Le forum officiel de SOMBRE
Terres Etranges

Sombre Cthulhu DDR Millevaux Forums Liens

Vous n'êtes pas identifié(e).

Annonce

Liens utiles (et cliquables) >>> COMMANDER Sombre ++ SOUTENIR sur Tipeee ++ INVITER l'auteur

#61 11 Mar 2015 19:11

Thomas Munier
auteur de Millevaux
Inscription : 05 Feb 2008
Site Web

Re : [Inflorenza] Notes de dĂ©veloppement

DĂ©tails de la version A Capella :

On peut y jouer en mode Carte Blanche (le Confident contrôle le décor et les figurants) ou en Carte Rouge (chaque joueur contrôle le décor et les figurants lors de son instance), avec ou sans instance, avec ou sans pouvoir.

Il n'y a ni phrases ni points de vie.

Création de personnage = On annonce un objectif (en lien avec un des personnages déjà créés) et deux symboles qui correspondant au personnage.

Les symboles :

A la création, chaque joueur annonce deux symboles pour son personnage, tiré du tableau des symboles ou inventés (par exemple : corps + esprit, nature + science, animal + mécaniques, clan + folie...). Les symboles sont connexes, opposés ou n'ont rien à voir entre eux. On peut changer de symboles en cours de séance, si la narration s'y prête.

Quand on doit raconter une fierté ou un revers, on raconte quelque chose en rapport à l'un de ces symboles. (ainsi, quand l'enfant sans mère prend la corruption du bras de l'enfant albinos, c'est un revers dans son symbole Justice).

Conflit

On définit le gain, le risque et le forfait. Puis le joueur en conflit annonce des actions / motivations / ressources / handicaps, chacune de ces déclarations lui rapporte un point de mise, à l'exception des faits qui ne sont ni des réactions à la scène, ni des rappels de ce qui a déjà été dit. Par exemple, si l'enfant albinos avait annoncé posséder un flingue au moment du conflit, cela ne lui aurait pas rapporté de point de mise, car cela vient de nulle part, c'est une invention sur le pouce. En revanche, on acte que le flingue existe, et il pourra rapporter des points de mise lors de prochains conflits. Si on est en panne de choses à dire pour collecter des points, on peut demander aux autres joueurs ce que font leurs personnage, le décor ou les figurants, et décrire ses réactions pour glaner des points supplémentaires.

En Carte Blanche, le Confident doit valider les points de mise.

On mise de 1 pt min Ă  6 pts max.

Puis le joueur en conflit définit à l'avance le sacrifice possible en cas de victoire avec sacrifice : il est proportionnel à la mise. (Si la mise de 6, le sacrifice comprend au moins l'élimination du personnage).

Le Confident ou un autre joueur frappe trois coups puis compte de 1 à 6 dans sa tête. Il n'est pas obligé de compter à partir de 1, ou de compter dans l'ordre.
Exemples : 1 2 3 4 5 6 1 2 3 4 5 6...
                  3 4 5 6 1 2 3 4 5 6 1 2...
                  6 5 4 3 2 1 6 5 4 3 2 1...
               4 3 2 1 6 5 4 3 2 1 6 5...

A tout moment, le joueur en conflit dit "action !". Le Confident révèle le chiffre auquel il était en train de penser.

On peut aussi jouer avec 1d6 si l'on en a un sous la main. Mais cette variante est conçue pour s'en passer.

Si le chiffre est inférieur ou égal à la mise, le joueur emporte le gain.
Si le chiffre est supérieur à la mise, il emporte le risque.
Si le chiffre est égal à la mise, il emporte le gain mais avec le sacrifice annoncé !
Si le chiffre = mise - 1, il gagne avec un revers, qu'il raconte.
Si le chiffre = mise + 1, il perd avec une fierté, qu'il raconte.

Conflit duel :

On définit l'attaquant puis chacun mise. Chaque duelliste tire un chiffre, celui qui obtient un chiffre inférieur ou égal à sa mise l'emporte. En cas d'égalité, le chiffre le plus élevé gagne. En cas d'égalité, avantage à l'attaquant. On applique les éventuelles fiertés et revers et sacrifices.

Instance sans conflit :

On conclut son instance par une fierté ou un revers.

Pouvoir :

Si on gagne un conflit avec sacrifice, on peut choisir de perdre pour obtenir un pouvoir en échange, lié à un de ses deux symboles. Quand on utilise son pouvoir dans un conflit, le sacrifice défini n'est plus proportionnel au score misé, mais proportionnel au gain. Une fois le résultat obtenu, le joueur peut choisir de troquer son résultat contre une victoire avec sacrifice.

Accomplissement :

On s'accomplit si on atteint son objectif initial. On peut renoncer Ă  l'accomplissement, il faut alors se choisir un nouvel objectif.

Comptes-rendus de partie :

1. Éteindre le Soleil
(Premier test d'Inflorenza A Capella : une variante sans matériel : ni feuille, ni crayons, ni dés !)

2. La ForĂŞt d'Aokigahara
(Millevaux dans le Japon contemporain pour une expérience fragile et émouvante.)


Outsider : Créativité, épanouissement et folklores personnels vus depuis la marge. http://outsider.rolepod.net/
http://www.facebook.com/folkloreoutsiderhttps://twitter.com/Outsider_Daily + Google + : Thomas Munier
https://twitter.com/Millevaux

Hors ligne

#62 12 Jul 2015 08:28

Thomas Munier
auteur de Millevaux
Inscription : 05 Feb 2008
Site Web

Re : [Inflorenza] Notes de dĂ©veloppement

INFLORENZA MINIMA

La version à ce jour la plus épurée d'Inflorenza, sans aucun matériel (ni feuille, ni stylo, ni dés, ni chiffres, ni hasard), taillée pour le jeu moral.

