vital, non joué.
Pacte, Leporis propose aux PJ de sacrifier l'une des personnes présentes dans la cabane, en échange de sa propre vie, si l'on accepte, on pactise avec lui ce qui lui permet par la suite quelques petits arrangement sympas.
Territoire, c'est son monde, il y est tout puissant, il peut se régénérer, apparaitre où et comme il veut, bref, c'est lui le Meneur de Jeu (merde, je croyais que c'était moi...)!

Le tonton tente de protéger la fuite de la famille avec la carabine de Maurice (qui est sacrifié car il est celui qui est le plus désigné ce qui permet à Leporis d'apparaitre).
Le pére se fait tranchouiller salement par Leporis qui dirige ensuite ses pas vers le second musclé, il se fait tirer dessus par le tonton mais résiste assez bien... la débauche d'effets spéciaux et le Dieu Gore Incarné améne tout le monde à craquer son slip après l'avoir retourné: le fils musclé bute son oncle pendant que dans la réalité, Daniel lui tire une bastos à bout portant, super raccord! le cadet de cette belle famille extermine tout le monde avant d'entendre au loin la voix d'un jeune enfant: "Chouette! une cabane!"

7. Les Personnalités
Le tonton devient Rebelle, le cocaïnomane devient Conformiste et le bodybuilder pacifiste devient Autoritaire (non joué), c'est à dire que dés la Phase Perturbée tout le monde retourne son slip!


8. Autres remarques
Premier play-test de cette énième version et grosse banane à l'arrivée, le scénar pulse bien, j'ai bien amené certains effets, la Litanie des Statues préenregistrée sur mon portable mise à jouer pendant que j'en faisais la description était bien flippante!
Débarrassée des scories de Tellement Sombre, cette version est réellement flippante, le côté grand-guignol de Leporis amène quelque sourires, vites disparus dés qu'il commence à exiger son dû: les âmes de ceux qui ont donné leurs proches!Spoil!

9. Score
Début de la présentation 15h45
Début du Scénar 17h10 (long brainstorming, il faut que je codifie un peu plus le boulot sur le groupe pour ne pas réduire autant le temps de jeu)
Rentrent dans la cabane à 17h31, pour vous dire que l'intro a pulsé de chez pulsé, premier coupable le brainstorming, en même temps quand on passe presque une heure rien que pour définir le groupe, on a aucun besoin de jouer une intro pour faire connaissance.
Leporis arrive à 18h04, le rythme s'est un peu ralenti (ouf!), de mémoire on a fini vers 19h00.
1 Survivant DĂ©ment
Leporis Dead One Time

Au final un scénar vraiment sympa, qui fonctionne grâce à des nouveaux éléments et une refonte plus que profonde du tout premier scénar que j'avais commis pour Sombre, je dois encore un peu le travailler et le rejouer.

Hors ligne

#43 07 Sep 2011 08:57

Seb
i'll be back
Lieu : Montpellier-Paris
Inscription : 14 Aug 2007

Re : Le baiser de Leporis

Badury a Ă©crit :

Hello  SĂ©b,

Le feedback de Tellement Sombre est génial...je crois bien que je vais me permettre de t'emprunter ton scénar pour une prochaine partie...

...mon seul regret : ne pas disposer de toutes les détails et renseignements sur une seule et même page (faut consulter toutes les pages depuis l'origine pour bien appréhender tout le scénario)...

Bravo et merci,

J'avais pas totalement vu ça, ravi que Le Baiser te plaise, Johan a la dernière version du scénar et j'ai mis le dernier compte-rendu de partie, il me reste encore deux trois saloperies à rajouter, à changer mais je crois qu'il est déjà très sympa.
Je voudrais le maitriser encore une fois avec tout mon matos CorpseModifié et une ou deux fois ByTheBook pour le calibrer comme il faut!
Et après le meunage par d'autres pourra être possible.

Hors ligne

#44 08 Sep 2011 05:47

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : Le baiser de Leporis

Seb a Ă©crit :

quand on passe presque une heure rien que pour définir le groupe, on a aucun besoin de jouer une intro pour faire connaissance.

Pertinente remarque.

Dans mon expérience, ça ne dispense pas d'une petite exposition. Même si le groupe est bien construit, il faut quand même que les joueurs le rodent un peu. Mais c'est vrai qu'avec une bonne créa collective, l'exposition est en moyenne moins laborieuse et plus intéressante (les joueurs pataugent moins, leur RP se cale plus facilement). Parce que si la créa est bâclée, il faut compenser par des inventions durant le jeu et c'est pas si fastoche.

Attention, je parle bien de la structure du groupe. Construire du background individuel n'est pas trop compliqué. Tous les rôlistes un tant soit peu expérimentés le font fingers in ze nose. Bien cadré par le meneur (pour éviter que les inventions des joueurs ne déprécient la condition de victime de leurs persos), ça roule tout seul.

