Le forum officiel de SOMBRE
Terres Etranges

Sombre Cthulhu DDR Millevaux Forums Liens

Vous n'êtes pas identifié(e).

Annonce

HOTLINE ++ COMMANDER Sombre ++ CONSEILS d'achat ++ SOUTENIR sur Tipeee ++ INVITER l'auteur

#91 20 Mar 2012 20:28

El Medico
membre
Lieu : Montrouge
Inscription : 20 Mar 2012

Re : Quickshots Classic

Pour apporter mon p'tit caillou Ă  l'Ă©difice,

Pour moi c'était une très chouette partie. J'avoue que je venais assez circonspect quand au principe du quickshot (en rôliste de la vieille école, je pense) mais malgré tout intrigué. Je dois avouer que le concept est vraiment sympa, avec un plaisir nouveau et une implication des joueurs sans mesure par rapport à un partie classique. Je pense que j'ai en fait retrouvé un peu de ce plaisir que j'ai quand j'écris un scenar en tant que Mj, avec la possibilité de le vivre comme joueur juste ensuite, même si on y perd un peu l'effet de surprise et de découverte. Mais ça cadre bien avec le côté "cinématographique" de Sombre, un peu comme si on avait vu des bouts de bande-annonce avant la partie. Ca donne le petit truc sympa en plus (J'ai envie de comparer avec les séquences d'introduction ou de "séquence méchants" de certains scénarios de Star Wars).

Côté technique, le système est impec. Simple comme il faut pour le rythme, mortel comme il faut pour l'ambiance. Après il est vrai que comme pour tout jdr, ça tient beaucoup au Mj.
Le concept des évolutions de personnalité ("arc psychologique" j'ai bon ?) est très bien vu.
A ce sujet, ce qui m'intrigue (quand je regarde en arrière) c'est que les règles de Sombre ont un côté "simulation" ultra-simple et un côté "psychologique" plus développé, exactement à l'inverse des jdr de l'origine issus du wargame (D&D, tout ça).
Evolution (culturelle ?) amusante quand on considère (-ait?) encore le jdr comme un truc de geek fan de chiffres et de sciences mais inaptes aux relations sociales.

Bref, une chouette partie.
Et El Medico s'en sort toujours.

Hors ligne

#92 20 Mar 2012 21:08

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : Quickshots Classic

Merci pour les mots gentils, ça fait bien plaisir à lire.



El Medico a Ă©crit :

"arc psychologique" j'ai bon ?

Ouaip. yes



on considère (-ait?) encore le jdr comme un truc de geek fan de chiffres et de sciences mais inaptes aux relations sociales.

HĂ©, faut de tout pour faire un monde rĂ´liste. bcwink


Sérieusement : je suis de ceux qui pensent que le jdr a vocation à s'adresser à tout le monde. Aux geeks bien sûr, mais aussi à plein d'autres catégories de la population. C'est un vrai pur truc cool que les geeks ont à offrir au monde.

Mais tu sais, je suis moi-même un rôliste très old school à la base. J'ai évolué dans ma pratique à mesure que je développais Sombre. Pas par goût de la hype indie ou que sais-je, uniquement par souci d'efficacité.

Mon boulot ces dernières années, ça a été de trouver les moyens narratifs et techniques de réaliser l'ambition de mon jeu : se faire des films d'horreur imaginaires autour d'une table. Et j'ai été le premier surpris de constater que certaines recettes classiques, que j'utilisais depuis mon adolescence et tenais donc pour acquises, étaient en fait suboptimales.

Clairement, le playtest et le jeu en convention m'ont beaucoup apporté. Je ne suis plus le rôliste que j'étais avant de mettre sérieusement à Sombre.



El Medico s'en sort toujours.

