Le forum officiel de SOMBRE
Terres Etranges

Sombre Cthulhu DDR Millevaux Forums Liens

Vous n'êtes pas identifié(e).

Annonce

Cliquez pour COMMANDER Sombre, SOUTENIR le jeu sur Tipeee, ou INVITER l'auteur à un événement.

#71 25 Sep 2018 14:13

Thomas Munier
auteur de Millevaux
Inscription : 05 Feb 2008
Site Web

Re : Millevaux Sombre, scĂ©narios disponibles

[Extraits] La Guerre des Miasmes, un scénario d'horreur épidémique pour Millevaux Sombre !

"Lugdunum la Grise, Lugdunum la Maudite. Le dernier bastion de civilisation des Terres Franques est en proie au pire des fléaux, la Chienlit. Qui a répandu la maladie dans la ville ? Est-ce le mystérieux Épidémiarque ? Les Horlas, monstres surnaturels issus des plus noires superstitions sont-ils également impliqués ? A l'heure où tous les hommes encore sains désertent la ville, vous êtes les soldats qui restent pour trouver la source de l'épidémie et éradiquer les responsables."

"La Chienlit :
Cette forme mutante de la peste bubonique n’existe qu’à Millevaux.  Son mode de transmission est sujet Ă  toutes les spĂ©culations. Elle semble  puissamment contagieuse. Ses symptĂ´mes se dĂ©veloppent avec une rapiditĂ© fulgurante. Les premiers bubons apparaissent entre quelques minutes et quelques heures après la contamination. La plupart des personnes infectĂ©es dĂ©cèdent au terme de quelques jours."

"Cathédrale :
Splendeurs des vitraux, arches effondrées, flèches décapitées. L'édifice sacré est devenu le repère des Expiatistes. Écrin pour leur folie."

"Capitaine Vercingétorix
1. Va commettre une erreur monumentale.
2. Vieux compagnon d’aventures du Professeur Dubizarre.
3. A toute la confiance du Vénérable.
4. Dame Arsenic brigue son poste de leader."

"Baal-Zebub est une Déité Horla, c'est-à-dire un Horla qui a atteint un stade quasi-divin. C’est un essaim de mouches doté d'un esprit-ruche. Ces mouches peuvent se séparer de l'essaim, agir en tant qu'organes de Baal-Zebub et lui retransmettre ce qu'elles voient par les centaines d'ocelles de leurs yeux d'insectes. "

"Crovandre est une truie. Elle ne se déplace nulle part sans de hideux petits porgrelets grisâtres pendus à ses mamelles. Ses chairs flasques et adipeuses pendent sur elle alors que sa peau trop élastique fait saillir sa colonne vertébrale. Cette truie pelée est maculée de bubons verts qui éclatent régulièrement. Les dents, les gencives et les mâchoires de Crovandre sont noires de nécrose. Cet animal pourrit sur pied. "

"Structure dramatique :
C’est un scénario d’aventure horrifique. Les PJ sont hauts en couleur et ce sont des braves qui ne reculeront pas devant leur mission. S’ils viennent à mourir, ce sera en se sacrifiant pour la lutte contre la Chienlit et les Fidèles des Miasmes."

41453699742_4b66557c6b_o.jpg
crédits : cleanzor, père ubu, sinner photography_micro, licence cc-by-nc, galeries sur flickr.com


Auteur de Millevaux.
Outsider. Énergie créative. Univers artisanaux.
Ma page Tipee.

Hors ligne

#72 13 Oct 2018 09:42

Thomas Munier
auteur de Millevaux
Inscription : 05 Feb 2008
Site Web

Re : Millevaux Sombre, scĂ©narios disponibles

[Extraits] Eux, un scénario pour Millevaux Sombre sous forme d’escape-room survivaliste dans une Angleterre glauque et fanatique !