Ce qui s'enrichit beaucoup moins facilement, c'est la structure du groupe, l'architecture relationnelle des PJ. Qui aime qui, qui s'oppose à qui, qui protège qui, ce genre de trucs. Ça c'est hyper dur à construire in game. Détruire du lien par contre, c'est plus simple et ça arrive souvent. Il y a fréquemment de la trahison à ma table, ne serait-ce que parce que certaines Personnalités y poussent activement. Le développement de liens est en revanche nettement plus rare. En one-shot, hein, parce qu'en campagne, le problème se poserait différemment, bien entendu.

En one-shot, ce que j'observe, c'est que les joueurs s'appuient, plus ou moins selon les parties, sur les liens inter PJ que je les oblige à développer durant la créa (et qui parfois sont doublés par des Traits, typiquement Dévoué). Par contre, ils ne sont pas en capacité de produire des liens durant la partie, ni même souvent de modifier ceux de départ. Des exemples :


Exemple 1 : House of the rising dead

J'ai eu un House policiers contre voleurs, le prototype du groupe plus compétitif que coopératif. On avait construit cette structure durant le brainstorming et, en dépit des ennemis communs (Oswald, les zomblards), elle a perduré. La dynamique du groupe est restée la même sur toute la séance, alors que je m'attendais plutôt, survival oblige, à l'émergence d'un front commun contre l'adversité.

Bon, l'articulation des Personnalités ne s'y prêtait sans doute pas trop. Et aussi, je n'ai rien fait de particulier pour infléchir la tendance. D'une, je n'avais pas trop d'expérience dans le domaine et n'ai donc pas bien pris la mesure du problème durant le brainstorming. De deux, je suis toujours assez réticent à faire un gros recadrage collectif durant le jeu, ça manque de finesse. Il faut dire aussi que, hors cet effet PvP un peu indésirable, la partie fut très cool, ce qui ne m'a pas non plus donné des masses envie d'intervenir en métajeu.

En fait, y'avait surtout deux trucs chiants : des apartés plus fréquents qu'à l'habitude (toujours délicat à gérer) et un TPK très prévisible. Assez vite, j'ai senti que le groupe n'avait aucune chance de survie car ce PvP compliquait un survival déjà hyper difficile. Mais c'était plus gênant pour moi, qui ait vu la tendance se dessiner assez tôt, que pour les joueurs, qui ne s'en sont rendus compte que plus tard. Mais quand même, un survival auquel on a zéro chance de survivre, c'est pas le tip top du fun. Ça manque d'enjeu.


Exemple 2 : mon quickshot russe

Groupe créé trop vite, sans liens inter PJ, malgré un concept familial qui s'y prêtait assez bien. Les PJ étaient tous frères mais leurs relations s'arrêtaient là. Le groupe était super plat, super lisse, sans accroches narratives. Ce fut insuffisant pour générer du bon jeu dans un scénar qui n'était pas écrit à l'avance. Ça aurait été à House, ça m'aurait sans doute posé moins de problèmes car j'aurais eu plus facilement à dispo du matos pour animer la partie. Mais ne impro, c'était trop dur.


Exemple 3 : mon quickshot raptors

L'une des leçons que j'ai tirées de l'échec de mon quickshot russe, c'est qu'en matière de structure collective, mieux vaut trop que pas assez. Mieux vaut que les joueurs jouent a minima un groupe bien construit, plutôt que de se lancer avec un groupe mal foutu en espérant que la magie de la narration collective va le bonifier en cours de partie. Parce que ça, en fait, ça n'arrive pas.

Donc dans mon quickshot à raptors, on a bien structuré le groupe (un triangle amoureux, classique mais efficace). Et même si on ne s'est pas servis de la moitié des trucs qu'on avait posés dans le brainstorming, j'ai vraiment eu la sensation que ça a enrichi le jeu. Le triangle amoureux n'a pas été vraiment joué (quelques allusions seulement) mais il était dans notre tête à tous, ce qui fait qu'il a tout de même été un support utile au roleplay des joueurs. Le groupe était vivant. Alors que pour les Russes, il était tout mort. Dans le cadre d'un jeu d'ambiance, ça fait une pure différence.




Johan a la dernière version du scénar

Je n'ai pas oublié que je dois te feedbacker, c'est juste que tout s'enchaîne à deux mille à l'heure en ce moment. Patience, ça va viendre.


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

Hors ligne

#45 18 Feb 2012 16:01

Seb
i'll be back
Lieu : Montpellier-Paris
Inscription : 14 Aug 2007

Re : Le baiser de Leporis

Seb a Ă©crit :
Badury a Ă©crit :

Hello  SĂ©b,

Le feedback de Tellement Sombre est génial...je crois bien que je vais me permettre de t'emprunter ton scénar pour une prochaine partie...