La preuve. bccool


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

Hors ligne

#93 20 Mar 2012 21:17

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : Quickshots Classic

Sur Opale, Le Passeur (Nicolas Henry) a Ă©crit :

Franchement super satisfait de la partie : le quickshot c'est ze invention, je trouve qui donne la griffe de Sombre (il faut gérer derrière quand même, je suppose que ça s'exerce).
Le côté mortel du jeu en fait un one-shot décomplexé et jubilatoire, sans autre enjeu que la cinématographie du jeu. Bref, ça claque.
De l'autre côté, je trouve que tous les joueurs ont géré en en faisant des tonnes mais non en fait et j'ai été impressionné par le "pas de temps morts" de la partie, c'est fluide, ça coule tout seule jusqu'au gouffre où tout le monde meurt en hurlant.
Sweet...


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

Hors ligne

#94 20 Mar 2012 21:34

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : Quickshots Classic

Merci pour les compliments, ça fait vraiment plaisir à lire !



Le Passeur a Ă©crit :

le quickshot c'est ze invention, je trouve qui donne la griffe de Sombre

Écoute, c'est ce que je suis en train de me dire aussi.

Au départ, je n'en étais pas du tout convaincu. Ce format, c'était juste pour moi une façon de multiplier et varier les playtests sans avoir besoin de produire trop de scénarios (j'écris trèèès lentement, c'est une pitié). Je m'étais dit que c'était bien con de ne pas tirer parti des spécificités de mon jeu (créa technique ultra rapide, références cinématographiques connues, pas d'univers dédié) pour mener plus souvent.

Mais à l'usage, je suis en train de réaliser que le quickshot est, justement du fait des dites spécificités de Sombre, la pente naturelle du jeu. Du coup, je suis en train de travailler sur un article pour la revue, où j'expliquerai en détail comment je m'y prends à ma table. Je le publierai sans doute dans Sombre 3.



(il faut gérer derrière quand même, je suppose que ça s'exerce)

Oui, c'est comme tout. Y'a pas de secrets, faut forger pour devenir forgeron.

J'ai une douzaine de quickshots dans les pattes et clairement, je suis meilleur aujourd'hui que je ne l'étais quand j'ai commencé. L'expérience personnelle est irremplaçable.

Mais il y a aussi des techniques, dans le cadrage du brainstorming et la maîtrise. C'est de ça que je causerai dans mon article.


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

Hors ligne

#95 20 Mar 2012 22:51

Seb
i'll be back
Lieu : Montpellier-Paris
Inscription : 14 Aug 2007

Re : Quickshots Classic

Brainstorming et Maitrise ne sont pas spécifiques au format Quickshot,.

Personnellement, je fais faire un gros brainstorming à mes joueurs pour avoir un bon groupe qui va le déchirer, eux fournissent le groupe et les persos, moi le décor et les Antagos, je trouve ça honnête...

Ce qui est spécifique, c'est de travailler cette partie avec les joueurs (décor et Antagos) je trouve la remarque d'El Medico très judicieuse, ce serait comme de voir le trailer d'un film, je crois que l'analogie est vraiment bonne. J'ai putain de hâte de pouvoir lire tes conseils sur cette partie, Johan, pour proposer ce format à mes joueurs et...


...peut-être passer un peu plus souvent de l'autre côté de la tronçonneuse!

Dernière modification par Seb (20 Mar 2012 22:53)

Hors ligne

#96 20 Mar 2012 23:16

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : Quickshots Classic

Seb a Ă©crit :

Brainstorming et Maitrise ne sont pas spécifiques au format Quickshot,.

Oui, tout Ă  fait !

Ce que je dis juste, c'est qu'il y a des techniques spécifiques de maîtrise et de cadrage de brainstorming dans la perspective d'un quickshot. Rien de révolutionnaire non plus, hein. Je ne prétends pas du tout réinventer l'eau tiède rôliste. Juste, c'est un type particulier d'impro ludique. Suffisamment particulier pour, à mon avis, justifier un article.