22358608803_64d5de256c_o.jpg

crédits image : keightdee, thomas hawk, licence cc-by-nc, galeries sur flickr.com

Version PDF à télécharger

Version traitement de texte

† Chaque joueur incarne un personnage.
† Sauf la Confidente, qui incarne décor et figurants. C'est ce qu'on appelle la version Carte Blanche.
† Chacun peut décrire une chose incarnée par un autre, mais celui qui incarne a le dernier mot.
† Les règles suivantes s'adressent à la Confidente. Cf. verbes à l'infinitif et « phrases-clés ».
† Dans les exemples, quatre personnages : Chasseresse, Ogre, Braconnier, Renarde. Et des figurants. Les exemples développent une seule aventure, mais des faits sont omis d'un passage sur l'autre.

Sonorisation

Plalylist en Ă©coute libre

Sommaire

RĂ©capitulatif
Essentiels
Options
Conflits avancés
Conseils de base
Conseils avancés
Étoffer l'univers
Comptes-rendus de partie


RÉCAPITULATIF

Essentiels
Univers : 1 ruines 2 forêt 3 oubli 4 emprise 5 égrégore 6 horlas.
QuĂŞte de personnage.
Action et communication par télépathie.
Conflit simple : prix à payer.
Accomplissement : quĂŞte atteinte ? Nouvelle quĂŞte ou nouveau personnage.

Options
2 symboles par joueur
Protections : interdiction de symboles, pouces vers le haut ou le bas, mains en croix, « je peux être méchante ? »
Décharger son cœur : annuler un prix à payer ou rajouter une voix dans un duel.
Carte Rouge : un joueur agit, un autre demande prix à payer, un troisième définit.

Conflits avancés
Conflit avec assistance : désigner qui prend la situation en main et payer le prix.
Conflit duel : le camp avec le plus de voix l'emporte. Si égalité, compromis.
Conflit tripartite : reformuler en conflit duel ou compromis.

Conseils de base
Cruauté : aller au choix cornélien le plus fort et le plus souvent possible, désamorcer le jeu tactique, les prouesses réussissent moyennant un prix.
Connaître pour faire mal (craintes, souvenirs, attaches, projets...)
Donner pour reprendre (attaches, alliés, ressources, raisons de vivre...)

Conseils avancés
DEUS Ex MACHINA : 1 Destin 2 Émotions 3 Univers  4 Symboles 5 Explique 6 Pas de deus ex machina.
Principes d'improvisation : 1 Ré-utiliser 2 Co-construire 3 Développer 4 Recycler 5 Faire des pauses 6 Lâcher prise.
Tours invisibles : centrer l'aventure sur chaque personnage, et tourner.

Étoffer l'univers
Prix à payer intégrés dans l'univers : Petite et grande Obole, Pacte de sang...
Flash-back : approfondir une relation.
Flash-forward : explorer les conséquences d'un choix avant de se décider.
Vertige logique : rêve ou métaphore avec conséquences dans la réalité.


ESSENTIELS

Univers

Longtemps après la catastrophe. La civilisation est en ruines. La forêt a tout envahi. L'oubli corrode la mémoire des personnes. L'emprise, une force étrange, transforme les êtres et les choses. L'égrégore, sédiment des émotions et des passions humaines, provoque des phénomènes surnaturels. Apparaissent des horlas, qui sont des créatures fruits de l'emprise et de l'égrégore.

QuĂŞte de personnage

Chaque joueur invente un personnage et annonce sa quête. Cette quête doit être en lien avec la quête d'un des personnages déjà créés. L'aventure se construit sur ces quêtes.
Chasseresse : sa quête est de traquer la dernière biche blanche de la forêt.
Ogre : sa quête est de protéger la dernière biche blanche de la forêt.

Action et communication

Les personnages sont très sensibles à l'égrégore :
† Ils peuvent communiquer entre eux par télépathie, à distance.
† Pas de messe basse ou d'aparté.
† Tout ce qu'une personne apprend, son personnage peut l'apprendre aussi, par pressentiment.
† Les personnages peuvent tenter des actions interdites au commun des mortels, s'ils en payent le prix.

Conflit simple

Quand un personnage se rapproche de la réalisation de sa quête, annoncer un prix à payer :
1 la révélation d'un point faible
2 une conséquence grave
3 une obligation
4 un handicap
5 une transformation
6 le sacrifice d'êtres ou choses chères au personnage

