Le forum officiel de SOMBRE
Terres Etranges

Sombre Cthulhu DDR Millevaux Forums Liens

Vous n'êtes pas identifié(e).

Annonce

Liens utiles (et cliquables) >>> COMMANDER Sombre ++ SOUTENIR sur Tipeee ++ INVITER l'auteur

#161 01 Aug 2013 01:00

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : J'ai mené un scénario non officiel

Merci pour tes réponses et les précisions dans ton CR, elles sont vraiment très cool, mais, et là je mets ma casquette de modo :

Évite de faire des corrections aussi importantes dans un vieux post sans les identifier clairement car le fil de discussion y perd en intelligibilité.

Quand tu fais de grosses modifs comme ça, ajoute une petite note en bas de post pour dire ce que tu as changé dans ton message initial. Ou alors, plus simplement, fais un nouveau post.

Merci tout plein.


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

Hors ligne

#162 01 Aug 2013 07:46

Arjuna Khan
membre
Inscription : 26 Apr 2013

Re : J'ai mené un scénario non officiel

Ok j'ai rajouté un edit mais le prochain coup je ferais un nouveau post ouais ça sera plus simple.

Hors ligne

#163 01 Aug 2013 09:37

Gauvain
membre
Inscription : 02 Apr 2012

Re : J'ai mené un scénario non officiel

Apprenti MJ a écrit :

Maman suit le mouvement et se fait déchiqueter par les voitures.

J'adore. rock

Hors ligne

#164 05 Aug 2013 17:35

Seb
membre
Lieu : Montpellier-Paris
Inscription : 14 Aug 2007

Re : J'ai mené un scénario non officiel

Pour Pika, j'utilise effectivement les PNJ alliés comme des boucliers, ils en prennent en général plein la gueule à la place des PJ, avec deux exceptions:
1/ un pj fait de la merde, mauvaises idées ou mauvais jets, je tacle en attaquant le pj gentiment*

2/ le joueur fait de la merde, je tacle sans ménagement, je tolére tout à ma table mais pas les gens qui ne respectent pas le contrat en cours.

3/ les PNJ alliés ont des liens avec les PJ, c'est antiproductif de crever la soeur de l'un des pj qui lui est dévoué, il vaut mieux la blesser et la laisser agoniser dans un trou, c'est mieux si le tueur lui laisse son portable à portée de râles...

* vous vous rappelez mon schéma de progression dans l'horreur? la létalité des Antagos suit le même concept, les dégats sont automatiquement plafonnés au début du scénar, soit parce que le méchant envoie des sbires (Le Baiser) soit il n'est pas assez puissant (Le Voyageur), soit pour attendrir la viande, il retient ses coups (tous les autres...), lors de cette phase, les PNJ alliés eux en prennent plein la gueule, exécutions sommaires, massacres généralisés ne sont là que pour mettre les PJ dans le bain! 2° tout le monde est à égalité, c'est open-bar!

Hors ligne

#165 21 Aug 2013 10:53

gabz
membre
Lieu : Lyon
Inscription : 21 Jul 2013
Site Web

Re : J'ai mené un scénario non officiel

le Contexte :

gabzeta sur casusNO a écrit :

cette semaine j'ai eu le plaisir de mener la grande initiation familiale au Jdr : le père (68ans), mes deux frères, ma sœur, un beau-frère, une belle sœur... seuls mes frères avaient déjà joué... on a fait une partie de SOMBRE : ses règles minimalistes et ses excellentes cartes de personnalités ont mis tout le monde dans l'ambiance, puis j'ai lâché les pjs en mode survival sur une île... pas si déserte !  la partie a duré deux heures et c'était très bien, ils ont aimé (et ils sont tous morts). c'est la première fois que je menais avec 6 joueurs : content !

Une île (pas assez) déserte.
Survival insulaire. Scénario pour Mirage épouvante adapté à Sombre.

Neuf prétirés sont dispos dans le scénar de Mirage Epouvante. J’ai utilisé leurs descriptifs tels quels, agrémentés d’un avantage, d’une faiblesse et d’une personnalité de Sombre.

Les voici, je mets un descriptif pour l’exemple, les autres sont tous dans le PDF de mirage épouvante.
Ceux qui ont un nom sont ceux qui ont été choisis par les PJs

Policier à la retraite (Harry Bosch)
Rassure-toi fils, j'suis pas encore fini. C'est vrai que je ne suis plus aussi performant qu'à ma grande époque, quand je traquais la racaille, mais j'ai encore suffisamment de jus pour être dans la course. Sans compter
que les années passées dans les rues m'ont donné une expérience qui pourra être utile pour nous sortir de ce merdier. Passe devant, je te suis.