Personnellement, je fais faire un gros brainstorming à mes joueurs pour avoir un bon groupe qui va le déchirer, eux fournissent le groupe et les persos, moi le décor et les Antagos, je trouve ça honnête...

Clairement, ça l'est.

Mais c'est quand tu leur files l'ensemble à développer (même si les antagos ne sont qu'esquissés) que tu te rends compte à quel point tous ces éléments sont imbriqués.



je trouve la remarque d'El Medico très judicieuse, ce serait comme de voir le trailer d'un film, je crois que l'analogie est vraiment bonne.

En fait, elle est de moi. bcbig_smile

Je l'ai utilisée durant la séance, lors du débriefing je crois, pour expliquer en quoi cela ne posait pas du tout de problème que les joueurs connaissent à l'avance les jalons essentiels du scénar.

C'est hyper raccord avec le référentiel de Sombre (le ciné horrifique) parce que, entre les bandes annonces, le bouche à oreille et les fuites sur le Net, il est hyper fréquent de se retrouver dans une salle de cinéma en connaissant à l'avance les grandes lignes du film qu'on va voir.

Bien sûr, c'est vrai pour tous les genres, mais particulièrement pour les films d'horreur car ils sont super codifiés. Tu vas voir un slasher, tu as un peu l'habitude de ce genre de films, tu sais exactement comment il va se dérouler. Qui va mourir quand et dans quel ordre, qui est la final girl, etc.

On est sur un mode de catastrophe annoncée plutôt que de surprise, mais ça ne gâche pas le plaisir. D'une part parce qu'il reste pas mal de petites et moyennes surprises. D'autre part parce la prédictibilité constitue en elle-même un plaisir : quand tu kiffes le slasher, tu es content de retrouver la structure narrative, les clichés et les stéréotypes que tu affectionnes.



J'ai putain de hâte de pouvoir lire tes conseils

Dans Sombre 3, je pense. Ça me laissera le temps de faire comme il faut le tour du format quickshot et de produire un article bien pertinent.


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

Hors ligne

#97 20 Mar 2012 23:18

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : Quickshots Classic

A la CroisĂ©e des Fers, P'tit Mouk a Ă©crit :

Très bon ce débrief' !
Bon, le pauvre qui a créé son Ramon... c'est assez violent de le crucifier pour une araignée en début de jeu, mais après tout, ça rend les Joueurs fébriles... Tremblez, misérables mortels.

Mais ce qui me rend le plus perplexe, c'est que tu ne maîtrises que des one-shots... Je comprends bien que c'est le principe de Sombre, qu'il faut des PJs hyper vulnérables pour amplifier le climax, des monstres et des ennemis vachement puissants pour leur faire mouiller les couches...

Mais pourtant, le fait de gérer des campagnes (même pas forcément très longues, quatre ou cinq séances devraient suffire), je suis pratiquement persuadé que le fait de jouer un même Personnage d'une session sur l'autre, ça aide à s'investir dans le jeu. Et pour un jeu d'horreur, l'investissement est juste crucial (de par ma maigre expérience et de tes résumés, ça saute aux yeux)... c'est pas Pizza Pino, ici. On fait pas un Porte-Streum-Trésor.

D'ailleurs, je me suis vraiment fendu la poire en lisant les diffĂ©rents niveau de PersonnalitĂ© de Sombre n°1. C'est hyper riche et purement jouissif d'imaginer gĂ©rer (ou d'avoir un PJ qui gère) l'un des derniers niveaux de toutes ces PersonnalitĂ©s (MĂ©galomane, Sadique, Pervers, Puritain, Malfaisant, Tyrannique... je pourrais toutes les citer), mais ça me parait super tendu de passer de l'un Ă  l'autre en une seule session. Pour cerner l'esprit, il faudrait pouvoir rĂ©flĂ©chir au mois une semaine entre chaque niveau (bon, p'tet que si l'on est un tueur en scooter, ça doit aller un peu plus vite...). 