† Dire « Il y a un prix à payer. » ou incorporer dans la narration.
† Le personnage décide s'il paye le prix pour obtenir ce qu'il veut, ou renonce.
† Il peut soumettre un prix alternatif au bon vouloir de la Confidente.
† Faire de chaque opportunité une chance unique, tant que c'est crédible.
† Si pourtant la chance se représente, le personnage peut retenter, avec un nouveau prix à payer.
† Les figurants ne jouent jamais de conflit. Si un personnage s'oppose à eux, c'est lui qui joue un conflit.
† Entendre une volonté du personnage, annoncer un prix :
    Chasseresse est arrivĂ©e en face de la biche blanche. C'est le plus bel animal qu'elle ait jamais vu. "Tu peux tuer cette biche comme tu le prĂ©voyais, elle est Ă  ta merci. Mais tu sens qu'elle est protĂ©gĂ©e magiquement ; si tu la tues, tu mourras aussi."
† Faire une proposition séduisante, en annoncer le prix :
    La biche a fui Chasseresse, elle part se rĂ©fugier dans la tanière d'Ogre. "La biche veut frotter son museau contre ton visage, alors tu deviendrais enfin beau. Mais elle va perdre sa beautĂ© en faisant cela. Est-ce que tu la laisses t'approcher ?"
† Annoncer une issue tragique, puis un prix à payer pour l'éviter :
    Chasseresse et son Ă©cuyer sont toujours Ă  la recherche de la biche. Le cerf, père de la biche, les dĂ©busque et les charge. "Le cerf va t'embrocher. Tu resterais paralysĂ©e le restant de tes jours. A moins que tu laisses l'Ă©cuyer s'interposer entre le cerf et toi, mais il en mourra !"
† Annoncer un choix cornélien :
    Les chiens de chasse envahissent la tanière d'Ogre. Ils s'apprĂŞtent Ă  dĂ©vorer, et la biche, et l'enfant d'Ogre. "Ogre, tu n'auras le temps de sauver qu'un des deux ? La biche ou ton enfant ?"
† Un personnage renonce :
    Chasseresse combat le cerf pour venger la mort de son Ă©cuyer. "Tu peux tuer le cerf mais il crie que si tu l'Ă©pargnes, il te dira oĂą se trouve la biche et il s'enfuira juste après." La joueuse de Chasseresse rĂ©pond : "Tant pis, je prends le risque de laisser un ennemi dans mon dos, mais j'ai trop besoin de savoir oĂą est passĂ© la biche."

Accomplissement

Quand un personnage atteint sa quĂŞte initiale ou qu'il y renonce, son joueur lui choisit une autre quĂŞte ou change de personnage.


OPTIONS

Les symboles

Chaque joueur invente deux symboles, qui enrichissent le personnage et l'ambiance autour de lui.
(par exemple : corps + esprit, nature + science, animal + mécaniques, clan + folie...). Les symboles sont connexes, opposés ou n'ont rien à voir entre eux. On peut changer de symboles en cours de séance, si la narration s'y prête. Les symboles apportent une cohérence au personnage et fournissent de l'inspiration pour la Confidente et pour le jeu.
Chasseresse : persévérance, beauté
Ogre : transformation, misère

Charger son cœur

En dehors d'un conflit, si un personnage s'éloigne de sa quête, aggrave sa situation ou accomplit un acte qui le répugne profondément, lui accorder de charger son cœur. (synonymes : charger son karma, gagner un pouvoir, gagner un as de pique...). Un joueur peut demander à charger son cœur ou signaler qu'un autre joueur a fait une action qui mérite le chargement de son cœur, mais la Confidente garde le dernier mot sur cette décision.

    Ogre court dans la forĂŞt en portant la biche pour la soustraire aux chiens, mais pour cela il a dĂ» abandonner son enfant. Il y a renoncĂ© dans le cadre d'un conflit, et donc ça ne charge pas son cĹ“ur, car il a pu sauver la biche en Ă©change.

    Chasseresse fait la rencontre du seigneur Ă  qui appartiennent les chiens de chasse. Chasseresse est Ă  la recherche de la belle proie, le seigneur veut juste massacrer un maximum d'animaux. Elle le frappe au visage avec son gant de fauconnerie pour lui afficher son mĂ©pris. Elle vient de se faire un puissant ennemi, sans qu'il lui fĂ»t promis la moindre contrepartie. "Chasseresse, tu viens de charger ton cĹ“ur.

Lors d'un conflit simple, le personnage peut décharger son cœur pour obtenir ce qu'il veut sans payer de prix.

    Ogre a chargĂ© son cĹ“ur en tuant une femme innocente pour nourrir la blanche biche qui lui a demandĂ© de goĂ»ter de la chair humaine. Plus tard, le seigneur le dĂ©busque avec la biche. DĂ©goĂ»tĂ© de voir une si laide crĂ©ature en protĂ©ger une si belle, le seigneur veut tuer Ogre avec un carreau d'arbalète. Ogre peut sauver sa vie s'il lui livre la biche. Ogre dĂ©cide alors de dĂ©charger son cĹ“ur. Il sauve sa vie sans avoir besoin de livrer la biche. "Puisque tu as dĂ©chargĂ© ton cĹ“ur, le seigneur voit Ă  quel point tu es monstrueux. Il s'enfuit sans demander son reste".

Protéger les joueurs à tout moment

† Chacun peut interdire un symbole.
           La violence contre les enfants met un joueur mal Ă  l'aise. Il interdit le symbole enfants ou  violence contre les enfants.
† « Si vous êtes mal à l'aise, dites-le moi en aparté, je modérerai la table sans vous mentionner. »
† « Vous pouvez aussi faire une croix avec vos mains pour signaler quand ça va trop loin. Alors, tout le monde doit s'arrêter.»
† « Ça va ? »
† « Levez votre pouce si vous voulez plus d'intensité. » Si tous les pouces levés, augmenter rythme, tension, prix à payer.
† Si un pouce baissé, baisser d'un cran.
† Si un pouce levé en dehors d'un vote, demander un vote.
† « Placez votre pouce à l'horizontale si vous voulez signaler que l'intensité est juste comme il faut. »
† « Je peux être méchante ? ». Si oui, se montrer cruelle.