Tir, invalide - Méthodique

Journaliste de faits divers

Sommeil vigile, drogué - Cynique

Médecin
endurci, chétif - Affectueux

Bizness woman (Trish randall)
Chanceux, phobique - Arrogante

Medium (Brad Billwide)
Medium (ou artiste), hostilité animale - Exentrique

Baroudeur (Ted burned)
Ambidextre, panne - discipliné

Etrangère
Sommeil vigile, dévouée - Prudente

religieux fanatique
Fort, code conduite. Conformiste

Gosse de riche (sean rockfeller)
protecteur, somnambule - Irritable

Jeune fille (samantha Ike)
Objet, panique - Impulsive

PNJs
Curtis Wald PNJ 9
crasseux, paranoïaque, incohérent, alcoolique

Naufragés sauvages PNJ 10
enragés. cannibales

Ambrose Mos PNJ 12
Sadique, tir, cannibale


Pitch : Les Pjs sont victimes d’un crash aérien qui s’échouent sur une île tropicale. Ils se font attaquer par une bande de déguenillés anthropophages (des anciens naufragés devenus fous) et doivent tenir jusqu’à l’arrivée d’un hélicoptère de secours. Les pilotes de l’engin se font surprendre par les sauvages et les pjs doivent infiltrer leur camp et récupérer le pilote qui n’a pas encore été mangé, le seul à pouvoir les faire quitter l’île.

Scène 1 : l’avion se crashe dans l’océan à proximité d’une île, les pjs doivent rejoindre la rive à la nage. (coche esprit) Jet de corps. ceux qui échouent sont blessés par des requins.(-1pt) Une fois sur la rive un orage éclate et les pjs s’installent dans une clairière proche de la plage et y passent la nuit. Autre jet de corps. Ceux qui échouent m'arrivent pas à dormir et perdent un pt.

Scène 2 : Le lendemain, retour sur la plage. Les pjs croisent un couple de rescapés, comme eux. Puis un autre groupe sort de la forêt. Déguenillés et sales, la dizaine d’individus s’attaque brutalement au couple venu à leur rencontre et les dépècent sous les yeux des pjs. (coche esprit). Ces derniers s’enfuient dans la forêt poursuivis par les agresseurs.  3 pjs ratent leurs jets de corps :
L’artiste s'empêtre le visage dans une toile d’araignée et se fait piquer. Une lame de scir rouillée vient se planter dans l’arbre à quelques cm de lui. Un enragé surgit des arbres et se précipite sur lui. Le pj sors vainqueur du bref combat en se défendant avec une pierre.
Le baroudeur court et se retrouve vite ralenti dans une zone marécageuse. il manque de marcher sur un serpent. Il se saisit d’un bâton pour le chasser quand il entend des cris à côté.
Le journaliste à la retraite s’est enfoncé dans un massif de ronces. Il perd un point de corps, mais ses deux poursuivants ne le suivent pas dans les épineux et contournent le massif.
Ils tombent alors sur l’artiste et s’attaquent à lui. Ce dernier est sauvé par l’intervention du baroudeur qui n’était pas loin.

Scène 3 : Pendant ce temps, les trois autres pjs (jeune femme, gosse de riche et bizness woman)  qui ont réussi à prendre un peu de distance se retrouvent en bas d’une petite ravine, au pied d’un monticule rocheux criblé de grotte. Un petit animal rôtît à la broche sur un foyer au pied de l’une des grotte, qui déborde de tout tas de bazar et d’ordures (plastiques, conserves). Au sommet des rochers, un homme observe le ciel avec des jumelles. Le bruit d’un moteur vrombissant se fait entendre. La jeune femme se précipite là-haut et fait de grands gestes à l’avion de passage au dessus de l’île, mais celui-ci fait demi tour et disparaît à l’horizon… (coup au moral, 1 point d’esprit). Le type qui avait les jumelles est un vieux barbu sale qui tient un discours pas très cohérent. Il était apparemment passager d’un avion qui s’est crashé sur l’île. Un prisonnier convoyé à bord a pris l’ascendant sur les survivants pour les embrigader jusqu’à la folie homicide e et cannibale. Le barbu, Curtis Wald, survit, lui de son côté.
Le vieux fou descend du monticule vers sa grotte et y retrouve la femme d’affaire qui a mangé une partie du lapin qui rôtissait là. Il s’énerve et part fouiller sa grotte. Il en ressort avec un fusil à pompe ! Il menace la femme quand les autres rescapés surgissent du haut de la ravine. Le journaliste à la retraite trébuche en descendant et termine sa descente en roulé boulé. Les deux autres descendent et voient le vieux fou qui gesticule comme un dingue en les interpellant. L’artiste (rate son jet) tombe dans une fosse couverte de branchages. le vieux fou grommelle de rage qu’on lui ai détruit son beau piège ! puis des sauvages font leur apparition, mais le vieux les tient à distance d’un coup d’un ou deux coups de fusil.
A nouveau un bruit de moteur qui vient du ciel ! Les pjs escaladent le rocher et voient un hélicoptère lourd qui survole le lieu du crash, il finit pas se poser sur la plage, mais les enragés viennent à sa rencontre et arrachent les 2 pilotes de l’appareil pour les entraîner dans la forêt…