Avertissement : contenu choquant (trigger warning après l'image)

26540807244_aa6c069043_z.jpg
crédits image : bemep, fouquier, Kotomi, JMVerco, mikkashar, peterjr1961, publicenergy, licence creative commons, paternité, usage non-commercial. Galeries sur flickr.com

Trigger warning : nudité, morbidité, nécrophilie, mutilations génitales, génocide

"L'égrégore fait alors revenir tous ces morts à la vie. Ils réduisent les catholiques en esclavage, ils les forcent à défiler enchaînés, à embrasser des cadavres nus. Quand ils sont las de ces jeux, ils les exécutent. Eux, ce sont les fantômes des protestants. Des morts-vivants mutilés, blêmes et muets."

" + Ses branches sont toutes en hauteur. Des objets d’opprobre y sont suspendus. Une collection de casseroles cabossées, une lampe à pétrole de naufrageur, une culotte souillée de sang, un sac à sapin, un trophée de cornes de chevreuil symbolisant le cocufiage, un couteau ayant servi à un crime passionnel, un sapin désodorisant.
+ À cause de l’égrégore, les branches portent aussi des fruits monstrueux. Cœurs palpitants, horloges, stérilets.
+ Quatre pendus sont suspendus aux branches de l'arbre. Deux hommes et deux femmes. Difficile de leur donner un âge à cause de leur état de putréfaction. Une femme est tournée vers l’église, l’autre vers le cairn. Un homme fait face à la porte de l’enclos, l’autre à l’opposé. Les pendus mâles ont été castrés post-mortem. Le vent fait tourner les pendus comme des girouettes morbides."


"Femmes, hommes, enfants, vieillards. Yeux laiteux. Leur corps portent les stigmates d’une mort atroce, injuste. Leur meneur est un homme qui avait brûlé vif dans l’église. Il est nu et sa peau n’est que cloques. Une femme enceinte avec une hache plantée dans le ventre. Un pasteur au crâne défoncé par des chevaux. Des enfants qui tiennent leurs viscères et semblent demander pourquoi. Ils sont dans l’état de décomposition qu’ils avaient au moment de s’éveiller, cet état ne progresse plus. Certains sont presque intacts, comme ces petites filles mortes dans la crypte, asphyxiées par les gaz de l’incendie."

"Une religieuse catholique en robe noire et blanche, la tête surmontée d'une coiffe. Ses joues sont couperosées et ses lèvres plissées. Elle semble avoir employé sa vie à des travaux de force car elle est de corpulence athlétique. Les épaules larges, les membres solides."

"Les PJ peuvent ressentir l'égrégore des lieux. Ils sont pris de violents maux de tête. L'endroit est maudit. J'explique que les PJ ont conscience que l’endroit est maudit. S’ils restent là, ils vont perdre la raison très rapidement. Je décris chaque élément du décor que peuvent voir les PJ, je réponds aux questions des joueurs. Eux délient les PJ et les poussent avec leurs lances à l'intérieur du cairn. Eux quittent ensuite l'enclos et referment le portail. On ne les voit plus. Je décris ensuite les prisonniers enchaînés à la dalle. La sorcière est en train de marmonner sa prière en langue putride. Le fou chantonne en boucle : « Chacun veut sa part de bonheur ». Puis la sorcière s'exclame : « J'ai imploré la clémence de l'arbre. Cela va fonctionner quelques minutes. Libérez-nous et fuyons ! Ni l'arbre ni Eux ne patienteront très longtemps avant de nous mettre en pièces ! ».

"+ Au lieu de tenir le compte de l’égrégore sur la carte de PNJ de l’arbre d’opprobre, j’utilise parfois des jetons que je jette dans une coupelle au centre de la table, un jeton par point d’égrégore accumulé. Ou encore, je demande à chaque joueur de jeter un jeton dans la coupelle quand il coche un cercle d’Esprit. Chaque tintement de jeton dans la coupelle fait monter la pression. À la fin, la coupelle est tellement remplie qu’elle déborde. C’est une technique inspirée du jeu de rôle Innommable de Christoph Boeckle."


Auteur de Millevaux.
Outsider. Énergie créative. Univers artisanaux.
Ma page Tipee.

Hors ligne

Pied de page des forums