Variante : Carte Rouge

† La Confidente ne mène plus la danse.
† On joue en tour par tour.
† Pendant son tour, chaque joueur a le dernier mot sur son personnage, le décor, et les figurants.
† Quand son personnage veut se rapprocher de sa quête, n'importe quel joueur peut annoncer qu'il y a un prix à payer.
† Il désigne alors un troisième joueur chargé de définir prix à payer et compromis.
† Quand un personnage aggrave sa situation, n'importe quel joueur peut annonce qu'il charge son cœur. Il faut qu'au moins un troisième joueur approuve.
† Un seul prix à payer par tour, conclure le tour peu après.
† En l'absence de prix à payer, le joueur conclut son tour quand il veut.


CONFLITS AVANCÉS

Conflit simple avec assistance

Les personnages peuvent porter assistance dans un conflit simple. Le personnage assisté prend la situation en main ou la confie à un de ses assistants. Annoncer alors à l'assistant le prix à payer pour aider le personnage en conflit.

    Chasseresse erre dans le domaine du seigneur, ses hommes de main sont Ă  ses trousses. Braconnier, un gars de la forĂŞt qui a aussi des problèmes avec le seigneur, la prend en sympathie. Tous deux se rĂ©fugient dans un ermitage abandonnĂ©, et Chasseresse se dĂ©guise avec des hardes trouvĂ©es sur place. Arrive la devineresse, âme damnĂ©e du seigneur. Elle les interroge pour essayer de savoir oĂą est Chasseresse.
Chasseresse : Je vais lui mentir.
Braconnier : Je peux t'aider Ă  la tromper la devineresse.
Confidente : Chasseresse, as-tu confiance en Braconnier pour régler la situation ?
Chasseresse : Oui, je le laisse gérer.
Confidente : "Braconnier, tu vas pouvoir tromper la devineresse, mais elle ne te fera confiance que si tu acceptes de la suivre jusqu'au château pour subir un interrogatoire qui pourrait bien finir en torture."
Braconnier : ça ne vaut pas le coup, je dénonce Chasseresse.
Chasseresse : Non, laisse-moi prendre la main ! Je vais la baratiner.
Confidente : C'est trop tard, il fallait y penser avant de laisser Braconnier répondre à la devineresse à ta place. Maintenant, elle sait qui tu es vraiment.
Chasseresse : Braconnier, c'est la dernière fois que je te fais confiance.

Conflit duel

† Un personnage veut une chose et un autre veut l'inverse ou l'opposé.
† Les autres personnages peuvent assister un duelliste, pour grossir le nombre de voix dans son camp.
† On peut assister un camp sans intervenir physiquement. On influe alors le sort par sa simple volonté et l'entremise de l'égrégore.
† Tout personnage peut aussi décharger son cœur pour ajouter une voix supplémentaire.
† Les figurants ne rapportent aucune voix.
† Le camp avec le moins de voix est évincé du conflit, l'autre camp obtient ce qu'il veut.

    Chasseresse fuit dans la forĂŞt, pourchassĂ©s par la devineresse et les hommes de main du seigneur. Elle retrouve la trace d'Ogre et commence Ă  la remonter. Ogre essaye de masquer ses empreintes pour que Chasseresse ne la retrouve pas. Ils sont Ă  Ă©galitĂ© dans ce conflit duel. Chasseresse dĂ©charge alors son cĹ“ur, ce qui lui permet de prendre l'avantage. Mais Renarde, une sauvageonne qui a pris Ogre en pitiĂ©, aide ce dernier Ă  Ă©chapper Ă  la traque. On se retrouve Ă  Ă©galitĂ©. Braconnier aime bien la Chasseresse mĂŞme s'il l'a trahie, mais il rĂ©prouve son projet de faire du mal Ă  Ogre et Ă  la biche. Alors, il ajoute sa voix dans le camp d'Ogre, sans rien faire de particulier, juste par l'Ă©grĂ©gore. Le camp d'Ogre est majoritaire. Chasseresse perd sa trace.

† Si la victoire de l'autre camp paraît trop facile, lui proposer de résoudre un conflit simple pour conserver sa victoire.

    La devineresse et ses hommes de mains rattrapent Chasseresse. Chasseresse dĂ©cide de les tuer tous. Ogre et Renarde annoncent s'y opposer. Mais ni l'un ni l'autre ne sont prĂ©sents sur la scène. Techniquement, ils remportent le duel, mais la Confidente dĂ©cide de rendre la situation plus Ă©quitable en conditionnant cette victoire par un prix Ă  payer : "Ogre, Renarde, si vous vous concentrez pour mettre des bâtons dans les roues de Chasseresse, la devineresse va sentir votre prĂ©sence mentale et tĂ´t ou tard, elle va aussi vous dĂ©busquer". Ogre et Renarde se retirent alors du conflit. Dans le souci de maintenir cette Ă©quitĂ©, la Confidente n'accorde pas pour autant Ă  Chasseresse de tuer la devineresse pour rien. "Tu peux les tuer, mais alors tu seras grièvement blessĂ©e. Cette chasse Ă  la biche sera ta dernière, car après tu vas finir impotente." Chasseresse accepte ce risque, elle tue tous ses adversaires mais s'Ă©loigne de la scène de combat en laissant de longues traĂ®nĂ©es de sang.

† En cas d'égalité, annoncer un compromis : un résultat où chaque camp paye un prix et obtient une partie de ce qu'il veut. Si un camp refuse le compromis, il se retire du conflit, l'autre obtient ce qu'il veut sans payer de prix. Si les deux camps hésitent, compter jusqu'à trois. Si personne n'a renoncé d'ici là, appliquer le compromis.

