Le forum officiel de SOMBRE
Terres Etranges

Sombre Cthulhu DDR Millevaux Forums Liens

Vous n'êtes pas identifié(e).

Annonce

Liens utiles (et cliquables) >>> COMMANDER Sombre ++ SOUTENIR sur Tipeee ++ INVITER l'auteur

#31 23 Jun 2011 14:51

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : Quickshots Classic

C'est qu'on aime l'impro complexe, nous. Si c'est pas prise de tĂŞte, c'est pas bon. On est des esthĂŞĂŞĂŞtes du jdr !


Imbitables ces histoires de doubles zombies, bein ? bcbig_smile


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

En ligne

#32 23 Jun 2011 19:47

Seb
membre
Lieu : Montpellier-Paris
Inscription : 14 Aug 2007

Re : Quickshots Classic

Johan Scipion a Ă©crit :

Imbitables ces histoires de doubles zombies, bein ? bcbig_smile

Je trouve l'idée générale intéressante, ça me fait penser à une nouvelle que j'ai lu jadis, je me demande si c'est pas dans Les Seigneurs de l'Intrumentalité... ces histoires de doubles (zombies, doppelgangers même combat), c'est très flippant, je trouve.

Ca questionne directement sur l'identité et la définition de soi, un thème que l'on retrouve dans l'Invasion des Profanateurs(...) ou dans le mythique The Thing, comment prouver que l'on est bien soi-même? comment faire la différence face à un double qui en sait sur soi autant que soi-même... brrr... flippant!

Hors ligne

#33 23 Jun 2011 22:38

R.Mike
total recall
Lieu : Boulogne
Inscription : 03 Mar 2008
Site Web

Re : Quickshots Classic

Il suffit de buter son double. C'est pourtant simple... bcbig_smile

Hors ligne

#34 24 Jun 2011 04:06

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : Quickshots Classic

Seb a Ă©crit :

comment prouver que l'on est bien soi-même? comment faire la différence face à un double qui en sait sur soi autant que soi-même... brrr... flippant!

Complètement, mais alors *complètement*, d'accord. Le double est pour moi l'un des thèmes les plus puissants du fantastique. C'est en tout cas l'un de ceux qui m'interpellent le plus.



R.Mike a Ă©crit :

Il suffit de buter son double. C'est pourtant simple... bcbig_smile

bcbig_smile   bcbig_smile   bcbig_smile


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

En ligne

#35 24 Jun 2011 08:07

Seb
membre
Lieu : Montpellier-Paris
Inscription : 14 Aug 2007

Re : Quickshots Classic

Buter son double n'est-ce pas se tuer soi-même? le premier scénar de Sombre que j'ai joué y répond franchement.

C'est l'un des thèmes majeurs (avec le dédoublement de personnalité non-incarné qui donne son titre au jeu) de Schizophrenia, le Je où Jeu est un Autre, c'est pour cette raison essentielle qu'il est si difficile à écrire et pour l'instant en stand-by.

Dernière modification par Seb (24 Jun 2011 08:09)

Hors ligne

#36 26 Jun 2011 12:21

Thomas Munier
auteur de Millevaux
Inscription : 05 Feb 2008
Site Web

Re : Quickshots Classic

Johan Scipion a Ă©crit :
Seb a Ă©crit :

comment prouver que l'on est bien soi-même? comment faire la différence face à un double qui en sait sur soi autant que soi-même... brrr... flippant!

Complètement, mais alors *complètement*, d'accord. Le double est pour moi l'un des thèmes les plus puissants du fantastique. C'est en tout cas l'un de ceux qui m'interpellent le plus.



R.Mike a Ă©crit :

Il suffit de buter son double. C'est pourtant simple... bcbig_smile

bcbig_smile   bcbig_smile   bcbig_smile

du coup tout çà me fait fortement penser au "Solaris" de Tarkovski...


Auteur de Millevaux.
Outsider. Énergie créative. Univers artisanaux.
Ma page Tipee.