Scène 4 : Au pied de la grotte, la question de la nourriture, du fusil et du sort du vieux fou occupe le groupe jusqu’à la tombée de la nuit. Puis ils décident d’aller rejoindre l’hélicoptère pour s’enfuir. Arrivés à la plage, ils sont repérés par des sauvages : 3 pjs réussissent (leur jet) à monter à bord de l’hélico, désormais en partie immergé par la marée. Le baroudeur fait démarrer l’engin, mais l’artiste tombe à l’eau au moment du décollage et le paye de sa vie. En bas, le gosse de riche se fait déchiqueter et le policier qui ralenti la horde avec le fusil fini par se faire submerger.

Final : tandis qu'ils survolent l’océan, les trois survivants pensent enfin avoir échappé au pire… Mais c’est sans compter sur un dernier enragé qui surgit de la soute et s’attaque aux passagers ! La jeune fille  est tuée, la bizness woman est trop gravement blessé pour se battre, le baroudeur lui laisse alors les commandes pour se charger de l’agresseur… Malheureusement on se s’improvise pas pilote (2 jets manqués) et l’hélicoptère va s’écraser dans les flots, ne laissant aucun rescapé…

Debrief
La partie a duré 2 heures. Comme il était tard, je n’est pas lancé les pjs sur la scène 5, à savoir l’infiltration du village cannibales pour y récuperer un pilote vivant. je les ai laissé conduire l’hélico, le baroudeur était parti du principe qu’il pouvait piloter.

Les plus : c’était l’initiation de la famille au JDR, et ils ont apprécié la partie, la simplicité des règles, les personnalités…

les moins : un de mes frères qui a déjà joué aurait préféré plus de roleplay, mais j’étais parti sur de l’action trépidante vu que tous les autres étaient débutants et pas trop à l’aise avec l’idée de jouer un rôle.
Un joueur à eu l’impression que je forçais un peu la main pour qu’il n’y ai pas de survivants… A méditer :)

je n’ai pas géré les premiers combats BZB, j’ai eu peur que les pjs crèvent trop vite…Je crois que j’ai du mal a assumer cette règle de dégâts variable !

A part ça c'était top ! rock

Dernière modification par gabz (21 Aug 2013 10:56)

Hors ligne

#166 21 Aug 2013 19:18

Gauvain
membre
Inscription : 02 Apr 2012

Re : J'ai mené un scénario non officiel

Très sympa ta partie. Il s'est vraiment passé plein de trucs en seulement deux heures !

gabz a écrit :

je n’ai pas géré les premiers combats BZB, j’ai eu peur que les pjs crèvent trop vite…Je crois que j’ai du mal a assumer cette règle de dégâts variable !

Mine de rien Sombre offre pas mal d'outils pour épargner les PJ, ou tout du moins contrôler leur agonie :
# Les Groupes, qui ont des dégâts assurés mais peu importants (1-3/Tour).
# Les antagonistes ayant des armes de fortune (dégâts fixes de 1-3).
# Les antagonistes de niveau 8-9 qui sont incapables de sécher un PJ en un coup et ratent relativement souvent leurs attaques.

Hors ligne

#167 22 Aug 2013 10:28

gabz
membre
Lieu : Lyon
Inscription : 21 Jul 2013
Site Web

Re : J'ai mené un scénario non officiel

oui, merci je vais faire attention à ces carrac; surtout que le prochain scénar que je suis entrain de préparer repose sur des combats sans échappatoire... A bien doser donc !

Hors ligne

#168 22 Aug 2013 23:14

Seb
membre
Lieu : Montpellier-Paris
Inscription : 14 Aug 2007

Re : J'ai mené un scénario non officiel

Tout à fait d'accord avec Gauvain, on a de nombreux outils à disposition... la difficulté de Sombre, c'est de savoir à quoi correspond le niveau et les traits d'un antago par rapport aux Pj et à ton scénar, si tu sors un niveau 15 à 5 min du départ, c'est too much mais si tu dégaines des cannibales moisis, ça passe...
Après il faut savoir si des cannibales moisis sont ou pas horrifiques, je te dis ça d'autant plus que je méne une version alternative de l'Ile, un scénar imaginé par... (Tlon Uqbar, non?), il ne faiyt pas abuser de ce style d'Antagos et à la base de tout, il faut savoir si tu veux jouer Horreur ou Pulp, l'aventure tire plus sur le Pulp. Johan  a fait un excellent article à ce propos dans le N°2 du fanzine, je t'en conseille la lecture.