    Ă€ nouveau, Chasseresse veut tuer la biche et Ogre veut lui sauver la vie. Ils sont Ă  Ă©galitĂ©. « Si vous persistez tous les deux Ă  dĂ©fendre votre position, Chasseresse tu vas tuer la biche, mais Ogre te tuera et se transformera Ă  son tour en nouvelle biche, plus belle et fragile que l'ancienne. Personne ne veut renoncer ? Je compte jusqu'Ă  trois...»

Conflit tripartite

† Trois camps de personnages veulent trois choses opposées.
† Reformuler le conflit tripartite en conflit duel.
    Chasseresse est morte. L'ogre-biche tente de s'enfuir de la forĂŞt. Braconnier le poursuit pour avoir sa tĂŞte en trophĂ©e. Renarde veut tuer Braconnier. "Nous allons d'abord jouer le combat entre Renarde et Braconnier avant de savoir si Braconnier parvient Ă  tuer l'ogre-biche."
† Si le conflit tripartite ne peut devenir un conflit duel, annoncer un compromis.
    Renarde menace de tuer Braconnier qui menace de tuer Ogre-biche qui menace de tuer Renarde d'un regard empli de pathos (pour l'empĂŞcher de tuer Braconnier).
Confidente : Si vous persistez dans votre assaut, vous allez mourir tous les trois.
Renarde : Je lâche mon arme.
Confidente : Maintenant, il reste Braconnier qui veut tuer Ogre-biche. Ogre-biche, tu veux quoi ?
Ogre-biche : Je veux seulement survivre.
Renarde : Moi je te prĂŞte assistance.
Confidente : Bien, dans ce cas, on est Ă  deux contre un. Braconnier, tu Ă©choues Ă  tuer Ogre-biche.


CONSEILS DE BASE

Cruauté

Pour offrir une expérience forte aux joueurs, la Confidente est invitée à se montrer la plus cruelle possible. Les prix à payer et les compromis doivent faire vraiment mal, se payer tout de suite et handicaper les personnages ! Le joueur doit vivre une aventure tragique, souffrir à la place de son personnage. On peut aller jusqu'à demander la mort ou l'éviction d'un personnage, ou pire encore. Proposer des dilemmes moraux mémorables, éprouver les valeurs des personnages et des joueurs. Mais accorder parfois des répits, des respirations, le temps que le personnage se ressource, et escalader progressivement dans les prix à payer.

Quand les joueurs tentent d'esquiver le prix à payer en proposant des solutions tactiques qui leur permettrait d'obtenir ce qu'ils veulent sans contrepartie, maintenir le prix à payer la plupart du temps, ou le reformuler, si besoin en invoquant le caractère magique de l'univers de jeu pour justifier le prix à payer. La tactique doit rarement être une échappatoire. Tout est possible, on dit toujours oui ou oui mais aux joueurs, mais la réussite d'une prouesse tactique doit être conditionnée à un prix à payer, réaliste ou magique. Parfois cependant, il vaut mieux céder à un argument tactique pour sauvegarder la fluidité du jeu. On frappera la prochaine fois.

Braconnier : OK, j'ai échoué à tuer Ogre-biche, mais je reviendrai cette nuit le tuer dans son sommeil. Je suis un braconnier habitué à tuer ma proie en toute discrétion, Ogre-biche ne m'entendra pas arriver.
Confidente : C'est évident que tu te déplaces en toute discrétion. Cependant, la nuit, les horlas rôdent. Eux, ils peuvent te trouver si tu te déplaces, ils te trouveront quand tu reviendras du campement et ils te prendront ton ombre, alors tout le monde croira que tu es devenu un horla, tu seras mis au ban de l'humanité.
Braconnier : Je suis prĂŞt Ă  perdre mon ombre pour atteindre Ă  nouveau Ogre-Biche.
Confidente : Entendu, tu retrouves Ogre-Biche, au prix de ton ombre. Mais Ogre est une biche : si tu es taillé pour la discrétion, une biche est taillée pour entendre. C'est évident qu'elle t'entend arriver. Ogre-biche, Braconnier veux te tuer à nouveau, et toi que veux-tu ?
Ogre-biche : Je veux qu'il tombe amoureux de moi et m'Ă©pargne.
Confidente : Si vous persistez tous les deux, Braconnier te tuera, Ogre-Biche, mais il sera sûrement et définitivement amoureux de ta dépouille.

Connaître pour faire mal

† Mal connaître un personnage, c'est lui demander de sacrifier ce qui lui importe peu.
† Chercher à découvrir quels sacrifices lui demander : ce qui est important pour lui, son passé, ses inspirations, ses valeurs, ses handicaps (blessures, limites, personnes à charge...).
† Les handicaps font partie de sa personnalité. S'il finit par s'y attacher, ils deviennent sacrifiables.
† Poser ces questions à travers un figurant ou directement :
« Quelle est...
1 La personne que tu veux revoir ?
2 Ta plus grande crainte ?
3 Ton meilleur souvenir ?
4 Ta plus noire pulsion ?
5 Ta personne préférée ?
6 Ta priorité ? 
… Et pourquoi ? »