Hors ligne

#37 26 Jun 2011 14:18

Fab
membre
Lieu : Paris
Inscription : 17 May 2006
Site Web

Re : Quickshots Classic

R.Mike a Ă©crit :

Il suffit de buter son double. C'est pourtant simple... bcbig_smile

Ou si t'es le double, tu butes l'original. De toutes façons si la copie est conforme, toi-même (oui toi la copie), tu ne verras pas la différence... yes

Dernière modification par Fab (26 Jun 2011 14:18)


Membre Fondateur du Comité de Soutien aux Victimes d'Epiphanies Rôlistes.

Qu'Itahqua Vous DĂ©membre Avec Son Souffle !
www.tentacules.net

Hors ligne

#38 18 Jul 2011 14:25

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : Quickshots Classic

Dracula 2011- chez ouame - juillet 2011



Après un White trash fort sympathique, qui a rodé tout le monde au système de Sombre, on attaque le brainstorming. À ma question « Où et quand voulez-vous jouer ? », Krom répond « En Roumanie, dans un château, de nos jours ! ». Les autres joueurs, Jericho, Hanoi et Tesclosh, étant d'accord, on part là-dessus. À eux tous, les joueurs me dessinent un plan du fameux château : sous-sol, rez-de-chaussée, deux étages. Du bon matos.

Le groupe de personnages, plutôt cool, me rappelle celui que je donne à jouer dans mon mélo horrifique. Il s'agit d'une famille dysfonctionnelle, ce qui me convient bien car je sais d'expérience que ce concept peut produire du bon jeu. J'ai donc à ma table une executive woman ambitieuse (Angela, jouée par Jericho), une ado fashion victim (Megan, jouée par Hanoi) et son frère jumeau (Stan, joué par Tes), gothos à môôôreuh. Hector, le perso de Krom est un poil plus haut en couleur, un richissime dandy passionné d'occultisme.

Pour ce qui est du sous-genre, je me cale en mode horreur gothique, du Hammer Films en contempo. Je pose la question des antagonistes, on me répond fantômes et/ou vampires, quelque chose d'un peu subtil en tout cas. Pas d'apocalypse zombie avec des morts-vivants partout, de l'ambiââânce. Je dis OK. Les challenges, moi j'aime. bccool

La famille, des Américains d'origine roumaine, déboule donc dans le trou du cul des Carpates pour passer une petite semaine dans un vieux château. Il a autrefois appartenu à leur famille et Hector voudrait bien le racheter. Enfin, à ce qu'il dit. Je prends Krom en aparté pour faire un point sur ses motivations. Parti sur le Désavantage Drogué, il s'est in extremis rabattu sur Double maléfique, que j'ai validé. Durant le brainstorming, on a établi qu'Hector n'était pas le père des ados, seulement leur oncle. Leur vrai père, Victor, était le frère jumeau d'Hector, mais il n'est plus (suicide par pendaison). Vous suivez ? Non ? C'est pas trop grave car en fait, on ne se servira pas (ou si peu) de tout ça.

L'important dans l'affaire, c'est que je sens que Krom a envie de jouer un lascar. Et ça me va bien. C'est des quatre joueurs le plus expérimenté, le seul également que je connaisse (j'ai recruté les autres via Opale). Comme c'est un gars cool en qui j'ai une totale confiance, je décide de m'appuyer fortement sur lui. On s'entend pour dire qu'Hector a de sombres plans et que ce voyage est pour lui tout sauf une excursion touristique. On met les dits plans en suspens car à ce stade de la partie, impossible d'être plus précis.

J'esquisse quand même un délire compliqué à base de permutation d'identité (Hector serait en fait Victor qui aurait tué Hector pour faire croire à son suicide), qu'on laissera bien vite tomber. On se revoit un peu plus tard pour un deuxième aparté et c'est là qu'on décide qu'Hector ne s'appelle pas Tepes pour rien : il est le descendant de Vlad et est revenu au château pour ressusciter son ancêtre vampire, qui gît dans le caveau familial. Pour ramener le non-mort à la vie, une seule méthode : lui sacrifier l'un de ses descendants. Hector n'étant pas candidat au martyre, il a prévu de mettre à contribution l'un de ses neveux.