Mais bon, je peux comprendre que tu n'as pas forcément le temps de t'investir dans une table de 4-5 Joueurs sur plusieurs séances... Et que ça nuit au côté horrifique du jeu de laisser une ou deux semaines, voire un mois entre chaque session.

Et puis... je sais pas... Si je me place à la place (gné...), si je me mets à la place de tes Joueurs lors de cette partie, ça me perturberais un peu de gérer un pauvre PNJ de FARC pour la fin de session, alors que j'ai réfléchi au background de mon Personnage. Après, je ne sais pas... j'étais pas là, c'est facile de critiquer... Mais d'un point de vue extérieur, ça fait chelou.


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

Hors ligne

#98 21 Mar 2012 00:08

atoupak
membre
Inscription : 20 Mar 2012

Re : Quickshots Classic

En fait, ça nous a absolument pas dérangé de voir nos persos mourir, ils sont un peu là pour ça. Et avec Marianne, on est entrés très facilement dans la peau des FARC, qui étaient très archetypaux, mais bien distincts avec chacun une personnalité évidente (et puis la différence de fiche de perso est finalement assez minime ^^ )

Marianne a été un peu déçue de la mort facile de son personnage, mais en même temps, c'était un peu obligé puisque atoupak était le seul à avoir une arme (machette) et à savoir s'en servir (puisque personne n'a Tir). Elle a réussi à trouver l'unique manière de se débarrasser de lui.


Concernant le brainstorming, j'étais un peu septique, et je ne peux juger de la réussite qu'à voir les autres. Je n'ai pas pu constater ce que donne l'absence de surprise, puisque mon personnage connaissait les lieux avant d'y arriver avec le groupe.
Johan, il va me falloir une nouvelle partie bcsmile

Une excellente partie, des bons rp (le concept d'évolution des traits de caractère est super bien trouvée), et le système de combat donne une bonne pêche à la partie

Hors ligne

#99 21 Mar 2012 00:13

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : Quickshots Classic

P'tit Mouk a Ă©crit :

Très bon ce débrief' !

Merci !



Bon, le pauvre qui a créé son Ramon... c'est assez violent de le crucifier pour une araignée en début de jeu

Nan nan, Ramon était un PNJ (relis attentivement la présentation des personnages). Je n'aurais pas agit de la sorte avec un PJ. À ce stade de la partie, ça aurait créé plus de problèmes narratifs que ça n'en aurait résolu.

Je voulais virer Ramon parce que ce PNJ était devenu encombrant. Quand Marianne s'est enquis de son état, j'ai saisi l'occasion qu'elle m'offrait de faire d'une pierre trois coups : zapper Ramon, amorcer la dynamique horrifique (jusque là, la partie était très rigolarde. Ludo était vraiment impayable dans son rôle de producteur arrogant) et crédibiliser les FARC en tant qu'antagos.



Mais ce qui me rend le plus perplexe, c'est que tu ne maîtrises que des one-shots...

C'est lié à plusieurs trucs :

+ Un film d'horreur, c'est un one-shot. Tu prends le script d'un film, tu l'adaptes en jdr, tu n'en tires pas une campagne. Or Sombre, c'est la peur comme au cinéma.

+ Le one-shot te permet de récolter ce que tu sèmes dans la même séance. Tu t'échines à faire monter la mayonnaise horrifique, mais si tu dois arrêter la partie pour la reprendre quinze jours plus tard, le soufflet sera retombé et il faudra repartir de zéro. Le format court est souvent plus intense et l'intensité, c'est ce que je recherche.

+ L'espérance de vie des PJ de Sombre est d'à peine plus d'un scénario. De ce point de vue, ce compte rendu est typique : cinq PJ au départ, un seul à l'arrivée. C'est vraiment un ratio classique de mes parties. Difficile de construire du jeu en campagne sur cette base. Pas strictement impossible, hein, des meneurs de Sombre l'ont déjà fait, mais a priori plus compliqué que le one-shot.