Donner pour reprendre

† Les personnages juste créés et ceux qui ont beaucoup sacrifié sont trop simples, n'ont rien à perdre, sont difficiles à défier, lassants à interpréter.
† Complexifier ces personnages.
† Poser des questions, le joueur étoffera en répondant.
† Faire des offrandes aux personnages :
1 motivations
2 ressources
3 quĂŞtes
4 raisons de vivre
5 attaches
6 relations
† Un figurant tombe amoureux du personnage, s'attache à lui ou lui offre son aide.
† Quand le personnage se sera attaché à ce que la destinée lui aura offert, lui demander de rendre toutes ces belles choses sous forme de prix à payer.
† Ne pas imposer des sentiments aux personnages, même sous forme de prix à payer, ou les reformuler comme des contraintes.
    « Braconnier, tu as tuĂ© Ogre-biche et tu es donc tombĂ© amoureux de sa dĂ©pouille. Tu es obligĂ© de la protĂ©ger et tu ne peux pas l'offrir en prix Ă  payer. »
† Amener des engagements :
    Le seigneur propose Ă  Braconnier de l'Ă©pargner, s'il devient son maĂ®tre-chien.
† Séduire le personnage par l'apparence ou le comportement d'un figurant.
    « Ce gibier reprĂ©sente tout que tu as jamais dĂ©sirĂ©. »
† Si ça ne prend pas, offrir autre chose.
† Les meilleurs attaches sont créées par les joueurs.

1-2 « Avec qui t'es-tu le plus attaché sur la route ? »
3-4 « Qu'est-ce qui est devenu précieux à tes yeux ? »
5-6 « Comment évoluent tes relations avec tes proches ? »

† Proposer au personnage de charger son cœur en lui présentant des opportunités de s'éloigner de sa quête, d'aggraver sa situation ou d'accomplir un acte contraire à ses valeurs.
    « Renarde, tu trouves un charnier de bĂŞtes que les chasseurs ont tuĂ© par ennui et ont laissĂ© lĂ  Ă  pourrir, sans mĂŞme prendre la peine d'en faire des trophĂ©es ou de la pitance. La seule carcasse encore comestible, c'est la carcasse du père renard qui t'a Ă©levĂ©e. Si tu la manges, tu pourras charger ton cĹ“ur. »


CONSEILS AVANCÉS

D.E.U.S Ex. Machina

1 D / Destin : Jouer le destin des personnages. Relier décors, figurants, intrigue à leurs quêtes par coïncidences et correspondances. Donner une quête à chaque figurant.
2 E / Émotions : Décrire émotions des figurants et décors. Demander ce que ressentent les personnages (de préférence par le biais d'un figurant).
3 U / Univers : Décrire des choses liées aux marqueurs Millevaux (1 forêt 2 ruines 3 oubli 4 emprise 5 égrégore 6 horlas)
4 S / Symboles : Décrire des choses liées aux symboles des personnages. Surtout prix à payer et offrandes, pour impliquer les personnages. Si panne d'inspiration, rechercher dans la pièce, la conversation, ses souvenirs, en extraire des symboles.
5 Ex / Explique : Dénouer les mystères, révéler liens entre personnages, utiliser des flash-backs ou des flash-forwards si besoin.
6 M / Machina : Refuser le deus ex machina. Imaginer des problèmes, laisser les personnages trouver des solutions. Si personnages passifs, figurants et décors peuvent offrir des solutions contre des prix à payer.

Principes d'improvisation

1 Réutiliser des péripéties d'anciennes aventures.
2 Co-construire avec les joueurs : leur répondre « oui », « oui mais... » ou « oui et... ».
3 Développer les détails auxquels les joueurs s'intéressent par leurs propositions et questions.
4 Recycler les éléments déjà apportés. Retravailler les mêmes thèmes et poursuivre les intrigues en cours au lieu de réinventer de nouveaux éléments.
5 Faire des pauses pour ruminer une idée. « Je dois réfléchir, concertez-vous sur vos priorités ou votre marche à suivre en attendant »
6 Lâcher prise. Vivre l'aventure au lieu de la raconter.

Tours invisibles

† Structurent improvisation, rythme, tension, écoute, implication des personnages, expression des joueurs.
† Les joueurs ignorent l'existence des tours.
† Ils parlent et agissent à leur gré.
† Quand ils parlent, se taire, écouter, répondre si nécessaire.
† Organiser son propre jeu en tours.
† Faire agir décor et figurants d'une façon qui concerne intimement un des personnages.
† L'impliquer dans un conflit qui va mettre en balance sa quête, ses valeurs et ses attaches.
† Ou lui poser des questions ou lui faire une offrande.
† Bref, consacrer du temps à ce personnage.
† Puis passer à un autre, dans le sens des aiguilles d'une montre, et ainsi de suite.
† Si hors de son tour, un joueur intervient pour une action sans rapport, lui dire qu'on va la résoudre plus tard (à son tour).
† Si nécessaire pour la fluidité, inverser les tours de deux personnages.
† Utiliser même si peu de joueurs !


ÉTOFFER L'UNIVERS

Intégrer les prix à payer dans l'univers ou dans le théâtre :

Si vous avez préparé un contexte avant de commencer à jouer, vous pouvez y inclure des monnaies ou des principes qui sont autant de prix à payer préfabriqués.