Hors ligne

#169 23 Aug 2013 14:39

gabz
membre
Lieu : Lyon
Inscription : 21 Jul 2013
Site Web

Re : J'ai mené un scénario non officiel

merci Seb pour ces remarques, sache que j'ai eu l'occasion de tester tes propres cannibales moisis -mais horrifiques quand même- lors de ta table de "l'île" à octogones l'an dernier. yes
j'ai lu l'article dans sombre 2 dont tu parles et il est effectivement assez éclairant sur la différence d'ambiance entre aventure et horreur.
la gestion des combats et des antago va être particulièrement importante dans le scenar que je suis entrain d'adapter d'une nouvelle : une île (encore) et des chimpanzés très agressifs... Je vais poster ça dans la section WIP au fur et à mesure de mon travail pour avoir vos avis éclairés sur l'équilibrage et tout ça...

Hors ligne

#170 27 Aug 2013 01:28

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : J'ai mené un scénario non officiel

gabz a écrit :

Scénario pour Mirage épouvante adapté à Sombre.

Excellent !

On a déjà eu du Kult, du Cthulhu, du Notre tombeau et de l'Esteren à la sauce Sombre, c'est très cool d'avoir maintenant du Mirage.



les pjs s’installent dans une clairière proche de la plage et y passent la nuit. Autre jet de corps. Ceux qui échouent m'arrivent pas à dormir et perdent un pt.

Dans cette situation, tu n'as pas besoin de demander de jets. Y'a pas de stress extrême donc inutile de sortir les dés. Suffit juste de décrire une mauvaise nuit et de distribuer une Blessure par attrition à tout le monde à cause de la fatigue.

L'un des fondamentaux de Sombre est : quand on se bat, on jette des dés. Le reste du temps, on cause.



La jeune femme se précipite là-haut et fait de grands gestes à l’avion de passage au dessus de l’île, mais celui-ci fait demi tour et disparaît à l’horizon… (coup au moral, 1 point d’esprit).

Très bien, ça.



Déguenillés et sales, la dizaine d’individus s’attaque brutalement au couple venu à leur rencontre et les dépècent sous les yeux des pjs.

puis des sauvages font leur apparition, mais le vieux les tient à distance d’un coup d’un ou deux coups de fusil.

Méfie-toi de ce genre de scènes parce que l'EvE (PNJ contre PNJ), c'est le Mal. Ça met tes joueurs en position de spectateurs et ce n'est pas bon, narrativement et ludiquement parlant. Rapporté au jeu vidéo, c'est de la cinématique. Pas super interactif, si tu vois ce que je veux dire. Moi perso, j'essaie d'y recourir le moins possible.



Malheureusement on se s’improvise pas pilote (2 jets manqués) et l’hélicoptère va s’écraser dans les flots, ne laissant aucun rescapé…

En fait, dès le premier jet raté, c'est plié car l'échec est définitif (S1 p 5).



Un joueur à eu l’impression que je forçais un peu la main pour qu’il n’y ai pas de survivants…

Qu'est-ce qui lui a donné cette impression ?



Pour ce qui est de la gestion de la puissance des antagos, Gauvain parle d'or dans son post : c'est exactement ce qu'il faut faire. Et tant que j'y suis, j'ajoute une technique supplémentaire à l'éventail de ses propositions :

+ Les Désavantages permettant de brider les antagos.

Snow par exemple n'attaque pas à distance, tandis que Junior, bien que PNJ 11, meurt à la sixième Blessure (S1 p 11).

Dans Bring me sun (le scénar publié dans Di6dent), les goules font, grâce à un Avantage, des dommages fixes à mains nues lorsqu'elles ressuscitent. Après la résurrection, l'Avantage ne marche plus, ce qui les oblige à s'armer pour infliger des Blessures (mais leurs dommages sont alors ordinaires).

De manière générale, les Traits sont hyper pratiques pour customiser les antagos. Faut pas en abuser cela dit parce que s'il y en a trop, ça devient difficile de se souvenir de tous durant les combats (pour t'aider, faut noter les intitulés des dits Traits sur les cartes des PNJ).


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

Hors ligne

Pied de page des forums