+ Enfin, j'ai des préférences personnelles. Je kiffe les formats courts. J'aime changer de joueurs d'une partie à l'autre, mener en convention et/ou pour des inconnus. Ça me sort de ma zone de confort et je trouve ça fun.



le fait de jouer un même Personnage d'une session sur l'autre, ça aide à s'investir dans le jeu.

C'est là que le format quickshot est intéressant : pour peu qu'ils s'y impliquent un minimum, le brainstorming facilite vraiment l'immersion des joueurs. Quand c'est toi qui a tout créé (setting, PJ, antagos), direct tu es dans le bain. Et puis, il y a les outils standard de Sombre, la vulnérabilité des persos qui fait qu'on s'y attache parce qu'on a peur de les perdre, et bien sûr les Personnalités, qui incitent au roleplay donc à l'immersion.



les différents niveau de Personnalité de Sombre n°1.
ça me parait super tendu de passer de l'un à l'autre en une seule session.

Nan nan, c'est top fastoche.

Ce d'autant que je fais généralement en sorte que l'évolution psychologique des PJ corresponde plus ou moins aux différents mouvements du scénario : exposition / phase 1, développement / phase 2, climax / phase 3. C'est de plus en plus le Bronx dans la tête des PJ et, coïncidence heureuse, il se trouve que c'est exactement la même chose dans l'histoire. L'interprétation nourrit la narration qui nourrit l'interprétation. Bizness as usual, tu me diras. Oui certes, mais les Personnalités incitent les joueurs à mettre le doigt jusqu'au coude dans l'engrenage.

En résumé : ça marche et c'est fun.



je me mets à la place de tes Joueurs lors de cette partie, ça me perturberais un peu de gérer un pauvre PNJ de FARC d'un point de vue extérieur, ça fait chelou.

Ouais, hein ?

Donner des PNJ aux joueurs qui ont perdu leurs persos, on n'a pas trop l'habitude. Moi-même, j'y suis venu progressivement, en cherchant une manière de garder tous les joueurs dans le jeu jusqu'à la fin dans la partie, même quand leurs PJ sont out. Je n'aime pas, mais alors pas du tout, les joueurs spectateurs. Ça me gave.

Là tu vois, distribuer des cartes de PNJ à la ronde m'a permis de mener le climax jusqu'au bout en gardant toute la table impliquée. J'aurais pu tout arrêter quand Tracy s'est fait bouffer en me disant qu'avec un seul PJ survivant, la partie était pliée, mais ça aurait été faible. On n'aurait pas su exactement ce qu'était devenu El Medico.

Enfin, j'aurais pu le raconter mais ça aurait sans doute été bien plus plat que ce que j'ai obtenu en jouant l'épilogue. Sans doute que j'aurais bricolé un truc à base de capture par les FARC et de longue détention dans la jungle, façon Ingrid Betancourt. Alors que là, on a eu droit à une fin ultra cool, avec un dernier combat dans la grotte suivi d'un super plongeon, ce qui était bien mieux.

Attention, je ne dis pas que passer d'un PJ à un PNJ est idéal, juste que c'est un pis-aller pas trop mauvais qui permet de conserver de l'intensité à la partie jusque dans les dernières minutes, sans rien sacrifier du parti pris horrifique de Sombre. En clair : ça m'évite d'avoir à épargner des PJ pour garder des joueurs dans le jeu.


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

Hors ligne

#100 21 Mar 2012 02:25

Johan Scipion
auteur de Sombre
Lieu : IdF
Inscription : 15 May 2006

Re : Quickshots Classic

atoupak a Ă©crit :

Johan, il va me falloir une nouvelle partie bcsmile

Toujours prĂŞt. bccool


Je modère en gras. Lisez la charte svp.

Soutenez Sombre sur Tipeee.

Hors ligne

Pied de page des forums