La Petite Obole : L'information sert de monnaie. On peut payer un service avec un renseignement, un souvenir, le récit d'un remords, d'un regret ou d'un rêve. Plus l'information est intense ou importante, plus elle permet d'obtenir une contrepartie importante.
La Grande Obole : Elle permet d'obtenir une contrepartie plus importante que la petite obole, mais on fait plus que confier une information à un acheteur : on la lui cède, de façon magique. On raconte son mariage, et c'est maintenant l'acheteur qui épouse votre promise. Ou alors l'information devient réelle, pour le meilleur, comme pour le pire. On raconte un cauchemar et celui-ci prend forme.
Le Pacte de sang : Deux personnes peuvent sceller un engagement par un pacte de sang. Si la personne rompt son engagement, elle peut mourir ou encourir une autre conséquence grave.

Flash-backs

† Utiliser pour définir une relation entre un personnage et un autre personnage ou un figurant.
† Les personnages ne contrôlent pas l'arrivée d'un flash-back.
† Ils peuvent cependant en provoquer un en utilisant des moyens magiques, ou simplement en fouillant dans leur passé.
† Initier le flash-back quand le personnage rencontre l'autre, ou y songe simplement.
† Prétexter l'oubli pour improviser une relation passée entre n'importe quelles personnes.
† Jouer le flash-back au présent. Les joueurs peuvent poser des questions, tenter des arrangements, jouer les conséquences précises de cette scène.
† Amener un dilemme moral dans le flash-back.
    « Renarde, tu as connu le seigneur par le passĂ©. Il t'a traquĂ© avec ta mère et ton frère, sauvageons comme toi. Il vous capture tous les trois. Il est prĂŞt Ă  tuer ta mùère et ton frère, mais par cruautĂ©, il te jette un couteau et te dit qu'il en Ă©pargnera un si tu Ă©gorge l'autre sous ses yeux. Acceptes-tu ce terrible marchĂ©, et si oui, qui est-ce que tu Ă©pargnes et qui est-ce que tu achèves ? »
† Annoncer des conséquences concrètes dans le présent, sans contredire ce qui a déjà été dit avant.
† Clause de vaudeville : Les autres personnages peuvent intervenir à leur guise dans ce flash-back. Ils se remémorent une partie de leur passé et découvrent qu'ils côtoyaient déjà le personnage à cet époque.
† Les personnage peuvent vivre ce flash-back comme un rêve lucide, explorer leur passé en dehors des révélations de la Confidente... quitte à en payer les conséquences.

Flash-forwards

† Utiliser pour permettre à un personnage d'explorer les conséquences possibles de son choix au moment d'un dilemme moral.
    « Braconnier, tu hĂ©sites entre laisser le seigneur te tuer et accepter d'ĂŞtre son maĂ®tre-chien. Voici le futur oĂą tu deviens son maĂ®tre-chien. Tu es Ă  la tĂŞte de la meute. La devineresse est toujours Ă  tes cĂ´tĂ©s pour t'exĂ©cuter si jamais tu faillis Ă  mettre Ă  mort les gibiers. Voici que ta meute capture Renarde. Que fais-tu ? »
† Jouer les flash-forwards au présent, comme les flash-backs.

Vertige logique

Sur un fonctionnement proche des flash-backs et flash-forwards dynamiques, la Confidente peut faire jouer des rêves ou des visions dynamiques et y amener des choix cornéliens avec des conséquences sur la réalité, ou encore rendre les flash-backs et les flash-forwards vraiment étranges, perméables avec le présent, ou existant sous forme de réalités autonomes où l'on pourrait se réfugier pour fuir ses responsabilités dans le présent.


COMPTES-RENDUS DE PARTIE
* : Partie enregistrée.

1. L'Autoroute des Larmes
(Un théâtre contemporain, joué en table ouverte, sans matériel, sans hasard et sans chiffre.)

2. La Carlingue *
(Test du théâtre sous-marin et passionnel d'Arjuna Khan, où l'on découvre le besoin de simplifier Inflorenza minima.)

3. Le Duel des Vanités
(Le cape et d'épées baroque et cruel porté à son pinacle avec Inflorenza minima.)

4. Retour du ViĂŞt Nam
(Un nouveau théâtre contemporain, quand traumatisme de la guerre et sombre passé s'emmêlent dans un même cauchemar végétal.)

5. Orgone House
(Un théâtre contemporain et sulfureux, joué en voiture, sans aucun conflit.)

6. L'inconnu *
(Animal, bois, mémoire, chasse, chair, sève : un théâtre qui tient en six mots, Inflorenza minima arrivé à son stade final d'épure, pour une histoire cruelle de mémoire et d'envie.)

7. L'autoroute des origines
(Deuxième test de L'Autoroute des Larmes, voyage lynchien et initiatique.)

8. Les Énervés de Jumièges
(Sans nerfs et sans parole, dériver sur la Seine, vivre encore, agir sans agir.)

9. Le Calendrier Lagunaire
(Quand Aimé Césaire écrit un scénario de jeu de rôle)

10. Lourdes
(Enseigner la maîtrise d'Inflorenza minima en se mettant à la place de joueur pour guider le meneur en mode tutoriel. Compte-rendu et maîtrise par Huldugarn, avec moi en joueur.)

11. Les offrandes de guérison
(Huldugarn nous confie comment s'est déroulé sa première partie de Millevaux, menée avec Inflorenza Minima, avec ses réussites et ses problèmes.)

12. L'ogre et le petit poucet
(Faire du jeu de rĂ´le en narratif pur avec un enfant de six ans.)

13. N'ayez pas peur
(Retour Ă  l'Autoroute des Larmes, du difficile Ă©quilibre entre ambiance et tension.)

14. La photographie
(Deux frères, un retour dramatique vers une ville radioactive, une séance intense à partir de rien.)

15. Aux grands maux les grands remèdes *
(Émotion au rendez-vous pour ce nouveau tutoriel d'Inflorenza minima, cette fois-ci enregistré, avec Valentin en meneur !)