Les premières heures de la partie coulent bien, entre scènes de roleplay familial (mention spéciale au binôme Jericho/Hanoi, qui fait bien monter la sauce sur la relation conflictuelle mère/fille), douce déconnade (je force un peu le trait sur Janos, le gardien du château, tandis que les joueurs incarnent des Ricains décérébrés plus vrais que nature) et apartés inquiétants (quelques événements surnaturels, qui font grimper un peu la tension). Bonne ambiance, quoi. De son côté, Krom me sert sur un plateau le climax de la partie : il annonce qu'il va organiser une séance de spiritisme dans le caveau et convainc Stan d'y participer. Excellent !

Arrive la pause pizza. Je mets la partie en stand-by à un moment où la tension a déjà monté d'un cran : les deux femmes sont passées en mode parano (torches électriques et dagues médiévales à la main), Hector se démène pour organiser son sacrifice tout en s'ingéniant à détourner les soupçons de ses proches, Stan ne sait plus trop à quel saint se vouer. Et dehors, il neige à gros flocons, le 4x4 (siphonné par Janos sur les ordres d'Hector) ne démarre pas et la zone n'est évidemment desservie par aucun réseau. La loose totale.

On expédie les pizzas et on s'y remet. Sauf qu'entre temps, la nuit et tombée, ce qui me permet de sortir mes bougies. Übercool ! Et là, tout s'enchaîne. La séance de spiritisme vire au carnage : Stan se prend un coup de fusil (Janos, en embuscade) et un autre de couteau (Hector, qui essaie de le finir mais n'y parvient pas). Il réussit à fuir mais saigne quand même 6 cercles de Corps dans le tombeau du vampire, que Janos et Hector avaient pris soin d'ouvrir durant l'après-midi. Remonté quatre à quatre au rez-de-chaussée, il tombe nez à nez avec sa mère et sa sœur. Hector et Victor se radinent aussitôt. Angela, qui est Dévouée à son fils, s'interpose et le paie de sa vie. Je donne Janos à Jericho pour qu'il reste dans la partie.

Les ados filent au premier étage et, après diverses péripéties, se retrouvent coincés dans la salle d'armes. Entre-temps, Janos a assisté à la résurrection de Vlad dans le caveau, envahi par la brume. Le vampire est sorti de son tombeau Nosferatu style : raide comme un i, les bras croisés sur la poitrine. Réanimé mais pas encore au meilleur de sa forme, il a soif. Janos, qui a la bonne idée de s'agenouiller devant lui, se fait marquer au front.

Au premier, ça n'avance pas : on négocie de part et d'autre de la porte de la salle d'armes, mais chacun campe sur ses positions. Sauf que la brume commence à se répandre à l'étage et que Stan est, attrition aidant, en train de se vider de son sang. Il décide d'agir : il sort comme une furie de la pièce, grille toute son adré et démonte la tête de son oncle (un 10/5, ouch) à coup de hache. Il est achevé peu après par Janos.

C'est l'hécatombe. Ne reste plus que Janos, Megan et Vlad, qui émerge de la brume dans la salle d'armes. Megan, comprenant qu'elle ne peut plus rien, se rend sans résister. Vlad lui déchire la gorge, la vide de son sang et regagne toute sa vigueur. Sous cette apparence, sa ressemblance avec Hector est frappante. Son double maléfique, c'est Vlad.



Ce fut une trèèès bonne partie. Du bon roleplay, des joueurs impliqués, et pour moi, pas de difficulté majeure. Mais bon, avec Krom qui faisait avancer le scénar de son côté, ce n'était pas trop compliqué non plus. La moitié du boulot d'impro, c'est lui qui l'a fait. Le sous-genre aussi me parlait bien. L'horreur gothique, je m'y sens assez à l'aise et mine de rien, ça aide pas mal. Un bon quickshot !


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

En ligne

#39 19 Jul 2011 00:41

kromisback
membre
Lieu : hell ou idf
Inscription : 16 May 2010

Re : Quickshots Classic

C’était cool, n’empêche Vlad c'est un vieux ingrat. XD


Projets R ca rox les poney urkraniens ^^

Hors ligne

#40 19 Jul 2011 00:59

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : Quickshots Classic

kromisback a Ă©crit :

Vlad c'est un vieux ingrat. XD

Ah ces nobles, pas moyen de leur faire confiance ! bcbig_smile


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

En ligne

Pied de page des forums