...mon seul regret : ne pas disposer de toutes les détails et renseignements sur une seule et même page (faut consulter toutes les pages depuis l'origine pour bien appréhender tout le scénario)...

Bravo et merci,

J'avais pas totalement vu ça, ravi que Le Baiser te plaise, Johan a la dernière version du scénar et j'ai mis le dernier compte-rendu de partie, il me reste encore deux trois saloperies à rajouter, à changer mais je crois qu'il est déjà très sympa.
Je voudrais le maitriser encore une fois avec tout mon matos CorpseModifié et une ou deux fois ByTheBook pour le calibrer comme il faut!
Et après le meunage par d'autres pourra être possible.

Nouveau meunage en CorpseModifié fait, ce fût un très bonne partie avec une novice complète, un novice exotique (un gars ayant joué ado à add) et Quentin l'un des gars que j'ai connu via ALICE et qui est descendu pour quelques temps sur Montpellier.

1-Le Pitch: un groupe de gentils randonneurs décident de partir faire une petite marche dans la montagne...

2- Le Groupe: comme d'habitude, le joueur le plus expĂ©rimentĂ©  a essayĂ© de lutter, probablement inconsciemment, contre le statut de victime de chaque perso, nous avons Ă©viter le groupe de repris de justice ou le groupe de braqueurs de banque... dans le brainstorming, j'ai lâchĂ© que le groupe d'amis et la famille Ă©tait ce qui marchait le mieux pour rester unis et faire monter la pression... Ă  trois, je crois qu'on passĂ© quasiment 1h30 sur le groupe mais ça valait le coup, je n'ai obtenu qu'un groupe classique mais des joueurs chauffĂ©s Ă  blanc, hyper intĂ©ressĂ©s par le concept de crĂ©a collective.
La description rapide des Traits a permis d'affiner le concept et la création de personnages intéressants dont le BG individuel et les relations m'ont paru dés le départ prometteuses, je ne m'y étais pas trompé. Ça a dépoté sévère et c'est essentiellement grâce à cette heure trente de boulot intensif.

3-Les Persos: Quentin et Jeremy joue deux fréres, respectivement Guillaume et son aîné Bastien dont les parents ont disparu lorsqu'ils étaient enfants, placés de foyers en famille d’accueil, Bastien a toujours protégé son cadet, prompt à se foutre dans la merde.
Chercheur en Neurologie, il a récemment était contacté par un médecin pensant détenir hospitalisée dans son service une femme le connaissant.
(...)
Il se trouve que la femme est amnésique et a survécu à un accident de voiture, elle est la mère des deux frangins! tadam! pouf! en fouillant dans les archives familiales qu'ils ont réussi à conserver, la mére et ses deux enfants retrouvent une photographie et un morceau de carte de où se passe le scénar (je place dans ma tête l'idée qu'elle y est déjà venue, je pense à ce moment que cela va me servir, peut-être...)

Guillaume?, Tir et Redevable

Bastien, RĂŞve Lucide et Code de Conduite

Marie, Gradée (c'est la chef de la famille) et Amnésique

4- Les PNJ: Maurice, chasseur blessé, survivant du préquelle, PNJ 6.
La Bestiole, Transformation, Disparition, PNJ 12
Le Rongeur des Ames, Ambidextre, Rapide, Territoire, PNJ 12

5- Combat: amorcé mais pas fini entre les deux frangins, à coup de dents et d'os brisés!

6- Personas: CM passe très bien pour gagner en rapidité, je ne donne plus que deux cartes à chaque phase, comme d'hab je fais une petite pause pour que le joueur est le temps de lire, de comprendre et de faire con choix.

7- Rêve Lucide fait le café, une fois que le joueur comprend comment l'utiliser, il peut carrément contrer le "cauchemar" qu'il subit, Jeremy a mis un bon moment pour piger que cela lui permettait de contrôler les éléments du royaume de Leporis mais ni de se réveiller, ni de changer carrément tout le setting (on est pas dans un Freddy, bordel!). C'est comme ça qu'il s'est retrouvé avec une dague en main, qu'il a brisé l'une des statues et commencé à comprendre où il se trouvait.
Amnésique s'est révélé utile, j'ai introduit que Leporis connaissait déjà Marie qui lui avait promis de lui ramener une âme en échange de la sienne mais qui accepte de nouveau le baiser du dieu (la description est plus trash qu'avant!), elle disparait dans le sol!
Les deux frères se disputent sur la marche à suivre, Leporis frappe de nouveau en utilisant son pouvoir de Territoire, le sol poussiéreux engloutit le plus jeune, forçant l'aîné à sacrifier son âme pour sauver celle de son cadet, celle-ci ayant été vendue par la mère...
Jeremy est parvenu à sauver la situation grâce à Rêve Lucide mais pas assez vite pour éviter la folie. Les deux frères se sont eveillés dans la cabane au pied du cadavre de leur mére, les deux mains broyées à coup de crosse, le cou tranché avec le couteau de chasse de Maurice... au loin une voix enfantine: "Regarde maman! une cabane!"