16. Pompéi
(Vivre le dernier jour de Pompéi, à travers le temps, encore, toujours.)

17. Millecrocs *
(Pour cette séance radiophonique : la dangereuse quête du savoir dans une forêt hantée par nos monstres intimes.

18. Orchidée.
(Une fable poétique et déchirante pour cette première partie d'Inflorenza minima sans aucune préparation.)

19. L'Enfer de Dante.
(Grandeur et décadence de la famille Borgia dans un enfer Renaissance où le destin et le temps forment un labyrinthe empli de pièges, où petites et grandes histoires saignent ensemble.)


Outsider : Créativité, épanouissement et folklores personnels vus depuis la marge. http://outsider.rolepod.net/
http://www.facebook.com/folkloreoutsiderhttps://twitter.com/Outsider_Daily + Google + : Thomas Munier
https://twitter.com/Millevaux

Hors ligne

#63 14 Jan 2016 13:54

Thomas Munier
auteur de Millevaux
Inscription : 05 Feb 2008
Site Web

Re : [Inflorenza] Notes de dĂ©veloppement

INFLORENZA SCRIPTORIA

24006799149_c0709c72fb_o.jpg
crédits : Mark Auer, licence cc-by-nc, galerie sur flickr.com

Cette variante par kF est conçue pour le jeu épistolaire (mail, lettre, forum). Elle est libre de droits.

Règles express, mélange d'Inflorenza Minima, d'Inflorenza classique Carte Rouge et d'improvisation :

- on peut se lancer dans un conflit et Ă©chouer automatiquement pour gagner une phrase (Souffrance)

- on peut gagner automatiquement un conflit en sacrifiant une phrase (Sacrifice)

- terminer une instance sans conflit ne permet plus de gagner des phrases gratuites ; ça ne fait rien. On garde nos deux phrases déjà écrites mais il n'y en aura pas d'autres.

- une fois par personnage, on peut utiliser l'As de pique, qui permet de réussir un conflit sans sacrifice, et en écrivant une phrase en plus (Puissance).

- impossible d'empêcher les autres joueurs de mener à bien des actions potentiellement mortelles contre nous, ou de s'impliquer contre eux ; ils sont seuls maîtres à bord de leur instance

L'essentiel des règles est fait pour ne pas avoir à échanger de mails à l'intérieur d'une même instance : pas de conflits duel, pas d'accord à demander. D'ailleurs, tout ça se fait sans Confident, sans filet.

Comptes-rendus de partie :

1. Piano Massacre


Outsider : Créativité, épanouissement et folklores personnels vus depuis la marge. http://outsider.rolepod.net/
http://www.facebook.com/folkloreoutsiderhttps://twitter.com/Outsider_Daily + Google + : Thomas Munier
https://twitter.com/Millevaux

Hors ligne

#64 05 Jun 2016 17:07

Thomas Munier
auteur de Millevaux
Inscription : 05 Feb 2008
Site Web

Re : [Inflorenza] Notes de dĂ©veloppement

[Inflorenza Minima] Une critique du jeu par Valentin sous forme de rapport d'expérience de ses séances !

« Jouer à Inflorenza Minima m'a plus aidé à comprendre le narrativisme et ses mécanismes que l'ensemble des articles que j'ai pu lire sur Internet. »

22358608803_48ba2d30cf_n.jpg
crédits image : keightdee, thomas hawk, licence cc-by-nc, galeries sur flickr.com


Outsider : Créativité, épanouissement et folklores personnels vus depuis la marge. http://outsider.rolepod.net/
http://www.facebook.com/folkloreoutsiderhttps://twitter.com/Outsider_Daily + Google + : Thomas Munier
https://twitter.com/Millevaux

Hors ligne

#65 19 Jul 2016 09:13

Thomas Munier
auteur de Millevaux
Inscription : 05 Feb 2008
Site Web

Re : [Inflorenza] Notes de dĂ©veloppement

[Inflorenza Minima] Une aide de jeu par Axel Tentacle !

28406818455_a49bc1d744_z.jpg

A télécharger en grande taille ici.


Outsider : Créativité, épanouissement et folklores personnels vus depuis la marge. http://outsider.rolepod.net/
http://www.facebook.com/folkloreoutsiderhttps://twitter.com/Outsider_Daily + Google + : Thomas Munier
https://twitter.com/Millevaux

Hors ligne

#66 19 Jul 2016 09:21

Peggy
membre
Inscription : 11 Dec 2015

Re : [Inflorenza] Notes de dĂ©veloppement

ouais  j'aime bien  yes

Hors ligne

#67 19 Jul 2016 17:42

Thomas Munier
auteur de Millevaux
Inscription : 05 Feb 2008
Site Web

Re : [Inflorenza] Notes de dĂ©veloppement

Merci pour lui ! Je trouve aussi que toutes les informations importantes, celles que j'ai l'habitude de noter quand je déroge à la philosophie sans matériel, sont présentes sur cette fiche. Et puis il y a des hexagones, que demande le peuple ? :)


Outsider : Créativité, épanouissement et folklores personnels vus depuis la marge. http://outsider.rolepod.net/
http://www.facebook.com/folkloreoutsiderhttps://twitter.com/Outsider_Daily + Google + : Thomas Munier
https://twitter.com/Millevaux

Hors ligne

Pied de page des forums