Un bon brainstorming permet d'asseoir une bonne partie, les idées des joueurs ont trouvé un écho chez moi et vice et versa, la partie fût en conséquence vraiment chouette.

1 Mort
2 Fous

2 Initiés

Hors ligne

#46 20 Feb 2012 13:21

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : Le baiser de Leporis

Seb a Ă©crit :

à trois, je crois qu'on passé quasiment 1h30 sur le groupe

Ah oui, quand mĂŞme ! bcsmile

C'est effectivement un poil long. 1h30, c'est ce que me prend un brainstorming de quickshot à cinq joueurs, sachant qu'en quickshot, ils ne créent pas que les persos.

Pour accélérer la créa sans perdre en qualité, un bon truc quand on arrive avec un scénar écrit (par opposition à un quickshot), c'est d'imposer un concept de groupe aux joueurs. Typiquement : « Vous jouez une famille » ou « Vous jouez un groupe d'amis, des étudiants » ou « Vous jouez des militaires ». Ça cadre direct et ça évite que les joueurs ne se dispersent. D'ailleurs, tu y es venu :

dans le brainstorming, j'ai lâché que le groupe d'amis et la famille était ce qui marchait le mieux pour rester unis et faire monter la pression

Le truc, c'est de commencer par là. Tu sais que ton scénar est optimum avec une famille, donc tu poses d'emblée que les joueurs devront en créer une. Et tu peux être plus directif encore, notamment au niveau technique (en imposant ou interdisant certains Traits par exemple, je le fais dans House).



Marie, Gradée (c'est la chef de la famille)

Ah, ça c'est marrant. Gradé est un vieil Avantage, que j'avais zappé (il n'est pas dans Sombre 1) mais que j'essaie de réintroduire (en remplacement de Protecteur) sous un intitulé plus ouvert (Leader) et un effet en jeu plus cadré. On va voir ce que ça donne en playtests.



Rêve Lucide fait le café, une fois que le joueur comprend comment l'utiliser, il peut carrément contrer le "cauchemar" qu'il subit, Jeremy a mis un bon moment pour piger que cela lui permettait de contrôler les éléments du royaume de Leporis

Hyper intéressant. Techniquement parlant, comment que ça marche exactement ? Est-ce qu'il y a un coût quelconque à l'usage de cet Avantage ? Et comment fixais-tu les limites : as-tu briefé ton joueur à un moment de la partie ou t'es-tu contenté de recadrer/brider ses propositions lorsqu'elles te semblaient inappropriées ?



mais ni de se réveiller, ni de changer carrément tout le setting (on est pas dans un Freddy, bordel!)

Hé mais dans Freddy non plus, les rêveurs lucides n'en sont pas capables. Ils peuvent bidouiller leurs avatars oniriques, faire apparaître des armes ou se créer des pouvoirs qui leur en tiendront lieu (les éclairs du rôliste magicien) et, pour la plus douée d'entre eux (Kirsten), générer du rêve partagé. Mais l'univers onirique lui-même reste contrôlé par Freddy.


Un bon brainstorming permet d'asseoir une bonne partie

Clair.



1 Mort
2 Fous
2 Initiés

yes


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

Hors ligne

#47 25 Feb 2012 22:15

Seb
i'll be back
Lieu : Montpellier-Paris
Inscription : 14 Aug 2007

Re : Le baiser de Leporis

Le Rongeur des Ames est un tentateur qui veut gagner le plus d'âme possible et je suis un sadique pervers, donc il n'y a aucun cadre pour Rêve Lucide, potentiellement tout peut marcher mais Leporis reste en définitive le seul maitre à bord, y compris quand le rêveur m'a annoncé qu'il voulait devenir le Dieu, excepté que sa raison n'a pas suivi le choc de la révélation et qu'il a basculé dans la folie... très fun!

Je pense que lorsqu'un joueur parvient à ce niveau de testing-compréhension dans un scénar, il faut le récompenser en augmentant les enjeux et la difficulté de l'utilisation de son pouvoir, de toutes façons, Leporis est chez lui, au final, il ne s'y passe que ce que LUI désire. Mon but en tant que Meneur Sadique est de faire en sorte que le joueur puisse à un moment perdre ça de vue et pense qu'il a tout compris et que son perso domine la situation.

Hors ligne

Pied de page des forums